Depuis quelques semaines, je fait du kéfir de fruits maison ! Je ne connaissais pas du tout cette boisson avant que mon amie Céline ne m’en parle et m’en donne quelques grains. Depuis j’en bois tous les jours, et j’adore ça !

Mais tout d’abord, le kéfir, qu’est-ce que c’est ?

Le kéfir, c’est une boisson fermentée, obtenue avec des grains de kéfir, de l’eau, du sucre et des fruits. Le kéfir est légèrement gazeux, peu sucré, c’est un aliment vivant qui contient plein de bonnes choses pour la santé, comme des oligo-éléments et des probiotiques. Il est recommandé d’en boire chaque jour, il améliore la flore intestinale, et booste les défenses immunitaires. Le kéfir est très désaltérant. Son goût est un peu spécial, mais moi j’aime beaucoup. MrChéri et Mamzelle ont eu un peu plus de mal au début, mais maintenant ils l’ont adopté.

Les grains de kéfir ne sont pas à vendre dans le commerce, en fait ils se donnent, car ils se développent très vite, et on finit par en avoir plus que nécessaire. Comme je vous le disais en début d’article, c’est mon amie Céline qui me l’a donné, elle c’était sa maman, et ainsi de suite. Je crois qu’on peut en trouver sur le bon coin, ou sur certains forums.

Le matériel •

Pour fabriquer votre kéfir, il vous faudra :
• un grand bocal en verre de 2 litres ou plus
• une passoire / un chinois en plastique
• un entonnoir en plastique
• une cuiller à soupe en plastique ou en bois
• de la gaze ou un lange de bébé
• un élastique
• une ou plusieurs bouteilles en verre avec leur bouchon
• un bocal avec un bouchon

Attention, les grains de kéfir ne doivent jamais toucher de métal, cela les détériore. C’est pour cela que j’ai précisé en plastique ou en bois pour tout ce qui rentre en contact avec les grains

Les ingrédients •

Pour 1,5 litre de kéfir, il vous faudra :
• des grains de kéfir évidemment
• 1,5 litre d’eau minérale ou filtrée
• 4-5 cuillers à soupe de cassonade
• 1/2 citron bio
• 2 figues sèches bio

Les grains de kéfir sont plutôt costauds, mais il est recommandé d’utiliser des ingrédients bio et de l’eau la plus pure possible afin de ne pas détériorer les grains, et surtout qu’ils ne stockent pas (puis rejettent) de cochonneries.

La première fois •

Lorsque vous récupérez vos grains de kéfir la première fois, rincez-les à l’eau claire dans la passoire en plastique. Égouttez-les et placez-les au fond du bocal sur une épaisseur de 5-6 cm (à la louche, pas besoin d’être précis). Rajoutez ensuite 1,5 litre d’eau minérale ou filtrée.

Rajoutez ensuite la cassonade, le 1/2 citron bio rincé coupé en 4 et les 2 figues bio. Petit conseil pour les figues, prenez-les sans incisions, afin que les petites graines ne sortent pas du fruit, c’est assez galère de nettoyer les grains par la suite. Mélangez.

Recouvrez le bocal avec une gaze ou un lange pour bébé, et fermez avec un élastique. Il est important que la fermeture ne soit pas hermétique, il faut que l’air puisse circuler, c’est pour ça qu’on utilise un tissu fin.

Ensuite, entreposez le bocal dans un endroit sombre et tempéré (moi, je le mets dans un placard sous le plan de travail). Il faut que le contenu du bocal soit à l’abri de la lumière.

Il n’y a plus qu’à attendre 2-3 jours, le kéfir est prêt quand les figues remontent à la surface. Vous pouvez attendre jusqu’à 4 jours, mais pas plus, sinon le kéfir sera trop fort, voire même un peu amer, ce n’est pas très agréable.

Il ne vous reste plus qu’à retirer les fruits, le filtrer à travers la passoire pour retenir les grains, et transvaser le liquide dans la bouteille en verre.

Le kéfir se garde plusieurs jours au frais, vous pouvez rajouter du sucre ou du miel si vous préférez, moi personnellement je le bois tel quel, un verre par jour minimum !

Les fois d’après •

Quand vous avez filtré le kéfir, il vous reste les grains dans la passoire. Ceux-ci se sont développés pendant la fermentation, vous en avez plus qu’au départ. Rincez-les bien à l’eau claire, et réservez une partie pour les mettre au repos.

Pour cela, placez-les dans un bocal en verre, recouvrez d’eau, rajoutez 1 ou 2 morceaux de sucre, et fermez le bocal hermétiquement. Entreposez-le au réfrigérateur jusqu’à la prochaine fabrication de kéfir, soit dans 2 à 4 jours.

Avec les grains qui sont restés dans la passoire, il ne vous reste plus qu’à relancer une fabrication de kéfir : vous les placez dans le grand bocal de 2 litres, vous ajoutez 1,5 litre d’eau minérale ou filtrée, la cassonade, le 1/2 citron bio coupé en 4 et les 2 figues, vous recouvrez d’un lange, vous entreposez à l’ombre, et c’est reparti pour un tour !

A fur et à mesure, les grains vont bien se développer, vous pourrez mettre tous les grains qui viennent de bosser au repos, et vous en aurez assez pour utiliser ceux qui étaient au réfrigérateur dans le grand bocal et relancer une fabrication. Comme cela tous les grains se reposent d’une fois sur l’autre. Quand le volume des grains au repos est le double de ceux qui fermentent, vous êtes prêt à donner une partie de vos grains à des amis !

Cela fait maintenant plusieurs semaines que je fabrique mon kéfir. La manip peut vous sembler un peu ardue, mais en fait c’est très simple, et cela prend un petit quart d’heure pour filtrer, relancer une nouvelle fabrication et mettre au repos les grains qui viennent d’être utilisés. Ici c’est devenu une vraie petite routine.

Vous pouvez épingler cette photo sur Pinterest pour retrouver la recette facilement :

Vous connaissiez le kéfir ? Vous en avez déjà bu ? Ça vous tente ? N’hésitez pas si vous avez des questions !

Billet suivant
Billet précédent

16 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je ne connais pas cette boisson. Je trouve que son processus de fabrication est amusant. Cela me fait penser au pain de l’amitié dont on donne le levain pour que d’autres en fabriquent à leur tour.
    Mais, où peut-on se procurer des grains de kéfir ?

    Amicalement.

  2. Bonjour,

    On boit du Khefir depuis 2 as-ns maintenant, c’est une amie qui me l’a fait découvrir. Je fais exactement la même recette que toi. Mon khefir pullule donc je donne dès que je peux, parfois quand l’en ai trop je le mets aux poules.
    ON en boit quasi tous les jours et les enfants adorent.

  3. Ça a un doux parfum d’enfance pour moi, ma grand-mère avait toujours du kéfir en fabrication! Et quelques bouteilles prêtes bien à l’abri de la lumière dans le débarras derrière la cuisine, il fallait faire attention quand on ouvrait la capsule!
    Il y doit encore y avoir quelques part à la maison les gros bocaux qu’elle utilisait… Il faudrait que je me trouve des graines…

  4. Oui c’est extra le kéfir. Une boisson délicieuse et puis cette belle idée de partage.
    A la vôtre !
    Bonne soirée !

  5. J’en ai fait pendant deux semaines… et j’ai totalement laissé tomber, j’ai trouvé ça vraiment trop contraignant, j’oubliais tout le temps de filtrer à temps, c’était infâme à boire, bref, j’ai abandonné !
    Mais tu me donnes presque envie de recommencer, quand même ! Je vais me remettre en quête de grains !

    • C’est idiot, mais moi le fait que les grains sont vivants (et un peu magiques à mes yeux), du coup je ne veux pas les laisser mourir… Je me suis fixée 2 moments dans la semaine pour ne pas oublier de filtrer : le mercredi aprem et le week-end (samedi ou dimanche selon le temps que j’ai), pour l’instant ça fonctionne bien. Quand je n’étais pas là la semaine dernière, MrChéri a zappé de le faire, mais c’est pas grave, j’ai filtré à mon retour, c’était un peu plus fort mais c’était encore buvable, alors ça va !

  6. Le kéfir était la boisson de mon enfance. Ma grand-mère en produisait régulièrement et on le buvait lors des repas.
    Pour ceux et celles qui ne savent pas comment se procurer des grains de kéfir, il existe des groupes sur FB où les gens se refilent les grains en fonction de leurs zones géographiques.
    Je ne me suis pas encore lancée mais c’est dans un coin de ma tête.

Écrire un commentaire

Combien font : *