Kojima Jeans Street - Kurahiki JaponRetour au Japon avec un article un peu différent cette fois… Pas de tourisme mais une plongée dans l’univers du Made in Japan, dans la petite ville de Kurashiki, tout près d’Okayama (à environ 3h de Shinkansen ou 1h d’avion depuis Tokyo)

map Japon : Kurashiki, préfecture d'Okayama

Comme je vous le disais dans mon tout premier article, j’ai été invitée par la JETRO (c’est l’organisation du commerce extérieur du Japon) pour un reportage sur l’artisanat et l’industrie locale du textile de la région d’Okayama. Kurashiki est une charmante petite ville assez prisée des touristes, mais c’est aussi l’endroit qu’ont choisi de nombreuses petites entreprises textiles pour s’installer. La région est historiquement connue pour la culture du coton, car la terre y est trop saline pour y cultiver du riz.

 

• MARUGO : Tabi, les chaussures de ninja

Tabi / chaussures de ninja MARUGO - usine de Kurashiki

Notre toute première visite d’usine m’a fait plonger directement dans le Japon traditionnel, je ne pouvais pas rêver mieux comme entrée en matière, et en dépaysement complet !

Les Tabi, ce sont ces drôles de chaussures / chaussons avec le gros orteil séparé, également appelées chaussures de ninja, et très utilisées dans le milieu agricole et ouvrier japonais. J’avoue que je ne connaissais pas du tout, et de prime abord j’ai été très surprise par leur look. Et puis j’en ai essayé une paire, et je les ai trouvées super confortables !

En effet, cette forme particulière assure une grande stabilité au pied, et la semelle super souple fluidifie la marche, recréant l’effet pied nu… Des études ont d’ailleurs montré qu’il était plus naturel de séparer le gros orteil du reste du pied, et que nos chaussures conventionnelles où l’on serre nos 5 orteils les uns contre les autres favoriseraient les problèmes osseux et musculaires sur le long terme…

Tabi / chaussures de ninja MARUGO - usine de Kurashiki

L’entreprise Marugo fabrique des Tabi entièrement à la main depuis 1919, ici à Kurashiki, c’est une des marques les plus réputées au Japon. On y trouve des modèles traditionnels dans toutes les teintes, et d’autres plus modernes pour plaire au plus grand nombre. Nous avons visité les ateliers de fabrication et assisté à toutes les étapes de l’élaboration des Tabi. Tout est fait à la main, le geste est super précis…

Tabi / chaussures de ninja MARUGO - usine de Kurashiki

Tabi / chaussures de ninja MARUGO - usine de Kurashiki

Nous sommes repartis chacun avec notre paire de Tabi et les chaussettes qui vont avec. Si je n’ai pas encore osé les porter à l’extérieur une fois de retour en France, je les mets très souvent à la maison, et j’adore leur confort. Je ne sais pas si on en trouve ici, mais si vous voyagez prochainement au Japon, essayez-en une paire, vous serez drôlement étonné !

➤ MARUGO : 1680 Chayamachi, Kurashiki, Okayama 710-1101, Japan

 

• TAKEYARI : filature et tissage de toiles de coton

Usine de tissage Takeyari - Kurashiki Japon

Juste après notre visite chez Marugo, nous avons filé (hahaha) chez Takeyari, une usine de filage et tissage de toiles de coton. Si vous me suivez depuis un petit moment, vous vous souvenez peut-être de ma visite d’usine de tissage du lin dans le nord de la France il y a… 7 ans (!). C’est une ambiance que j’avais adoré à l’époque et que j’étais heureuse de retrouver à des milliers de kilomètres de chez moi.

Usine de tissage Takeyari - Kurashiki Japon

Usine de tissage Takeyari - Kurashiki Japon

L’entreprise Takeyari est donc spécialisée dans la production de toiles de coton de différentes épaisseurs, en visitant l’usine on passe du filage au tissage en enchaînant les salles de fabrication. Les ateliers sont très bruyants et dans leur jus, certaines machines ont près d’un siècle. Les toiles obtenues sont ensuite minutieusement vérifiées à l’œil nu, chaque petit défaut est immédiatement repéré, c’est super impressionnant !

Usine de tissage Takeyari - Kurashiki Japon

Usine de tissage Takeyari - Kurashiki Japon

Usine de tissage Takeyari - Kurashiki Japon

C’est ici notamment que sont fabriquées les toiles pour les kimonos de judo par exemple, mais aussi des textiles pour la décoration, l’ameublement. Une petite boutique à la sortie de l’usine propose de très beaux sacs en toile, des accessoires, des rouleaux de tissu. J’ai été bluffée par la qualité du tissu, qui est folle !

Usine de tissage Takeyari - Kurashiki Japon

➤ TAKEYARI : 414 Sobara, Kurashiki, Okayama 710-0146, Japon

 

• JAPAN BLUE  et les jeans MOMOTARO :

Japan Blue - Momotaro Jeans - Kurashiki Japon

Saviez-vous que les jeans japonais sont réputés dans le monde entier pour leur incroyable qualité ? J’ai été plutôt surprise d’apprendre qu’ils étaient fabriqués ici, à Kurashiki, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Importés par les Américains au départ, les Japonais ont ensuite pris le relais, et profité de la vieille tradition de culture de coton à Kurashiki pour fabriquer une toile Denim de la plus grande qualité.

Japan Blue - Momotaro Jeans - Kurashiki Japon

Nous avons ainsi pu visiter le siège du groupe Japan Blue, qui produit notamment les très réputés jeans Momotaro, à Kojima, un quartier de Kurashiki. Les locaux hyper modernes abritent un grand showroom pour présenter les collections de tissus aux acheteurs du monde entier, et un petit atelier où sont fabriqués à la main les jeans Momotaro.

Japan Blue - Momotaro Jeans - Kurashiki Japon

Japan Blue - Momotaro Jeans - Kurashiki Japon

Dans ce tout petit atelier, des couturières de tout âge s’affairent sur des machines à taille humaine et parfois très anciennes. Tout est fait à la main, et chacune assure la confection de chaque pièce de A à Z, ce n’est pas du travail à la chaîne. J’ai été bluffée encore une fois par la précision de leurs gestes, elles cousent la plupart du temps à main levée, sans dévier d’un pouce !

Japan Blue - Momotaro Jeans - Kurashiki Japon

Japan Blue - Momotaro Jeans - Kurashiki Japon

Les jeans Momotaro made in Japan, reconnaissables aux 2 bandes blanches sur la poche arrière, sont incroyables. Tunimaal, un des blogueurs qui m’accompagnait, m’a confirmé en avoir depuis des années, et ils ne bougent pas. La marque assure même une garantie de 10 ans à ses jeans, en cas d’accroc, d’usure, etc, elle les répare gratuitement ! Cette qualité a un prix, évidemment : en France on trouve les jeans Momotaro aux alentours de 250-300€, mais sur place au Japon le prix tourne plutôt autour de 150€. Mon seul regret ? Ne pas en avoir ramené un pour moi ! (je n’ai pas trouvé ma taille dans le modèle que je voulais 😭)

JAPAN BLUE BLDG.2F, 4047-8, Kojima-ajino, Kurashiki, Okayama, 711-0913, Japon

 

• Musée du Jeans BETTY SMITH :

Musée du Jeans - Betty Smith, Kurashiki Japon

Vous l’aurez compris, la culture du jeans est très très forte à Kurashiki, on y trouve de nombreuses entreprises, des boutiques, mais aussi un sympathique musée qui retrace l’épopée du jeans japonais depuis la fin de la guerre jusqu’à nos jours.

Musée du Jeans - Betty Smith, Kurashiki Japon

Musée du Jeans - Betty Smith, Kurashiki Japon

Installée dans un atelier qui fabriquait au départ des uniformes pour les petits écoliers japonais, Betty Smith a été la première marque à fabriquer des jeans pour femme en 1962. Dans les différentes parties du musée, on retrouve toutes les étapes de conception d’un jeans, les différents styles créés tout au long des époques et des pièces historiques comme le tout premier jeans Levis 501.

Musée du Jeans - Betty Smith, Kurashiki Japon

On peut même faire fabriquer son jeans unique à ses propres mesures, ou encore entièrement personnaliser des modèles déjà existants en choisissant les coutures, les rivets, les passants, les boutons, et même le faire broder !

Musée du Jeans - Betty Smith, Kurashiki Japon

Musée du Jeans - Betty Smith, Kurashiki Japon

Musée du Jeans - Betty Smith, Kurashiki Japon

Musée du Jeans - Betty Smith, Kurashiki Japon

La visite continue par l’atelier de confection Betty Smith, plus grand que celui de Momotaro mais encore à taille humaine, et une boutique où l’on retrouve à prix d’usine de nombreux modèles vendus un peu partout dans le monde, et des exclusivités vendues uniquement ici. Bref, si vous allez à Kurashiki, c’est une visite à ne pas manquer, elle est entièrement ouverte au public !

Betty Smith Museum & Village : 5-chōme-2-70 Kojimashimonochō, Kurashiki, Okayama, 710-0906 Japon

 

• Kojima Jeans Street :

Kojima Jeans Street - Kurahiki Japon

Pour finir en beauté sur la thématique des jeans japonais, direction Jeans Street, à Kojima. Vous trouverez dans cette rue entièrement dédiée à l’univers du denim pas moins de 38 boutiques de toutes marques, dont les fameux Momotaro, Japan Blue et Betty Smith. Il y en a pour tous les goûts, toutes les coupes, et les prix sont intéressants. Je vous ai dit que je regrette vraiment de ne pas avoir trouvé mon bonheur ?

Kojima Jeans Street - Kurahiki Japon

Kojima Jeans Street - Kurahiki Japon

J’espère que cet article qui change un peu de mes billets voyage vous aura intéressé et appris des choses sur l’univers du jeans japonais et du Made in Japan en général. En tout cas, moi j’ai trouvé ça passionnant, et j’ai souvent été surprise du côté artisanal et ultra qualitatif des ateliers que nous avons visités et des produits fabriqués localement à Kurashiki.

Retrouvez facilement cet article sur Pinterest en épinglant cette photo :

Jeans & denim japonais à Kurashiki, Okayama - made in Japan via mercipourlechocolat.fr

Je vous retrouve très vite pour la suite de mes aventures japonaises, avec la visite plus touristique de Kurashiki, un charmant petit village historique qui vaut carrément le détour !

Un grand merci à Jetro France et Jetro Okayama pour cette belle invitation !

Billet précédent
Billet suivant

5 Commentaires

  1. Une très belle découverte ton article. J’aime beaucoup la culture japonaise et j’aimerais beaucoup un jour découvrir ce pays. Tes articles me font voyager en attendant de pouvoir réaliser ce projet.

    • Merci beaucoup Jessica, je suis heureuse que mes différents formats d’articles vous plaisent ! Je te souhaite un beau voyage au Japon très vite alors ! Ce pays a su me charmer dès les premiers instants (dès ma montée dans l’avion en fait ! 😆 )

  2. Merci pour la visite. Très chouette voyage et je suis curieuse d’essayer les chaussures avec le gros doigt de pied séparé des autres !!! A l’occasion.
    Bonne journée

    • Haha, oui, c’est à tester ! Passé le premier a priori du look global, c’est super confortable ! Bonne journée à toi aussi 🙂

Écrire un commentaire

Combien font : *