Ah c’est bien gentil de  parcourir la Vélodyssée sous la pluie, de fêter un mariage à l’autre bout de la France, mais moi je peux vous dire que je n’en menais pas très large la semaine dernière. Il y avait comme un coup de fatigue dans l’air… Mais quoi de plus normal après tout ?

Dans ces cas-là, je ne me mets pas la rate au court-bouillon, je ralentis le rythme, j’essaie de caser un peu de yoga et de méditation le matin avant de commencer à travailler, et puis je me couche tôt le soir. Rien de révolutionnaire, mais c’est plutôt efficace, malgré une semaine bien chargée niveau boulot, j’ai réussi à tenir le cap !

Cette semaine, il y a donc eu des articles sur le blog : que faire à Annecy ? et une recette gourmande concoctée avec le potiron offert par Marjo la semaine précédente. Il y a eu la danse, les séances d’orthophoniste pour Miniloup, une prise de rendez-vous avec une coach pour débroussailler l’orientation de notre futur bachelier (Parcours Sup arrive et ça nous met tous dans un stress pas possible !). Il y a eu du rugby, avec un match à La Rabine en amoureux où Vannes a battu Aurillac, il y a eu un restaurant d’anniversaire de mariage (21 ans ! pfiou !), il y a eu du rugby encore avec les Bleus en coupe du monde qui nous ont fait un peu peur…

Et puis surtout il y a eu ce week-end à 5, ça faisait deux semaines que Mamzelle n’était pas rentrée, et elle nous avait bien manqué ! Il est passé bien trop vite, ce week-end, mais on en a profité à fond, on a fêté les anniversaires et le mariage qu’elle avait manqués, on a trinqué avec des bulles, et puis on a continué notre liste des “100 films à voir avant de mourir” : après Fight Club, on a frissonné avec Sixième Sens… Miniloup a eu un peu trop la trouille, mais tout le monde a adoré !

Dimanche soir, on a déposé Mamzelle à l’aire de covoiturage, et comme il était encore tôt et qu’il faisait enfin beau, on a filé voir la mer, dans le Golfe, à Arradon. Quelle meilleure façon de finir un week-end, franchement. Le vent soufflait un peu, la lumière était magnifique, on s’est régalé… Ça nous a revigoré pour attaquer une nouvelle semaine qui s’annonce encore bien chargée !

J’en profite pour vous parler de mes nouvelles bottes de pluie Hunter*, envoyées par le site Bottesmolletslarges, une e-boutique spécialisée d’Etrias. Avec le système de calcul de la taille en fonction de la pointure et du tour de mollet, j’ai enfin trouvé les bottes qui me vont parfaitement ! Pas trop hautes, super confortables avec leurs petits talons, et surtout qui ne me compriment pas les mollets. J’ai souvent eu un souci de demi-taille avec les bottes Aigle ou Décathlon par exemple, mais pas avec celles-ci… Elles sont plutôt canon, vous ne trouvez pas ? (je vais pouvoir aller à Glastonbury faire la fête avec Kate Moss maintenant ^__^) (on a les références qu’on peut !)

* produits offerts

Bonne semaine à toutes et tous !

 

8 Commentaires

  1. La marque BottesMolletsFins existe-elle à tout hasard ? Non parce que moi, j’ai le problème inverse hihihi. Pas mieux pour ma fille de bientôt 4 ans qui n’a encore jamais mis de bottes puisqu’elle s’en trouve déchaussée au bout de 2 mètres ^^. On a tous nos petits problèmes existentiels 😉

    • Mais oui, figure-toi qu’il y a un onglet “petits mollets” 😉 Je pense qu’avec leur système de calcul tu devrais trouver le modèle adapté…

  2. Bonne idée, le coach, avant Parcoursup ! Nous avons choisi la même option pour notre aîné et ça a bien aidé. Par contre, ça n’allège pas le “poids” de Parcoursup… Préparez-vous à faire plein de lettres de motivation qui ne seront pas lues ? Mais no stress, on a le temps pour chaque étape, et c’est globalement simple et assez bien expliqué.

    • Ah tu me confortes dans mon idée avec ton expérience coaching. Pour Parcours Sup, le protocole ne m’inquiète pas, on a déjà vécu ça avec Mamzelle il y a 2 ans et même l’année dernière, quand il a fallu assurer ses arrières pour le concours de médecine : j’ai rédigé quelques lettres de motivation pour STAPS, elle elle n’avait carrément pas le temps ! (elle a été prise, mais ouf, n’en a pas eu besoin !)

  3. Houwaouh : elles sont belles tes bottes mais moi je ne jure que par mes bottillons Miss Juliette d’Aigle !! Nan en vrai je trouve les tiennes trop canon… j’adore les bottes j’en ai plein et en hiver je ne mets quasiment que ça (faut bien que vivre en Bretagne ait des avantages quand même !). Des fois on me regarde bizarre en ville ou dans les magasins, mais en Angleterre j’ai pris cette habitude : les Wellis c’est des chaussures comme les autres : isn’t it Kate ?

    • Haha, moi aussi j’adore les bottes de pluie, et je suis tellement contente d’avoir enfin trouvé une paire qui me va parfaitement. J’ai toujours une paire d’Aigle montantes dans le coffre de ma voiture, elles sont un peu grandes (fichue demi-pointure de décalage !) mais elles me dépannent souvent ! J’aime beaucoup les Miss Juliette, mais toujours le même souci… dommage elles sont très jolies !

  4. La lectrice de l’ombre Répondre

    En réponse à ta story
    Pour ma grande nous avons eu recours à une psychologue spécialisée dans l’orientation et comme tu l’évoquais un œil extérieur est une bonne chose.
    Le reproche que je fais aux salons c’est que les formations payantes y sont « sûr-représentées ».
    En tout cas c’est bien que tu l’accompagnes dans cette recherche car c’est loin d’être évident
    Bon courage à vous

    • Merci beaucoup pour ta réponse. Je confirme, il y a beaucoup de formations payantes dans les salons, mais c’est un passage obligé – et instructif – je trouve, car tous les secteurs sont physiquement représentés au même endroit, ça aide quand même pas mal… J’espère en tout cas que le coaching portera ses fruits !

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It