Kerisac - cidre bio

(en partenariat avec Kerisac)

Vous la connaissez cette fille un peu relou qui n’aime pas la bière, et qui ne sait jamais trop quoi prendre dans les bars et les festivals ? Eh bien, c’est moi… Heureusement, je vis en Bretagne, et ici on trouve facilement du cidre, et ça tombe bien, le cidre – breton de préférence – moi j’adore ça !

J’ai eu la chance de visiter la cidrerie Kerisac à l’automne dernier, et la semaine dernière, rebelote, je suis retournée à Guenrouet, en Loire Atlantique, pour découvrir leurs cidres bio, en version doux et en version brut, la nouveauté de ce printemps.

J’aime beaucoup l’état d’esprit Kerisac : fondée en 1920, c’est aujourd’hui une entreprise moderne et hyper dynamique, à taille humaine, qui produit du cidre de qualité, et se fournit de pommes localement, en Bretagne. Laurent Guillet, arrière-petit-fils du fondateur et actuel directeur commercial de la marque et qui nous accueille à chaque fois avec une incroyable bonne humeur, a toujours à cœur de nous faire rencontrer et de mettre en valeur les gens qui œuvrent derrière les produits.

Kerisac - cidre bio

C’est ainsi que ce jour-là, nous nous sommes retrouvés dans le verger bio des frères Thierry et Didier Briand pour que ceux-ci nous racontent comment ils font pousser leurs pommes, et pourquoi ils ont choisi un mode de culture bio…

Kerisac - cidre bio

Kerisac - cidre bio

Tout d’abord, première surprise, nous ne sommes pas seuls dans le verger ! Nous sommes accueillis par Daisy, une magnifique Patou qui veille jalousement sur son troupeau de… moutons !

 

Des pommes, et des moutons ?

Kerisac - cidre bio

En effet, pour entretenir l’herbe qui pousse au pied des arbres (empêchant ainsi les pommes de s’abîmer quand elles tombent une fois mûres), les deux frères ont eu l’idée plutôt originale d’installer ces animaux dans le verger. Il y en a actuellement 70 répartis sur 9 hectares au total, ils ont de la place pour gambader !

Thierry et Didier ont pris soin de choisir des moutons et des brebis de la race anglaise Shropshire, car ils sont très rustiques, et surtout ne touchent pas à l’écorce des arbres. Ils ne mangent que les feuilles basses des arbres, faisant ainsi naturellement « le ménage », pour une meilleure aération des cultures. Venus tout droit d’Angleterre il y a une dizaine d’années, les animaux se sont très bien acclimatés à notre région, et se reproduisent tranquillement… Ils sont dédiés uniquement à l’entretien du verger, et vivent leur vie bien tranquilles au milieu des pommiers !

Kerisac - cidre bio

Kerisac - cidre bio

Précurseurs dans leur domaine, les frères Briand ont depuis fait des émules parmi certains pomiculteurs en France, car ils se sont également rendus compte que la présence des moutons, en piétinant le sol et en déposant de la lanoline sur l’herbe, éloignaient certains animaux et insectes nuisibles et évitaient l’apparition de nombreuses maladies. Ils ont également installé des nids à mésanges dans les arbres, car ces oiseaux sont eux aussi friands de larves nuisibles. C’est tout un écosystème équilibré et positif qui a été recréé, et qui permet d’éviter l’utilisation de produits chimiques… Génial, non ?

Kerisac - cidre bio

Résultat ? On a pu constater que les arbres sont magnifiques, leur verger est en pleine forme !

 

Et ces cidres bio, alors, ils sont comment ?

Chaque année, Kerisac presse 7000 tonnes de pommes bretonnes pour environ 10 millions de « cols » (= bouteilles de différentes contenances). Le cidre doux bio existe déjà depuis quelques années, mais la demande de cidre bio étant toujours plus forte, ce printemps c’est la version brute, 100% bio et 100% breton (label IGP Bretagne) qui sort sur les étals… Ces deux cidres sont des cidres d’assemblages, comme le reste de la gamme Kerisac. Le brut bio rassemble 11 variétés de pommes bio différentes, toutes bretonnes.

Nous avons pu déguster ces deux cidres bio dans de très bonnes conditions (et avec modération !), lors d’un pique-nique champêtre, au milieu même du verger.

Kerisac - cidre bio

Kerisac - cidre bio

Le cidre bio doux est très fruité, et acidulé, c’est comme un très bon jus de pommes, avec des bulles, et une pointe d’alcool. Le cidre bio brut quant à lui est mon préféré, j’aime son caractère bien affirmé : il est plus sec et rappelle le goût des fruits bien mûrs et de la compote.

Les deux s’accordent parfaitement avec un pique-nique frais, à l’apéritif, au dessert, et bien-sûr avec des galettes ou des crêpes ! Une valeur sûre ^__^

Kerisac - cidre bio

Kerisac - cidre bio

Et vous alors, plutôt cidre doux, ou cidre brut ?

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Billet précédent
Billet suivant

2 Commentaires

  1. Team cidre brut ! Je trouve qu’il s’accorde beaucoup mieux aux galettes car moins sucré…
    Du coup, qu’est-ce que c’est pénible d’avoir un mari qui préfère le doux, c’est à chaque fois la bataille à la crêperie 😉

    • Je suis comme toi ! j’aime bien le cidre doux, comme ça, juste un verre, mais pas en accompagnement, pour ça c’est team brut forever 😂 (vous êtes obligés de prendre 2 bouteilles du coup, non ? 😉)

Écrire un commentaire

Combien font : *