17 ans…

Notre « petit » dernier a soufflé 17 bougies il y a quelques jours, n’est-ce pas un peu foufou cette histoire ? Bon, je ne vais pas vous refaire la même à chaque fois… Oui, le temps passe vite, non, on ne les voit pas grandir, nos bébés. Vous avez compris l’idée (et sans doute ressentez-vous la même chose si vous avez des enfants !)

Alors voilà, petit coup de vieux parental mis à part, MonLoup a 17 ans. Après une fin d’année difficile, et un maintien en première (on ne dit plus redoublement, désormais !), je trouve qu’il a gagné en maturité, et qu’il est bien mieux dans ses pompes qu’il y a quelques mois. Alors évidemment, il reste cet ado un peu perché, pas toujours au clair avec les horaires de bus et son sac de cours, un peu trop accro aux écrans et parfois carrément soupe au lait, mais nos rapports se sont apaisés, et je le sens plus « aligné » avec ce qu’il est vraiment.

Sa rentrée s’est bien passée, ce maintien était vraiment une belle occasion de repartir sur de bonnes bases, de reprendre confiance en lui, et de se construire un meilleur dossier pour la suite. Toujours aussi scientifique, il a gardé les mêmes spécialités que l’année dernière (Maths, NSI et SVT), et son projet post-bac est sensiblement le même que l’année dernière. Il espère avoir au moins d’aussi bonnes notes au bac de français, parce que les précédentes ne comptent pas.

MonLoup continue la danse et le hip-hop, d’ailleurs c’est drôle parce que désormais on est dans le même groupe en contemporain, niveau avancé. C’est vraiment cool de partager ce moment avec lui et sa bande de copains qui l’accompagnent depuis qu’ils ont 5 ans. Je peux vous dire qu’il y a une sacrée ambiance.

MonLoup a une amoureuse, est passionné de manga et de jeux vidéos, il apprend à conduire en conduite accompagnée, aime bien sortir en ville avec ses potes, et rester glandouiller sous sa couette. Il a des goûts musicaux assez éclectiques, un humour souvent absurde, et porte de plus en plus souvent des jeans. Il se laisse pousser les cheveux pour pouvoir les attacher, il me dépasse depuis bien longtemps, a rattrapé son père, et n’est plus très loin de son frère.

Bref, c’est un ado bien de son temps, et on l’aime fort par ici !

Joyeux anniversaire mon chéri !

10 Commentaires

  1. Bonjour je « nous » retrouve en bien des points avec votre ado de 17 ans. Le mien les aura, les 17 printemps, en mars 2023. Nous aussi nous avons vécu une année scolaire 2021/2022 bien difficile. J’ai même cru ne pas y survivre !! Il redouble lui.aussi sa 2nde, mais pour faire une 2nde bac pro. Non pas qu’il n’était pas capable de rester en cursus général voire technologique, mais Monsieur n’a strictement rien foutu de l’année . Moi je savais parfaitement que cela se passerait comme ca… mais son pere dont je suis separee (notre situation familiale est un brin compliquée ,son pere etant incarcéré pour des faits graves sur mes filles ses belles filles, mais a toujours l.autorite parentale et on se demande bien pourquoi vus les motifs pour lesquels il est incarcéré depuis 10 ans mais bon…) s etait oppose a l orientation professionnelle à la sortie de 3eme. Et comme mon fils ne voit que par ce que dit son pere, il avait intégré une 2nde generale .
    Donc et après moult tergiversation en février de l’année dernière au moment des choix d orientation, nous étions allés aux portes ouvertes d’un lycée pro de notre petite ville où par chance il y avait la section que moi je savais parfaitement qu’elle serait bien pour lui, la Maintenance Industrielle. Je me souviens que ce samedi matin là il avait fallu le porter à bout de bras pour le faire sortir de son lit et aller aux portes ouvertes. Moi j’avais été enchantée de ce que j’avais vu en ateliers, du professeur d atelier, etc. Et à partir de ce moment là, mon fils a commencé à changer d’idée. Il a quand même fallu 2 courriers salés à son père où je lui écrivais que, ne vivant pas avec notre fils, il n etait pas conscient de la catastrophe annoncee avec son obstination sur la filiere générale), pour que ce dernier change aussi d’opinion. Et j’ai eu le plaisir enfin, un jour où j’entendais leur conversation téléphonique (je n’ai pas écouté aux portes, mais chez nous les murs sont si fins qu’on entend absolument tout !) d’entendre son père dire à notre fils exactement ce que je dis depuis des mois. Et donc comme c’était son père qui le disait tout d’un coup c’est devenu « paroles d évangile « !!!
    Peut importe, au final même si cela me met en « rogne  » de voir que je passe après son père alorsque depuis 10 ans cest moi qui assume et assure 100 % de son quotidien, ce n’est PAS GRAVE, l’important étant son bien. Il a donc non seulement changé de filière, mais en.plus il a pu redoubler et faire une 2nde alors que la filière normale même en cas de changement fe filière était d aller directement en 1er bac pro, suite arithmétique de la 2nde ! Peut importe que ne soit pas dans la même filière !! Ça c’est les bizarreries de l EN… bref, ils sont cette année 7, oui 7 dans sa classe de 2nde bac pro maintenance et ça LUI PLAIT !! il était en stage cette semaine et la semaine prochaine aussi dans l’entreprise où je travaille. Et il est content. Il me parle même d alternance en apprentissage pour l’année de 1ere . Et moi je suis,mais tellement, soulagée de l’avoir remis sur les rails, même si.lui pense que c’est son père, encore une fois, c’est pas grave . Parce que vraiment j’ai vécu, seule à le gérer, mais une année de 2nde générale où j’ai cru devenir folle avec lui.
    Mon fils passe aussi bcp.de temps sur les écrans et c’est peu de le dire , c’est un FLEAU. Heureusement comme vous, il a une activité sportive à côté et intensivement depuis cette rentrée scolaire (foot pour lui) qui.lui.permets de s’épanouir aussi physiquement. Quant à la petite copine, je n’en sais rien. Il n’arrête pas d’avoir des allusions, je ne sais pas si c’est « du lard ou du cochon  » !!!! Peut être une façon de dédramatiser un.sujet qui le.gene ? Toujours est il qu il.fait des plaisanteries un peu spéciales, du genre à me sortir un préservatif de la poche de son blouson, l’air très détaché style « tiens c’est bizarre, j’ai ça dans ma.poche  » …. J’ai toujours été très ouverte avec lui sur le sujet. Bref , tout cela pour dire qu accompagner un enfant de l enfance à l’adolescence n’est pas une chose aisée. C’est voire même angoissant . Parfois cela se fait sans heurts ( comme peut étre cela s’est fait avec votre fille sans doute) et parfois les enfants ont besoin de plus d accompagnement… c’est comme ça.
    Quant à la conduite accompagnee ca fait un an quil est inscrit au code et quil ne fait rien…
    Alors un joyeux 17 ans à MonLoup 🎂 . Bonne journée, et désolée du « pavé  » 😁

    • En effet, ce n’est pas toujours simple, quel soulagement ça doit être de le voir enfin dans une filière qui lui plaît. C’est vraiment le plus important, le reste, effectivement, il faut faire avec, on n’a pas le choix 🙂 Je lui souhaite plein de réussite, et une continuation plus apaisée, pour lui, et pour vous ! 🙂

  2. Gabrielle+Blanchout+-+Busson Répondre

    Quel chouette portrait 😍 ce n’est pas très juste qu’il ne puisse pas garder ses notes de français si elles sont bonnes je trouve. Une amie de mon fils était dans ce cas aussi l’année dernière. Les redoublants, enfin pardon, les maintenants 🤷🏻‍♀️ devraient pouvoir choisir. Après tout, les examens ont été passés dans les mêmes conditions que tout le monde, ils n’ont rien volé, et l’objectif c’est justement que cette année en plus les aide pour la suite….

    • Oui c’est vrai que c’est un peu dur dur… mais ça le motive pour cette année, il sait qu’il peut le faire ! 🙂 (le français c’est vraiment pas son truc, encore moins à l’oral, et là il a eu 13, on était super contents pour lui !)

  3. Bonjour,
    je lis votre blog assidument depuis 10 ans meme si je ne commente pas souvent (et que je ne suis pas fan de couture ! j’ai fais une reaction « allergique » en opposition à ma mère qui cousait tout le temps….mais que j’adore bien sur). Dites à votre Miniloup que j’ai redoublé ma première il y a 30 ans et que je suis actuellement ingénieur de recherche.Le redoublement à l’époque m’a fait un bien fou, j’ai eu le bac avec mention Bien par la suite et fait un sans fautes dans les études supérieures. ce n’était donc pas un échec.
    Moi j’ai aussi un grand e 16ans et demi, plutot litteraire (specialité GeoPo, SES) et très brillant en classe, pas le même que moi au même age, plutot comme son père , mon conjoint, qui a toujours été premier de la classe! Et un de 13ans passionné de sciences physique et qui fait de la danse (modern jazz)
    merci pour votre joli blog.
    Cécile

    • Merci pour votre retour d’expérience ! Son papa, et pas mal de personnes autour de nous ont redoublé également, et à chaque fois cela leur a été très profitable, et je pense que ça le sera pour lui aussi… Ça l’est déjà, d’ailleurs ! Et c’est vraiment le plus important 🙂 Un fils danseur, nous avons pas mal en commun 🙂

Écrivez un commentaire

Combien font : *

Pin It