Cette semaine, c’était la semaine du bon gros stress, des yeux qui piquent fort et des émotions en veux-tu, en voilà…

Cette semaine, il y a eu le bac de Mamzelle, avec une épaule en vrac (mais bien stabilisée en bleu fluo par nos super kinés, reconnaissance éternelle les gars !). Il y a eu la philo, plutôt bien gérée, il y a eu l’histoire, réussie. Il y a eu l’anglais assez compliqué, il y a eu la physique, trop facile. Il y a eu les maths, le carnage (coef 9, cela pourrait bien lui coûter une mention), il y a eu l’allemand qui défoule. Il ne reste plus que la SVT demain, on a tous hâte que ça se termine, et de passer à autre chose, je dois dire.

Cette semaine, il y a eu aussi une future rentrée qui se précise pour moi… gros gros changements à l’horizon, j’y vais mais j’ai peur, vous connaissez l’expression ? En vrai je suis surtout super excitée à cette idée de me lancer dans une nouvelle aventure ! (je ne vous en dis pas plus tant que je n’ai pas commencé, mais promis je vous raconterai tout ça en septembre !)

Cette semaine, il y a eu un vrai début d’été, du soleil à gogo, des micro siestes dans le hamac, des lessives de costumes de danse. J’ai ressorti mes robes longues d’été avec bonheur. Il y a eu aussi des têtes à tête avec Titou qui est en vacances et qui s’ennuie un peu.

Et puis cette semaine, il y a eu plein de dernières fois, les dernières représentations de danse de Mamzelle, la fin du conservatoire après 8 belles années, l’émotion de quitter les copines, les profs, toutes ces belles expériences chorégraphiques qui font grandir et s’épanouir… Mettre tout ça entre parenthèses durant quelques temps, pfiou, ce n’est pas facile…

Et enfin, cette semaine, il y a eu cette fête incroyable, ce week-end de 40 ans qui se transforme en mariage surprise au détour d’un chemin, et qui se prolonge tard dans la nuit au bord de l’étang. Une fête champêtre, bon enfant et tellement gaie. Danser jusqu’au petit matin, dormir dans le coffre de la voiture, se dire qu’ils sont quand même complètement dingos ces deux-là, mais qu’on n’aurait jamais imaginé une autre fête pour eux, finalement. Un mariage à leur image. Love sur vous les mariés ♥︎

Billet précédent
Billet suivant

5 Commentaires

Écrire un commentaire

Combien font : *