N'Giresi, Arusha, Tanzanie

C’est parti pour le récit de mon voyage en Tanzanie avec Comptoir des Voyages fin mai ! C’était une première pour moi en Afrique de l’Est, et ce fut une magnifique découverte, pleine de surprises et d’émotions. Mais commençons par le début, vous le voulez bien ?

Après un réveil à 4h du matin, me voilà à l’aéroport de Roissy avec Delphine, Emilie et Fanny, nous rejoignons Aurélie notre accompagnatrice. Nous étions loin de nous en douter, mais l’aventure a débuté dès notre entrée dans l’avion : bloquées quasiment une heure sur la piste, nous arrivons très en retard à Amsterdam, notre première escale. Il nous a fallu courir à perdre haleine à travers l’immense aéroport pour rejoindre notre second avion que nous avons heureusement réussi à prendre à temps ! Il n’y a qu’un vol par jour, on a vraiment eu peur de le rater… En sueur mais pile à l’heure, c’est parti pour 9 bonnes heures de vol jusqu’à Kilimanjaro, notre destination finale…

voltanzanie01
(je vous ai déjà dit que j’adorais les vols long courrier ?)

Nous arrivons de nuit à Kilimanjaro, un peu avant 20h. Il n’y a qu’une heure de décalage horaire avec la France, zéro jetlag à déplorer, c’est pratique. En revanche, suite à nos péripéties entre Paris et Amsterdam, nos bagages n’ont pas suivi, nous resterons donc bloquées à l’aéroport une bonne heure et demie le temps de déclarer la perte, et de passer la douane. Sur ce coup-là, KLM, la compagnie avec laquelle nous avons voyagé, n’a pas été très cool, aucun kit de rechange n’est prévu… Je me félicite d’avoir pensé à prendre une culotte propre dans mon sac à dos, ainsi que mes médicaments contre le palu. En revanche, je me maudis d’avoir oublié ma brosse à dents et mon dentifrice !

Hussein, notre guide local, nous récupère à la sortie, et sitôt les présentations faites, nous embarque dans un gros 4×4. Nous filons à vive allure dans l’obscurité complète direction Arusha où nous allons dormir les 2 prochains jours. On n’y voit rien pendant 70 kms, c’est l’aventure ! Puis enfin, après une bonne heure de route, nous arrivons à notre hôtel, le Karama Lodge. L’endroit est impressionnant de nuit, on devine une végétation luxuriante, il y a mille bruits d’animaux autour de nous… Nous dînons rapidement, il est minuit passé, et nous filons dormir chacune dans notre lodge perché sur pilotis.

Le lendemain, au réveil, c’est la claque ! La vue est sublime, nous sommes littéralement au cœur d’un gigantesque écrin de verdure… Les lodges et les jardins qui les entourent sont magnifiques…

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Nous nous retrouvons au restaurant pour un bon petit déjeuner. L’endroit est lui-aussi magnifique, tout de bois construit, c’est chaleureux, superbement décoré, comme une cabane perchée à la cime des arbres, façon Robinson Crusoé des temps modernes  :

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Karama Lodge à Arusha, Tanzanie

Hussein vient nous chercher et nous quittons ce petit havre de paix direction le village Masaï  de N’Giresi à quelques kilomètres de là. La route goudronnée laisse rapidement place à des pistes boueuses et parfois très chaotiques, vivent les 4 roues motrices de Pépette, notre grosse voiture… de bon matin ça réveille ! ^__^

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

À l’arrivée au village, nous sommes accueillies très chaleureusement par le chef qui nous parle longuement de N’Giresi, et nous explique comment fonctionne sa communauté, la tribu Wa-Arusha, composée essentiellement de Masaï. L’agriculture est leur principale activité, et tient une place prépondérante dans leur mode de vie. Après avoir partagé un café, nous allons dire bonjour aux enfants de l’école maternelle toute proche, puis partons à pieds découvrir les environs. Il est encore assez tôt, et nous sommes en altitude, le paysage est encore nimbé de brume, c’est magnifique…

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

Nous découvrons les maisons traditionnelles masaï, regroupées par famille. Tout autour, des animaux, des bananiers, et beaucoup de légumes. Ici les familles sont quasiment auto-suffisantes en produits frais, et le bétail constitue leur principale richesse.

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

Nous continuons notre balade à travers les champs jusqu’à l’école primaire qui accueille les enfants entre 8 et 15 ans. C’est l’heure de la récréation, les enfants, tous en uniformes, courent partout autour de nous, on se sourit, on rigole, c’est un joli moment, très joyeux.

À la fin de la récréation, le directeur de l’école nous fait visiter une classe où nous pouvons poser des questions aux enfants. Nous avons même droit à plusieurs chants, cela reste un des souvenirs les plus touchants de ce voyage…

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

Mais il est déjà l’heure de manger, nous retournons à la maison du chef du village où nous attend un bon déjeuner, entièrement composé de produits frais et locaux : du riz, des bananes, des légumes cuits, du bœuf en sauce, et de délicieux et énormes avocats. On se régale !

À la fin du repas, une adorable jeune femme nous prépare le café de A à Z, c’est à dire qu’elle prépare et fait griller les grains devant nous, ensuite elle le pile puis le fait bouillir dans une grande casserole d’eau… Il n’y a plus qu’à filtrer, et hop, c’est prêt !

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

N'Giresi, Arusha, Tanzanie

L’après-midi est déjà bien avancée lorsque nous quittons N’Giresi pour la magnifique cascade de Songota, cachée au milieu de la jungle… Elle est cependant facile d’accès et ne demande pas trop de marche, il faut juste veiller à avoir de bonnes chaussures pour ne pas glisser ! (vive les Stan Smith que je portais la veille dans l’avion… car si vous avez bien suivi, nous n’avons toujours pas récupéré nos bagages ! Je me méfie d’autant plus qu’Émilie a été victime d’une chute spectaculaire qui lui a coûté son objectif photo quelques heures auparavant)

Chutes Songota, Arusha, Tanzanie

Chutes Songota, Arusha, Tanzanie

Chutes Songota, Arusha, Tanzanie
(je me serais bien baignée dans cette cascade…)
(mais mon maillot était encore à Amsterdam ! ^__^)

En fin d’après-midi, nous allons visiter la plantation de café Wild Tracks, une coopérative composée de plusieurs familles qui cultivent de façon totalement bio leur café sur une dizaine d’hectares. Notre jeune hôte est absolument passionnant, nous apprenons beaucoup durant cette petite heure de visite. S’en suit une dégustation, et nous repartons avec du café, de magnifiques pochettes en wax, du sucre brun, et même un énooorme avocat tout juste tombé de son arbre devant notre voiture !

Wild Tracks Coffee planttaion, Arusha, Tanzanie

Wild Tracks Coffee planttaion, Arusha, Tanzanie

Wild Tracks Coffee planttaion, Arusha, Tanzanie

Wild Tracks Coffee planttaion, Arusha, Tanzanie

Wild Tracks Coffee planttaion, Arusha, Tanzanie

Notre première et loooongue journée se termine au Ilboru Safari Lodge, notre nouvel hôtel situé lui aussi à Arusha. Nous n’avons toujours pas récupéré nos bagages, mais cela ne saurait plus tarder ! Affaire à suivre !

En attendant la suite de notre voyage, quelques petites infos pratiques :

– La Tanzanie est une jeune république d’Afrique de l’Est, née de l’union du Tanganyika et de Zanzibar en, peu de temps après leur indépendance respective vis-à-vis du Royaume-Uni. Elle est membre du Commonwealth, les langues officielles sont l’anglais et le Swahili, on y roule à gauche !
– Il y a 51 millions d’habitants en Tanzanie, et plus de 125 éthnies différentes y vivent en bonne harmonie.
– Un visa est obligatoire pour entrer sur le territoire. On peut le demander à l’avance par correspondance, ou régler 50 US$ (en liquide uniquement) à l’arrivée.
– Les vaccins recommandés sont ceux contre la fièvre jaune et l’hépatite A. Il faut être à jour de ses vaccins contre la diphtérie, le tétanos, etc.
– Attention au paludisme : bien se protéger des moustiques (anti-moustique, moustiquaire, manches longues et pantalons, traitement préventif type Malarone)
– L’eau du robinet n’est pas potable, et vous aurez besoin d’un adaptateur pour vos appareils électriques.
– En mai, c’est la fin de la saison des pluies, il fait beau mais pas trop chaud : prévoir des manches longues, des matières naturelles et respirantes.
– Éviter les couleurs sombres et les motifs, ils attirent les insectes. Privilégier les couleurs claires, le beige, le kaki… L’imprimé « militaire » est très mal vu !
– Bien se protéger du soleil : lunettes, chapeau, et produits solaires obligatoires !

★ petit résumé en vidéo de notre voyage ★


Lien direct vers la vidéo en HD : https://vimeo.com/172752817

Merci à l’agence Comptoir des Voyages pour ce beau voyage !

♥ Gribouillé par Céline / Shalima le 4 juillet 2016.
♥ lu 4 361 fois

Et aussi...

22 Commentaires

  1. Que tu me le racontes ou que je le lise, ce voyage est toujours aussi passionnant !

  2. julycocoon dit :

    Les larmes aux yeux en regardant ta vidéo ma-gique (en plus des super photos et textes), c’est mon rêve d’y aller…

  3. Bene dit :

    Ça fait rêver! Vivement la suite…

  4. Rien que cette première partie est magique ! J’imagine le reste ! C’est vraiment magnifique et j’ai hâte de connaître la suite ! 😉

  5. Nath de Dakar dit :

    Résidente en Afrique de l’Ouest, ce récit me donne envie de traverser le continent. Quel dépaysement ! (Pour nous, au Sénégal, fin de saison des pluies est synonyme de chaleur accablante…)
    Vivement la suite des aventures.

    • Shalima dit :

      :dot: Arusha est très en altitude (1300m), on a même grimpé jusqu’à 2000 m avant de descendre au cratère de N’Gorongoro, du coup le soir il fait frais… Lors de notre séjour, la température n’a pas dépassé 28 degrés je pense.

  6. Camille dit :

    J’ai bloqué devant l’avocat. Mon dieu, ça doit faire un guacamole de folie.

    • Shalima dit :

      :dot: On l’a mangé 2 jours après, nature, c’était une tuerie !! Notre hôte nous expliquait que lorsque les avocats étaient restés au sol depuis trop longtemps, ils les laissaient pour les chiens… qui se régalent comme des fous !!

  7. Le paysage ressemble à s’y méprendre à celui de Madagascar ! Beaucoup de points communs dans l’architecture des maisons traditionnelles, dans les habits traditionnels, dans les repas (riz, etc) !

    Le lodge est magnifique !!!

    • Shalima dit :

      :dot: Je ne connais pas (encore 😆 ) Madagascar, mais c’est vrai que j’ai été très surprise par tout ce vert, cette brume, cette végétation tropicale, je ne m’y attendais pas ! La suite est beaucoup plus dans l’ambiance savane, tu vas voir…
      (pour la petite histoire, la 2ème musique de ma vidéo est une « cover » de la musique du film… Madagascar !)

  8. Quel beau voyage! Ca devait etre magnifique!

  9. Ophélie G. dit :

    Cet avocat est gigantesque, je n’en reviens pas ! Cette première journée a été bien remplie, et quelle merveille ça a dû être de rencontrer des locaux. Je rêve de goûter du café préparé de A à Z comme ça. xx

  10. Amalia dit :

    Et voila je pleure 😉 Ca me fait rêver!

  11. tania dit :

    ah la la hâte de lire la suite, ça a du être une expérience intense !!

  12. Emmanuelle dit :

    ce voyage fait rêver, c’est tellement dépaysant et tellement loin qu’on dirait de la magie
    j’tous lu et hâte de lire la suite

  13. solenn dit :

    Merci de nous faire partager ! C’est sublime !

  14. Lucile de Guinzan dit :

    Pfiou ça avait pas super bien commencé mais la suite valait le coup ! Une journée bien remplie comme tu dis ! !

Laisser un commentaire

Les * indiquent les champs obligatoires.


Combien font : *