Tag

souvenirs

Browsing

C’était il y a un peu plus de 10 ans…

Je crois que je ne vous ai jamais raconté les débuts de ce blog, non ?

C’était le 24 mai 2006, le lendemain du 3ème anniversaire de Titou. Je n’en étais pas à mon coup d’essai, à vrai dire, j’avais déjà tenté le blog sur une obscure plateforme très très rudimentaire (Joueb, si quelqu’un a connu ?). En 2004, j’avais découvert le monde des blogs par le hasard d’une recherche sur Google, j’avais commencé à en lire quelques uns, j’aimais bien le format. Mais ce premier blog était un peu frustrant…

Je me rends compte qu’en dehors de mon billet coulisses, je n’ai pas pris le temps de faire un vrai retour sur mon année 2015. Et pourtant je ressens très fort ce besoin de me retourner et de regarder le chemin parcouru. Mon blog a toujours été pour moi un moyen de marquer, de poser, de me souvenir de toutes les choses qui m’arrivent. Ce serait trop dommage de ne pas le faire cette année encore. Pour clore cette année 2015 et passer pleinement à l’étape suivante. Alors c’est parti pour une petite rétrospective !

C’était le 22 février 1995. C’était hier. C’était il y a une éternité.

À chaque anniversaire je me souviens de ce jour, enfin de cette soirée où nous nous sommes embrassés. Je me rappelle les premiers moments de notre histoire. On était des gamins, je n’avais même pas 20 ans et toi pas tellement plus.

Cette année c’est un peu particulier tout de même. 20 ans. C’est fou. C’est énorme. 20 ans, c’est une génération, non ?

J’ai passé plus de temps dans ma vie avec toi que sans toi.

Ma résolution pour l’année 2015, c’est de prendre plus souvent ma famille en photo et de développer mes photos régulièrement sur papier. Je me suis donc lancée dans une sorte de projet 52, j’essaie de faire des portraits de mes enfants chaque semaine, ou presque. Je ne me mets pas trop la pression, si je loupe une semaine, ce n’est pas bien grave. Et pour éviter d’avoir des milliers de photos à développer d’un coup, j’ai ouvert un compte Instagram privé, uniquement à destination des amis et de la famille. L’avantage c’est qu’il existe tout plein d’applis pour développer simplement ses instagrams depuis son smartphone, alors dès que j’en ai une vingtaine, zou, je lance le truc.
(un carnet photo vintage Photobox à gagner)

Pin It