Comment choisir les activités extra-scolaires de ses enfants ? (via mercipourlechocolat.fr)

Billet sponsorisé

Petite interruption dans mes publications estivales, parlons un peu de rentrée, voulez-vous ? Carrefour Assurance qui propose notamment une formule d’assurance pour enfant, m’a interpelée sur le vaste sujet des activités extra-scolaires pour vous raconter un peu comment ça se passe chez nous. Peut-être y trouverez-vous des idées si la question se pose pour vous ?

Ici, mes Korrigans ont toujours eu des activités extra-scolaires, plutôt orientées sport, mais pas uniquement, ils ont fait aussi un peu de musique. J’ai des enfants très actifs et en demande très tôt, ils ont donc commencé les différentes activités vers 4-5 ans. Il y a eu des essais plus ou moins réussis, comme la natation et le judo, plus ou moins suivis d’une année à l’autre, comme la batterie, la guitare et le rugby. Et puis il y a eu de vraies passions comme la danse et le tennis !

Comment choisir les activités extra-scolaires de ses enfants ? (via mercipourlechocolat.fr)

Mes trois enfants ont commencé la danse à 5 ans, et à part Titou qui a arrêté à 12 ans, Mamzelle et MonLoup continuent encore, à 20 ans et bientôt 15. Mamzelle a usé le parquet des studios de danse du conservatoire et en association pour faire de la danse classique, du jazz et du contemporain. MonLoup, lui son truc c’est le contemporain et le hip-hop, en association. Je vous en parle souvent, mais c’est vraiment génial de partager cette passion avec eux, car moi je danse (contemporain et classique) depuis mes 7 ans, sans m’être jamais arrêtée. J’ai 45 ans, je vous laisse faire le calcul !

 

C’est un peu la même histoire avec le tennis, que mes garçons ont commencé il y a quelques années. Ils ont très vite accroché, et leur papa qui en faisait beaucoup quand il était petit, s’y est remis. Ils jouent régulièrement ensemble tous les trois, en dehors des cours. Ils font des tournois, des stages, bref ils s’éclatent, et ça leur fait une chouette activité familiale à partager.

Comment choisir les activités extra-scolaires de ses enfants ? (via mercipourlechocolat.fr)

 

les bienfaits des activités extra scolaire ne sont plus à prouver, je trouve que ça participe grandement à l’équilibre de l’enfant. Elles permettent de rencontrer du monde, de se faire des copains dans un autre cercle que l’école, de développer l’esprit d’équipe, d’améliorer la confiance en soi, de se découvrir des talents, des passions. Ça apporte tellement !

 

Alors comment bien les choisir ?

Je pense qu’il faut d’abord écouter son enfant, et le laisser choisir en fonction de ses goûts, de son tempérament. Et ceux-ci peuvent être très différents au sein d’une même fratrie ! Il y a tellement de possibilités, tant sportives que musicales ou artistiques. Pour leur donner des idées, il y a les copains, mais aussi les portes ouvertes des clubs ou les forums des associations, très utiles pour avoir un bon aperçu de ce qui se fait autour de chez soi. On surveille bien les dates d’inscription pour ne pas les rater et éviter ainsi les déceptions.

En parallèle, on peut se fixer des limites, soit en terme de budget, soit en nombre d’activités pour que cela rentre dans le planning sans trop surcharger les semaines des enfants. Ici par exemple, on a limité à deux activités par enfant… Bon, avec la danse ça a un peu dérapé, mais comme tout était au même endroit, on a fait une petite exception !

Côté budget, on a souvent privilégié les clubs et associations plutôt que les écoles privées, et puis on peut parfois bénéficier d’aides de la part des organismes de santé (CAF, MSA) ou des mairies. On vérifie aussi les différentes assurances pour être couvert en cas de blessures ou d’accident pendant ces activités. Nous demandons systématiquement l’étalement des paiements afin de ne pas à avoir à tout payer à la rentrée. En général, c’est accepté.

Une fois le choix et les inscriptions faites, on s’organise au maximum pour les accompagner : vive le covoiturage ! Un groupe WhatsApp avec les parents des copains du village, et zou, on évite ainsi de se taper tous les allers-retours.

Quand ça se passe bien, c’est génial, mais parfois il se peut que l’enfant n’aime finalement pas son activité et rechigne à y aller. C’est ce qu’on a vécu ici avec Titou et le judo. Heureusement la plupart des écoles et associations propose un ou plusieurs cours d’essai, ça limite les risques car cela permet d’avoir un bon aperçu de ce qui les attend.

Si malgré les cours d’essais, au bout de quelques séances supplémentaires l’enfant ne veut plus y aller, à vous de voir… Dans le cas du judo pour notre fils, après en avoir parlé avec son professeur, on a tenu à ce qu’il termine l’année. Ça n’a pas toujours été simple, mais au moins il est allé au bout de sa démarche, et au final il était content de son année. Mais si cela avait vraiment posé problème, on n’aurait pas insisté.

Comment choisir les activités extra-scolaires de ses enfants ? (via mercipourlechocolat.fr)

 

Et vous, comment faites-vous ?

Ici à la rentrée, on se réinscrit tous à la danse et au tennis, on ne change pas une formule qui gagne !

 

À la rencontre des dauphins en baie du Mor Braz
#32, #33 & #34 - août en feu d'artifice, avec des surprises

2 Commentaires

  1. Ben avec le Covid, j’avoue que je ne sais pas du tout comment ca va se passer ici …

    Ma fille aînée arrête l’escalade (elle est aussi adepte du sport-zapping 😀 mais quoiqu’elle fasse, on oblige à terminer l’année) et elle veut faire de l’aïkido. Par chance mon CE a une section bien pourvu dans ce domaine, faut juste voir si la date coincide avec son emploi du temps de seconde …

    Ensuite ma cadette a eu 7 ans en avril, donc elle va pouvoir commencer le hip-hop et/ou la danse contemporaine.

    Quant à mon dernier de 4 ans, on attend encore même si je le verrai bien sur de la danse contemporaine ou du hip hop aussi car il adore faire des “figures” rigolotes quand la musique passe…

    Par contre il y a quelque chose qui m’interpelle pas mal ces derniers temps (la faute au lancement de ma nouvelle activité) : souvent les activités extra scolaires sont focalisées sur le sport voire éventuellement la musique. Mais quid des activités d’art plastiques ? Dessin, peinture, sculpture, illustration … Je trouve qu’il y a un très gros manque sur ce domaine et je trouve ça vraiment dommage … Le sport c’est bien mais l’éveil à l’art est important aussi je trouve … Du coup je me pose la question de proposer des cours pour enfants. Ca change un peu l’orientation première de mon projet mais je vois bien qu’il y a un besoin (déjà avec mes propres enfants :p ) alors ca peut éventuellement donner envie à d’autres !

    Bonne fin de journée 🙂
    Florence.

    • C’est une très bonne remarque ! Mes enfants n’en ont pas fait, du coup je n’ai pas pensé à en parler. Ici je ne connais que les cours de dessin, peut-être que dans des villes plus importantes il y a plus d’activités artistiques proposées ? C’est une bonne idée si tu peux en proposer !

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It