Où l’on apprend – sans surprise – qu’on en prend pour, au mieux, quatre semaines de confinement supplémentaires, jusqu’au moins au 11 mai

LUNDI 13 AVRIL 2020 – Jour 29

Lundi de Pâques, et cinquième semaine tous les cinq à la maison. Aujourd’hui est férié, et nous le prenons comme tel. On se repose, on lit, on prend le temps. Il fait un peu gris le matin, le vent est glacé alors on reste à l’intérieur. Je continue à coudre, il n’y a vraiment que ça qui m’intéresse ces derniers temps. J’assemble enfin mon cardigan façon agnès b. dont les morceaux de molleton sont découpés et surjetés depuis des semaines.

Mamzelle fait des pancakes pour le goûter et peste un peu car ils sont un peu cramés. On se régale pourtant, et on enchaîne ensuite avec une super séance de sport à base de renforcement musculaire et de vélo d’appartement sur la terrasse. Ça fait du bien, ça décrasse !

De son côté, Titou se renferme de plus en plus, et la tension monte. Comme tous les lundis depuis qu’on est confinés, en fait. Ça finit par exploser au dîner, quand il refuse purement et simplement de nous répondre quand on lui parle. Ces prochaines semaines promettent d’être longues. L’allocution présidentielle et l’annonce du prolongement du confinement jusqu’au 11 mai ne doivent pas aider…

MrChéri et moi finissons la 1ère saison de La Servante écarlate.

 

MARDI 14 AVRIL – Jour 30

Reprise du boulot pour MrChéri, Mamzelle et moi. Leur motivation n’est pas au top, moi ça va. Je travaille bien le matin. Titou et MonLoup profitent de leurs vacances pour glandouiller gentiment.

Malgré le vent froid, nous déjeunons dehors, au soleil. Titou se déride à peine. Ma colère d’hier soir est retombée mais je me sens vraiment démunie face à son mutisme et sa tête de dix pieds de long.

Mon après-midi passe à toute vitesse : je termine de coudre mon cardigan, je suis ravie du résultat. Il ne me reste plus qu’à poser les 13 boutons pression. Mais là, patatras, ça part totalement en cacahuète, je me bats avec la pince car je n’ai pas le bon embout, je casse plusieurs pressions, je m’énerve. Je rate même la séance de sport que Mamzelle a organisé. Ça me gâche totalement ma fin de journée, d’autant plus que je n’arrive pas à terminer mon ouvrage. Rhaaaaa, ça m’énerve !!

On essaie de recoller les morceaux de notre moral familial défaillant en regardant une série tous les cinq. Ça sera Selfmade, l’histoire de Madam C.J. Walker, toute première millionnaire autodidacte – et Noire ! – en 1920, aux États-Unis. On accroche bien tous les cinq.

 

MERCREDI 15 AVRIL – Jour 31

Un mois complet à demeure. Ça commence à devenir longuet cette histoire.

La journée commence pourtant bien : il fait un soleil radieux, il n’y a plus de vent. Je m’occupe au jardin, je médite longuement sur la terrasse. Mais le déjeuner se termine mal, grosse altercation avec Mamzelle.

Résultat, je suis de très mauvaise humeur tout le reste de la journée. Impossible de travailler, alors je me contente d’une sieste et de pas mal de lecture. Je prépare de la pâte à pizza pour le repas du soir, je finis enfin l’inventaire des costumes de la danse. Je m’occupe, mais ça ne suffit pas à me calmer. J’enchaîne avec un peu de sport en solo sur la terrasse : 20 minutes de vélo d’appartement et quelques exercices de renforcement musculaire.

La soirée est morose, l’ambiance est toujours à couteaux tirés avec Mamzelle qui me tient encore tête lors du dîner.

 

JEUDI 16 AVRIL – Jour 32

Ce sentiment horrible que cette journée n’a pas servi à grand chose… J’ai clairement le moral dans les chaussettes. La matinée passe à toute vitesse, sans pour autant avoir rien fait de particulier. MrChéri part faire les courses. Il est bien rôdé, en moins d’une heure c’est fait, les placards et le frigo sont plein pour une bonne semaine.

Quitte à ne rien faire, je profite du soleil. Je finis Harry Quebert avec une petite pointe de regret, j’ai beaucoup aimé ce livre. Se pose maintenant la question de ma prochaine lecture… je regarde la liste faite il y a quelques mois suite à ma demande d’inspiration en story. Allez, ça sera Les Gratitudes de Delphine de Vigan, j’aime beaucoup cette autrice lue pour la première fois l’été dernier et dont j’ai déjà dévoré pas mal de bouquins.

Je réponds à mes mails dans l’après-midi, et je découpe mes tissus pour coudre le bob Momo proposé par Make my Lemonade, personnalisé en version pluie. Nos amis G. passent devant la maison me ramener du matériel de couture, nous papotons un moment, les uns dans la rue, les autres dans le jardin.

 

VENDREDI 17 AVRIL – Jour 33

C’est toujours très tendu avec Mamzelle, chacune restant campée sur ses positions. Je me réfugie dans mon bureau toute la journée. Je me suis lancée dans un grand tri de photos, avec pour objectif de faire un album de l’année 2019, et de l’année 2017 si je garde la motivation. J’y passe la journée entière, bon sang que c’est long !

Je finis cette étrange journée par un cours de kundalini donné par Marjo, avec un petit groupe connecté très sympa. Que ça fait du bien.

Nous fêtons l’anniversaire de Mutti avec un Zoom familial sur la terrasse, et on termine Selfmade tous les cinq. Puis le déclic, la pression de ces derniers jours qui retombe. Mamzelle s’excuse, nous voilà réconciliées !

 

SAMEDI 18 AVRIL – Jour 34

Sixième week-end de confinement. Les jours deviennent de plus en plus indistincts.

Ces derniers jours, le jardin et le petit bois derrière chez nous ont complètement changé d’aspect, les arbres se sont recouverts de feuilles bien vertes. C’est bien la première année que j’observe en direct la fête de photosynthèse autour de moi. C’est magnifique !

Aujourd’hui c’est couture et lecture : j’avance bien sur mon bob, et je termine Les Gratitudes en un temps record.  MrChéri et Mamzelle finissent de ranger le grenier, c’était un gros chantier, bravo ! Les garçons vivent leur vie chacun de leur côté. On se retrouve en fin de journée sur la terrasse pour faire un peu de gainage et de renforcement musculaire. Et puis on dîne dans une atmosphère bien meilleure que ces derniers jours. Ce soir au programme ciné canapé : Gatsby. Je vous l’avais dit, on est dans un cycle Leonardo Di Caprio !

 

DIMANCHE 19 AVRIL – Jour 35

Je couds toute la matinée, je veux terminer mon bob de pluie avant que le temps ne se dégrade totalement. Il fait tout gris, et la pluie est annoncée en début d’après-midi. Cette petite cousette prend plus de temps que prévu, car j’ai décidé d’agrandir le patron initial. Il est prévu pour un tour de tête de 56-58 cm, la mienne mesure quasiment 60 cm et je déteste être serrée dans mes chapeaux ! Mais n’est pas modiste qui veut, je galère un peu, et je dois m’y reprendre à plusieurs fois pour que tout finisse par tomber nickel. Mais ça vaut le coup de m’être pris la tête (haha) je suis super contente du résultat !

MrChéri a préparé un délicieux tajine poulet citron pour le déjeuner dominical, et des muffins coco banane pépites de chocolat pour le goûter. On ne l’arrête plus ! L’après-midi est un vrai après-midi de glandouille du dimanche, je lis, je lis, je lis, et je sieste un peu. Tout est calme dans la maison et ça sent bon les gâteaux. On s’ennuie un peu, là, non ?

Vers 18h, histoire de réveiller un peu les troupes, j’installe la Murder Party envoyée par Happy Kits. J’ai téléchargé et imprimé les instructions et la déco, on installe la scène de crime avec Mamzelle et puis c’est parti pour l’enquête. Je suis la meneuse du jeu, mes quatre fantastiques se mettent par équipe de deux, puis finalement se regroupent pour trouver qui est le coupable. On passe un moment très sympa tous les cinq.

Nous dînons tôt car nous avons prévu de regarder The Revenant ce soir, et c’est un film assez long (2h40). Nos avis sont mitigés, trop de violence pour les uns, pas assez de rythme pour les autres. Moi au final, j’ai bien aimé, Leo est quand même épatant quel que soit le rôle qu’il joue… même si ce n’est pas le film du siècle, on est d’accord !

♥︎ ♥︎ ♥︎

Et voilà, c’est parti pour une nouvelle semaine de confinement… ici c’est sous la pluie mais avec des bougies… on tient le bon bout, non ? Je l’espère fort en tout cas ! Prenez soin de vous !

 

#15 - une quatrième semaine de confinement
One picture an hour – mes 45 printemps, en confinement !

15 Commentaires

  1. Merci, j’adore lire ton journal de confinement.
    Mes enfants sont petits, mais je comprends que cela doit être bien plus compliqué d’être confinés avec de jeunes adultes, aussi formidables soient-ils !
    Tu nous demandais sous ton billet ‘archive’ ce que l’on aimait dans tes billets. J’adore tous tes billets DIY, notamment tes tutos couture qui sont toujours clairs ! Mais le billet qui m’a le plus touché, c’est celui que tu as écrit sur la relation entre tes deux fils, après votre voyage au Bahamas. C’était un trés joli billet, plein de patience et d’amour pour tes enfants. Il m’avait beaucoup fait réfléchir, à l’époque, sur la fratrie, et sur le fait qu’il y a beaucoup de choses qu’on ne contrôle pas en fait. Merci de partager tout ça avec nous, ça aide à prendre du recul sur le quotidien ! (et surtout en ce moment!)

    • Merci Cyan, du coup je suis allé relire cet article, il résonne particulièrement ces temps-ci !
      C’est drôle parce qu’au début du confinement, on savourait notre chance d’avoir de grands enfants, pour leur autonomie notamment, en comparaison avec les plus petits qu’il faut énormément accompagner, occuper, etc. Mais les jours – et les semaines – passant, je me demande si la balance n’a pas tendance à s’équilibrer finalement, car cela devient vraiment dur pour eux, à un âge où ils ne rêvent que d’indépendance, être ainsi coincés avec nous, même dans les meilleures conditions possibles, ce n’est tellement pas dans l’ordre des choses !

  2. Si je ne me trompe pas et après avoir lu le blog de Marjorie je te souhaite ( je tutoie facilement ;)) un très bon anniversaire Céline. Je lisais votre blog à 4 mains avant et ai continué à venir régulièrement vous lire l’une et l’autre. Je commente très peu d’habitude mais en ce moment rien n’est comme d’habitude. Bises

    • Merci beaucoup Thalie, oui c’était mon anniversaire ! Je vous prépare un petit billet en images à ce sujet 🙂 Et j’apprécie ++ tous les commentaires qui reviennent en force, c’est ce qui fait le sel de nos blogs je trouve, alors merci !! 🙂

  3. Me voilà un peu rassurée de constater que ma titoune ( 12 ans et des brouettes) n’est pas la seule (pre) ado à faire une drôle de tête, surtout à table, voire à ne pas décrocher un mot….c’est lourd,hein….

    • Oui c’est très déstabilisant… en même temps, je me dis qu’à leur âge, j’aurais sans doute fait pareil, voire pire, j’étais tellement boudeuse et révoltée à l’époque !! 😆 Courage avec ta titoune !

  4. Et les défis danse Céline ?
    Ça te changerait les idées et renouerait avec ta fille !!

    • On les fait… mais c’est très paradoxal tu sais, elle a énormément de travail, et ne sait toujours quand et sous quelle forme ses partiels auront lieu. La fac de médecine est assez débordée de ce côté-là (ils doivent gérer les concours de PACES et d’internat en priorité, et puis les profs sont aussi médecins, ils sont très sollicités). Du coup elle n’est pas très motivée pour danser… et ses amis lui manquent beaucoup (comme nous tous, mais cette année était sensée être la plus cool de toutes pour elle… finalement, entre le drame du ski et le confinement, elle n’est pas ménagée). Bref, trêve de blablas, tu as raison, je vais la pousser à danser un peu plus !!

  5. Merci pour ce récit sans fard de mère d’adolescents. Les miens sont trop petits, je suis juste fatiguée, mais étant prof de lycée, j’ai beaucoup ce type de retours (à base de “je pensais pas que le lycée pourrait me manquer un jour” “plus mes potes que les profs quand même”). Ça me semble assez sain, c’est vraiment l’âge où tu construis un espace à toi, donc le confinement fait voler tout ça en éclats (et l’insouciance aussi). Si ça devient trop dur pour eux ou pour vous, beaucoup de consultations psy se font en téléconsultation, pour moi, ça a été une vraie aide en mars… Juste que quelqu’un fasse un debrief posé et extérieur des choses.

    • Merci Marion, je suis bien d’accord avec toi. On leur a proposé de l’aide extérieure, mais ils n’en ressentent pas le besoin pour l’instant… c’est dur de les faire sortir de leur coquille parfois, surtout Titou qui déteste s’exprimer sur ses sentiments. Plein de courage avec tes petits, c’est un autre registre, mais c’est tellement de fatigue et d’attention de tous les instants ! Je compatis +++ !

  6. Perso, j’aime bien rester à la maison et je n’ai franchement pas trouver le temps long, au contraire 😉 ! En tout cas, prenez aussi soin de vous. Bisous bisous.

    • Ça ne me dérange pas non plus, j’ai même l’impression que le temps file de plus en plus vite. J’ai vu que tu avais repris partiellement le travail, j’espère que tout se passe bien pour toi !

  7. Pingback: #Confinement – Semaine 6 – – Sous la Carapace des Ours –

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It