petites mains dans le grain

Sur le chemin qui nous ramène du Jura vers la Bretagne, nous avons fait une halte près de Tours. C’est dans cette campagne dorée par le soleil et peu vallonnée, loin du cliché de carte postale, que nos amis ont élu domicile il y a une dizaine d’années, en reprenant à leur compte une exploitation agricole. Leur ferme est une belle grande bâtisse en pierre, posée au milieu d’une bonne dizaine d’hectares de champs et de prairies. Ils auraient pu y créer un golf, ils ont préféré faire pousser des céréales, et élever des moutons. Des tas de moutons.

Les Korrigans ont trouvé avec joie des petits copains de leur âge, établissant leur quartier général dans le grand tas de grain jouxtant la ferme. Nous ne les avons pas vu de la journée. En même temps, je les comprends : encore plus doux que le sable, sentant si bon, ce tas de grain était si tentant. Quel amusement de dévaler la pente, de plonger ses pieds nus, ses mains dans le blé. N’écoutant pas les consignes, j’ai perdu mes tongs en tentant de les rejoindre. Mes poches se sont remplies au fur et à mesure de mon escalade. Amélie Poulain se serait régalée…

Pendant ce temps, MrChéri renouait avec ses premiers amours agricoles. Il ne s’est pas fait prier pour revêtir une côte de travail, et donner un coup de main à son vieux copain de promo et son stagiaire. Toute une matinée à “trier” les moutons, les transférer d’un enclos à un autre, guider le troupeau en criant, courir après le quad… Il n’en fallait pas plus à mon sportif amoureux de la nature pour s’éclater, et se prendre à rêver d’une autre vie.

Quant à moi, quand je ne papotais pas avec notre amie, quand je n’étais pas en train de cueillir des kilos de grosses prunes bien mûres (en les dévorant au passage), quand je n’allais pas veiller “au grain” et jeter un oeil sur mes Korrigans, j’étais comme une folle avec mon appareil photo. Si cette vie champêtre et agricole est loin de mes aspirations, j’ai vraiment apprécié cette douce halte.

(en plus, il y avait le wifi !)

miniloup dans le grain

dans le grain

le bonheur de plonger sa main dans le grain

moutons punks incognitos

moutons

moutons (de Panurge)

mouton et bélier

paille d'or

moutons à l'ombre

29 Commentaires

  1. J’aime bien le système rural de masquage des moutons pour conserver leur anonymat ! 😀

    :dot: La punk attitude n’est pas encore très bien vu dans ce coin de pays ! :mrgreen:

  2. c’est encore plus mimi que l’amour est dans le pré

    :dot: Ah, je ne sais pas, j’ai jamais regardé (à peine jeté un oeil sur twitter hier soir 😆 )

  3. MrChéri a du se régaler…en plus des moutons, pas des bêtes vaches!

    :dot: Il était prêt à s’installer, c’est clair !

  4. Roooo, une jolie ferme avec des moutons, des prunes … Mmmm.

    Et sinon, t’as retrouvé ta tong ? Non parce que je veux pas retrouver des bouts de tong de shalima dans mon pain, hein … 😉

    :dot: Oui, oui, t’inquiète ! de toute façon, c’est du grain destiné aux animaux, aucun risque ! (sauf retrouver un bout de tong dans une côtelette ! :mrgreen: )

  5. Ce violet est vraiment d’un très bon gout !

    :dot: Avec un soupçon de vert fluo et de jaune, ça fait très chemise hawaïenne, tu ne trouves pas ? 😉

  6. Premier commentaire sur ton blog mais au vu des souvenirs que tu as réveillé je ne pouvais pas rester dans l’ombre! qu’est ce que j’ai pu “tripatouiller” pieds nus dans les tas de grains quand j’étais enfant lors de mes vacances en Pologne! Ca fait 9 ans que je n’ai pas pu y mettre les pieds et ton article m’a vraiment rappelé de très bons souvenirs … je sens presque l’odeur de mes vacances de ptite fille! Merci!

    :dot: Sois la bienvenue Magali !

  7. Pour moi aussi c’est un premier commentaire pourtant je viens très regulièrement faire un tour sur ton blog. J’aime moi aussi me plonger dans la vie (très) rurale à chaque fois que nous allons dans notre maison de vacances en pleine campagne au fin fond de la Haute Loire. On se régale de produits frais, d’odeur de ferme et de champs. La vie en toute simplicité. Par contre pour nous pas de WIFI… alors c’est à chaque fois un petit “sevrage” d’internet!

    :dot: Bienvenue à toi aussi, Nadège ! C’est cool que vous sortiez du bois 😉 Le sevrage d’internet, ça fait vraiment du bien, mais là je sortais de 10 jours de connexions plus qu’aléatoires, alors un peu de wifi c’était top !

  8. On s’y croirait presque… Tes photos sont vraiment chouette…

    :dot: Manque plus que le parfum… c’est quand qu’on invente la photo olfactive ? (merci pour les photos !)

  9. Oh cette montagne de grains qu’est-ce qu’elle fait envie!!! Je comprends que tu n’es pas résisté (ainsi que les korrigans) …au risque d’y perdre ta tong!!
    Tes photos sont une fois de plus sublimes! Cela donne envie de vivre à la campagne dis donc! En même temps une journée comme ça, on ne voit que les bons côtés….c’est terrible je constate que je suis vraiment trés attachée à la ville moi (et aux avantages qu’elle offre…) 🙂 Mais de temps en temps renouer avec la nature ça fait un bien fou…Et voilà maintenant j’ai envie d’un bain de blé…c’est malin 😉

    :dot: Je me posais la question moi aussi… serais-je capable d’y vivre à l’année ? En même temps, je vis déjà dans un tout petit bled de campagne, même si j’ai malgré tout un style de vie très urbain. Par contre, je suis sûre que MrChéri et les enfants s’éclateraient vraiment… à suivre.

  10. J’adore le jaune: de la paille, du blé qui coule des doigts et la douceur de moutons, tout ça depuis ma chaise, sans l’odeur! 😉 merci pour la balade

    :dot: Avec plaisir ! 😀

  11. C’est marrant parce que vu comme ça, ça donnerait presque envie de changer de vie… Sauf que comme toi, il me semble qu’une simple hâte de quelques jours me suffirait! 🙂

    :dot: Le temps de recharger les batteries, quoi 😉

  12. ca me rappelle mes folles années chez mes grands parents… Bande de p’tits veinards 😉

    :dot: 😉

  13. alors là… je suis épatée qu’il y ait le Wifi chez ma soeur … elle ne m’a pas tout dit !
    🙂 … es-tu repartie avec ses pots de navarin ?

    :dot: Héhé, trop fort, je ne savais pas que ta soeur avait fait ma pub ! On est repartis avec un pot de navarin, oui, pour un test in vivo ! 😆

  14. Elles sont magnifiques tes photos. Quand mes enfants sont en vacances chez leur grand père, j’aime les emmener à la ferme aussi. Comme on habite en plein centre ville, je trouve même que c’est nécessaire 🙂

    :dot: Le contact avec la nature, ya que ça de vrai ! (merci pour les photos !)

  15. Mais dis moi, c’est par ou exactement ? Parce qu’il me semble habiter dans les parages !

    :dot: Pas loin de Tours 😉

  16. Super ce billet.
    Mon chéri qui n’était pas issu du monde agricole (moi non plus d’ailleurs) est maintenant installé agriculteur depuis 7 ans et il est très heureux de son métier, de vivre sa passion.
    Nous vivons c’est vrai dans un univers privilégié, dans la nature entourés d’animaux (vaches, cochons, chevaux, ânes, … les enfants font très régulièrement de la calèche) mais… je suis ravie de vivre à tout juste 15 km de St Etienne parce que j’ai besoin de cette vie citadine, de sortir.
    Pas de problème de WIFI
    Bref la belle vie à la campagne avec les avantages de la ville à côté, le bonheur !
    Bises

  17. Ca donne envie d’aller passer des vacances à la campagne!! moi ce que je préfère, c’est aller marcher pied nus le matin, quand il y a la rosée, entendre aucun bruit … =)

  18. je sens les odeurs jusqu’ici……. quelles superbes photos!
    Tes amis ont eu bien raison de préférer les prunes au golf….. si je puis me permettre….

  19. Fée des étincelles Répondre

    Pour moi aussi, un tas de souvenirs de vacances passées chez mes grands-parents en Normandie. Les moutons, les vaches, la sieste sous les pommiers, l’odeur du foin… Qu’est ce que c’était bien!

  20. un bon retour à la terre ya que ça de vrai ! ca fait tellement de bien d’avoir le nez dans le cul des vaches !

  21. Hummm, l’odeur du blé chaud j’adore !!! (et la sensation des grains dans les mains… 🙂 )
    Merci pour ce beau souvenir…

Écrire un commentaire

Combien font : *

Pin It