le sommeil des ados

Ah, le sommeil des ados… vaste programme n’est-ce pas ? Et pourtant, je trouve qu’on parle souvent du sommeil des tout petits, puis lorsque nous sommes devenus adultes, mais on n’aborde pas forcément cette thématique pour nos chers adolescents. Or une bonne qualité de sommeil c’est capital quel que soit l’âge, et d’autant plus à cette période charnière de la vie où le cerveau est encore en pleine construction, où les sollicitations sont nombreuses et leur emploi du temps bien serré. Nos ados se lèvent super tôt pour aller au collège / au lycée, ont des journées de cours bien chargées, ils font souvent du sport, et ont pour la plupart accès aux écrans, smartphones, et compagnie. Bref, avoir un sommeil suffisant et bien réparateur n’est pas forcément facile pour eux !

Ici, nous avons 3 cas de figure. Mamzelle notre aînée sérieuse a toujours eu tendance à se coucher tôt. Quand elle était encore chez nous, elle faisait plus de 10 heures de danse par semaine, sans compter le sport à l’école, et c’était (c’est toujours !) une sacrée bosseuse. C’est bien simple le soir elle s’écroulait dans son lit, et dormait comme une bûche jusqu’au petit matin. C’est l’année dernière, en PACES, que cela s’est corsé un peu, car quasiment plus de sport, et des journées de révision hyper intenses et très stressantes qui commençaient à 7h30 et finissaient parfois à 22h30, avec un minimum de pauses dans la journée, et ce, 7 jours sur 7 pendant quasiment 8 mois.

Heureusement, elle a tout de suite compris que le sommeil serait une des clés les plus importantes de sa réussite, et elle ne l’a jamais sacrifié. Quoi qu’il advienne, elle s’arrêtait de travailler à 22h30 maximum, et avait mis en place tout un tas de petits rituels d’endormissement. Ça allait du petit coup de Facetime chez nous, en passant par une séance de méditation, et parfois quand le stress était beaucoup trop fort, de l’homéopathie en guise de soutien. Quand il y avait des fiestas dans son immeuble très mal insonorisé, elle mettait ses boules Quiès, et hop, le tour était joué.

Ça a plutôt bien fonctionné, vous connaissez ses résultats au concours, elle a énormément travaillé bien évidemment, mais je suis sûre que sa qualité de sommeil a beaucoup joué aussi.

 

 

MonLoup, lui, a toujours été un bon dormeur. Il faut dire qu’il dépense lui aussi énormément d’énergie au cours de la journée, alors à un moment, le soir, c’est comme s’il appuyait sur un interrupteur, et pouf, il s’éteint il se couche et s’endort. Autre facteur facilitant, il n’a toujours pas (et à son plus grand regret d’ailleurs) de téléphone, et on réglemente à fond son accès aux écrans (pas plus d’une heure par jour le mercredi et le week-end…) c’est super dur à tenir car il nous sollicite en permanence, et les devoirs sur l’ordi n’aident pas non plus, mais on essaie vraiment de tenir bon.

Aussi réglé qu’une horloge soit-il, il arrive parfois qu’il y ait des ratés. Il se couche globalement tôt, mais il arrive, selon les périodes de l’année, le stress qu’il rencontre dans sa journée, qu’il mette du temps à s’endormir. Résultat, il s’énerve, se relève se relève 15 fois pour aller aux toilettes, boire un verre d’eau, etc. Et le lendemain, il faut le lever avec un treuil… Dans ces cas-là, on discute un peu avec lui, on le fait parler de sa journée, et quand ça revient un peu trop souvent, on lui propose de lire au lit avant d’éteindre, et ça, je crois que c’est ce qui fonctionne le mieux !

On veille aussi à ce que les chambres soient bien aérées chaque jour, et rangées un minimum, afin qu’il s’endorme dans un cadre apaisant… Et ça c’est un vrai défi pour notre jeune bordelito ! Autre précision qui me semble importante, nous chauffons très peu la maison, voire quasiment pas les chambres la nuit, c’est une habitude que nous avons pris il y a quelques années et qui a grandement amélioré le sommeil de toute la famille. Dormir au frais, c’est parfait ! ^__^

matelas Kipli

Nous avons aussi changé nos matelas, et opté pour de la literie à mémoire de forme, et ça, ça change énormément les choses. Le dernier en date, c’est MonLoup qui a reçu un matelas Kipli*, en latex 100% naturel et biologique. Bien épais, avec un accueil super moelleux mais un soutien qui reste ferme, on a vite vu le bénéfice sur les nuits de notre petit dernier : la première fois qu’il a dormi dessus, il nous a même fait une quasi grasse mat’ jusqu’à 10h, chose qui n’arrive quasiment jamais à la maison (MonLoup est le plus lève-tôt de nos enfants !)

matelas Kipli

MonLoup et moi, on vous recommande ce matelas les yeux fermés. Il est vraiment hyper confortable, naturel et son latex est naturellement anti-acarien, antifongique et hypoallergénique, sa housse lavable est en laine et coton bio. Garanti 10 ans et fabriqué à la main en Italie, il bénéficie de 100 nuits d’essai pour être sûr de son confort, et on peut le payer en 3 fois sans frais. Bref c’est un investissement qui vaut le coup !
(+ d’infos ici)

 

3ème ado, et 3ème cas de figure : Titou, du haut de ses 16 ans, est un vrai couche-tard, lève tard. Durant l’année scolaire, il arrive à suivre le rythme, mais le week-end et en vacances, c’est un peu le grand n’importe quoi, il m’arrive régulièrement d’aller le réveiller à midi pour qu’il puisse déjeuner avec nous, en famille ! Un ado, un vrai ! Vous savez le spécimen vissé à son smartphone, qui passe le plus clair de son temps libre sous la couette à jouer ou à regarder des séries ? Voilà, c’est notre Titou. Il a besoin d’un quota d’heures de sommeil très important, mais en même temps, il se décale très vite, alors si on n’y prend garde, il est capable de s’endormir très très tard, et ça accentue encore le décalage.

On a quand même mis en place des règles avec lui : il doit couper son téléphone à 21h30 durant la semaine, 22h30 durant les vacances, et le descendre dans le salon. Les écrans sont totalement prohibés dans les chambres, c’est d’ailleurs valable pour nous 5. On a chacun un réveil ou un radio-réveil sur nos tables de chevet, c’est largement suffisant. Et on veille à ce qu’il ait une activité physique suffisante dans la journée, qu’il sorte prendre l’air même pendant les vacances quand il pleut. Heureusement il fait du tennis et adore ça, on l’encourage à fond à aller jouer avec ses copains, à faire des tournois, etc.

Côté chambre, on ne peut pas tellement en faire plus, la sienne est la plus au calme de la maison, et contrairement à celle de son frère, elle est plutôt rangée. Ce n’est pas un grand lecteur, et parlez-lui méditation et vous le verrez illico lever les yeux au ciel. En revanche, il n’est pas contre une bouillotte le soir quand il se sent un peu stressée. Mais à part ça, il n’y a vraiment que sur les écrans qu’on peut agir, et si on est intraitables en période scolaire, c’est un peu plus compliqué le reste du temps. D’ailleurs si vous avez des conseils pour lui, je suis preneuse !

 

 

Allez, je récapitule les petites règles et habitudes que nous avons mises en place pour préserver et améliorer le sommeil de nos ados :

  • pas d’écran le soir, ni dans les chambres la nuit : les téléphones dorment en bas, en mode avion, dans le salon !

  • on privilégie la lecture au lit avant d’éteindre.

  • les chambres sont aérées chaque jour, et un minimum rangées. On ne les chauffe pas, ou très très peu (pas plus de 19°C)

  • on veille à la qualité de la literie. Ici nous sommes tous adeptes des matelas à mémoire de forme.

  • en cas de stress, on les fait parler de leur journée, on revient sur les moments agréables qui se sont passés, les petits bonheurs qu’ils ont vécu. La méditation marche aussi très bien dans certains cas (avec une appli type Mind, 7Mind, ou mon appareil Morphée). L’homéopathie en cas de besoin, c’est pas mal aussi.

  • une bouillotte, un verre d’eau, pourquoi pas si ça aide ?

  • enfin, on les encourage à avoir une activité physique dans la journée, à sortir prendre l’air même quand il fait mauvais dehors.

 

Et vous, qu’avez-vous mis en place pour que vos ados dorment bien ? Je suis curieuse de lire vos retours d’expérience et vos conseils !!

 

(* produit offert)

7 Commentaires

  1. Merci beaucoup d’aborder ce sujet.
    Ma fille, 16 ans, en 1ère, dort très peu. Elle est très fatiguée, cernée.
    Nous avons vu une sophrologue et essayer l’hypnose.
    ça allait mieux mais là, ça recommence.
    Que donnes-tu à tes enfants comme homéopathie ?
    Bisous de Brest !!

    • Mince je suis désolée de lire ça… je n’y connais rien à l’hypnose, est-ce qu’elle peut en refaire pour que ça l’aide de nouveau ? Concernant l’homéopathie, c’est surtout ma fille qui en a pris l’année dernière, c’est une amie pharmacienne qui lui avait conseillé du Stress Doron, elle a aussi pris des granules prescrites par notre médecin (je ne retrouve pas le nom…) et du Rescue des Fleurs de Bach. Bon courage !

  2. Cet article tombe à pic chez nous et m’a beaucoup intéressé parce que le sujet est compliqué chez nous . Mon ado de 16 ans a lui aussi un grand besoin de sommeil mais si nous avons su limiter longtemps les écrans nous sommes à présent dépassés : nous avons aussi tenté la règle du téléphone au salon à partir de 21h30 mais il trouve que c est trop tôt et chaque soir cela dégénère au moment de ramener le téléphone bref le climat n est ensuite pas idéal pour s endormir j aimerais savoir comment tu as fait pour que ton grand ado respecte vos règles sans râler ! Merci pour le reste des conseils qui sont très pertinents ! C est toujours un plaisir de te lire
    Nathalie

  3. A la maison, je me couche en même temps que mon père et téléphone éteint dans le salon. J’ai un sommeil particulier, des fois je vais m’endormir vite d’autre fois non sans pour autant être stressée. Je suis une grosse dormeuse, c’est mon père qui me réveille le week-end et pendant les vacances 🙈 Par contre la semaine a l’appart mon sommeil est un carnage, je dors bien mais absolument pas assez…

  4. Ah les fleurs de Bach, j’ai une collègue qui en prend régulièrement quand elle doit se présenter devant une assemblée par ex et ça fonctionne ! Chez nous, on a les même règles, tel, ds le salon à recharger la nuit (dès 21h00), aucun écran ds les chambres (nous n’avons qu’un ordi portable pr la famille) et on tente le moins de décalage possible au cours du we, si on peut, on privilégié la sieste ! L’alimentation y fait bcp aussi, ne pas oublier les féculents au repas du soir et limiter le gras, + difficile à digérer !
    Voilà !!

  5. Merci. Ici ca dort plutôt bien….sauf moi qui découvre les insomnies. Tu n’as pas des trucs pour les grands aussi ?

  6. Oulala, vaste sujet et c’est toujours bien de lire des témoignages.
    Chez nous, il n’y a que mon beau-fils de 13 ans et, par définition, je n’ai mon mot à dire que sur quelques choses qui concernent la maison mais pas son éducation. Il a peur du noir, n’aime pas aller se coucher, est accro aux écrans, a toujours réussi à contourner le sport, se tourne et se retourne dans le lit, n’arrive pas à se tirer du lit pour aller au collège qu’il déteste (du coup, zioup je fais un peu de bruit en mettant la table du petit-dej à 7h quand il doit se lever). Comme il déteste lire, si son père lui propose de lire un livre avant de dormir pour qu’il arrête de regarder sa tablette, il éteint direct ! En tout cas, quand il y a cours, il est encouragé à éteindre vers 21h10-15 max. Vaste sujet donc 😉
    Bonne semaine !

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It