Catégorie

déco

Catégorie

Avant de vous narrer nos vacances au Maroc dans le détail (il faut que je trie mes 1800 photos et que je dérushe mes 2h14 de vidéo avant), laissez-moi vous raconter l’histoire de ce petit pouf rose fluo…

Donc ce petit pouf, il m’a littéralement sauté aux yeux, au détour d’une petite échoppe planquée au fin fond du quartier des Habous, à Casablanca. Je n’avais pourtant pas du tout prévu de ramener ce genre de souvenirs, non moi mon créneau c’est plutôt les pâtisseries marocaines et les chaussures sur mesure (je vous en reparlerai) mais là, allez savoir, il était posé au milieu d’un tas d’autres petits poufs de toutes les couleurs possibles et imaginables, c’est sans doute ce rose flashy qui a attiré mon regard.

Je me suis longtemps demandé le pourquoi du comment du “mois du Blanc” en début d’année… Et puis, les années passant, j’ai compris… Après l’effervescence et les excès des fêtes de fin d’année, on a finalement envie que d’une chose : se blottir sous la couette, et attendre que ça se passe, non ? En tout cas, en pleine digestion post Noël, c’est comme ça que je le ressens !

Vous me connaissez, en déco, j’ai un faible pour tout ce qui est lumière tamisée, et couleurs vives. J’avais testé l’année dernière deux produits Philips (le seau à champagne lumineux et les petites loupiotes de table) que j’avais adorés, cette fois-ci j’ai eu la chance de recevoir deux petites lampes multicolores aussi mignonnes que festives, les LivingColors Micro.

Pour les 40 ans de MrChéri, on a organisé une petite fête entre amis, à la maison. Coupe du monde de rugby et futur voyage en Nouvelle Zélande obligent, le thème était tout trouvé : nous allions festoyer en noir et blanc !

J’aime bien les fêtes à thème, ce n’est pas plus compliqué à organiser qu’une fête lambda, et si le dress code n’est pas trop tiré par les cheveux, en général les copains y mettent de la bonne volonté. Autant dire qu’en noir et blanc, on ne prenait pas vraiment de risque…

Comme je vous le disais hier, un peu grisée par les préparatifs de rentrée en sixième de Mamzelle, j’ai eu envie d’upgrader sa chambre en version collège. Le précédent relooking datant d’il y a 3 ans, les princesses commençait à être franchement dépassées. Hors de question pour autant d’investir des sommes folles là-dedans (les fournitures scolaires grévant déjà bien le budget familial), un simple rafraîchissement me semblait suffisant : un énorme tri du bazar ambiant, une nouvelle housse de couette, des rideaux et deux-trois cadres, ça devrait faire l’affaire, non ?

 

Ou pour être plus exacte : une chambre dans le grenier au-dessus du garage. Mais tout de suite, ça fait moins rêver, non ?

Créer ce petit nid parental a été un sacré chantier : il a fallu poser un plancher, nécessitant un changement des poutres d’origine, pas assez solides. Percer deux portes dans les murs de pignon ultra épais. Et ensuite ouvrir le toit et créer une avancée pour poser une porte-fenêtre (qui nous a causé bien du souci !)

 

Pin It