Cette semaine de canicule annoncée a commencé assez fraîchement en Bretagne, et pour tout vous dire, c’était un peu surréaliste de regarder les infos météos alarmantes partout en France alors qu’il pleuvait des trombes d’eau sans discontinuer au dessus de nous, et que le thermomètre peinait à grimper jusqu’à 19 degrés au plus fort de la journée. Mais pas de jalousie à avoir de part et d’autre, la chaleur a bien fini par embraser la Bretagne, avec des températures très chaudes, et surtout un taux d’humidité que je n’avais encore jamais vus depuis 20 ans que je vis ici. C’est bien simple, c’était tropical, et jeudi soir au plus fort de la canicule, on a cru à une fuite d’eau (et une inondation de salle de bain suite à la douche de Miniloup) car le carrelage de la maison au rez de chaussée était trempé, l’eau remontait du sol par les joints !! Après avoir épongé et constaté que la pelouse du jardin était également mouillée comme s’il venait de pleuvoir, on a repris le cours de nos activités, et essayer de trouver un peu de fraîcheur pour passer la nuit. Titou a carrément planté la tente dans le jardin durant 3 nuits, histoire d’être tranquille !

Bien lui en a pris, il était du coup parfaitement reposé pour son oral de français, vendredi matin sur le port de Vannes… Contrairement au brevet des collèges, les épreuves n’ont pas été décalées, et heureusement car mon fiston n’en pouvait déjà plus de réviser. Il a eu doublement de la chance : il était convoqué à 9h et est passé en premier, avant qu’il ne fasse vraiment chaud, et en plus il est tombé sur un texte qu’il avait eu en bac blanc. Il n’y a pas de justice, c’est moi qui vous le dit ! ^__^

En revanche, cette semaine n’a pas été très cool pour Mamzelle : la cicatrisation de son opération prend du temps, beaucoup de temps, d’ailleurs à J+8, elle n’a quasiment pas commencé. Il lui a fallu accepter cet état de fait, et renoncer à beaucoup de choses au fur et à mesure des jours : pas de sorties avec les copines, pas de plage même sans baignade, le moins de trajets en voiture possible, pas de danse au spectacle de classique, le surf cet été même pas en rêve, et pour bien enfoncer le clou, l’interdiction de faire son stage en hôpital en juillet. Un vrai coup dur pour ma belette si active et passionnée, elle avait tellement hâte de passer aux choses concrètes après une année 100% théorique si difficile… Nous n’avons pas encore les détails quant au report de ce stage obligatoire, mais j’espère que cela ne sera pas trop compliqué à mettre en place.

De mon côté, la semaine fut passionnante et absolument exténuante. Beaucoup de travail, une mission free-lance qui se met en place et 2 autres projets qui avancent bien, un coup de main logistique pour le spectacle de danse classique au conservatoire (j’adore ça !), et puis assurer les aléas et les accompagnements de mes 2 aînés. J’ai quand même réussi à caser à ce planning de dingue un rendez-vous coiffeur pour reprendre forme humaine, et une belle soirée d’anniversaire samedi…

Juin se termine donc en fanfare, et juillet ne s’annonce pas vraiment plus calme… D’ici là, je souhaite plein de courage aux collégiens qui passent le brevet en différé, et une belle semaine à vous toutes et tous ! À très vite !!

Billet précédent
Billet suivant

6 Commentaires

  1. Oh là là ça m’interpelle beaucoup ce que tu as écrit pour la cicatrisation de ta fille. Dur dur.
    J’ai été opéré du pied le 4 juin (nevrome de morton), soit 4 semaines demain et la cicatrice est seulement quasi refermée. Encore des soins jusqu’à mercredi. L’infirmier conseille de manger plus protéiné que d’habitude. Comme Melle j’ai du revoir à la baisse ce que j’avais de prévu, le moins d’activité possible.
    La même opération à l’autre pied en décembre n’avait pris que 2 semaines pour être complètement refermée.
    Rien à comprendre.
    Courage à elle il faut vraiment s’armer de patience et écouter le personnel.

    • Merci beaucoup pour ton commentaire, Chris. Oui c’est très long, et ça peut prendre plus ou moins de temps selon les patients, les conditions de vie, de santé, et d’autres paramètres qu’on ne maîtrise pas toujours. Mamzelle prend son mal en patience, mais c’est vraiment dur dur, elle s’ennuie beaucoup, et surtout elle doit faire le « deuil » de tout ce qu’elle voulait faire cet été après cette année de dingue où elle n’a pas eu une minute à elle. Mais c’est la vie, et heureusement, encore une fois, ce n’est rien de grave ! J’espère que ton pied finit de cicatriser correctement et que tu n’es plus embêtée maintenant 🙂

  2. Il nous est arrivé exactement la même chose avec notre carrelage, je n’avais jamais vu ça, j’ai cherché une fuite d’eau pendant un quart d’heure ! Bon rétablissement à ta miss.

Écrire un commentaire

Combien font : *