L’autre soir, un peu désœuvrés de la télé, MrChéri et moi farfouillions dans nos DVD pour trouver de quoi occuper notre soirée sur canapé. Tout avait déjà été vu et revu, quand je suis tombée sur les DVD récupérés l’année dernière chez mon grand-père. Entre les Sissi, les Angélique et les Don Camillo, mon œil a été attiré par une vieille jaquette un peu défraîchie, un peu cheap.

Mystic Pizza.

Le vrai premier film de Julia Roberts, sorti en 1988 un peu dans l’indifférence générale, avant que Julia n’explose avec Pretty Woman quelques années plus tard, et que les producteurs ne ressortent ce premier film pour surfer sur la vague de son succès tout neuf.

Mystic Pizza, je l’ai donc vu au tout début des années 90. À l’époque j’étais une grande fan de Julia (je le suis toujours un peu), j’avais tellement tellement aimé Pretty Woman à sa sortie, vu au cinéma avec mon amoureux du moment. Je me souviens être sortie de ce film avec une patate pas croyable, et le même sourire que Julia, tout en dents, j’en avais des crampes aux joues. Et donc en grande fan de Julia, je me devais de voir tous ses films.

Mystic Pizza, donc. Je m’en souvenais comme d’un nanar sympa, à l’instar de son titre, mais sans plus. N’empêche, l’autre soir, c’était ce qu’il y avait de mieux à voir, et puis j’étais curieuse de voir comment il avait vieilli. Mal sans doute.

Quelle n’a pas été ma surprise de me retrouver happée dans l’histoire direct dès les premières images. J’ai accroché tout de suite. Et plus surprenant encore, je me souvenais de tous les personnages, de toutes les scènes. Ça faisait, quoi, vingt ans que je ne l’avais pas revu ? Qu’importe, c’est comme si c’était hier. C’est étrange, je me souviens à peine de certains films vus en 2012, et celui-là m’a profondément marquée. Ça me fait bizarre de le dire, mais Mystic Pizza ferait-il partie de mes films fondateurs ? (oui, ça fait bizarre, hein) (et pas très glorieux) (en même temps, je n’ai jamais prétendue être une cinéphile de haute voltige, hein)

Donc voilà, Mystic Pizza, à mes yeux, n’est pas un nanar du tout. Les trois personnages principaux sont super intéressants, bien développés, et pas si gnangnans et caricaturaux qu’on pourrait l’imaginer de prime abord. Il y a l’ex-future mariée qui a peur de s’engager mais qui aime très fort (et très physiquement) son chéri, il y a la jeune étudiante qui craque, ô comme c’est bateau, sur le papa de la petite fille qu’elle babysitte, mais qui tombera de haut, et puis Julia, la grande gueule qui dit plein de gros mots, hypersensible et un peu looseuse, mais fière par dessus tout. Mon personnage préféré. Et puis tout le reste, la pizzéria, et cette ambiance des années 80 où on mettait des pièces dans les téléphones pour arriver à joindre ses amis, et où les filles piquent les pickup de leurs copains en coupant les fils sous le tableau de bord. Ça a vieilli, bien sûr, les tenues, les coiffures, les voitures sont datées, mais l’histoire pas tant que ça finalement…

Je range donc mon DVD au dessus de la pile, je pense que je le regarderai de nouveau avant vingt ans !

♥ my365 – semaine 11 ♥
▲NZL▲– #9 – Wellington, à la cool

23 Commentaires

  1. J’ai subitement la nostalgie de ces années là en lisant ton billet ! Ou grâce à un film ou on pensait qu’on allait croquer la vie à pleines dents !
    Je vais peut être m’y mettre à ressortir mes vieux DVD mais du coup je commencerais pas Pretty Woman !

    • :dot: Pretty Woman, ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu moi non plus, et ça m’a donné envie de le revoir !

    • :dot: Là c’est un vieux vieux dvd acheté par mon grand-père (la jaquette est halucinante d’ailleurs, la personne qui a résumé l’histoire n’a manifestement pas vu le film, c’est bourré d’erreurs !) (genre elle parle d’été de leur vie, sauf que ça se passe… à l’automne, pendant Halloween !!)

  2. C’est mignon comme parfois, on peut se retrouver touchée au moment où l’on ne s’y attend pas !
    Pour ma part, j’avais évidemment complètement craqué pour Pretty Woman. ‘Va falloir que je m’attaque à Mystic Pizza, maintenant ! 🙂

  3. Rhaaa, nostalgie, nostalgie !! Je me souviens comme si c’était hier d’une soirée entre cousines où nous nous gavions de pop corns et de Coca-Cola (pas light 😉 en regardant Mystic Pizza 😉

  4. La lectrice de l'ombre Répondre

    J’ai du le voir en son temps mais c’est flou….. Rien que pour Julia Roberts, je pourrais le regarder 🙂
    Il y a peu de temps j’ai moi aussi ressorti des cassettes (oui, oui VHS !!) et dans la série films fondateurs, j’ai regardé Point Break

  5. Oh comme j’ai aussi aimé ce film ! je suis toute nostalgique du coup que tu en parles…c’est tellement …”vieux” mais bon!
    Merci

  6. Moi aussi ça doit faire 20 ans que je ne l’ai pas vu! J’ai le souvenir d’une Julia Roberts très naturelle, un petit peu enrobée et ça lui allait très bien… Je dois l’avoir en cassette quelque part… Bises!

  7. Ce doit être la première fois (ou la deuxième?) que je poste, bien qu’étant une lectrice régulière, mais la coïncidence est trop forte. Moi aussi grande fan de Julia Roberts (je me suis rendu compte il y a quelques années que j’avais vu tous les films qu’elle a tourné dans les 80′ et 90 ‘!Mon préféré c’est coup de foudre à notting hill), j’ai eu soudainement envie de revoir mystic pizza après avoir entendu Respect d’Arethe Franklin à la radio. Quand elles chantent toues les trois dans le pick up, je ne comrpenais pas, dans ma grande jeunesse (sic) qu’elels épellaient ce mot! Je me susi trituré les méninges un moment pour comprendre! Et après ce moment de nsotalgie, ‘jai eu envie de revoir le premier vrai film de Julia (Désolée de te contredire) : potins de femmes, où elle joue l’élement dramatique de cette coémdie (la fille -malade-mais- qui- veut- quand -même -un enfant quitte à mettre sa vie en jeu).
    Bonne journée!!

  8. Je ne connaissais pas du tout ce film mais là tu m’as donnée envie de le voir ! 🙂

  9. Comment ne pas se revoir dans la peau de la jeune étudiante qui craque pour le papa ou dans celle de la mariée qui hésite. elles sont toutes les trois très touchantes chacune dans leur genre et je suis d’accord avec toi ça reste un pur film girly! Mais quand même la pure coupe de cheveux 80’s de Julia Roberts ne me fait pas trop regretter cette époque là!!

  10. C’est un film que j’aime beaucoup merci de nous l’avoir fait redécouvrir ! bonne soirée à toi et ta petite famille.

  11. Sans rire, je viens de le regarder et je trouve que tu ressembles à Kat!! (enfin, ce que je crois connaitre de toi par les photos que tu partages!)

  12. Je ne l’ai pas vu, mais je ne suis pas surprise que tu t’en souviennes autant, nos souvenirs de jeunesse nous marque davantage, surtout des films où nous nous sommes passionnés et qui nous ont plus !!

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It