cheveuxcourts05

Cette année, notre été s’est écrit en quatre lettres :
P.
O.
U.
X.

(oui, high level de glamour aujourd’hui sur le blog)

Ça a commencé la première semaine des vacances, où en même temps que la dépanneuse débarquait à La Rochelle pour ma voiture, une de ces saletés de bestioles dégringolait sur le front de ma fille.

poux

(pardon, je n’ai pas pu m’en empêcher, maintenant ça doit vous gratter autant que moi pendant que j’écris ce billet)

Immédiatement, on a pris les choses à bras le corps Marjo et moi, on a inspecté / traité / épouillé nos six têtes blondes et les nôtres. Par je ne sais quel miracle Mamzelle n’avait contaminé personne, même pas Petite Gavotte qui passait pourtant 98% de son temps dans les bras de ma fille. Il faut dire aussi que la tignasse de Mamzelle c’est un peu l’hôtel 5* all inclusive open bar du poux en goguette. Elle a tellement de cheveux et ils sont tellement épais, qu’une fois que la vermine est là dedans, elle n’a pas vraiment besoin d’aller ailleurs.

La contrepartie, c’est qu’avec ses cheveux si nombreux et si épais, l’inspection / traitement / épouillage dure au bas mot 1h30 rien que pour elle. Et qu’on n’est pas à l’abri d’en avoir loupé un, ou deux, ou douze. L’enfer, quoi.

Notre semaine à La Rochelle terminée, mes Korrigans sont partis chez leurs grands-parents maternels, avec un flacon de produit anti-poux dans leurs bagages, et des consignes impératives : il fallait absolument contrôler l’état de la tête des Korrigans au cours de la semaine.

Quand on les a récupérés le week-end d’après, ce qui devait arriver arriva, non seulement Mamzelle avait encore plein de poux, mais ses frères aussi. Alors on a traité / épouillé deux jours de rang. Les garçons s’en sont très vite débarrassés, mais ma fille, non (rapport à l’hôtel 5* si vous suivez)

Puis les Korrigans sont partis chez leurs autres grands-parents, avec du produit anti-poux plein la valise. Belle-maman avait la pression, du coup elle a traité Mamzelle deux fois, ses frangins aussi, tout le monde y est passé.

À leur retour, le gros de la crise semblait passé. Plus de poux, mais encore des lentes… J’ai quand même retraité tout le monde, au cas où.

Je ne sais pas si ça a servi à grand chose, puisque lors de notre semaine sur l’île de Ré, malgré nos épouillages quotidiens en famille avec la tribu de Prune (son grand en avait chopé avant d’arriver lui aussi), au bout de quelques jours, bingo et rebelote, Mamzelle en avait de nouveau… et moi aussi !

Non mais sérieusement, ça existe la génération spontanée chez les poux ou quoi ? Ou alors les fabricants de produits anti-poux balancent discrétos des cargaisons de bestioles par avion au dessus de nos têtes quand on est tranquilles à la plage ? Comment est-ce possible, après tous les traitements (je ne compte plus, j’y ai laissé une centaine d’euros dans la bataille) et après toutes ces heures à tripatouiller les cheveux toute ma famille ??

Avec Prune, on en pouvait plus, on y est allé franco de port, et elle a dégainé le produit le plus agressif qui soit (le Prioderm, une horreur limite radioactive qui te laisse le cheveu puant pendant une semaine, malgré de multiples shampoings). J’en ai rajouté une couche en me faisant une teinture maison, et Mamzelle a utilisé pendant quelques jours la gelée éclaircissante Garnier pour blondir un peu. Je n’ai pas la moindre idée de l’efficacité de ces deux dernières méthodes, mais hasard ou coïncidence, c’est à partir de là qu’on a commencé à s’en débarrasser, après un mois et demi de lutte acharnée.

Plus de bestioles, mais des lentes encore et encore, qu’on a éliminées au peigne et à la main tous les soirs pendants deux semaines encore… C’était même séance collective dans les Corbières où les copines de Mamzelle en avaient chopé elles aussi avant d’arriver. Une véritable épidémie cet été, ma parole !

Heureusement ce travail de fourmi a fini par porter ses fruits… Enfin j’espère ! Je vous avoue que je ne crois plus du tout en l’efficacité des produits anti-poux, qu’ils soient achetés 30€ le flacon en pharmacie, ou 6€ au supermarché, aucun n’a véritablement fonctionné (à part le Prioderm, mais il est tellement agressif que j’hésite vraiment à l’utiliser, surtout sur des enfants). Finalement ce sont les remèdes de grand-mère et l’épouillage à la main et au peigne qui marchent le mieux.

En tout cas, depuis la rentrée, mes Korrigans ne sortent plus de la maison sans avoir de la lavande plein la tête, et je vérifie leurs têtes régulièrement. S’agirait pas qu’elles reviennent en loucedé ces saloperies !!

PS : ma copine Isa a écrit cet article sur le sujet sur L’Express Styles… on est pas vraiment d’accord sur tout, mais il y a des bons conseils quand même !

Balade dans le Golfe du Morbihan, au fil de l'eau
Tagliatelles à la spiruline et aux crevettes

26 Commentaires

  1. (gratgrat) essayé et approuvé : le vinaigre blanc laissé posé sur la tête pendant qq heures : moins d’1 euros le litre 🙂

  2. Sev (norvège) Répondre

    c’est drôle en Norvège solutions très differentes de celels de l’express Style,
    on ne lave pas à 60 degrés, on met une nuit au congèle: même resultat, moins de boulot pour les parents.

    Et pour les produits on utilise des huiles et cires, qui etouffent poux et lentes et sont déposés toute la nuit, puis laver le matin…ok pas très pratique en camping.

    heureusement ma princesse a le cheveux fin….

  3. Ma fille en a chope l’an dernier (et ma mère dans la foulée youhou !). Ici le pouxit, associé au peigne Assy 2000 a fonctionné. On a aussi changé les draps/le linge de maison et enfermé dans des sacs les trucs pas lavables type poupées, coussins. Pfft, que c’est chiant ! Et les parents ne sont pas tous très impliqués (ma fille vient de rechoper des poux parce que la mère de sa camarade de classe n’a pas eu le temps de la traiter avant la rentrée, ahum !).

  4. Tu sais que ça a fait un titre de Ouest France cet été, cette épidémie de poux! Ici je n’utilise aucun produit, car la première fois que c’est arrivé, les twins avaient 21 mois, et j’étais moi-même enceinte de 8 mois. Donc aucun produit possible, on a dû chercher une solution “naturelle”. Du coup on utilise un peigne spécial (assy 2000) quotidiennement pendant au moins 1 semaine. C’est efficace pour les poux et les lentes, mais cet été ils sont systématiquement revenus au bout d’une semaine ou deux! Je vote pour la complot… Et l y en a déjà dans l’école depuis la rentrée…

  5. Le coup du poux qui se balade m’a fait marrer (et flipper^^)
    Bon le rat gondin a de la tignasse épaisse et frisée, a son entrée a l’école, on m’a dit “Ohhhhh la belle tête a poux”, je croise les doigts elle en a pas encore chopé, pourtant l’année dernière une petite fille en avait tout le temps!

  6. Le demoiselle avec ses cheveux ultra nombreux et épais à mi dos, qu’elle refuse quasi toujours d’attacher, a ramené quelque fois des petits copains pour jouer à la maison 😉

    Comme toi j’ai testé divers produits et manque de bol l’un d’eux avait déclenché une belle crise de grattouille et asthme chez elle.
    Donc remède de grand mère, huile (olive, monoî (ma préférée), colza, arachide, tournesol ou autre) en dose large sur toute la tignasse, un bonnet en film étirable, une serviette sur l’oreiller et hop dodo une nuit plus tard peigne, shampoing, repeigne, après shampoing.
    Les cheveux sont jolis, les poux morts, les lentes étouffées. Ouf ! Débarrassée.
    Les jours qui suivent on passe le peigne fin tous les jours malgré tout.
    Une semaine/10 jours plus tard on renouvelle l’opération par sécurité.

    Le préventif j’ai fait aussi, y a toujours eu un moment où j’ai oublié la lavande, and the winer is… 😀
    Le henné neutre c’est pas mal en préventif car ça gaine/lisse le cheveux et le poux a besoin de toute ses forces pour ne pas glisser, donc il file plus facilement voir un endroit plus accueillant.

    Là ouf on a un petit répit, à priori le collège est “sans poux” depuis septembre dernier, je vais continuer à croiser les doigts parce que bon j’ai horreur de ces bestioles. (presque autant que de ton gif animé qui m’a fait épousseter mon écran 😀 )

  7. Mes fils n’ont encore jamais eu de poux (je croise les doigts, touche de la peau d’andouille… ouf) mais j’ai acheté ce fameux peigne Assy 2000 quand mon aîné est entré à la maternelle ainsi que de l’huile essentielle de lavande : j’avais entendu dire que cette alliance était très efficace.
    Bravo pour ce travail de fourmi en tout cas…
    (et j’ai une pensée pour toi à chaque fois que je vais à Berder, que j’aime tant et toi aussi visiblement)

  8. Ca rassure de voir qu’on n’est pas les seuls.
    C’est le climat breton qui plaît aux poux ou quoi ?

    Moi, ce qui me stresse le plus, c’est les remarques des coiffeuses ou les conseils des autres mamans qui ont toujours trouvé le remède miracle.
    Nous, on s’est fait une raison et on a renoncé à éliminer tout car il reste toujours des lentes bien accrochées (ma fille a des cheveux tellement fins que l’ensemble “lente+cheveux” passe entre les dents des peignes très fins). Alors on repasse régulièrement et on essaie au moins de “maîtriser” la population, en se disant que de toute façon tout ne partira pas (sinon c’est le désespoir quand on voit ressortir des poux).
    Sur les conseils d’une coiffeuse, on a essayé d’enduire les cheveux avec de l’après shampoing puis de recouvrir de film plastique (ça fait une super coiffure !)et de laisser toute la nuit. A priori ça étouffe les poux presque aussi bien que les produits et c’est beaucoup moins cher.

  9. Quand j’en avais, mon père me mettais de l’huile d’olive sur la tête, l’odeur reste quelques jours malgré les shampoings, les cheveux sont gras mais les poux et les lentes meurent étouffés !!!

  10. Ahhhhhhh ! Non mais j’ai eu peur, moi, avec la bébête intégrée à l’écran, pendant lecture. 😉 Un battement de cœur en moins, un !
    Je déteeeeste les poux, c’est terrible. Depuis cette fameuse année (rentrée 2011, je crois), où ma fille a eu ses premiers poux en maternelle. Tu vas rire, mais c’était la première fois et… je n’ai pas su comprendre les premiers symptômes. Bref, quand j’ai saisi l’horreur de la chose, c’était l’invasion dans les cheveux de ma doucette. Hor-rible. Traitement et re-traitement, plusieurs passages de peigne fin, lavage de tonnes de draps et vêtements. Le pied, en somme. Les poux sont enfin partis. j’ai cru à une année cool. Mais les poux sont revenus en fin d’année (bien moins et cette fois-ci, heureusement ; en plus, j’étais devenue entre temps un guerrier des poux ^_^, je me méfiais). Bref : on a mis du temps à comprendre que les poux passaient de maison en maison, car une poupée en laine de la classe était envoyée le soir dans une famille lambda. Chaque fois, évidemment, un lieu différent. Les enfants racontaient ainsi le lendemain aux copains leur fameuse soirée avec la poupée.
    Ah… cette poupée, je la maudis encore ! 😉
    Voilà… Il paraît que l’épidémie de poux est particulièrement forte cette année. Ces bestioles résistent de mieux en mieux à toutes sortes de produits, comme tu le montres bien par ton expérience. Ma pauvre, tout cela a dû pas mal te fatiguer.
    Ici, rien en vue, mais j’ai soudain envie d’aller vérifier la tête de mes enfants !
    Bises 😉

  11. J’ai passé le même été que toi on dirait, 1 bon mois 1/2 de galère totale, j’ai échappée au baby blues à ma sortie de la mater mais j’ai pourtant failli faire une sacré dépression en découvrant que mes 2 filles avaient été contaminées par ces saloperies de bestioles. Et les tignasses des deux sont des hôtels 5* aussi
    Bref l’enfer je ne comptabilise pas le nombre d’heures passées à vérifier, laver, désinfecter … J’en ai pleuré quand même
    Au final le pou ce n’est pas le pire ce sont les lentes le mal dans tout ça car une seule suffit à se transformer en pou et à recontaminer la tête
    Ma solution : contrôle chaque jour mèche par mèche, peigne Assy2000, huile essentielle lavande (attention nocive à la longue), cheveux attachés
    Il y’a quand même eu une sacré épidémie cet été !

  12. ILS ont aussi débarqué chez nous malgré l’huile essentielle de lavande tous les matins.
    Heureusement il n’y a que Rosa qui a une tête à poux et MOI .
    Pour nous c’est LPPRO a mettre sur le cheveu toute la nuit .et j’ai traitė ce soir déjà !
    Mais je vais dorénavant faire avec l’huile
    Merci pour le tuyau
    Par contre .dans un village près de chez moi, a l.evole , ils utilisent 1 goute de sabadilla officinale et staphysagria ( teinture mère )

  13. Purée c’est ma hantise depuis que mes gosses sont en collectivité … et le grand ayant rejoint l’école maternelle c’est pire, tous les jours je passais devant l’affiche, une tête de gamin avec plein de bestioles lui sautant joyeusement sur la tête et le magnifique slogan “les poux sont de retour” !!!
    on y a échappé l’année dernière mais je surveille. J’ai entendu parler de remèdes de grand mère moins cher et plus efficace, pas forcément ragoutant mais redoutable, genre appliquer une bonne dose d’huile (olive ou autre) enrouler la chevelure dans une serviette ou un bonnet toute la nuit et laver le matin, normalement ça les aura étouffé, la même mais avec de la mayonnaise, pas la peine d’acheter de la lesieur 😉 où du vinaigre d’alcool aussi qui a le mérite d’adoucir les cheveux 🙂 et THE peigne. voilà au cas où on peut toujours tester, c’est au moins, moins agressif que les produits anti-poux!!
    En tout cas gamine j’avais une tête à poux, je prie pour ne plus an avoir jamais de ma vie avec la tignasse que j’ai… je me rappelle de ma mère qui passait des heures à les retirer / m’arracher quelques cheveux au passage, grrrr saloperie de bestioles!!
    Tu m’as filé des frissons partout avec ta bestiole !!

  14. Mon Dieu, mais quel été tu as passé ! Il est coriace ce pou, tu l’avais déjà mis sur un billet y’a longtemps (et ça me fait toujours le même effet, grat’ grat’). Bref on a aussi des têtes à poux, ma grande hantise était que Misspaillettes en attrape en colo cet été… Mais elle avait l’HE de lavande dans son vanity, et n’en a pas eu. Tu as dû faire ce qu’il fallait, mis à part la surveillance, je crois que tu as tout testé ! Sinon moi c’est cheveux attachés obligatoire pour l’école, et une goutte d’HE tous les matins sur le col et la nuque. Pour l’instant ça marche.
    De toutes façons cette année est une année à parasites because hiver doux et très humide, c’est la fête aux poux, puces, moustiques and co 🙁

  15. Arghhhh, je me grattais déjà la tête en lisant ton titre, mais alors la bestiole sur l’écran m’a achevée …

    Ca me démange partout maintenant !

    La tête à poux, dans la famille, c’est moi : je dois avoir le même hôtel 5* que Mamzelle et je garde des souvenirs traumatisants de séances d’épouillage pendant mon enfance. Un poux à des kilomètres à la ronde et il est pour moi.

    Les enfants, chez nous, en ont eu une fois, j’ai hésité à prendre des actions chez les fabricants de produits anti-poux tellement j’avais claqué d’argent chez eux.

    Maintenant, lors des nombreuses épidémies à l’école (l’année passée, des élèves avaient même été exclus quelques jours pour forcer leurs parents à faire quelque chose, c’est dire …), j’utilise un répulsif en spray et je croise les doigts pour que ça soit efficace !

  16. alors moi j’ai lâché l’affaire du préventif et du tout nettoyer/congeler etc parce que faut bien l’admettre: les poux ne restent que sur les cheveux! je ne crois plus à la théorie du pou esseulé sur la taie d’oreiller qui contamine un nouveau gamin, le pou reste bien accroché sur les cheveux! j’ai testé comme tout le monde plein de produits des plus naturels aux plus pourris et ils reviennent qd même! la seule solution: épouiller/élenter (ça existe? ^^ ), s’il reste des lentes c’est mort on sait que ça va revenir donc faut faire mèche par mèche, enlever toutes les lentes, ça prend un temps fou mais y a que ça qui marche… j’ai vu une pub pour un anti poux qui colore les lentes en bleu, ça doit aider?

  17. Brr…C’est sûr, ce soir les filles ont droit au peigne! Au cas où….
    La petite a une tête accueillante aussi, et des cheveux couleur de pou! Sur elle le pouxit (noir, on ne rigole pas avec ces bestioles!) marche bien pour le moment, c’est un système d’étouffement par huile aussi. Je saurais qu’en cas de découverte inopinée un dimanche soir, l’huile d’olive fait l’affaire!!Courage, on les aura!

  18. Oui ca gratte en lisant ce post !! Mais en matière de poux il faut s’armer pour ne pas craquer, Isa donne plein de bons conseils et moi aussi j’avais fais une petite liste des produits bio anti poux à avoir en cas de besoin. (si tu permets je glisse le lien : http://www.confidencesdunemamanbio.com/la-guerre-des-poux-les-solutions-bio/ ) mon préféré c’est vraiment le peigne Assy en préventif !!!! Certaines mamans à l’école le passent tous les jours en rentrant… elles sont surement dans le club des mamans parfaites…
    allez courage, les poux ne redoublent jamais, ils sont dans toutes les classes et parfois aussi au collège 🙁

  19. Je crois que la lavande est très efficace, et il faut faire du préventif. Un gant de toilette humide avec quelques gouttes d’HE de lavande passé sur les cheveux avant le départ à l’école le matin, ça marche très bien ! Ta bestiole me donne envie de me gratter la tête… ^^

  20. on a vécu le même été! ça a commencé le 27 juin, et on n’a réussi à les faire partir que début août. L’horreur!!! et en rentrant de vacances…..c’est le chat qui avait des puces!
    Depuis je fais des shampooings anti-poux bio à la lavande une fois par semaine….j’espère que ça suffira…

  21. ici mes loulous n’ont jamais eu de poux, ma grande de 7 ans je lui met toujours de l’après shampooing ( tignasse super frisé !!) et on m’a dit que ça pouvait aider à ne pas en attraper !! bon courage avec ses ptites betes !! moi quand j’étais petite j’adorais me faire épouillé !!!

  22. Idem ici un été poux mais seulement pour mon grand, en fait il n’avait à chaque fois que un seul poux (la super mamam quoi) et des lentes. avec les cheveux courts et clairs ca va encore. J’imagine meme pas quand ma fille frisée qui vient de rentrer à l’école va en choper !!
    Pour info emission sur le sujet hier à la tête aux carré sur france inter avec un chercheur. Pour lui les poux sont devenus résistants,; Sa technique l’huile de noix de coco…

  23. Pingback: Mets de l'huile (mais pas trop !) - baby oil cheveux | Merci pour le chocolat !

  24. Ohlala mes pauvres, l’angoisse !! Je suis exaspérée rien qu’en lisant ton histoire (pas par ton récit hein ;)), j’imagine le pétage de plomb…
    Je croise les doigts pour vous 😉

  25. Intégrée à l’écran, pendant lecture. 😉 Tu fais fort et tu nous met dans le contexte direct
    C’est effectivement pas marrant du tout, tous ces heurs et ces euros dépensés pour contré cette bestiole minuscule
    Il faut faire attention aussi à l’école par ce que ça sautent les poux

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It