Mes semaines en images #15 (et petites réflexions photographiques)

8

2016sem15_01
2016sem15_02

Locmariaquer, un 12 avril ♥︎

8

baignade avril locmariaquer

Mardi après-midi, il faisait beau, il faisait (presque) chaud, alors on a pris les maillots et on est allé voir la marraine de Titou à la plage de Locmariaquer.

Il n’a pas fallu plus de quelques minutes pour que les Korrigans se décident à courir vers la mer et aller se baigner. Elle n’était pas bien chaude, juste bien pour mes petits pieds, mais mes trois foufous sont bien plus courageux que moi, ils ont pataugé et même nagé de longues minutes dans l’eau glacée. Première baignade un 12 avril, encore plus tôt que l’année dernière ^__^

Miniloup et les abeilles…

17

ruchesauvage04

Quelques heures à peine après avoir pris les photos du petit look de Miniloup, le lendemain en fait, mon petit dernier est retourné jouer juste à côté, et s’est accidentellement assis sur un nid d’abeilles caché dans une vieille souche.

Il était seul à ce moment, et ce sont ses cris paniqués qui ont attiré notre attention, sans pour autant comprendre ce qui était en train de se passer. Le pauvre courait dans tous les sens en hurlant, et ne répondait pas à nos questions. J’ai vu alors MrChéri partir comme une fusée pour récupérer notre fiston et le ramener en sûreté dans notre jardin.

Au début, on n’a pas trop compris, on a cru que Miniloup était tombé dans un buisson d’épines car il en avait plein le visage, et le pauvre criait tellement qu’on ne comprenait rien de ce qu’il racontait. Mais très vite, j’ai vu que ce n’étaient pas des épines qu’il avait sur le visage, mais des dards. Une dizaine de dards d’abeilles plantée dans son nez, sur ses joues, autour des yeux et sur le crâne. Il restait même une abeille emmêlée dans ses cheveux, au moins aussi paniquée que nous tous.

Pendant que MrChéri essayait de calmer Miniloup, j’ai enlevé les dards, et une fois rentrés à l’intérieur, on a appelé le 15.

Le petit look de Miniloup ★

11

petitlookminiloup09

Miniloup n’a pas changé, il aime toujours autant les couleurs… Autant vous dire que pour assortir le tout, ce n’est pas tous les jours facile ! Lui il s’en fiche, mais nous parfois on frôle la fracture de la rétine avec ses associations de motifs et de couleurs souvent hasardeuses.

Pour la tenue du jour, en revanche, on n’a pas eu de souci, car j’ai fait appel à Petit Look pour lui choisir des habits à son image, avec du peps, tout plein de couleurs, et surtout faciles à vivre.

Mes semaines en images #14

6

2016sem14_01
2016sem14_02

Entre les giboulées

12

giboulees011

Entre les giboulées, on sort prendre l’air. Je regarde le bleu du ciel, le vert de l’herbe. Je me chauffe au soleil, aussi, un peu, à l’abri du vent un peu trop frais pour la saison.

Entre les giboulées, je me prends à rêver. Je m’installe sur le canapé, je bois un truc bien chaud, ou un grand verre glacé. Sous mon plaid et adossée à un tas de coussins. J’ai plein d’idées, que je note dans des carnets. Sans doute n’en ferais-je pas la moitié, mais ça fait du bien d’avoir des idées.

Entre les giboulées, je bâtis des plans sur la comète et j’organise un peu nos bricolages de la semaine prochaine, quand MrChéri sera en vacances et moi aussi, si tout va bien.

Pépito news

13

pepito01

Hop hop hop, voici des nouvelles de notre petite famille de cochons d’inde ! Si vous pouvez apercevoir leurs bouilles régulièrement dans mes semaines en images, je ne vous ai plus donné de détails depuis la naissance surprise de Pépito, le bébé caché de Cookie… Pépito qui est donc bien un mâle, ce qui pose un léger problème de cohabitation avec sa maman, si vous voyez ce que je veux dire, parce qu’on n’a pas très très envie de se retrouver à la tête d’un élevage de cochons d’inde consanguins !

Nous avons malgré tout décidé de gardé ce petit foufou à tendance punk (c’est un cochon d’inde rosette, ce qui explique ses nombreux épis qu’il gardera toute sa vie). Nous nous sommes renseigné un peu partout, dans des bouquins, sur internet, et auprès d’un collègue véto de MrChéri. Tout le monde semblait à peu près d’accord : on peut faire stériliser un cochon d’inde mâle sans trop de souci, c’est une opération assez bénigne.