Suite de mon petit journal de confinement, pour se rappeler de cette période si particulière, où les jours à la maison se suivent et se confondent parfois. Si je n’écrivais pas tous les jours, je crois que je ne saurais même pas quel jour on est !

 

LUNDI 20 AVRIL 2020 – Jour 36

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire, j’ai 45 ans. Mes enfants m’ont fait la jolie surprise d’attendre minuit une pour venir me le souhaiter, quant à MrChéri, il m’a préparé un joli petit-déjeuner d’anniversaire. Il y aura d’autres surprises dans la journée, je vais savourer chaque seconde de cette drôle de journée. J’ai raconté tout dans le détail dans un billet One Picture an Hour. C’est un format que j’aime beaucoup et que je ne fais pas assez souvent !

 

MARDI 21 AVRIL – Jour 37

Je me réveille assez tôt, j’ai un rendez-vous téléphonique professionnel en début de journée. Je travaille ensuite de manière plutôt efficace toute la matinée. Dehors, la pluie diluvienne – et un peu déprimante – qui tombe depuis hier laisse peu à peu la place à de belles éclaircies, puis un franc soleil. Après le déjeuner, nous sortons dans le jardin pour en profiter.

Le moral des troupes est plutôt bon, comparé à la semaine dernière, notamment pour Titou. MrChéri est officiellement en vacances, et il est bien décidé à en profiter pleinement, en prenant son temps. C’est une chose qu’il ne fait jamais, super-actif qu’il est depuis toujours. Je me demande combien de temps il lui faudra avant de tourner en rond et de s’ennuyer ferme !

Aujourd’hui, c’est plutôt Mamzelle qui broie du noir. Elle en a ras le bol de ne pas avoir de nouvelles de la fac de médecine, elle angoisse un peu pour ses partiels, et a peur d’être encore plus submergée de boulot lors de la dernière ligne droite.

Durant l’après-midi, j’ai un peu de mal à me remettre à mon ordinateur, il fait tellement beau. Mais j’avance bien sur mes albums photos, j’ai pour objectif de les terminer absolument avant le déconfinement. J’y crois !

Inspirée par Camille et mon amie Céline, je me porte volontaire pour coudre des masques en série pour la petite ville voisine. Rien n’a encore été mis en place dans notre village, ça ne saurait tarder, mais en attendant autant être un peu utile. Céline me dépose tissus et élastiques fournis par la mairie, je regarde attentivement les tutos. Demain je m’y mets, objectif 20 masques !

Je finis la journée avec Mamzelle, nous faisons du sport toutes les deux sur la terrasse, vélo d’appartement, renforcement musculaire, et puis nous révisons deux mini chorégraphies pour nos défis de nos cours de contemporain. Ça nous fait beaucoup de bien à toutes les deux, surtout Mamzelle qui voit son moral remonter en flèche !

 

MERCREDI 22 AVRIL – Jour 38

C’est un mercredi bien agréable : je passe ma matinée à la cool, je médite au soleil, MrChéri nous prépare des burgers pour le déjeuner sur la terrasse. Je suis bien. MrChéri, en revanche commence à tourner en rond. Il râle qu’il s’ennuie. Il tente de s’occuper un peu au jardin, tond la pelouse, mais rien n’y fait, c’est une journée moins pour lui.

 

De mon coté, je finis enfin de coudre mon bob de pluie Momo, et j’enchaîne avec un atelier masques intensif en suivant les conseils de Camille: je fais tout à la chaîne. Je découpe tout à la suite, puis j’épingle en série. Arrive ma partie préférée : la surjeteuse. Je suis comme une dingue avec cet engin, j’ai vraiment eu du pif de m’offrir cet auto-cadeau d’anniversaire en avance le mois dernier ! Ça va à toute vitesse, j’adore !

Mamzelle me tire de mon atelier pour que je l’accompagne dans sa séance de fitness quotidienne avec Sissy Mua. J’y vais un peu à reculons, persuadée que je ne tiendrai pas la route. C’est d’ailleurs bien difficile pour moi. Mais je m’accroche, et grâce aux encouragements de ma fille, je termine la séance ! 💪🏻 (qui c’est qui va marcher en canard demain ? 😂 )

Nous dînons dehors encore une fois, et tout le monde est d’excellente humeur, bon sang que ça fait du bien !

 

JEUDI 23 AVRIL – Jour 39

Il fait tout gris. J’occupe bien ma matinée qui passe à toute allure. Je continue mes méditations sur la terrasse, c’est vraiment un moment très ressourçant pour moi, j’essaie de méditer au moins chaque jour, parfois deux fois dans la même journée.

J’enchaîne ensuite avec l’atelier masque, après la surjeteuse, je passe au repassage et pliage des masques. C’est beaucoup moins amusant que la veille, et mine de rien, ça prend beaucoup de temps quand on multiplie la manip par 18.

MrChéri est comme un lion en cage, alors il sort faire des courses. C’est lui qui s’en charge chaque semaine, exclusivement. Moi je n’aime pas trop ça habituellement, et avec le confinement, j’en ai encore moins envie. Je ne suis pas sortie depuis le dimanche de Pâques, il y a presque 15 jours.

Il rentre au bout d’une heure. Le temps se dégage franchement, nous allons pouvoir déjeuner sur la terrasse. Au menu, poulet rôti et frites de patates douces, je crois qu’on n’a jamais aussi bien mangé que depuis qu’on est confinés !

Après un petit thé / café sous le parasol, je continue la couture des masques, pfiou qu’est-ce que c’est long. Je suis bien contente que l’heure du fitness avec Mamzelle arrive enfin, j’ai besoin de me défouler.

Nous finissons la journée devant la saison 3 d’Ozark, que nous avons commencée il y a quelques jours. J’aime beaucoup cette série, et cette saison est particulièrement réussie, je trouve.

 

VENDREDI 24 AVRIL – Jour 40

40 jours, vraiment ? J’avoue, ça me fiche un coup, pour moi la symbolique des 40 jours c’est le Carême, la traversée du désert… On en est là du confinement.

Je continue à coudre, ça avance petit à petit, j’ai hâte de terminer. On me contacte pour faire partie de L’Usine Invisible pour coudre encore plus de masques. J’aime que soit proposée une rémunération, symbolique certes, mais réelle, pour toutes ces petites mains qui donnent de leur temps pour pallier les manques de l’État. Je propose de m’engager pour 25 masques par semaine, c’est le minimum, j’espère vraiment pouvoir y arriver !

Je reçois un joli courrier tout droit venu de Nîmes, merci ma Camille pour tes jolis mots, et tes graines de cosmos, j’adore ces fleurs !

 

SAMEDI 25 AVRIL – Jour 41

Une de nos meilleures journées depuis le début du confinement : il fait beau, on prend le temps, MrChéri est comme un fou aux fourneaux, on se régale, et tout le monde est de belle humeur. Je couds beaucoup, beaucoup, ça y est, j’ai fini ma première fournée de masques en tissus pour l’association des couturières solidaires. Et on tourne une vidéo de danse, en duo avec Mamzelle, ainsi qu’un petit délire en famille pour l’anniversaire à venir de mon amie Marlène. C’est la ronde des anniversaires en avril, et on est tous confinés, alors on en profite pour se fêter différemment.

En fin de journée, c’est presque devenu une habitude, on se retrouve avec Mamzelle sur la terrasse pour une nouvelle séance de fitness. On travaille le haut du corps, pfiou, je peux vous dire qu’on en bave des ronds de chapeaux.

Le soir, nous regardons un de mes films préférés de toute la vie, celui qui me fait pleurer dès les premières notes de musique du générique : Forrest Gump. Seul MonLoup ne l’avait pas encore vu, mais tout le monde est ravi de le revoir ! Je finis en larmes, bien évidemment ♥︎

 

 DIMANCHE 26 AVRIL – Jour 42

La bonne humeur est toujours là, le soleil aussi ! Les vacances touchent à leur fin. MrChéri coache MonLoup qui doit rendre un travail de français en vidéo demain, c’est la dernière ligne droite, et il ne veut rien lâcher. Mamzelle s’ennuie ferme, je lui propose de m’aider à avancer dans mes albums photos. Elle est d’une efficacité redoutable, en quelques heures, elle termine l’album 2019 ainsi que celui de 2017 !

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de son amie d’enfance – et fille de très bons amis à nous – nous enfilons tous les cinq nos masques, et nous filon dans la rue lui chanter la sérénade, devant sa maison. On est heureux d’être là tous ensemble, à distance respectable, et un muret entre nous. On discute une bonne demi-heure avec toute la famille. Au retour on croise plein de monde, personne ne porte de masques et il y a une fiesta chez nos plus proches voisins. Ça ne me rassure pas vraiment pour la suite…

Je finis la journée en découpant du tissu pour de futurs masques, on fait une séance d’étirements avec Mamzelle, et on dîne dehors. C’était une bien chouette semaine, tellement plus agréable que la précédente, et un beau week-end. Demain c’est la reprise pour les garçons et MrChéri, ça risque d’être un peu plus compliqué.

♥︎

J’espère que tout continue d’aller pour le mieux chez vous. Ça va, vous tenez la distance ? Le moral est bon ? De mon côté, je fais de plus en plus l’autruche face aux infos, et je m’efforce de ne pas m’angoisser à l’avance pour le futur déconfinement, et la suite de nos vies…

One picture an hour – mes 45 printemps, en confinement !
Couture - un pique-aiguilles fleur

15 Commentaires

  1. À la maison, je commence à sérieusement m’ennuyer. En dehors de la cuisine et du chinois que je travaille tous les jours, la télé et très peu de ménage, je n’ai pas envie de faire grand chose… Aller faire les courses m’angoisse un peu, j’y vais à reculons une fois par semaine. Ne pas pouvoir voir famille et amis est le plus dur. Le pire c’est que même après le deconfinement, je pense que ‘je resterai dans le même état d’ esprit… Bon, hauts les cœurs, on va essayer de se secouer un peu. Bises à tous. 😘

    • Tu pourrais ressortir ta machine à coudre 😉 Blague à part, si vous avez besoin de masques, ça peut être une bonne idée !

      • Merci beaucoup pour ce joli texte… Et merci pour les applaudissements aux soignants. Je ne les entends pas mais en tant qu’aide à domicile je les prends pour moi…. À bientôt, bon courage à tous…

    • Bonjour, mais ça veut dire quoi en fait, méditer ? Ma sœur me tanne à essayer “petit bambou ” mais je ne comprends pas.
      Quand on dit qu on fait sa séance de méditation, on fait quoi ? On essaie de ne penser à rien, de contenir et mettre de côté toutes ses pensées pendant un moment ?
      Un truc que j’ai découvert avec petit bambou. le seul truc qui me plait, c’est le bruit du gong et le bol tibétain qui ont un effet fou sur moi. Comme si ça m aspirait les pensées et le vide la tête ! J’adore écouter ça, juste ça !!
      Amitiés jurassiennes .

      • Il existe plusieurs types de méditation, je crois. Silencieuses, en musique, avec des mantras, etc. Pour moi c’est une expérience de pleine conscience, où l’on vit pleinement l’instant présent. On ne se force pas à ne penser à rien, a contraire on laisse passer ses pensées sans s’y accrocher, tout en se recentrant sur soi… Dis comme ça c’est un peu obscur, mais à force de pratiquer, c’est plus facile je trouve. Et je suis d’accord avec toi sur le bol tibétain, je ressens très fort ses vibrations, ça me fait un effet incroyable !

  2. Alors là je crois que je vivrai très mal le fait de voir mes voisins faire une fiesta en ce moment.
    Très très très mal.
    Heureusement dans mon quartier le confinement est très respecté : on est content de se retrouver à 20 h au bout de nos jardins, de chaque coté de la route pour faire l’aubade aux soignants (et pour échanger quelques mots aussi !!!).

    PS : moi mon film tire-larmes c’est Sur la route de Madison…
    Allez Semaine 7 (SE-MAI-NE 7 AH AH AHHHHH !!!!!!!!!!!)

    • Tu sais que je n’ai vu qu’une fois Sur la route de Madison ? Tu me donnes envie de le revoir, du coup !
      Pour mes voisins, no comment… ma fille était folle de rage, moi je ne comprends pas… Vraiment pas.

    • Bonjour Fanchette , ah….Sur la route de Madison , mon film préféré de tous les temps! Je l ai encore re re re regardé la semaine passée (merci le confinement !) Il me fait pleurer toutes les larmes de mon corps, pleurer a chaudes larmes, douloureuses. Ca me prend au tripes. Il est beau ce film mais il m’est très douloureux parce qu’il me ramène a mon histoire, moi qui fût celle qui choisit en son âme et conscience (après 6 mois de réflexion quand meme) de quitter mari, maison, confort, et d’embarquer ses 2 petites filles pour la moitié du temps avec elle et cet homme qui m avait semblé etre le prince charmant mais qui ne le fût pas au final 😥.
      Ne pas partir et regretter toute sa vie le bonheur possible qu’on aurait pu avoir ? = REGRETS
      Partir regretter d’être partie parce que ce ne fut pas ce que l’on espérait = REMORDS.
      Malgré les drames que mon dernier du foyer a engendré, malgré tout ca, je préfère je crois avoir des remords que des regrets. Mon dieu, vivre toute ma vie en regrettant quelque chose qui au final n avait vraiment RIEN à regretter et idéaliser un homme qui n’était rien d autre qu’un manipulateur, vraiment ça aurait ete horrible de me gâcher la vie pour lui. Même si en partant j’ai failli gâcher la vie de mes filles, et la mienne. Et la plus belle chose que ce remord d’avoir tout quitté pour cet homme m’a apporté, c’est l enfant que j’ai eu de lui. Un garçon que je cheri plus que tout.
      Alors des remords oui, mais moins douloureux que des regrets… bonne journée.

  3. je suis contente de voir que cette semaine a été bien meilleure que la précédente. je t’envie de savoir coudre… et te félicite pour ta solidarité. bon courage pour ces nouveaux jours de confinement, presque les derniers !

    • Merci Sofy ! C’est ce que je retiens de ce confinement, quand ça ne va pas fort, je sais maintenant qu’il y aura forcément des jours meilleurs. Ça paraît trivial écrit comme ça, mais ça me réconforte beaucoup. Et la semaine qui vient de passer en est le parfait exemple ! Plein de courage à toi aussi !!

  4. Ravie de voir que tu as passé une chouette semaine^ mais scotchée d’apprendre que des gens organisent des fiestas chez eux en recevant du monde. Ça me dépasse. Bon allez, c’est notre 7ème semaine de confinement et par chance, elle sera ponctuée par un WE de 3 jours !
    Plein de bises et belle semaine à toi.

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It