Une deuxième semaine de déconfinement, et une vie sociale qui reprend doucement, avec mille précautions.

Mais ce qui a marqué particulièrement cette dernière semaine, ce sont les résultats de Parcours Sup de notre Titou, et les choix que cela implique. C’est avec beaucoup de fierté, et de soulagement il faut bien le dire, que nous avons pris connaissance de ses 8 vœux acceptés et des 4 listes d’attente. Ça a été une très bonne surprise.

Son projet d’année de césure aux US est toujours maintenu, mais la procédure veut qu’il fasse Parcours Sup comme les autres. Il compte pourtant beaucoup sur cette année à l’étranger pour y voir plus clair dans ses envies d’études, alors ça n’a pas été simple. Mais finalement, après beaucoup de réflexions, de pesage de pour, de contre, son côté scientifique a parlé, et il a choisi une école d’ingénieur généraliste. Je ne rentrerai pas dans les détails, car il attend encore des réponses pour une autre école, cela peut encore changer.

Si Parcours Sup nous a bien pris la tête, au sens premier du terme, je veux quand même retenir de cette semaine nos premières baignades bretonnes, qui m’ont fait un bien fou. J’en rêvais depuis le début du confinement, et elles ont été à la hauteur de mes espérances : à St Gildas de Rhuys et à Baden, nous avons eu la chance de trouver des petites plages ouvertes où il y avait très peu de monde. J’en ai profité à fond, et à la traditionnelle question “ça va, elle n’était pas trop froide ?” je serais bien en mal de répondre tant mon enthousiasme aurait fait fondre n’importe quel thermomètre 😂

Cette semaine, nous avons vu les amis, passé de belles soirées, profité du soleil… J’ai continué la broderie, et cousu un peu aussi. J’ai beaucoup lu, c’est ce qui me permet de m’évader le plus actuellement. J’ai terminé La Disparition de Stéphanie Mailer de Joël Dicker, que j’ai beaucoup aimé, mais un chouïa moins que son précédent (La Vérité sur l’affaire Harry Quebert), et là je m’attaque à un monument de la littérature française : Les Misérables de Victor Hugo. Ne me demandez pas ce qui m’est passé par la tête, j’avais envie d’un livre long (avec ses 1692 pages en version complète, j’ai de quoi faire !), et de me rafraîchir l’esprit avec de jolis mots et une belle écriture. Et pour l’instant, ça fonctionne plutôt bien !

Et puis cette semaine, il y a eu l’anniversaire de Titou, ses 17 bougies tant attendues ! Mais ça je vous en parle dans un prochain article, très très vite !

J’aime tellement cette photo… une des toutes premières de notre bébé douceur !

♥︎

Je vous souhaite une belle semaine, aussi ensoleillée et estivale qu’ici en Bretagne, et de bonnes nouvelles pour nous tous !

Couture - mon cardigan façon agnès
17 ans ♥︎

7 Commentaires

  1. Super semaine bien positive ! Ca fait du bien quand on voit les “dossiers” tel que parcoursup se finalisé ! très bonne fin de semaine et profite du soleil pour faire tes abdos avec Sissi 😉
    Je t’embrasse
    Muriel

    • Haha, je te confirme que ça pique bien les abdos, Sissy ne nous épargne rien 😉
      Blague à part, tu as raison, quel soulagement quand les dossiers avancent, et bien.

  2. Comme il est doux sur cette photo ! A l’image de l’adulte en devenir qu’il est 🙂

    • C’est vrai que c’était un bébé hyper cool, gros dormeur, très observateur… de ce côté-là il n’a pas trop changé ! 😉

  3. Sabrina - Et si le bleu Répondre

    Bon courage pour Les Misérables !
    Je les avais commencés avant le confinement. Ce n’était peut-être pas le meilleur choix pour cette période… En tout cas, ça m’avait paru beaucoup plus fastidieux que dans ma jeunesse.
    Hâte d’avoir un retour sue cette lecture, échanger avec quelqu’un qui l’a lu récemment, c’est plutôt rare !

    • Oh c’est drôle ça ! Je débute tout juste, et n’avance pas très vite, alors pour l’instant ça va, ce n’est pas trop plombant… au plaisir d’échanger avec toi sur le sujet !!

  4. Ici, on n’a pas encore revu la mer…enfin de très loin seulement quand on est allés profiter du Mont Saint Michel sans les touristes. C’était un tout petit coefficient de marée, et la mer était basse puisque nous étions aussi là pour traverser la baie, donc on a à peine vu la mer…mais c’était un très bon moment.
    Qu’il est beau cet enfant, quelle douceur cette photo…

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It