Catégorie

Noël

Catégorie

Je suis tombée dans l’esprit de Noël la tête la première fin novembre, à New York. Moi qui pourtant ai toujours un mal fou à m’y mettre chaque année, là le dépaysement aidant, je ne me suis pas faite prier bien longtemps…

Dès notre retour, nous avons continué sur la lancée des festivités avec le premier marché de Noël de notre village, il y avait tout ce qu’il fallait, des petites échoppes d’artisans, du vin chaud, et la vente de sapins de l’école. Et ça a continué comme ça tout le mois, le soufflé n’est pas retombé.

Une bien jolie semaine de Noël, avec du boulot les premiers jours… Mamzelle a trompé son ennui en faisant des sablés de Noël et du pain d’épice durent toute une après-midi, et nous avons réussi à nous dégager un peu de temps pour aller admirer les jolies lumières de Noël de Vannes. Ensuite, nous avons empaqueté nos cadeaux, fait nos valises, et zou, direction la Picardie pour deux jours de fête avec ma famille…

C’était en 1999, autant dire au siècle dernier, qu’avec Zaz et Manu, on s’était dit, si on se faisait un petit dîner de Noël, tous les quatre ? On était loin de se douter que 16 ans plus tard, la tradition perdurerait. Depuis, il y a eu quelques enfants nés, puis Vava et Y. se sont joints à nous, à un moment on était même cinq couples et une telle ribambelle d’enfants qu’on a décidé de transformer tout ça en goûter, c’était plus simple à organiser.

Depuis quelques années, on a resserré les rangs pour revenir quasiment à la formule d’origine… On ne se fait plus de petits cadeaux, mais on prévoit tout plein de gourmandises, et des trucs bons à boire. On se donne rendez-vous tôt dans l’après-midi, car on sait qu’ensemble le temps passe beaucoup trop vite, qu’il fera nuit et qu’on devra rentrer bien trop tôt…

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un mais trois calendriers de l’Avent qui trônent dans le salon… Ce qui ne change pas, c’est qu’il y en a toujours un fait maison que se partagent mes trois Korrigans. Et les deux autres, eh bien, ils sont pour moi !

(qui a dit mère indigne ? ^__^)

Enfin, pas complètement pour moi, parce que finalement tout le monde peut en profiter de ces deux autres calendriers, car ils renferment, l’un des bougies, l’autre du thé. C’était bien trop tentant pour passer à côté, n’est-ce pas ?

Nos Noëls se suivent et ne se ressemblent pas… L’année dernière, c’était de mon côté, on était 23 et on squattait joyeusement un grand gîte au fond de la Picardie. Cette année, c’est beaucoup plus calme, limite en petit comité, chez mes beaux parents à côté de Versailles, avec mon beau frère et l’aînée de nos nièces… Une ambiance certes très différente, mais douce et agréable, et qui colle bien avec nos envies de cette fin d’année très agitée !

Pin It