Tag

chuis crevée

Browsing

J’ai commencé l’année 2015 dans un sale état… À la fatigue de fin d’année se sont combinés quelques soucis familiaux, et puis j’ai fait une sorte d’indigestion après le premier de l’an. Sans compter que j’ai eu un mois de janvier très chargé niveau boulot, me causant beaucoup de stress. Non, vraiment je n’étais pas belle à voir, fatiguée, vidée. Alors j’ai pris le taureau par les cornes, et j’ai attaqué le problème sur différents fronts : détox, vitamines et sommeil !

Ces vacances, c’est cool, on ne fait rien. Enfin, rien, c’est vite dit, disons que nous n’avons quasiment rien prévu. Nous vivons au jour le jour, programmant des petites sorties ou activités au dernier moment. Ce n’est pas vraiment dans nos habitudes, c’est donc un peu déstabilisant, mais en même temps, c’est tellement reposant !

Parmi mes grands projets de fin d’année, il y avait celui un peu fou, mais néanmoins très sain, de dormir mieux et plus. J’étais ultra crevée motivée.

Pour y arriver, j’ai essayé de mettre toutes les chances de MON côté (à gauche dans le lit, toujours) : on a changé le vieux matelas 16 ans d’âge et investi dans du Bulltex de compète. Ensuite MrChéri m’a offert un Kindle pour que je puisse me coucher plus tôt, lire à ses côtés sans l’empêcher de dormir, et glisser doucement mais sûrement dans les bras de Morphée. J’ai également révisé les cours de sophrologie que ma sage-femme me donnait en préparation à l’accouchement (comment ça ça n’a rien à voir ? mais si, c’est pareil, c’est pour se re-la-xer) et tous les soirs je carbure à la tisane nuit tranquille (mais avec modération, s’agirait pas de se relever 15 fois dans la nuit pour aller aux toilettes).

Hier, c’était la réunion parents profs de Mamzelle, et à cette occasion, je crois bien que je me suis tapée LA PLUS GROSSE HONTE DE MA VIE (ou du moins figure-t-elle parmi les trois plus mémorables)

Tout se passait bien, on enchaînait les rendez-vous, ça allait plutôt vite, les profs étant quasi tous unanimes sur notre fille.
En une petite heure, nous avons réussi à voir pas mal de profs, il ne nous restait plus qu’un dernier rendez-vous et hop, c’était plié. La prof vient nous chercher, on s’installe, elle nous parle de la classe, nous fait exactement les même remarques que ses collègues, bref, la routine. Quand au moment de nous quitter, elle nous demande si nous avons des questions… je lui demande alors si des échanges avec des collèges en Angleterre sont prévus cette année.

Pin It