Troisième semaine de confinement, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas… C’est important pour moi de garder une trace de cette drôle de période que nous vivons tous. Je partage avec mon petit journal de confinement familial.

 

LUNDI 30 MARS 2020 – Jour 15

Ce matin il fait grand beau et terriblement froid à la fois. Je ne suis pas très motivée pour travailler, comme souvent le lundi. Je décide de m’octroyer un peu de temps pour moi : je finis de coudre ma blouse Emma, commencée avant le début du confinement. Je suis super satisfaite du résultat, je peux comparer avec les trois blouses que j’ai déjà cousues : les finitions à la surjeteuse et la précision des points de ma nouvelle machine à coudre électronique, ça change vraiment tout !

L’ambiance continue d’être tendue avec Titou, il est à fleur de peau, ne nous laisse rien passer, comme s’il ne nous supportait plus (c’est sans doute le cas). Le ton monte, les menaces fusent, bref on est dans une impasse.

En début d’après-midi, la motivation revient, je travaille sur le blog, je réponds à mes mails. MrChéri fait une pause dans son travail pour aller chercher les courses au drive et compléter au supermarché. C’est toujours un peu de stress quand l’un de nous sort de la maison, même avec un masque, même avec du gel hydroalcoolique, même en respectant scrupuleusement les gestes barrières. Je suis soulagée de le voir rentrer au bout d’une heure.

En fin de journée, je retourne à ma machine à coudre, pour réparer divers vieux vêtements. J’aime bien ça aussi, ça change de la confection, et c’est particulièrement utile. Mamzelle récupère ainsi un “nouveau” pantalon de pyjama en liberty, issu d’une ancienne combinaison à moi, devenue trop petite, et dont les bretelles étaient toutes abîmées.

Le dîner se passe un peu mieux que nos précédents repas, Titou daigne sourire de temps à autre, MonLoup fait un peu moins le zouave, Mamzelle est plus patiente. Cela n’empêchera pas un dernier coup de gueule avant le coucher, malheureusement.

Nous continuons La Servante Écarlate avec MrChéri, ce n’est pas la série la plus réjouissante qui soit, mais nous sommes complètement happés par cet univers dystopique très particulier. Avant de me coucher, je rejoins la méditation de groupe de Marjolaine, le mantra de ce soir est particulièrement efficace, c’est comme si toutes mes cellules se mettaient à pétiller à l’intérieur de moi !

 

MARDI 31 MARS – Jour 16

Ce matin, c’est cours en visioconférence, comme la semaine dernière. Je suis beaucoup plus à l’aise avec Teams maintenant, je réussis même à enregistrer la vidéo du cours avec autre chose qu’une image statique ! 😂

Le temps est toujours aussi magnifique, ça caille mais toute cette lumière dans la maison fait un bien fou. Je passe un long moment sur le pas de ma porte avec Plume qui se prélasse au soleil et qui est plus câline que jamais. Aujourd’hui tout le monde est de super humeur, et ça aussi ça fait du bien. On blague à table, on papote, c’est chouette.

Niveau boulot, les choses se sont bien ralenties, j’ai quand même un nouveau petit contrat qui tombe, et puis plein d’idées de création.

Je télécharge un nouveau livre sur mon Kindle : La Vérité sur l’affaire Harry Quebert, de Joël Dicker. Ouf, enfin un bouquin qui m’enthousiasme, je n’avais pas eu de coup de cœur depuis longtemps, ces derniers temps je trouvais tout un peu niais, mal écrit, tiré par les cheveux… Là le début est fort prometteur, c’est un véritable page turner !

Bon, sinon je ne recommande pas forcément de commencer La Servante écarlate en plein confinement, j’adore cette série, hein, l’histoire, l’esthétique, les acteurs, mais juste avant d’aller se coucher, ce n’est pas l’idéal pour le moral !

 

MERCREDI 1ER AVRIL – Jour 17

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de 2 personnes que j’aime beaucoup. C’est étrange ces anniversaires confinés, d’ailleurs le mien arrive à grands pas, je vais avoir l’occasion de vivre ça par moi-même !

Il fait encore un temps radieux, et je suis pleine d’énergie. Je traite mes mails, je  médite sur la terrasse, j’essaie de persuader toute ma petite famille de déjeuner dehors. Échec total, il fait trop froid pour eux, mais ce n’est pas grave, on prendra le café / thé dans le jardin après le repas, et je lirai un petit moment au soleil.

En milieu d’après-midi, je suis prise d’une sorte de fièvre créatrice : je branche ma Cricut Maker, je bidouille des papiers décorés sur Photoshop, et je m’éclate à tester plein de choses. Le résultat me plaît beaucoup !

À 17h30, j’imprime une attestation, c’est ma première sortie depuis 14 jours. J’emmène Plume chez le véto pour qu’il contrôle sa cicatrisation post stérilisation. Ma sortie est la plus courte de toutes les histoires des sorties, en 17 minutes montre en main, je suis de retour chez moi. La consultation a duré moins de 2 minutes, hop hop hop, RAS tout va bien.

Notre soirée se passe tranquillement, on appelle Maminou pour sa fête, on regarde notre série… Nous avons de nouveau retrouvé un rythme de croisière pas désagréable.

 

JEUDI 2 AVRIL – Jour 18

Hier était un bon jour ? Eh bien, BAM, aujourd’hui c’est tout l’inverse. Ça commence à devenir un peu épuisant ces montagnes russes émotionnelles, non ? Je me réveille plus tôt que d’habitude, je traîne toute la matinée, inefficace au possible. Cet après-midi, c’est encore pire. J’essaie de méditer dans ma chambre, je m’endors comme une masse en plein milieu de la séance. On se retrouve tous les cinq dans la cuisine pour le goûter, et là je pète un plomb. Mais un plomb bon enfant, me voilà en train de danser dans le salon avec une bassine sur la tête. Tout le monde est mort de rire, pfiou ça fait du bien.

Du coup, ça va un peu mieux, j’ai extériorisé ce malaise un peu diffus qui me collait aux basques depuis le réveil… Je retourne bosser un peu, je joue avec la Cricut, et je termine cette drôle de journée avec un nouveau live Kundalini.

MrChéri est allé au marché, il était réquisitionné par la mairie pour assurer la circulation des gens sous la halle. Il y passe plus d’une heure et demie, ça l’a un peu stressé, mais l’avantage c’est qu’il revient avec un panier bien plein. Ce soir c’est galettes et crêpes au menu, miam !

 

VENDREDI 3 AVRIL – Jour 19

Ce matin, je ne sais pas trop quoi faire, je tourne un peu en rond. Je dégage un maximum de place sur la terrasse derrière la maison, et je fais une bonne heure de méditation et yoga kundalini dehors, face au soleil. Ça me fait un bien fou. À midi, la nouvelle tombe : Titou ne passera pas son bac comme prévu, ça se fera au contrôle continu. Bon bah le voilà bachelier… C’est très étrange comme sentiment, on est contents, mais on n’arrive pas vraiment à se réjouir, c’est comme s’il était privé d’un rite de passage, de la joie des résultats, et en même temps il n’y a pas vraiment d’autres solutions. Pour la mention, on verra plus tard, selon les modalités des jurys, il est limite entre bien et assez-bien. Deux heures après, un mail du collège tombe dans nos boîtes : idem pour les troisièmes. MonLoup a décroché son brevet, lui aussi. Quelle année étrange.

L’après-midi je travaille pas mal, et nous finissons cette drôle de journée par un Skypéro avec des copains lointains, on trinque à nos bachelier / détenteur de brevet !

 

SAMEDI 4 AVRIL – Jour 20

C’est le retour du moral en yoyo, avec option SPM en plus. Je suis d’une sale humeur, je n’ai envie de rien, j’ai les nerfs à fleur de peau. Je tente une séance de méditation / yoga sur la terrasse comme la veille, mais ça ne fonctionne pas du tout. Je me réfugie dans ma chambre pour lire mon bouquin, il me faudra un treuil pour sortir de là. C’est vraiment dommage car il fait un temps radieux dehors, pas un nuage dans le ciel, le vent glacial s’est enfin calmé. Titou se balade en short et tshirt, Mamzelle fait bronzette dans le jardin. MrChéri installe le filet de badminton, ils jouent tous les quatre. Moi  je continue de ruminer dans mon coin…

Titou insiste pour qu’on lui coupe les cheveux. Comme son frère et son père, il avait rendez-vous chez la coiffeuse le jour du confinement, rendez-vous bien évidemment annulés. Mais contrairement à son frère et son père, il refuse catégoriquement de laisser son épaisse tignasse pousser aux quatre vents. Je commence à lui couper les cheveux, avec difficulté, mais il ne trouve pas ça assez court. J’ai trop peur de couper plus, alors sa sœur prend le relai avec la tondeuse. Elle se débrouille plutôt pas mal, et il est très content du résultat !

Nous prenons un petit apéro tous les cinq au soleil couchant, puis nous regardons A Star is born tous les quatre tandis que Titou est sur l’ordi et joue avec ses potes à distance. Je me couche avec un mal de crâne carabiné, et je n’espère qu’une seule chose : que demain ça aille mieux !

 

DIMANCHE 5 AVRIL – Jour 21

Trêve de suspense, je vous le donne en mille Émile : aujourd’hui le moral est nettement meilleur ! J’ai envie de faire plein de choses, et surtout de ne mordre personne ! Mamzelle nous prépare des pancakes pour le petit-déjeuner que nous prenons sur la terrasse, il fait beau, on est dimanche, on est tous les cinq, ensemble et en pleine santé : hauts les coeurs !

Je dégaine ma surjeteuse, auto cadeau d’anniversaire acheté en avance (comme j’ai bien fait !), aujourd’hui je vais me coudre une marinière over-size, un modèle vu chez mon amie Marlène, une forme kimono avec des manches chauve-souris. Comment ça vous ne visualisez pas ? Attendez, je vous montre le résultat fini :

Ça m’occupe une partie de la journée, je me régale à coudre, sans me prendre la tête. MrChéri et Mamzelle s’attellent au rangement du grenier, les garçons jouent à l’ordi de leur côté. La journée passe en douceur. Je me prépare au retour du moral dans les chaussettes demain ? Allez, on parie que non !!

D’ailleurs pour mettre toutes les chances de mon côté, ce soir on regarde Breakfast at Tiffany’s en famille… que j’aime ce film !

♥︎

Si vous aimez lire les petits journaux de confinement, je vous conseille ceux de mes copines Camille Ritalechat et Anne Plus au Nord, chacune dans son style. J’aime les suivre jour après jour, il s’en passe des choses même quand on est confiné.es !

Je vous souhaite la meilleure des semaines possibles, j’espère que tout va bien chez vous, et que vous tenez le coup !!

#13 - une deuxième semaine de confinement
Mes archives, à lire ou à relire !

20 Commentaires

  1. Coucou
    Que de points communs…
    Humeurs changeantes à tour de rôle… Les vacances de fin de semaine arrivent à point nommé
    Une bougie de plus pour moi hier en mode confinement
    Une bachelière qui pronostique sa mention
    Hauts les cœurs pour cette semaine 😉

    • C’est drôle, ici aussi tout le monde a très hâte d’être en vacances ! Comme quoi le confinement en temps normal, ça n’a rien à voir avec glandouille, comme on aurait pu le croire au départ ! Je te souhaite un bel anniversaire, avec un peu de retard ! (et une chouette mention pour ta bachelière 😉 )

      • Bonjour, l’un de mes neveux s’est également auto proclamé bachelier ! Au vu de ses notes et bien il a le bac sans l avoir passé. Je trouve ça triste…pas lui !!! Comme un diplôme au rabais je trouve. Ce sont tellement de souvenirs les moment, la tension des épreuves du bac. Ils n’auront pas ces souvenirs.
        Mais c’est comme ça !!
        Bonne journée

    • Merci pour l’idée du film, on essaie de s’en faire 1 tous les soirs en famille aussi, et celui là, personne ne connaît ici ! Alors moi, dans mes temps perdus (je travaille tjs), je continu les produits maison bio. On a donc fait notre dentifrice bio, des tablettes pr le lave vaisselle et des pastilles effervescentes pr WC, et chouette, pour l’instant, c’est une réussite, nous sommes fières de nous 👍
      Courage à tous et restez chez vous !

  2. Quel plaisir de te lire…et de constater que je ne suis pas la seule à vivre ces montagnes russes -là!
    Le temps semble élastique, les journées passent à une vitesse folle et en même temps, il semble que le temps se soit arrêté, c’est très étrange. Je consigne moi aussi mes journées, et je me rends compte que si je ne le fais pas le jour même ou le lendemain, j’oublie ce qui s’est passé. Tous les jours sont différents et pourtant si identiques…
    La semaine dernière, j’ai vu avec mon Loupiot des vidéos de Paris et Rennes filmées avec des drones. C’était avant le confinement, et les rues étaient pleines de monde, avec des gens en terrasse, du bruit. J’en avais les larmes aux yeux, moi qui suis pourtant si casanière et qui vit à la campagne.
    Un jour après l’autre, et on essaye d’accueillir les émotions comme elles se présentent!
    Ce confinement sera une grande leçon de Vie, je crois.

    • Absolument, et on en découvre de nouveaux chapitres chaque jour… Accueillir ses émotions, c’est vraiment la meilleure chose à faire. Je te souhaite une belle semaine !

  3. j’aime beaucoup ton carnet de bord du confinement. les hauts, les bas, ça me parle. hier je ne me suis pas reconnue… envie de rien, gros coup de mou. et voilà ce que m’a dit une amie “on est humain, c’est rassurant de savoir qu’on craque si on ne peut plus sortir voir la nature et d’autres humains”. eh bien ces quelques mots ont sauvé ma journée ! et c’est ça, je crois, le secret en ce moment, savoir bien s’entourer, dire ce qu’on ressent à ceux qui nous aiment et vivre le moment, si difficile soit il.
    moi qui ne sais pas coudre un bouton j’admire toutes tes réalisations et je dois dire que je craquerais volontiers pour ta marinière ! bravo pour cette réalisation. et bonne suite de confinement, donc !

    • Oh merci Sofy ! c’est vrai que c’est le moment parfait pour coudre, ça ne fait qu’augmenter mon obsession de ces derniers mois ! 😆 J’aime aussi beaucoup ce que t’a dit ton amie, c’est très juste, et rassurant… j’espère que ça va mieux aujourd’hui ! 🙂

  4. Coucou Celine, ton petit post 3eme semaine me rassure avec tes montagnes russes émotionnelles ! Je me sens moins seule, a sentir cette tension a fleur de peau .
    Le yoga m’aide beaucoup aussi, je ferme la porte de mon bureau et je m’accorde un moment rien que pour moi. J’avoue je laisse la porte fermee après , un peu plus longtemps que prévu. Allez, on va passer un moment famille. J’espere que la 4ème te sera plus sereine.
    Bises virtuelles

    • Merci Sarah. Tu as bien raison de prendre du temps rien que pour toi, je crois même que c’est un des secrets pour tenir le coup sur la distance… alors si tu peux le prolonger un peu, profite, profite ! Je t’embrasse !

  5. AH oui j’ai oublié, j’adore ta blouse, bravo 👏 et tu sais, je crois que chaque famille avec des ados particulièrement rencontre des difficultés, ici aussi, on sent des fluctuations d’humeur qui émergent, essentiellement dues au manque de leurs potes et chéris respectifs. On apprend à être d’autant plus patients et lâcher prise sur bcp de principes qu’on avait mis en place parfois avec difficultés pourtant ! Allez courage à tous !

    • C’est vrai que nos ados sont aussi bien malmenés par la situation, malgré leurs airs de “grands”, le manque des autres et le déferlement d’émotions ne sont pas facile à gérer ! On a lâché sur certains points, on s’accroche à d’autres, mais je pressens que ça va encore évoluer les prochaines semaines… Courage à toi aussi et bisous à tes chéris !

  6. A te lire, je me rends compte que je suis assez constante niveau émotion depuis le début du confinement. L’ascenseur émotionnel, je l’ai ressenti avant, lorsqu’il a été d’abord évoqué télétravail puis fermeture des écoles. Depuis, je suis dans l’acceptation. Reste à voir combien de temps je tiendrais !
    Bon courage à toi Céline, des bises^.
    Cécilia

    • Écoute, c’est plutôt bien, je trouve… les montagnes russes c’est un peu déstabilisant, et plutôt fatigant. Je te souhaite que cet état “de grâce” dure aussi longtemps que le confinement ! Je t’embrasse ! (j’ai jamais eu autant envie d’embrasser les gens depuis qu’on ne peut plus 😆 )

  7. Mille mercis chère Céline pour cette mention de plusaunord.com
    Tes internautes sont nombreux à venir lire mon Petit Journal d’une confinée et ça fait du bien…
    J’espère qu’on aura un jour prochain l’occasion de se revoir et de se raconter en live la suite de nos aventures…
    Gros bisous

    • Avec plaisir, Anne, tes mots m’ont beaucoup touchée ce week-end ! J’espère aussi qu’on se reverra vite 🙂

  8. @MarieP : diplôme au rabais, non, je ne suis pas d’accord, car ils ont eu des notes tout au long de l’année qui attestent de leur niveau. C’est dommage pour le côté rite de passage, les premiers examens, etc, en revanche. Et c’est dommage aussi pour tous ceux qui travaillent au dernier moment après une année moyenne, et qui le décrochent sur le fil du rasoir (et il y en a finalement beaucoup !) Mais pour eux, il y aura peut-être une session de rattrapage en septembre, en tout cas je le leur souhaite !

    • Tout à fait d’accord avec toi Céline… Même dans ces conditions j’estime que ma fille n’aura pas démérité son Bac étant donné l’investissement depuis 2 ans en le faisant en alternance.
      En sachant qu’il faut bosser ses cours, travailler et qu’il a fallu postuler en Bts et donc ce sont les notes annuelles qui comptent et trouver un nouvel employeur pour les études supérieur.
      Cela confirme que le travail régulier paye.

  9. Même scénario ici, un bac et un brevet obtenu …
    on a dit que le champagne sera pour les résultat ParcourSup si ma fille est prise dans l’école qu’elle souhaite !

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It