Catégorie

Hambourg

Catégorie

Je clos ma série de billets sur Hambourg avec un petit pêle-mêle de photos prises ça et là, sans thématique particulière ni fil conducteur si ce n’est parfois un peu de n’importe quoi. De la limonade au litschi, en passant par des brötschen et des bretzel à volonté, des voitures mates, un canard urbain, des capsules de bière, des poubelles customisées, des lieux d’aisance étrangement francisés, des armes interdites, et des bretons qui décidément s’exportent partout !

 

J’ai été très heureusement surprise par le coût de la vie à Hambourg. Rien à voir avec les prix démentiels pratiqués à Paris et même en Bretagne. A Hambourg, tu peux sortir un samedi soir avec un billet de 20€, passer une très bonne soirée au resto, puis faire le tour des bars, et quand tu rentres, il te reste encore un peu de sous dans la poche. Vous croyez que j’exagère ? Pas du tout. Vous connaissez beaucoup de restos français dans lesquels on peut manger le soir à 4, prendre un plat, un dessert et une boisson chacun, et s’en tirer pour 27€ ? Ou encore un magnifique bar lounge panoramique donnant sur le port et proposant des cocktails hallucinants à moins de 10€ le (grand) verre ? Moi non.

Alors si vous êtes de passage à Hambourg, voici trois adresses aussi sympathiques que peu onéreuses…

 

Je me demande si mon petit frangibus n’est né trente ans trop tard… Tout comme lui, j’ai été bercée durant toute mon enfance par la Beatlesmania paternelle, mais depuis qu’il vit en Allemagne, il a franchi un stade supérieur dans la fan attitude. Son appartement regorge de pépites vintage tout droit sorties des brocantes et des disquaires du coin, et sa collection de bouquins sur les Fab Four est impressionnante. Passez le voir à l’improviste, et il sera ravi de vous montrer ce vinyl venu tout droit d’URSS, ou encore cette improbable version de Yellow Submarine interprétée par les non moins improbables Compagnons de la Chanson…

 

Le Dom est une fête foraine très importante à Hambourg. Elle a lieu trois fois par an pendant un mois, et forcément nous sommes tombés en plein dedans. Autant vous dire qu’avec une petite loute de 9 ans, on ne risquait pas d’y couper. Mais bon, on l’a tellement fait gambader dans les rues, on a eu un peu pitié, et on est allé passer deux petites heures au royaume des manèges et des stands de bouffe (environ une buvette tous les 8 mètres)

Mardi après-midi, il n’y avait pas grand monde et la sono n’avait pas été poussée à fond, c’était finalement plutôt agréable. Et tandis que Mamzelle et son papa faisaient les zouaves dans le palais des glaces, sur les mini grand huit et autres manèges amusants, j’ai pu m’adonner à mon attraction favorite : le safari photo en mode loupiotes et kitscheries…

 

Je n’avais pas mis les pieds à Hambourg depuis 21 ans. A l’époque, j’étais jeune collégienne, et de ces deux séjours linguistiques de deux semaines chacun, je pensais avoir gardé tout un tas de souvenirs très précis de la ville.

Je me suis très vite rendu compte qu’en fait, pas du tout… à part les innombrables grues des chantiers navals alignées au bord de l’Elbe, le Rathaus (la mairie) et sa grande place, je n’ai absolument rien reconnu. Pire, je ne me souvenais absolument pas des nombreux canaux qui sillonnent la ville. Son ambiance citadine particulièrement décontractée, sa grande richesse architecturale, ses espaces verts, sa lumière non plus.

Du coup, pendant trois jours, j’ai redécouvert Hambourg, et j’ai adoré ça. Je vous emmène en balade ?

 

Pin It