running shoes

En mai dernier, au mépris de tous les dangers, je chaussais une paire de baskets flambant neuve et me mettais à courir. Quatre mois après, qu’en est-il ? Cours-je toujours, ou ne cours-je plus ?

(tintintin, suspense insoutenable)

Eh bien, quatre mois après mes timides débuts, je peux vous annoncer fièrement que non seulement je courge cours, mais en plus je cours pas trop mal, je trouve. Régulièrement et de plus en plus longtemps. J’ai presque envie de dire que je suis accro, même ! Pourtant c’était loin d’être gagné, cette affaire…

Au départ, surmotivée que j’étais, je me suis un peu enflammée et j’ai investi à mort dans mon nouveau dada : une paire de shoes de compète, une brassière de sport (un accident de soutif est si vite arrivé), une appli iPhone géniale intégrant programmes d’entraînement, musique, chrono, GPS et historique de toutes les courses effectuées, un super casque audio design et rembourré… et même un brassard de la mort qui tue pour embarquer toute ma technologie avec moi sans m’encombrer les mimines.

Ça, pour être équipée, j’étais équipée. J’ai commencé timidement par quelques tours de stade, 12 minutes, 15 minutes, 20 minutes. Puis je me suis lancée sur un petit circuit sur route en suivant les instructions de mon appli : alternance de 45s de course et 15s de marche sur des périodes de plus en plus longues. En juin, je courais presque une demi heure en comptant quelques pauses. Bon, j’étais toujours au bord de la mort par implosion pneumonale au bout de 50 mètres, je cherchais désespérément le shoot d’endorphine salvateur sans jamais le trouver, mais j’étais plutôt pas trop mécontente de moi.

Et puis en juillet, patatras, j’ai tout arrêté. Il faisait trop chaud, j’avais trop de boulot, j’étais trop crevée… enfin bref, j’avais toujours une bonne excuse pour ne pas aller me dégourdir les mollets.

Là, j’ai vraiment cru que c’était fichu, qu’il fallait que je me rende à l’évidence : courir, ce n’était pas pour moi. L’échec, quoi.

Ce qui m’a empêché de raccrocher définitivement mes Nike, c’est de les avoir glissées dans ma valise au moment de partir en vacances. Et que MrChéri ait fait de même avec les siennes.

Dans le Jura, nous avons couru ensemble. Une première fois au milieu des vignes, dans la rocaille, avec un dénivelé de fou, en fin d’après-midi et sous un soleil de plomb. J’ai mis 4 jours à m’en remettre. Une fois que j’ai réussi à remarcher correctement, on a trouvé un lac sympa et on a couru autour. C’était plat, c’était confortable, et piquer une tête dans l’eau fraîche après avoir sué 4 kilomètres, quel pied, mais quel pied ! Ça m’a presque réconciliée avec le jogging, du coup.

Deux jours après, en Alsace, ma fierté m’a motivée à suivre ma nièce de 20 ans en pleine forêt. Et la semaine suivante, de retour dans le Jura, piaffant d’impatience d’éliminer les bretzel et autres spätzles ingurgités au pays de la cigogne, on est retourné encore deux fois à notre petit lac sympa.

Voilà comment, en rentrant de vacances, je tenais plus d’une demi heure sans m’arrêter, et qu’en plus je prenais du plaisir à courir. Je peux désormais témoigner que la fameuse ivresse du shoot d’endorphine n’est pas une légende !

Je cours désormais 5 kilomètres en une quarantaine de minutes, une à deux fois par semaine, en fin de journée. J’ai toujours l’impression que je vais lâcher l’affaire entre 12 et 17 minutes de course (qui correspondent à une sacrée côte sur mon circuit de prédilection). Et puis je passe un cap (ça redescend un peu), et là, magie du second souffle, j’ai l’impression que je pourrais courir sans plus jamais m’arrêter (j’exagère à peine), c’est très curieux comme sensation. Et plutôt pas désagréable.

On peut dire que ayé, je suis une vraie coureuse. Ouaip.

Mon seul regret ?

Que les inscriptions pour La Vannetaise soient depuis longtemps closes et que le 12 septembre je ne sois pas disponible pour aller courir La Parisienne avec Camille et ses cops. Ça m’aurait vraiment bien branché de participer à ce genre d’évènement. L’année prochaine peut-être ? Enfin ça on verra si ma motivation réussit à passer l’hiver et si elle est toujours intacte au printemps prochain ! Si ça se trouve je vais tout d’un coup me mettre au cyclisme et m’acheter pour la peine un vélo de route toutes options !

Brèves de chantier #3
Expédition chez le Suédois

38 Commentaires

  1. Je m’y mets bientôt moi aussi… mais je flippe de ne pas y arriver. Ca m’encourage de te lire en tous cas 🙂
    Bravo et bonnes courses!

    :dot: Pas facile après une naissance… j’espère que tu as bien fait ta rééduc !

  2. Je t’attends pour l’an prochain, cette fois-ci, OBLIGÉ!

    Tu vois, le shoot d’endorphines, c’est quand même une sensation géniale, hein?!

    :dot: C’est génial, et OUI, l’année prochaine, je cours avec vous !

  3. Frangibus Cavernibus Barbus Répondre

    un vrai gag cette histoire…
    je t jamais vu courrir plus de 4 secondes et je te connait depuis 28 ans..

    :dot: Moque-toi, moque-toi, en attendant, moi, je galope ! 😛

  4. Je m’y reconnais complètement ! Les débuts, l’abandon, la reprise, les courbatures, l’amélioration, le second souffle, l’envie d’une course officielle… 😉 Vive le jogging! (m’épate même encore de dire ça!)

    :dot: Ah mais carrément ! Je n’aurais jamais cru le dire un jour moi non plus !

  5. La lectrice de l'ombre Répondre

    Bravo !
    J’attends encore six mois (histoire de connaitre tes impressions) et après je me lance 😉
    Nan, j’rigole !!
    Après des années de “no sport”, je me suis mise à la natation et ça me convient bien.

    :dot: Ah la natation… il ne faut jamais dire jamais, hein, mais je crois qu’à part avoir une piscine olympique (chauffée) dans mon salon, je n’arriverai jamais à être assidue à ce sport. J’aime pas trop trop la piscine municipale, ses vestiaires mal foutus, ses odeurs de chlore, tout ça. Pourtant, nager, c’est TOP ! C’est cool que tu t’y tiennes.

  6. tu vas devenir accro !

    moi, j’adore courir sauf que j’ai eu m’en passer quelques temps par manque de temps justement. Maintenant que je peux courir en rentrant du boulot, je peux enfin m’éclater !

    Je ne cours pas très vite non plus mais j’aime beaucoup ca.

    :dot: Ohlala, moi non plus je ne cours pas vite, mais c’est pas grave ! (8,5 km/h, pas terrible, hein 😆 )

  7. Ben alors là j’ai hâte de découvrir cette sensation parce que pour l’instant c’est dur dur !! même que je me suis retournée un ongle parce que parait il mes chaussures étaient trop petites (en fait il faut prendre une pointure au dessus ses chaussures de running dixit la podologue), du coup pas de course pendant quelques semaines 🙁
    Bravo en tout cas pour ta persévérance ! 🙂

    :dot: Aïe, quelle horreur cette histoire d’ongle, ça doit faire un mal de chien, non ? Je ne savais pas pour la pointure supplémentaire, j’ai finalement été bien inspirée de prendre les miennes avec une demie de plus !

  8. dans une ancienne vie, j’avais tenté autour d’un stade, entre midi et deux, avec des collègues de boulot. mais ça ne m’allait pas vraiment : les collègues couraient trop vite et avant le repas je frôlais le malaise pour cause d’hypoglycémie !

    depuis 4 mois, je me suis mise à la nage, toujours entre midi et deux, mais avec d’autres collègues, dans une piscine sympa et pas surpeuplée. je suis contente de moi, car comme toi, j’ai fait de jolis progrès. reste à voir si ma motivation résistera à l’hiver !

    en tout cas, bravo pour ta persévérance, je trouve que tu as d’autant plus de mérite que tu cours seule ! à plusieurs, c’est plus facile de se motiver !

    :dot: J’aime bien courir avec MrChéri, mais le pauvre, il fait un peu du surplace avec moi. Du coup j’accélère, enfin, j’essaie, et je m’essouffle super vite. Bref, seule c’est moins drôle, mais au moins je le fais à mon rythme ! (je devrais essayer avec des copines escargot comme moi). Je te souhaite tout plein de courage pour cet hiver, en tout cas bravo !

  9. Je t’admire, j’ai toujours eu horreur de courir ! Plus jeune, l’endurance était ma bête noire, mais il paraît que les premiers temps sont durs et qu’ensuite on finit par aimer ça et que ça devient une drogue. Bravo, on peut dire que t’es une sacrée sportive !

  10. Ton 1er billet m’avait super motivé, et pis bah…. j’ai pas de volonté … Ou un problème de sécrétion d’endorphine… ça doit être ça!

  11. Je suis en admiration, si, si … Je n’ai jamais aimé courir, en particulier à cause de cette sensation d’implosion au niveau des poumons 🙁
    Mais là, franchement, ça donne envie de tenter le coup …

  12. Je m’étais dit que j’allais m’y (re)mettre, à la rentrée quand on aurait tous repris le rythme et là ce matin BIM ! qu’est-ce que j’entends en boucle à la radio ? une joggeuse qui s’est fait assassiner dans la ville juste à côté de la notre… me voilà bien refroidie 🙁

  13. J’adorais courir, j’ai fait quelques compet rien que pour le plaisir de courir à plusieurs et pour tenir bon, malheureusement depuis que le petit dernier est arrivé, je ne cours plus, les horaires de travail de chacun n’arrangent rien, vivement que je puisse recommencer.

  14. stéphanie et sa tribu Répondre

    Yep, on a les mêmes running shoes. Trop bien.

    Sauf que les miennes ont pris l’eau cet été et qu’il va falloir que je les remplace.

    Moi aussi, j’adore courir, et nager, et faire du vélo. Alors j’aimerais bien passer au triathlon. GrandChéri pouffe de rire pendant 1/4 d’heure à chaque fois que je lui en parle…. Les hommes….. Rien que pour ça, je sens que je vais m’inscrire dans un club cette année. Non, mais !

  15. ca me tenterait bien, mais j’ai peur de ne pas arriver à tenir (aussi bien que toi) et du coup, je suis un peu découragée d’avance ! 🙁

  16. J’éprouve la même chose avec la marche: mise en route difficile, envie d’arrêter au bout de 20mn, puis sensation d’euphorie et impression de pouvoir marcher longtemps, longtemps…
    Bon c’est vrai que cela demande beaucoup plus de temps, mais en même temps c’est moins traumatisant pour les articulations, et c’est plus en rapport avec mon âge.

  17. Ah là là, les endorphines 😉
    Moi c’est pareil avec le vélo!! Au début c’est désagréable et passé 40minutes, j’ai plus envie de m’arrêter!! (à part le mal aux fesses certaines fois…)

  18. MissCoquelicot Répondre

    Wahou, je suis épatée et c’est exactement ce qu’il me fallait, ton post m’a convaincu, je suis super admirative, mais maintenant, c’et mon tour, il faut que j’y aille.
    En tout cas, un grand bravo et surtout un grand merci, ton discours très réaliste va peut être réussir à me lancer moi….. et tiens nous au courant 😉

  19. Hihihi 🙂 c’est vrai que c’est grisant cette étape des 15 minutes, où on n’a qu’une envie c’est d’arrêter, et puis non on passe le cap, et c’est reparti!
    Et oui, moi aussi je m’y suis (re)mise, et dimanche, je serai sur la ligne de départ de la Parisienne…. et quel plaisir

  20. Bravo 🙂 Pas évident de tenir le coup quand on court seule.
    Il y a eu une époque (lointaine) où je m’étais laissée embarquer dans les cross à crapahuter dans la boue, sur des bosses, dans des descentes caillouteuses, dans les côtes … j’avais … mal. Et pourtant, j’ai souvent été classée. 3 ans de compet’, quelques médailles et j’ai tout arrêté.
    Depuis, j’ai rarement recommencé. J’ai préféré chausser une paire de roller pour sortir.

  21. Merci beaucoup pour ce témoignage !
    Ça fait plaisir d’avoir l’avis de quelqu’un qui n’aimait pas particulièrement la course (comme moi) et qui a réussi à s’accrocher au point d’augmenter ses performances et d’aimer ça aujourd’hui ! (pas comme moi)
    Ça me donne envie de retenter l’expérience… 🙂

  22. Bah il te reste le Auray Vannes pour ce week-end !!!!!
    Moi j’ai toujours eu horreur de l’endurance comme pas mal ici! (On a toutes eu le meme prof sadique ou quoi???) alors je ne peux que dire bravo!!
    Je crois que si je devais me remettre au sport ce serait soit la natation mais j’ai du mal à me motiver toute seule soit de l’aérobic ou quelque chose dans ce genre mais c’est cher!!!!!!
    Et puis après ma journée de taf bien physique, repartir à courir, je crois pas que ce soit gérable!

  23. Là je dis : respect !
    Car si il y a bien un truc que moi et mes pieds n’avons jamais réussi à faire, c’est courir.
    Allez, elle est facile, mais cours Forrest, cours !!
    (et vraiment, bravo)

  24. J’adore cette sensation… du deuxième souffle. Enfin je l’adorais avant d’avoir mon accident et de devoir évincer de ma vie tout “sport de percussion”…
    Sérieusement Bravo…

  25. Tu es plus tenace que moi… J’ai du recommencer à la même époque (mois de mai), super motivée, j’ai couru 2 fois dans le mois (doucement hein) et 2 fois en juin, et depuis… plus rien. On va trouver l’excuse des z’enfants à temps plein à la maison, un mari pas toujours là le soir… Mais là avec la rentrée, j’ai de nouveau envie, et on a les Virades de l’Espoir bientôt, ça motive quand c’est pour une bonne cause !

  26. Je te lis régulièrement sans écrire mais là j’ai une info qui peut t’intéresser, dimanche 12 sept à lieu à brest le 5km course/marche et 9km marche de l’odyssea au profit de la lutte contre le cancer du sein et le 3oct à paris pour le 5km course/marche et 10km course chronométrée. J’ai commencé à courir mi juillet alors que je détestais ça avant, par défi et besoin de me défouler avec l’arrêt du volley en club l’été, j’en suis à 22min de course avec 3X2min de marche au milieu. Et me suis inscrite pour le 5km de paris odyssea, on verra ce que ça donne! Mais j’y crois!

  27. J’ai commencer doucement comme toi pour la parisienne l’an dernier… Et puis de jogging en jogging j’ai pris vraiment de plaisir…
    En mars je me suis défiée sur le semi marathon, et je continue à courir 2 fois par semaine et a recherche les courses près de chez moi pour me lancer des défits régulièrement… Je me suis coacher par Jiwok et c’est terrible pour se motiver les jours ou il fait froid, pluie etc…
    Ma prochaine je monte à Paris pour courir le Paris versailles…
    Le jogging est devenue pour moi un vrai moment pour oublier souci, boulo et ne penser a rien…
    Alors n’arrete pas, continu et tu verras que tu gagneras des minutes et du souffle…
    Bon jogging…

  28. g avalé mon indien par le nez mais ça valait le coup …
    il faisait trop chaud en bretagne en juillet… hein ??? quoi ???
    a partir du 12, j’étais en pull à conleau SAUF quand il pleuvait !!
    bon je dis ça mais je serrai incapable de courrir avec toi sur 500 metres… alors bravo

  29. j’aime pas courir peut-être à cause de mes années collège où chaque année, on avait un trimestre consacré à courir et puis à l’époque on n’avait pas droit à l’iPod !
    Je préfère faire du vélo ou de la natation pour me défouler 🙂

  30. Bravo à toi Shalima pour ta persévérence!

    Ben finalement, avec mes 5km en 50mn en Nordic Walking, je ne suis pas si escargot!
    Je me souviens avoir tenté le jogging quand j’avais 15 ans de moins… et surtout 18kg de moins…
    Au jour d’aujourd’hui, je préfère la marche nordique, je me démotive moins, j’ai tout de suite eu le sentiment d’être capable de fournir un vrai effort sans crever sur place.

  31. Je me suis mise à courir depuis avril il me semble et je tiens le cap !
    Je serais peut-être prête pour la Bordelaise, qui aura lieu à la fin du mois 😉

  32. Chapeau bas, pour ma part après m’être couverte de honte en allant faire le tour du port (quelle ambition folle) avec ma fille (qui s’est arrêté très vite – moi , la miss courait devant), j’ai décidé que j’ai de trop gros (beaux?) seins pour courir, voilà!
    Alors l’an prochain, tu fais Auray Vannes? C’est le but de toutes les filles qui courent dans le coin! promis je rejoins Mr Chéri avec la pancarte d’encouragement après la côte du Vincin!

  33. Je tiens à te féliciter ! Il est dur de tenir ses engagements quand on n’a personne derrière soi !!! (enfin, moi, perso, mon homme me demande tous les jours si j’ai fait mes 3/4 h de sport ! Toi, si ?) Enfin, moi, perso, ce n’est pas la course (quoique ce n’est pas exclu, ptet qu’un jour …), non, moi, c’est le vélo depuis septembre dernier (soit un an !!!!). Au début, ça a été dur, très dur et c’est même encore dur aujourd’hui mais j’ai trouvé mon rythme, les compliments sur mes changement physiques et la pure fierté me motivent à persévérer et même faire toujours mieux !!!!

  34. J adore ton article, moi je me suis mis a la wiifit et comme toi je suis devenue accro, plus d une heure par jour et donc je cours ou je fais du step en regardant la tv (peut etre la solution pour passer l hiver…)

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It