rentrée 2020

Une rentrée au lycée, une rentrée en école d’ingé, un départ en Erasmus
Trois enfants, trois établissements différents, trois villes dans deux pays différents (et encore il s’en est fallu de peu qu’il y en ait trois !)

Bref, vous l’aurez compris, cette rentrée 2020 part un peu dans tous les sens, au sens propre comme au sens figuré. Une rentrée éclatée !

MonLoup a fait mardi sa rentrée en seconde dans le lycée où étaient son frère et sa sœur. Si on a toujours un peu peur qu’il loupe son bus, se trompe d’arrêt, oublie l’heure, confonde sa classe (c’est du vécu), il faut tout de même admettre que sa rentrée s’est plutôt bien passée. Ok, MonLoup a zappé la remise des livres hier, et n’aura donc ses manuels que mercredi prochain, mais heureusement ses copains se sont dévoués pour lui envoyer des photos des pages concernées pour qu’il puisse travailler d’ici là. Globalement, il est content de sa classe, de ses profs, de son emploi du temps, et le nouveau self est super bon (il a trouvé un filon pour reprendre 3 fois des îles flottantes, que demander de plus ?)

De son côté, Titou commence une école d’ingénieur généraliste avec prépa intégrée, à Nantes. Ce n’était pas son premier choix, lui ce qu’il voulait c’était partir une année aux États-Unis pour refaire une terminale. Vivre dans une famille d’accueil, découvrir une nouvelle culture, revenir bilingue. Et y voir plus clair quant à ses envies pour plus tard. Mais bon, covid oblige, ce joli projet a été définitivement annulé fin juillet.

On s’y attendait, bien évidemment, il n’empêche que la déception a été un peu dure à encaisser. C’est donc parti pour la vie étudiante à Nantes. Les choses se sont plutôt bien goupillées, après quelques sueurs froides nous avons fini par trouver une chambre chez l’habitant tout près de son école. La maison est très chouette, la logeuse sympa, et il peut aller en cours à pied, en bus, en vélo en quelques minutes à peine. Dès le premier jour, il s’est fait des copains, et enchaîne les soirées d’intégration avec les 2èmes et 3èmes années. Fidèle à lui même il ne nous raconte pas grand chose par téléphone, mais nous comptons bien en savoir un peu plus quand il rentrera ce week-end !

Pour Mamzelle, les choses sont un peu plus compliquées. Sa 3ème année de médecine en Erasmus à Bratislava est maintenue, mais les infos changent à peu près tous les jours. Aux dernières nouvelles, sa rentrée est le 14 en distanciel, et le 21 en présentiel. MAIS elle doit observer une “quarantaine” de 7 jours à son entrée dans le pays, avec tests à l’appui, avant de pouvoir intégrer l’université, et la résidence universitaire où elle est sensée loger le reste de l’année. Il nous faut donc trouver un hôtel / un Airbnb et organiser la livraison de nourriture pour ces 7 jours de confinement obligatoire. Ah, petit détail : elle a un examen en présentiel à Brest mercredi prochain (le 9). Bref, c’est pas gagné niveau calendrier, mais ces dernières semaines riches en rebondissements nous ont appris une chose : rien ne sert de se stresser à l’avance, on prend les choses une par une, un jour après l’autre !

Parfois, je me dis que c’était quand même drôlement plus simple quand ils étaient plus petits, et puis je me rappelle que quel que soit l’âge, les rentrées sont toujours sport pour tout le monde et demandent de bonnes capacités d’adaptation. Cette année d’autant plus. Alors plein de courage à toutes et tous !

(et puis c’est quand même très excitant toutes ces nouvelles aventures, non ? Au moins on ne s’ennuie pas !)

 

PS: pas de traditionnelle photo à 3 cette année… peut-être ce week-end ?

 

#35 - fiesta et un air de pré-rentrée
#36 - et puis septembre...

18 Commentaires

  1. Quoi? Le petit bébé que j’ai vu il y a quoi, presque rien, c’était hier, … est en 3ème année de médecine ??? Il y a une faille spatio-temporelle, c’est po possib’ 😳😁😁😊

  2. Ton titou est dans ma ville 😁
    Moi qui pensait avoir une rentrée mouvementée, en fait c est tranquille 🤣.
    Bonne reprise à tous

  3. Et bien bonne rentrée à tous, c’est en effet sportif chez vous. Mais oui ça fera de bonnes retrouvailles et plein de choses à se raconter, et on le sait nous avons une possibilité d’adaptation très grande. et lorsque l’on fait ce que l’on aime on met tous les chances de son côté.

  4. C’est sportif la rentrée chez vous! Je vais suivre ton conseil et ne pas stresser avant l’heure, prendre les choses au jour le jour.
    Pour Titou, je suis preneuse de conseil car ma fille en terminale cette année est intéressée pour partir l’année prochaine à l’étranger perfectionner son anglais. Par quelle organisme aviez vous prévu de partir?
    Bon we

    • Nous avions choisi EF (Education First) : ils sont hyper pro, on a eu des infos tout au long de l’année, et la gestion de l’annulation a été vraiment bien faite. On est tous très déçus que le projet de partir n’ait pu aboutir, mais c’était rassurant d’être super bien accompagnés.

  5. Compliquée la rentrée cette année!! Mes deux plus jeunes ont fait leur rentrée à distance il y a 15 jours et mon fils aîné devait partir à Los Angeles pour sa première année d’école d’Art mais la rentrée se fera pour lui aussi à distance. J’ai le coeur brisé pour lui, il attendait avec temps d’impatience de pouvoir partir et avoir son autonomie. Mais ici en Californie, nous ne sommes pas près de sortir du confinement, les chiffres sont sans cesse en hausse…
    Du coup, je comprends tellement la déception de ton fils qui souhaitait venir au Etats-Unis 🙁 Et je comprends également l’incertitude de ta plus grande. Courage à eux et à vous!
    ET pareil, je me dis que c’était quand même plus facile quand ils étaient petits 🙂

    • C’est si dur cette année, tous ces projets reportés / annulés. Après je me dis qu’ils auront d’autres opportunités plus tard mais c’est vraiment pas facile à encaisser, surtout à cet âge ! Courage à tes fils, et courage à toi aussi !

  6. Pfff. Pour la fin de la prépa en 5/2 j’ai dû zapper les dernières séances de TP de révision car je commençais ma semaine d’oraux à Paris direct fin juin. 1 semaine d’oraux entre Paris centre, Rungis pour tout le reste (j’étais en PC) et un jour pour un oral en banlieue nord encore… Tout fini le 1er juillet. Mais bon. J’ai eu une école du groupe CCP et c’était vraiment pas gagné (le portable existait à peine, et j’en avais pas encore…). Ça fait partie de la préparation pour ces études, surtout si on choisit des voies moins classiques comme un Erasmus ou autre c’est sûr !! Bon courage.

  7. C’est pas plus simple quand ils sont petits hélas – c’est juste différent : Ma puce s’est cassée le poignet dès sa première récré ! et pour éviter la quarantaine en Angleterre, nous n’avons pas pu rendre visite à notre famille et amis en France pendant nos vacances fin août. … J’espère que vous trouverez une solution pour la Slovaquie : louer en campervan et y aller par la route ?

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It