Tag

nawak

Browsing

C’était les 40 ans de mon amie Marlène, et pour fêter ça, elle avait organisé une super sortie entre filles, au spa.

Elle avait trop bien fait les choses, Marlène, on avait notre espace privatisé, des petits gâteaux et des jus de fruits. On était peinardes…

Il y a des jours comme ça où pourtant tout semble indiquer que ça va bien se passer. Il fait beau, tu as un planning cool, et ce soir tu es en long week-end.

Et en fait non, tout dérape, et tu passes une journée sacrément relou où tu as l’impression de ne rien maîtriser et que tu ne vas jamais t’en sortir.

Mercredi dernier était de ces jours, mi jolis mi moisis.

Fin de soirée, tard dans la nuit, nous rentrons nous coucher après la soirée de gala du Jubilé Tupperware… Il a fait chaud, je file sous la douche avant de filer sous les draps de mon immeeeense lit 4 étoiles. Mais avant, je n’oublie pas de me laver les dents, bien-sûr.

Je dégaine ma brosse à dents de voyage offerte dans un précédent hôtel, et mon mini tube de dentifrice Marvis reçu dans une ancienne Birchbox. Je commence à frotter mes quenottes.

Il est un peu bizarre ce dentifrice, non ?

Miniloup est abonné depuis quelques années à Astrapi, c’est le cadeau de Noël récurrent de ses grands-parents. Miniloup adore Astrapi, il est comme un fou lorsqu’un nouveau numéro débarque dans la boîte aux lettres. Son gros kiff, c’est celui du mois d’avril, car Astrapi regorge d’idées de blagues et de poissons d’avril en tout genre.

Celui de cette année ne l’a pas déçu, bien au contraire, depuis 2 jours c’est le festival de la blagounette à la maison… Et puis soudain, la révélation !

Hier matin, j’étais invitée chez mon amie Zaz à ma première réunion Tupperware.

J’avais dit à Zaz : “ok, je viens, mais je te préviens, je n’achèterai rien.”

J’avais dit à MrChéri : “bon, j’y vais, mais t’inquiète, je n’achèterai rien.”

Autant vous dire que j’y allais sereine, sûre de moi, n’ayant pour autre objectif que de passer un bon moment et de faire plaisir à mon amie.

Dès qu’il y a une activité manuelle qui demande un peu de patience et de minutie et qui mélange tout plein de couleurs, vous pouvez être sûrs que mes Korrigans sont au rendez-vous.

Il y a eu (il y a toujours) les perles à repasser, les bracelets brésiliens, le métier à tisser les perles… Et maintenant, il y a les bracelets en élastiques, ou rainbow loom pour les initiés. Des bracelets qui, comme leur nom l’indique en français, sont fabriqués avec des petits élastiques que l’on tresse entre eux. Il y a tout plein de couleurs, les possibilités sont infinies, bref c’est génial. Et plutôt joli, enfin moi je trouve… (ne rigolez pas, j’en ai un au poignet au moment même où j’écris ce billet)