Tag

les années collège

Browsing

5ème // Seconde // Terminale…

Mardi matin, c’était la dernière de nos rentrées à trois. La dernière avant le bac, puis les études supérieures.

Elle avait un petit goût étrange cette rentrée, car cette année va être pleine de dernières fois, et je n’aime pas trop trop ça, moi, les dernières fois.

Titou a fêté ses 14 ans la semaine dernière. C’était rapide et tout simple, après une journée de brevet blanc pour lui, et quelques péripéties automobiles pour MrChéri. On a commandé rapido des makis et des brochettes japonaises, Mamzelle et Miniloup ont trouvé le cadeau pour leur frère au débotté, et pendant que MrChéri installait un petit apéro festif sur la terrasse, j’ai emballé les paquets à la dernière minute.

Grosse grosse rentrée cette année pour mes Korrigans : 6ème – 3ème – 1ère S ! Je peux vous dire que l’effervescence bat son plein à la maison, il y a pas mal de changements en vue, et un peu de pression aussi… Je vous raconte ?

Jeudi matin, c’était tout d’abord la rentrée en 6ème de Miniloup (il faudra d’ailleurs que je lui trouve un nouveau pseudo, vous ne croyez pas ?). Terminé l’école primaire, bienvenue au collège ! Son frère et sa sœur l’avaient brieffé à mort, du déroulé de la journée à la tenue qu’il devait porter (sac de sa sœur, baskets et sweat de son frère, dur dur la vie de petit dernier). À 8h15, il était fin prêt dans le salon, piaffant d’impatience de partir.

Le brevet des collèges, c’est dans une semaine. Comme à son habitude, Mamzelle est à fond.

Hier soir, elle s’est livré à un savant calcul en reprenant ses notes de l’année. Et là, toute fière, elle nous lance :

“Héhé, même si j’ai zéro à chaque épreuve, j’ai quand même mon brevet avec mention bien !”

Et de rajouter, illico…

La photo de classe, c’est quand même LE temps fort de l’année scolaire… On la redoute parfois, mais on l’attend souvent avec impatience. Le jour J, on se pomponne, on a toujours un sourire un peu forcé quand le photographe appuie sur le déclencheur, et quand on la reçoit on se trouve toujours trop moche dessus. Mais des années plus tard, on est tellement content de retomber sur ces petits trésors, on se rappelle alors des uns et des autres, les anecdotes ressurgissent et finalement on ne regrette jamais de l’avoir prise, parce que quand même on était drôlement mignons à l’époque !

Le prof de musique de Petitou a donné à la classe une chanson à apprendre. Rien de bien étonnant à cela, après tout…

C’est une chanson issue de la comédie musicale Cabaret : Wilkommen, Bienvenue, Welcome. Un classique quoi, même si pour ma part je la trouve quand même assez irritante. Surtout lorsqu’on l’écoute en boucle.

Willkommen, bienvenue, welcome !

Et en boucle, on l’a écoutée. Parce que Petitou s’est pris de passion pour cette chanson. Au point de la passer sur l’ordi familial matin, midi et soir douze fois par jour. Il a poussé le zèle du bon élève à son paroxysme.

Gluklich zu sehen, je suis enchantééé…