Samedi soir, lors de notre week-end entre filles, Mamzelle et moi avons pas mal hésité entre Billy Elliot et West Side Story… et puis finalement nous avons opté pour ce dernier, Mamzelle faisant remarquer très justement que ses petits frères, qui font tous les deux de la danse, aimeraient sans doute regarder Billy Elliot avec nous, une prochaine fois.

West Side Story fait partie de ces films qui ont bercé mon enfance. Au sens propre comme au sens figuré, car non contente de le regarder aussi souvent que possible sur le vieux magnétoscope familial, j’avais également demandé à mes parents de m’enregistrer leur vinyle sur une cassette, et je l’écoutais en boucle. Je connaissais l’histoire et les chansons par cœur, je me refaisais mes scènes cultes (America et Gee, Officer Krupke) dans ma chambre ou dans ma tête, je me prenais pour Maria dans l’arrière-boutique du magasin de robes de mariées ou sur les toits les soirs de pleine lune, et j’aimais chanter Tonight à tue-tête. J’étais également fascinée par le personnage d’Anita, je la trouvais si belle, au caractère bien trempé, si… waouh ! Mais ma préférée était Maria, et je n’avais de cesse de refaire l’histoire pour qu’elle ne bascule pas en tragédie, et que Maria et Tony puissent vivre leur vie tranquillement, à la campagne, loin des troubles du West Side.

Replonger dans ce film des années après m’a fait voir les choses un peu différemment… Car non, bien-sûr, West Side Story n’est pas qu’une histoire d’amour, certes tragique. Maria et Tony sont bien mignons (même si Tony a un peu trop de dents, on est d’accord), mais ce qui m’a pris aux tripes, c’est tout ce qu’il y a autour. Ce New York défavorisé, cette lutte entre les différents clans d’immigrants, la violence entre les Jets et les Sharks, la police véreuse. Il y a la sueur, la saleté, les bagarres, le désespoir. Et puis les femmes qui veulent s’intégrer pour gagner en indépendance. La force de caractère et la dignité de Maria et Anita m’ont émue aux larmes.

C’est étrange de revoir tout cela avec mes yeux d’adulte, vingt-cinq ans après. Même si au final, le film a encore gagné en profondeur par rapport à mes souvenirs d’enfant.

 

Mamzelle, quant à elle, a également adoré West Side Story. Elle l’a trouvé triste, et bien dansé. Elle a été révoltée par les bagarres, et le racisme du policier. Et les chansons lui ont beaucoup plu… Je crois que je vais lui enregistrer une cassette charger son iPod avec la bande originale, qu’à son tour elle se refasse le film dans sa tête, et dans sa chambre !

 

♥ my365 – semaine 14 ♥
Avec la force, tes dents, tu brosseras...

19 Commentaires

  1. Y a des films cultes que l’on voit avec nos yeux enfants, et adultes ont une autre saveur, toute aussi délicieuse mais différentes (tu me capte parce que la j’ai du mal 😉 ) Tiens j’ai pensé a toi, j’ai maté Mystic Pizza^^

    • :dot: Oui, j’ai très bien capté, c’est même parfaitement résumer en quelques mots ce que j’ai mis des phrases et des phrases à essayer de dire 😉
      Aloooors, Mystic Pizza ? Ça t’a plu ? Ou c’est trop “daté” pour toi ??

      • Haaaaaaaaaaaa tu me fais bien plaisir!!!!
        J’ai adoré Mystic Pizza, tu sais je suis bien vintage comme nénette, alors ces films la je les adore, j’aime pas les nouvelles productions. Dernièrement j’ai vu Pretty woman pas une ride ce film pas une!!!!

  2. J’ai vu la comédie musicale cet hiver au chatelet (ça vous plairait beaucoup! à surveiller si le theâtre décide de la reprogrammer dans quelques années) et comme toi plein de souvenirs (j’ai souvent vu le film pendant des cours d’anglais, appris les chansons…), bcp d’émotions et un oeil plus adulte sur le contexte, la violence, l’espoir…

  3. Un Must :)Ado j’adorais tous les films avec Natalie Wood et particulièrement celui-ci (et un autre avec Robert Redford, mon idole,”Propriété Interdite”, à voir absolument si ce n’est pas déjà fait!)
    Je ne sais pas si tu avais vu mon message tardif sur Mystic Pizza??? Je l’ai vu pour la première fois en lisant ton post et j’ai trouvé que tu ressemblais à Kat 🙂 En tous cas, Kat ressemble à l’image que je me fais de toi à travers tes photos. Physiquement bien sûr, car je ne te crois pas naïve comme l’est Kat dans le film 😉

  4. Troisième génération à adorer West Side Story! C’est mon film “culte” par excellence, que je connais par coeur, comme toi “Quand Harry rencontre Sally”…Quand je l’ai vu à Casa, je devais avoir 14 ans, et je me souviens de l’article avec photos qui avait paru dans “Salut les Copains”, les mêmes photos que tu publies aujourd’hui sur ton blog. Cela fait un sacré retour en arrière! Je ne manque jamais une rediffusion, et je pleure toujours aux mêmes endroits…

  5. J’aime le souvenir de la cassette dans le walkman gros sony, à l’époque, on voulait des casques discrets et maintenant c’est MP3 et casques énormes !
    Sinon j’aime beaucoup ce film!

  6. Je me retrouve complètement dans ton billet. Le film a bercé mon enfance.
    Un jour, il repassait au ciné à Paris… J’y étais en vacances avec ma mère et ma sœur. Je devais avoir 7 ans. Le film m’a sacrément marquée. Peu de temps après, je connaissais par cœur “America”, “Maria”… etc.
    Bref un grand film.
    Tiens, je réalise que je ne l’ai pas vu depuis longtemps. A revoir, donc.

  7. Quand j’ai revu ce film pour la seconde fois 20 ans après la première , la seule chose qui avait vieilli c’était … la coupe des jeans !!! J’ai aussi un CD avec les “highlights” interprétés par les grandes voix d’il y a 20 ans : Kiri Te Kanawa entre autres … exeptionnel !!!
    Un chef d’oeuvre qui traverse les décennies

    • Sous la direction du compositeur Leonard Bernstein, et avec Jose Carreras, on avait vu le reportage de l’enregistrement à la télé, ce qui nous avait fait acheter le CD!

  8. J’adore ce film, c’est pour moi le film musical culte ! je vais enfin pouvoir le redécouvrir sur grand écran car il va être projeté à l’Institut Lumière de Lyon fin avril (à partir du 17 pour les lyonnais qui seraient intéressés)

  9. Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii bon oui c’est peux être mon film prééré avec Dirty dancing sauf que cela là je chante à chaque fois. tu m’as donné envie de le revoir encore en entier et en chantant
    Maria i’ve just met a girl name maria… pardon je ne peux pas m’en empecher

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It