baignade suscinio gopro

Il y a des jours comme ça où pourtant tout semble indiquer que ça va bien se passer. Il fait beau, tu as un planning cool, et ce soir tu es en long week-end.

Et en fait non, tout dérape, et tu passes une journée sacrément relou où tu as l’impression de ne rien maîtriser et que tu ne vas jamais t’en sortir.

Mercredi dernier était de ces jours, mi jolis mi moisis.

Tout allait bien pourtant, j’avais bien bossé le matin, et mon programme de l’après-midi était relativement serein. J’avais rendez-vous à l’hôpital de Pontivy pour me faire vacciner pour mon prochain voyage, j’étais à l’heure, l’infirmière aussi, et en 40 minutes, c’était plié.

Sauf qu’entre temps, ma fille m’appelle, en panique. Elle devait aller au conservatoire avec une copine, mais finalement ce n’était plus possible, il fallait que je l’amène, là tout de suite, là maintenant, car elle avait une répétition avant l’inauguration du festival de danse qui a lieu tout le week-end sur la presqu’île de Rhuys, et puis elle dansait aussi.

Problème, moi j’étais à 45 minutes de la maison, et à 1h15 du conservatoire. Je n’avais prévu d’y aller que le soir, et je devais emmener une de ses copines pour la voir danser et rester au spectacle d’après.

Bon, je vous la fais courte, c’était la panique à bord, Mamzelle a regardé les horaires du bus, mais ça ne collait pas, alors je suis rentrée ventre à terre (sur une départementale envahie de camions, je vous laisse imaginer… en vrai je n’ai jamais mis autant de temps pour rentrer). J’ai embarqué ma fille, sa copine et on a filé sur la presqu’île jusqu’au conservatoire.

Il y avait des bouchons, ma fille est arrivée avec dix bonnes minutes de retard à sa répétition, mais au moins elle était là. Et moi j’avais 1h30 à tuer avec la copine avant le début du festival, alors on est allé acheter nos places pour le spectacle du soir.

Spectacle qui était déjà complet, en fait.

Quand ça veut pas, ça veut pas, hein.

Je suis restée un peu stupide devant le guichet de la billetterie, le cerveau carburant à mille à l’heure… Complet, c’est à dire, il n’y a plus de place ?

Ben non, c’est complet.

Comme dans complet.

C. O. M. P. L. E. T.

Ah.

Bon ben merci, heu, à plus tard ?

Je ne savais pas trop quoi faire, avoir fait tant de route pour rester 2 minutes dans le hall, ça ne valait pas la peine de rentrer. Mamzelle dansant une choré sur le parvis dans 1h30, on s’est dit qu’on allait au moins rester la voir, à défaut de passer la soirée au festival. Alors j’ai embarqué la copine, et on est allé toutes les deux à la plage pour patienter jusqu’à l’heure H. Je me suis baignée. L’eau froide m’a fait du bien. Le soleil aussi.

Je crois que c’est cette baignade qui m’a sauvé ma journée. Elle m’a remis les idées au clair. Comme quand on appuie sur le bouton pause, vous savez. Et qu’on redémarre l’esprit tout neuf.

baignade suscinio gopro

Je me suis baignée, donc.
Et on est allée voir Mamzelle danser 3 minutes 15.
C’était super.
Ensuite j’ai ramené la copine chez elle.
Il faisait encore jour et plein soleil quand je suis arrivée à la maison, MrChéri m’attendait avec un petit apéritif dinatoire sur la terrasse.

Cette journée s’est mieux terminée qu’elle ne s’est déroulée, finalement. Et je me suis baignée pour la première fois de l’année !

15 Commentaires

  1. hello petite question d’une frileuse elle devait être super froide l’eau dis moi?? Je sais que les brestons n’ont peur de rien !
    Oui y a des jrs comme ça!

    • :dot: Elle était froide mais c’était tout à fait supportable… enfin moi je ne suis pas très frileuse en fait… Et ça fait tellement de bien ! 😀

  2. Dans les journées qui veulent pas : prévoir de fêter son anniv avec les copains et avoir une bonne gastro qui va bien… Bravo pour ta baignade !

  3. Hein ! Quand je parlais de conjonction astrale négative … on riait !!!

    soixante-dix deux ??? ça veut peut-etre dire 72 … yesss! j’ai juste!

  4. C’est une force rare que de savoir s’adapter et retourner une situation.

    Mais il y a donc un voyage lointain en prévision ? Que c’est excitant !

  5. Arfff, ces journées où tu te demandes quelle sera la prochaine tuile … Heureusement, parfois (même souvent), il y a le petit truc lumineux qui te remonte le moral et fait qu’elles sont vite oubliées.

    Par contre, je suis admirative pour la baignade. Pas sûre que j’aurais dépassé la cheville ^^

  6. et moi la maman de la copine qui commence à être débordée tellement elle danse … j’étais à Nantes dans mon centre de beauté (centre de cancérologie Gauducheau)… j’avais pourtant tout organisé et mes parents s’étaient déplacés pour gérer… ah les ados ! sincèrement désolée!!!

  7. Dommage pour l’accès au festival sinon ça aurait été une très bonne journée pour toi je pense 🙂

    Sympa ton mec qui te fait l’apéro dinatoire 🙂

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It