Je me suis fait discrète sur le blog et les réseaux cette semaine, j’avais pourtant prévu de publier pas mal de choses, mais le cœur n’y est pas vraiment. Le moral est bon, mais l’envie d’écrire “comme si de rien n’était” n’est pas là, et j’ai la créativité au point mort. Disons que mon cerveau tourne à 100 à l’heure, et des idées j’en ai plein, c’est juste que le corps, les mains ne suivent pas. Mais ça va revenir, j’en suis sûre.

J’ai néanmoins continué à écrire, dans mon coin, mon journal de confinement. Je ne pensais pas le partager ici, avec vous, et puis finalement j’ai décidé de le faire, en l’aménageant un peu. J’ai enlevé les passages les plus intimes et larmoyants, pour en garder une trame fidèle et un peu plus distanciée. Cela évoluera peut-être au fil des semaines, on verra ! En attendant, voilà comment j’ai vécu cette première semaine de confinement :

 

LUNDI 17 MARS 2020 – Jour 1

Premier jour sans école ni fac, avec les enfants à la maison. Chacun tente de s’organiser mais Pronote, Toutatice, etc sont plantés suite à l’afflux inédit de connexions. Les garçons restent donc à la cool. On attend tous l’allocution présidentielle ce soir, qui annoncera certainement un confinement total. Mamzelle travaille, et moi j’organise au mieux mes contrats, en proposant la visioconférence pour mes cours à l’université normalement prévus fin mars.

MrChéri rentre dans l’après-midi : les services de sa boîte ont fermé les uns après les autres, il ramène son ordi et le maximum de dossiers pour pouvoir télé-travailler. Sitôt arrivé, il réorganise le bureau / chambre d’ami, déplace les meubles, s’installe un bureau plus confortable. J’en profite pour ranger également mon bureau et faire de la place si besoin. Le vieil iMac de la famille migre dans la chambre de Titou, quant à MonLoup, il récupère mon vieux MacBook. On est fin prêts pour travailler chacun dans les meilleures conditions possibles !

À 20h, nous sommes devant la télé, le président annonce un confinement total, avec quelques aménagements un peu surprenants, comme la possibilité d’aller faire du sport dehors, ou d’aller travailler si son job n’est pas prioritaire et que le télétravail n’est pas possible. Ça déchaîne les passions sur les réseaux sociaux.

 

MARDI 18 MARS – Jour 2

Petit SMS de la part du gouvernement au réveil, encore une drôle de nouveauté. Le confinement prend effet à midi, de notre côté nous n’avons pas besoin de sortir, MrChéri a fait le plein de courses hier. Mon hospitalisation ambulatoire prévue demain est maintenue, je ne suis pas forcément très sereine, mais je fais confiance à mon médecin.

On prend des nouvelles de toute la famille, on met en place des groupes WhatsApp. Les mails tournent à plein régime, les blagues aussi. Les enfants se mettent sérieusement à travailler, chacun sur son ordi. Ici pas de planning strict, chacun se gère en autonomie, on a juste statué sur le réveil avant 9h, et l’heure des repas. Pour le partage des tâches, on fait comme d’habitude, chacun file un coup de main quand on le demande.

Ce premier jour passe assez vite, d’autant plus qu’il fait un temps magnifique. On déjeune sur la terrasse, je mets le linge à sécher dehors, Mamzelle révise ses cours dans le jardin, il y aura même des parties de badminton endiablées devant la maison en fin de journée. On savoure pleinement notre chance de vivre à la campagne, d’avoir un jardin, et de bénéficier de ce soleil inespéré !

 

MERCREDI 18 MARS – Jour 3

Réveil un peu difficile à 8h, je me prépare doucement pour mon examen à la clinique, je suis à jeun depuis midi la veille, étonnamment je n’ai pas vraiment faim mais je ne me sens pas au top de ma forme. À midi, je prends mes affaires, mon justificatif de déplacement et MrChéri me conduit à la clinique. La route n’est pas si déserte que ça, mais on ne croise aucunes forces de l’ordre. C’est en arrivant sur la parking de la clinique que je prends vraiment conscience de la situation actuelle : d’habitude bondé, celui-ci est désert !

MrChéri me dépose devant la porte, je rentre, me désinfecte les mains, prends mon petit ticket d’attente pour l’admission. Il n’y en a que deux bureaux ouverts, mais on est peu nombreux, ça va assez vite. Je monte au 2nd étage, et là ça se complique, les infirmières n’ont pas mon dossier. En effet, le service ambulatoire est en pleine restructuration, il ferme demain pour accueillir les patients en réanimation hors coronavirus en provenance de l’hôpital de Vannes. Du coup les ambulatoires du jour sont dispatchés dans les différents autres services, et c’est un peu le bazar, tout n’a pas suivi. Tout finit tout de même par s’arranger, j’ai même une chambre double pour moi toute seule, les infirmières sont – comme d’habitude – super sympa. Je me prépare, le brancardier vient rapidement me chercher et me descend au bloc. Là l’attente est un peu longue car il y a du monde prévu avant moi, mais je m’occupe en regardant une émission à la télé au dessus de nous.

14h30, les anesthésistes viennent me chercher, ça blague, ça rigole, et hop, en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, me voilà endormie sans que je m’en sois même rendue compte !! Je me réveille un peu plus d’une heure après, je me souviens même des rêves faits durant l’anesthésie. Tout va bien, j’ai un peu mal au ventre mais sans plus. 16h on me remonte dans ma chambre, 17h le docteur passe, les résultats de l’examen sont bons, on se revoit dans 5 ans ?

Comme je ne suis pas dans le service ambulatoire, pas de collation possible pour moi. Je commence à avoir sérieusement faim, l’infirmière me dégote une compote et des galettes bretonnes. Miam ! J’attends ensuite que me soit servi le repas, à 18h. Purée jambon yaourt, argh, moi je rêvais de légumes et de fruits, mais ce n’est pas grave, MrChéri vient me chercher et je vais dîner à la maison, en famille.

Je suis pas mal fatiguée, le moral fait le yoyo, mais je tiens le coup, et on regarde notre série dans le canapé sans que je décroche. À minuit, zou, au dodo !

 

JEUDI 19 MARS – Jour 4

Je me réveille hyper fatiguée, le moral dans les chaussettes, la tête qui tourne. Impossible de savoir si c’est l’anesthésie générale de la veille, ou un psychotage coronavirus en bonne et due forme… La matinée passe au ralenti.

À midi, nous déjeunons de nouveau sur la terrasse, tous les 5. L’ambiance est un peu tendue… Je fais une sieste l’après-midi, je lis un peu devant la maison, au soleil. Le temps passe très vite, en fait, j’ai l’impression de ne rien faire (et c’est le cas !). En fin d’après-midi, MrChéri va au marché où il y a pas mal de monde. Ça lui prend une bonne heure, mais il rentre avec du fromage, des œufs, des fruits, du pain, de la viande.

Mes 3 sportifs (MrChéri, Mamzelle et MonLoup) entament une partie endiablée de badminton dans le jardin derrière, quant à moi je tente une barre de danse classique. J’installe le salon, une chaise lestée avec des gros bouquins fait une barre très correcte. Le live Facebook de Danse avec la Plume plante, je me rabats sur une vidéo YouTube. Ça me fait un bien fou !

Notre dîner est beaucoup plus détendu, le sport a fait du bien à tout le monde, même si Titou reste un peu trop confiné dans sa chambre à notre goût. Nous finissons notre série Locke & Key, et je me couche avec un mal de crâne carabiné (j’ai vérifié ma température, ouf, rien d’anormal !)

 

VENDREDI 20 MARS – jour 5

C’est le printemps ! Je suis encore bien fatiguée, et le moral n’est pas au top, mais ça va quand même mieux. Je réponds à quelques mails, je communique beaucoup par WhatsApp, la matinée passe encore à toute vitesse. Qui a dit qu’on allait s’ennuyer pendant le confinement ? Ce n’est pas encore le cas en tout cas !

Déjeuner à l’intérieur, Mamzelle est particulièrement tendue aujourd’hui, et l’ambiance est assez électrique. MonLoup en revanche est plus mignon que jamais, ça fait du bien de retrouver des relations apaisées après ces derniers mois un peu difficiles.

La mise en place de la visioconférence avec l’université pour la semaine prochaine se met en place petit à petit, ils font des tests de leur côté, ça change un peu tout le temps, mais je ne suis pas pressée, mes cours sont prévus mardi prochain, mais on peut tout à fait décaler sans que cela ne pose vraiment de soucis.

Durant l’après-midi, je fais un peu de couture, des lessives, je prends l’air sur la terrasse. J’ai très envie de suivre le live Instagram de yoga Kundalini que Lili Barbery propose tous les soirs à 18h, je m’installe dans ma chambre, mais la connexion est mauvaise, je finis par abandonner. Pendant ce temps, mes 3 sportifs bricolent une table de ping-pong de fortune sur la table de la terrasse de derrière, et s’amusent comme des petits fous.

19h30, on organise un grand Skypéro avec les copains. C’est un joyeux bazar pour tout mettre en place, les connexions sont assez mauvaises, tout le monde parle en même temps, mais quel bonheur de se voir et de partager ces moments tous ensemble.

Le soir nous commençons la série Viking avec Mamzelle, puis on se couche pas trop tard, c’est crevant de ne pas sortir, en fait !

 

SAMEDI 21 MARS – jour 6

C’est la fête de Mamzelle ! Et c’est le week-end. On pourrait croire qu’étant confinés ça ne changerait pas beaucoup des autres jours, mais en fait, si, aujourd’hui personne ne travaille, et l’ambiance est plus cool.

MrChéri est pris de la fièvre du rangement, la tornade passe dans le garage, il nettoie le grand velux du bureau, il est au taquet pour faire un barbecue, même s’il fait tout gris. De mon côté, je sens l’envie de faire des choses revenir petit à petit, je prépare du riz au lait tout coco, je ressors la vieille yaourtière vintage du grenier,  je coupe mes tissus pour de prochaines coutures… Mamzelle fait des cookies pour le goûter et le dessert de ce soir. Ce sont nos premières pâtisseries de confinement, il était temps de s’y mettre !

La créativité est à son comble quand MrChéri et MonLoup bricolent un panier de basket avec nos anciennes couronnes de Noël et le fixent dans l’arbre devant la maison. Rigolade garantie, et un bon moment passé à jouer. La table de ping-pong bricolée hier sert aussi en fin de journée. Nous avons des nouvelles des grands-parents, tout va bien chez eux.

Après le dîner, Mamzelle et Titou montent dans leurs chambres discuter / jouer avec leurs copains, quant à MonLoup, il reste avec nous regarder un film : La Mystérieuse Histoire du Temps, la biographie de Stephen Hawking, vraiment pas mal.

Je me couche un peu plus tard que d’habitude, après une méditation proposée par Marjolaine. C’est une méditation très forte en émotion, que je refais une seconde fois d’affilée, les larmes coulent à flot et en douceur, ça me fait un bien fou.

 

DIMANCHE 22 MARS – Jour 7

Dimanche tout gris. Impossible de faire la grasse matinée, je cogite un peu trop ce matin. Titou dort jusqu’à midi. L’infatigable MrChéri se lance dans un grand rangement de fond en comble de la chambre de MonLoup, autant dire que le projet est titanesque et qu’il va leur falloir plusieurs jours pour en venir à bout. Tout ça me donne envie de regarder Marie Kondo sur Netflix, mais au bout d’un épisode, j’en ai déjà marre 😂

Je n’en reviens toujours pas de la vitesse à laquelle passent nos heures confinées. J’ai à peine le temps de coudre un peu, de me battre avec ma surjeteuse qui fait de la résistance qu’il est déjà l’heure de dîner. Ensuite on regarde un film en famille : The Blind Side sur Netflix, tiré d’une histoire vraie. On aime beaucoup tous les cinq.

Tout le monde va se coucher assez tôt, ils semblent prêts pour cette seconde semaine de confinement qui démarre demain. De mon côté, je n’en suis pas si sûre, alors je me réfugie dans la nouvelle méditation proposée par Marjolaine, et je finis par m’endormir assez tard.

 

J’espère que de votre côté, tout se passe pour le mieux. Je pense très fort à toutes celles et ceux qui travaillent hors de chez eux et se battent contre la maladie. Prenez soin de vous et des autres !

#11 - les jours d'avant
Des petits pains burger maison

12 Commentaires

  1. Ici pas trop de changements, mises à part les activités hebdomadaires. Plus de réunion Rotary et déjeuner du mercredi avec les copains pour Papilou, plus de cours de chinois ni de bridge pour moi. Mais comme jusqu’ici il a fait beau, on profite du soleil dans le jardin, et nous passons plus de temps devant les ordinateurs. What’s app fonctionne presque en continu avec mes copains copines, on se donne des nouvelles et transférons blagues et morceaux de musique presque toute la journée. Le problème, c’est qu’on ignore combien de temps cela va durer.

  2. Merci pour ce journal et surtout pour les bonnes idées pour yoga, danse, méditation ! Je psychote pas mal. Je dors mal mais y a pire. bref ! Tenons le choc et tenons-nous compagnie via nos blogs 🙂

    • Avec plaisir pour les idées ! En fait j’en ai plus que je n’ai de temps pour les faire… c’est fou. Et je te comprends pour le mauvais sommeil, moi une fois que je suis endormie, c’est bon, mais ça prend des plombes, comme il y a quelques années avant que je n’aie mon Kindle. Mais là il ne m’aide pas trop, je cogite des plombes dans mon lit ! Courage Christine, et oui, vivent nos blogs ! Je t’embrasse 🙂

  3. Chez moi, je n’en suis qu’à ma deuxième journée de confinement (tout relatif). En général, alors que je pensais avoir tout mon temps maintenant pour lire, pour faire des choses, le moral est dans les chaussettes, je n’arrive même plus à lire, et je ne finis pas un film ou une série, c’est tout sauf marrant ! J’espère que çà s’arrangera petit à petit ! Courage à nous tous ! On va tenir bon 😉 !

    • Oui je pense que ça va s’arranger petit à petit, en tout cas c’est le cas ici, et je te le souhaite ! Après, le moral reste quand même en dents de scie, mais globalement j’arrive mieux à me poser au fur et à mesure des jours qui passent. Courage Soa !

  4. merci pour ce petit compte rendu, ça fait du bien de voir que ça peut etre tendu aussi chez les autres, pas facile de vivre aussi nombreux ensemble, même si nous sommes chanceux d’être en maison avec jardin.
    serait il possible d’avoir la méditation de marjolaine ? je suis allez voir mais je n’ai pas trouver.

    • Eh oui, c’est parfois très électrique à la maison, car nous n’avons pas tous le même rythme de “je vais bien / j’ai un coup de mou” ! Pour la méditation, c’est un groupe d’amies, hors blog, mais tu dois pouvoir trouver des programmes sur le net, ou par appli (j’aime beaucoup Mind par exemple)

  5. Moi, je ne retiens qu’une chose de cet article: en plus de ta nouvelle machine, tu as une surjeteuse!!!! ce coup-ci, tu es tombée dans la marmite de la couture, tu es fichue!!!
    Blague à part, je pense que cette semaine a été pour beaucoup une semaine de mise en place, d’adaptation. Ça n’est pas si simple d’être chez soi ou d’y travailler pour certains. Personnellement, ça me va bien; c’est la présence des autres qui me fait drôle!

    • Haha, oui, là j’ai chopé le virus, c’est officiel ! Et comme toi, le confinement ne change pas vraiment mes habitudes, mais avoir tout le monde avec moi, et qui travaille, ça me perturbe un peu du coup… mais on s’adapte ! 🙂

  6. Merci de ce partage. Je tiens aussi un journal,tant pour me souvenir plus tard,pour temoigner,que pour soulager mon esprit envahi…et éviter les crises d’angoisse…
    Nous aussi c’est télétravail, devoirs de collège et cours de fac…situation inédite, on compose…
    Bonne semaine, et merci des petits mots,des photos des partages, c’est une ouverture sur l’extérieur…

    • Avec plaisir Marilune, oui ça fait réellement du bien d’écrire, si cela te permet d’éviter les crises d’angoisse, c’est encore mieux ! Je te souhaite plein de courage 🙂

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It