zou, à l'école !

Je ne parle pas souvent de Petitou, mon doux korrigan deuxième du nom, je m’en étais déjà expliquée . Depuis toujours mon Petitou est un petit garçon, sage, contemplatif, ce qu’on aurait vite fait de cataloguer enfant « facile ». Gros bébé dormeur, il a fait ses nuits à 3 semaines. Je me souviens des heures qu’il passait à feuilleter, page après page, un gros catalogue La Redoute, sagement assis à côté de moi. Il ne marchait pas encore, il n’avait même pas 1 an. Ensuite, il s’est pris de passion pour tout un tas de jeu hyper précis : la pêche à la ligne, l’alignement minutieux de tous ses jouets (les fameuses « keuleuleus ») en longue file indienne serpentant au travers de sa chambre, les puzzles de plus en plus complexes, les coloriages « sans dépasser », les perles à repasser patiemment assemblées, les « algorithmes » de légo…

Ces derniers temps, je sentais bien que mon petit bonhomme n’était pas super à l’aise dans ses baskets, se renfermant sur lui-même à la moindre contrariété, boudant et grognonnant plus souvent que d’habitude. Aussi, quand sa maîtresse de grande section a demandé à me voir après la classe, la semaine dernière, j’étais un peu inquiète. La grande trace rouge barrant la joue de mon loulou n’était pas là pour me rassurer.

Mais c’est bien mal connaître mon Petitou. Il ne s’était pas battu avec un copain, comme je le craignais, non, ça c’était juste une trace de feutre (il lui arrive donc de dépasser un peu, ouf !). Si son instit voulait me parler, en tête à tête, c’était pour tout autre chose : Petitou sait déjà lire, Petitou compte à plus de 100, Petitou sait faire des additions simples à 2 chiffres, bref, Petitou a déjà acquis les compétences du CP, et elle pense qu’il s’ennuie en classe. Elle nous propose donc de lui faire faire une grande section / CP en accéléré jusqu’à la fin de l’année, et de le faire rentrer directement en CE1 en septembre prochain.

Pour être franche, dans un premier temps, cette annonce m’a mise mal à l’aise. Je sais bien que depuis longtemps le déchiffrage de paquet de céréale n’a plus de secret pour mon korrigan, mais de là à en déduire qu’il est capable de lire des textes entiers, je ne m’en étais pas rendue compte. Et pour avoir moi aussi sauté une classe étant gamine (je suis rentrée au CP à 5 ans et demi), je sais que ce n’est pas forcément la panacée. Les premières années, ça roule, on apprend à toute vitesse, mais il y a toujours un moment où ça coince : manque de maturité, décalage avec les plus grands… et comme on a toujours été bon élève, eh bien, on n’a pas le droit à l’erreur. Est-ce cela que nous souhaitons pour notre enfant ? Rien que de l’imaginer rentrer au collège à 10 ans, et côtoyer des gros balèzes de 14 ans pleins de poils et qui fument planqués dans les toilettes, j’en ai les cheveux dressés sur la tête !

Nous avons donc passé la semaine à en discuter entre nous, avec Petitou, avec d’autres instits, avec nos amis qui sont déjà passés par là. Après moultes réflexions, et devant l’enthousiasme de notre petit garçon (il est aux anges d’être, pour une fois, au centre de toutes les attentions et sa soif d’apprendre est plus forte que tout), nous avons donné notre accord. Mardi prochain, Petitou commence son CP accéléré, sans changer de classe ni de copains. Un cours particulier à la carte, en quelque sorte… on pourrait difficilement demander mieux.

Mais mardi est un autre jour, d’ici là, nous avons une mission de la première importantce à remplir : un véritable petit écolier ne saurait aller en classe sans une trousse bien garnie !

zou, à l'école !

school01

******

♥ Gribouillé par Shalima le 13 mars 2009.
♥ lu 7 775 fois

43 Commentaires

  1. virginie B dit :

    petitou modèle… ça parait facile comme ça mais je sais combien ces décisions de faire sauter une classe sont difficiles à prendre ! Mais le contexte et le principe de ne pas quitter ses copains et sa classe est rassurant, bonne chance petitou !

    :dot: Je ne m’inquiète pas trop non plus pour l’année prochaine, ses meilleurs copains ont tous 1 an de + que lui ;-)

  2. AmeliMelo dit :

    Même problème avec ma cadette qui est dite « précoce » (j’aime pas ce terme) mais comme son affect n’est pas équilibré avec on intellect, on a préféré pour le moment la laisser dans sa classe..et on continue donc à signer ses notes si parfaites et si « ennuyeuses » ^^

    :dot: Précoce, je ne sais pas si c’est le terme exact pour Petitou… en avance, oui, mais précoce ? Je ne le reconnais pas dans les définitions que j’ai trouvé ça et là. (c’est fou que « précoce » soit un mot qui fiche la trouille quand même, non ?)

  3. Je suis également rentrée en CP à 5 ans. Et d’aussi loin que je m’en souvienne, cela ne m’a jamais pesé. J’ai tjrs préféré les garçons beaucoup plus vieux, de toute façon…;)

    Bonne route Petitou!

    :dot: Huhu, moi pateil, j’ai épousé un vieux (tout cassé de la guibole, qui plus est… c’t'arnaque !!)

  4. sev (norvege) dit :

    mmmhhh

    je suis comme toi, une petite fille entree plus tot au CE2 et …apres 2 semaines je suis revenue avec mes copains du CE1
    c’etait trop dur, trop impressionant, trop mature…

    alors je n’aurais comme toi eprouvé aucun sentiment de fierté par rapport a Petitou mais plutot de la crainte.

    mais petitou est ravi !
    alors le mieux c’est peut-etre de le decomplexer?
    et de l’accompagner, comme tu as su le faire jusqu’a present.

    bon courage a toute la famille !

    :dot: La maturité, oui, c’est souvent là que ça coince… merci Sev !

  5. Brunette dit :

    un article sur mon chouchou!! :o )
    vi : il ressemble à mon juliette’sman mais il est son antithèse sur la partie sycologik!!!
    Car moi j’angoisse bien à propos du CP car doudou ne sait pas lire du tout, s’en fout royalement, et ne fait aucun effort…
    c’est vrai ça : qu’est ce qu’on peut bien en avoir à foutre de savoir lire et ecrire pour conduire une fusée quand on sera grand?
    Et attention conduire la fusée pas dans un but inutile- ah non ma bonne dame, mais pour apporter de l’eau aux planetes qui en ont pas…
    et qui y’aura dans la fusée : ben maman ! pour qu’elle regarde sur les cotés si les mechants arrivent et ainsi les canarder avec un fusil à protons…)
    Oui ma retraite ne sera pas très tranquille!!! :o )))

    :dot: Il m’éclate ton loulou, t’inquiète, il a de la ressource !

  6. Oelita dit :

    C’est pas une décision facile à prendre, il faut faire la balance entre un avantage court-terme, même si c’est pas facile au départ, et des risques long-terme. Risques car j’ai aussi un vécu perso qui m’a refroidie…
    Du coup, j’avais dit non au saut de classe pour ma n°1. On en avait parlé, elle avait compris mes raisons, ça s’était bien passé, et elle est en hypokhagne aujourd’hui et à l’aise dans ses baskets sans avoir sauté de classe :-) .
    Mais voila, il y a un an, j’ai dit oui pour mon n°4 parce que je le sentais vraiment en demande forte. Et surtout parce que j’ai évolué aussi en tant que maman. Je me dis qu’il y a 30 ans, on était beaucoup moins bien accompagnés qu’aujourd’hui, et que mes parents étaient bien à côté de la plaque, ne se sont rendus compte de rien. Je me sens davantage prête, aujourd’hui, pour aider mon enfant à gérer tout ça.
    Et ayant eu aussi, entre-temps, un enfant dyspraxique en difficulté scolaire, j’ai appris également à relativiser la difficulté de la précocité…

    :dot: Les enfants se suivent et ne se ressemblent pas… ça dépend de tellement de paramètres de toute façon, on ne saura qu’après si on a fait le bon choix, ou pas. Et encore, moi je n’arrive pas à savoir si mon année d’avance m’a aidée, ou au contraire m’a fichu des bâtons dans les roues… ah c’est pas simple !

  7. MissBrownie dit :

    Dis donc, ce n’est pas banal de passer de grande section à Ce1 …
    C’est plus souvent Moyenne section à Cp.

    J’espère que Petitou supportera ce grand changement. Dans une école de campagne comme la votre, ce sera peut-être plus simple, moins déstabilisant.

    Ce matin TiBiscuit me disait qu’il avait hâte d’aller au CP. Il aurait aimé suivre son copain de classe Y. qui y entre en septembre , mais même si TiBiscuit est dans une classe mixte moyen/grand, il reste un moyen. Il devra donc encore attendre.

    :dot: C’est clair, notre petite école avec peu d’effectif, et que des classes multi-niveaux, c’est un sacré atout !

  8. alice dit :

    C’est sûr que ça se discute. Excuses-moi mais je ne me rappelle plus quand est l’anniversaire de Petitou. S’il est du mois de décembre ça lui fait presque 2 ans d’avance, c’est peut-être beaucoup. Sinon, ben pourquoi pas? S’il en a envie. Il y a aussi beaucoup d’enfants avec 1 an d’avance qui le vivent très bien.

    :dot: Non, il est du mois de mai, il n’aura donc « que » 6 mois d’avance ;-) Par contre, c’était déjà le plus pitchoune de sa classe, de ce côté-là, ça ne va pas s’améliorer ! :lol:

  9. firemaman dit :

    Quel challenge pour Petitou, mais il a l’air de vouloir le relever.
    C’est marrant de te voir te projetter au collège déjà. C’est dur de les voir grandir, et quand ils le font plus vite encore, je n’imagine même pas !
    Bonne chance à Petitou et qu’il continue à s’amuser à l’école.

    :dot: C’est la première chose à laquelle j’ai pensée : le collège. :lol: Parce que son école, je la connais bien, et les enfants qui y sont aussi, il ne devrait pas y avoir de problèmes… et c’est au collège que j’ai commencé à décrocher.

  10. Dom dit :

    Nous en avons parlé mais je le redis ici, ayant beaucoup souffert de la pression qu’on met sur les élèves en avance, puisque moi même, j’ai eu cette fameuse année d’avance, lorsque la question s’est posée pour le Wanou, j’ai préféré refuser.

    Pas pour le primaire où les choses se passent plutôt naturellement mais à cause du secondaire, j’ai gardé en mémoire cette seconde, où j’avais 14 ans et d’autres 17, voire 18, le décalage était tellement important que j’en ai beaucoup souffert.
    Sans parler du sempiternel « elle a un an d’avance, donc elle peut redoubler » qui m’obligeait, année après année, à prouver encore et encore que je méritais cette foutue année de moins que les autres.

    Une scolarité certes rapide mais combien stressante et pesante.
    Et donc nous n’avons pas voulu prendre ce risque là avec notre fils.

    Maintenant, dans la configuration qui sera la vôtre, classes mixtes et école à taille humaine, le retour en arrière est possible, la pression sans aucun doute moins forte, et donc, peut être que cela vaut la peine de tenter l’aventure, en effet.

    :dot: On va faire super gaffe, c’est clair ! (ton expérience me parle ;-) )

  11. Le lectrice de l'ombre dit :

    Nous avons été confrontés aux mêmes questions existentielles lorsqu’au milieu de l’année de moyenne section de maternelle, la maitresse de notre fils nous a proposé un passage anticipé au CP pour l’année suivante.
    Certes le p’tit génie avait d’enormes facilités au niveau scolaire, certes il est de début d’année mais c’est un petit gabarit.
    Nous avons aussi beaucoup discuté, notre fils a rencontré la psychologue de l’école qui nous a rassurée en nous confirmant qu’avec son expérience, elle jugeait qu’il était assez mur psychologiquement pour ce « saut » de classe.
    Elle avait raison !
    Nous avons été extremement vigilants pendant le premier trimestre du CP, aujourd’hui, il est en CE1 et tout se passe bien.
    Bien sûr, ce n’est que dans plusieurs années que nous pourrons savoir si c’était une bonne décision mais je suis assez confiante

    Il me semble que les conditions de ce passage anticipé sont idéales et comme je n’ai aucun doute sur votre capacité à accompagner Petitou dans cette nouvelle aventure, ça va bien se passer !!

    :dot: J’espère que ça va se passer aussi bien pour mon loustic !

  12. Oelita dit :

    @Dom : Comme quoi on a des ressentis différents. Car je n’ai jamais ressenti une pression du fait de mon avance. Un décalage de maturité, oui. Un regard des autres pas facile à gérer, oui (qui m’a rendue hyper timide et solitaire). Mais une pression pour réussir, non. Du stress, non. Au contraire, arrivée en prépa, je me suis dit « C’est cool, j’ai encore mon année d’avance, donc je peux prendre mon temps et ne pas bosser comme une folle comme les autres », arf.

  13. Brunette dit :

    Round 2 :euh? c’est moi ou tout le monde a ou a été un enfant precoce ici??????

    :dot: J’ai du lectorat de qualité, moa, madââme ! :mrgreen: (heu, plus sérieusement, c’est plus fréquent qu’on ne le croit… même si pour moi Petitou n’est pas précoce, mais plutôt en avance)

  14. Tarnouille dit :

    Hello !
    C’est vrai que c’est une question délicate mais je suis assez d’accord avec Dom, la structure scolaire où va Petitou a l’air exemplaire et saura s’adapter en cas de problème.
    Et puis il a l’air emballé par l’idée donc il n’y a pas de raison de s’en faire : tu es là pour l’accompagner et le soutenir. Tant que la communication est là …
    A bientôt.

    :dot: Yep, l’école est vraiment bien, et les instits soudées (c’est pas l’école « chacun sa thermos » de Bellzouzou :lol: )

  15. Dom dit :

    @Oelita : La pression venait autant des mes profs que … des mes parents, en particulier mon père qui avait de l’ambition pour trois, à lui tout seul.

    Mais oui, je me souviens notamment d’une prof de maths qui m’a refusé un passage en C avec une moyenne plus qu’honorable, sous prétexte que je pouvais redoubler et donc, « mieux faire l’an prochain ».

    j’ai choisi la filière littéraire et artistique.

  16. Je dis why not, tant qu’il le vit bien (et ça chaque année) ;)

    :dot: On sera hyper vigilants, c’est sûr !

  17. LadyM dit :

    Tu as raison de penser qu’à un moment ça peut « coincer », ma grande a sauté la moyenne section, cela a été tout seul jusqu’en CE2 où elle a eu des problèmes relationnel avec son instit et a eu deux année difficile, mais en CM2 cela a été beaucoup mieux. Cette année à 10 ans et demi elle est entrée en sixième avec plaisir, mais les élèves du collège ne sont pas tendres, elle a des notes plutôt moyennes, et sa meilleure amie est une fillette qui a sauté une classe puis redoublé. Aujourd’hui je me pose toujours la question de savoir si j’ai bien fait ou pas… Si elle ne serait pas plus épanouie si elle était encore à l’école primaire d’autant plus qu’elle doit se lever une heure plus tôt qu’elle a cours le mercredi matin, et que son sac d’école pèse jusqu’à 8 kg. Il faut vraiment peser le pour et le contre.

    :dot: argh, pas facile, vraiment !

  18. Le principal c’est que ton petit grand bonhomme se sente heureux et puis si plus tard il a besoin d’un peu de temps il sera toujours temps d’aviser ;-)

    Crapule est hyper méga épanoui en CP, heureusement qu’il a fait sa Grande Section éclair (15 jours !) parce qu’il lit courament, s’éclate en math et est hyper à l’aise. Maintenant je pense que l’école à taille méga humaine (4 classes) a été un super avantage.

    :dot: je le crois aussi, dans une autre structure on aurait bcp plus hésité ! C’est chouette pour la Crapule que ça se passe aussi bien !

  19. MissOChoco dit :

    Moi aussi je devais sauter une classe, mais mes parents ont préféré que je « redouble » le CM2 pour etre en meme temps que tout le monde, ils ont du avoir la meme crainte que toi ^^
    Une classe n’est pas vraiment traumatisant, meme à cet age, et de toutes facons, il aura l’intelligence d’aller vers les bons copains au collège, pour faire face aux gros poilus hihi!!!
    Bonne journée et dis toi que c’est une chance d’avoir un ptit bout futé comme ca ^^

    :dot: J’en suis très fière, tu sais, mais bon, on ne se refait pas, je m’inquiète aussi un peu pour lui ;-)

  20. Camille dit :

    okay…
    (d’ou le passage obligé de l’achat de cartab’, je comprends…)

    en tout cas, je trouve que ‘cest plutôt une bonne chose, si vous en avez bien parlé, et qu’il se sent prêt…
    Et puis, si ça coince un peu plus tard, il sera toujours temps de lui faire prendre une année sabbatique, genre, à l’étranger! (si, si, même a 10 ans!)

    :dot: Tu sais que j’ai pensé à ça, moi aussi ! c’est quand même plus sympa que de redoubler ;-)

  21. Ness dit :

    N’étant pas encore maman, je peux difficilement te donner un avis éclairé sur la question… Toujours est-il que si ton Petitou s’ennuie à l’école, ça doit être désagréable pour lui. J’ai lu une fois que les enfants en avance ou surdoués s’ennuyaient effectivement très souvent en classe, ce qui conduisait fréquemment à un certain dégout des études voire plus tard un réel décrochage scolaire.
    Bref, tout ça pour te dire que ta décision est mûrement réfléchie et que tu connais mieux que quiconque tes enfants donc je pense que tu as bien fait. Et si plus tard il s’avère que ton Korrigan a un peu plus de difficultés à suivre, il pourra encore recommencer une année, ce n’est pas très grave après tout. Ce n’est donc pas une décision irréversible.

    Bonne route à Petitou!

    :dot: Merci Ness !

  22. Titi dit :

    Tout le monde a déjà donné son ressenti personnel sur la gestion de l’année d’avance et je ne suis de toute façonn pas à l’aise avec les « conseils » à donner. Je te dirais juste que c’est vous qui vivez avec Petitou et qui saurez certainement le mieux ressentir ce dont il a besoin. Pour tempérer un peu cependant tous les avis négatifs sur ce fameux décalage en âge par rapport à ses camarades, je peux te parler de ce que moi j’ai vécu. J’ai aussi appris à lire toute seule (pour échapper à la sieste parce que dans mon école, les grands, ceux qui avaient le droit de ne pas faire la sieste étaient ceux qui apprenaient à lire) et devant le fait accompli, mes parents ont bien été obligés de me faire entrer en CP avec un an d’avance sur le planning prévu. CP, CE1, j’ai bien du m’ennuyer un peu mais les instits étaient très bien et faisaient très attention à ce que je ne décroche pas complètement. Puis on a déménagé et au bout d’un moi s de CE2 j’ai décrété que je ne voulais plus jamais retourner à l’école parce qu’on n’y apprenait que des trucs de bébés. Je réclamais un précepteur (j’avais du lire un peu trop la comtesse de Ségur). Bon passé le premier moment d’effarement, mes parents on tenté de trouver une solution avec l’équipe enseignante. Eux n’étaient pas trop chaud pour que je saute encore une classe, le directeur de l’école y était complètement opposé. Mais à force de devoir aller me récupérer à droite à gauche à chaque fois que je faisais le mur de l’école, ils ont tous fini par céder.
    Moi je n’ai jamais aussi mal vécu mes deux ans d’avance que ce sentiment d’être prise pour une idiote que j’avais en ce début d’année là. Bien sur, les copains se moquaient un peu de moi des fois à ce sujet mais ça n’a jamais été méchant (d’ailleurs mon surnom en première année d’école d’ingénieurs c’était « biberon », vu que j’avais gardé mon avance) et je ne l’ai jamais mal pris.
    Je sais que les enseignants ensuite ont souvent proposé à mes parents de me faire sauter une classe supplémentaire (en CM2 puis deux fois au collège) mais comme ça ne venait pas de moi, ils ont toujours refusé. Ils avaient raison, je pense que j’avais trouvé le bon équilibre entre ne pas trop m’ennuyer quand même et ne pas avoir non plus un trop grand décalage avec mes copains de classe.
    Voilà, c’était juste histoire de dire que tous les enfants qui ont sauté des classes ne le vivent pas forcemment mal (et parfois même il y en a de suffisament tétus pour refuser de ne pas la sauter ;) )

    :dot: Ton témoignage si positif me rassure un peu, c’est vrai. Moi, je ne peux pas dire que je regrette d’avoir sauté une classe, puisque ça a construit ma vie comme elle l’est aujourd’hui… qui sait ce qui ce serait passé, si ? ;-)

  23. nad dit :

    Ce qui compte finalement, c’est d’être en accord avec lui. S’il se sent à l’aise à sauter une classe, pourquoi pas après tout, il s’ennuira pas au moins :)
    Je me souviens de mon cp, raaah l’ennuiiiii !!! Mes parents ont demandés à ce que je sauter une classe (je l’ai su des années après) mais la maîtresse me trouvait immature. Sauf qu’il ne faut pas confondre QI et QE, c’est pas parce que j’étais (je suis toujours) sensible que j’étais pas capable de multiplier avant les autres. Bref, ce qui m’a sauvé c’est la classe multi-niveau, j’étais en cp mais je regardais tout ce que les CE1 et CE2 faisaient et j’ai fait ça jusqu’en CM1, en CM2 je pouvais plus apprendre avec de l’avance … en 6ème j’ai commencé « à galérer », disons que je n’étais pas déjà au courant de ce qu’on m’enseignait, donc moins facile à appréhender.

    :dot: C’est le risque quand on a trop de facilités… on devient vite un peu flemmard et à la moindre difficulté, argh, on décroche ! Petitou a appris à lire en écoutant ses copains de classe de CE1 (vivent les classes multi-niveaux !)

  24. Amandine dit :

    Je t’ai déjà dit ce que j’en pensais. Bises à Petitou!!!

    :dot: Bisous !!

  25. noisette dit :

    hé bien écoute, je pense que c’est une bonne chose personnellement (je suis maîtresse de CP). après, je pense qu’il faut toujours garder à l’œil les enfants, et qu’un manque d e maturité peut peser. le travail d’un maître ou d’une maîtresse est de différencier face à des enfants tous différents, et autant certains « peuvent » « sauter » une classe, d’autres non, même s’ils ont exactement les mêmes compétences.
    (par exemple, j ai une gamine qui sait lire depuis qu’elle est rentrée au CP, mais qui ne serait pas bien du tout au CE1, à moi de lui donner « à manger » pour ne pas qu’elle s’ennuie en classe. n’oublions pas que CP et CE1 sont dans un même cycle, et qu’il ne devrait pas y avoir de frontière…

    après, je pense vraiment, que, qu’un enfant saute ou pas une classe, qu’il soit maintenu 2 ou 3 fois, la pression, il ne devrait jamais l’avoir.

    en ce qui concerne petitou, il me semble avoir une chouette maîtresse quand même :) et je pense que elle comme l’enseignante suivante, feront tout pour que sa scolarité soit la meilleure.
    bécos

    :dot: Merci Noisette ! Le cas de ta gamine de CP, c’était celui de Mamzelle : elle savant lire en fin de grande section, mais manquait de maturité et n’avait pas d’avance en math, donc elle est restée dans sa classe. Classe qui a d’ailleurs un super niveau (6 filles et 2 garçons qui carburent bien), ça aurait été débile de la lui faire sauter.

  26. Blythe dit :

    Je n’ai aucune expérience sur le sujet mais je voulais juste dire que j’adore ta photo des crayons de couleur ;o)

    :dot: Merci Blythe, c’est sympa !

  27. Luna dit :

    je trouve ça super que ça vienne de l’école ! parce que quand c’est toi qui réalise que ton enfant s’ennuie et qu’il faut le « nourrir » pour lui donner envie de retourner à l’école, c’est une sacré paire de manches à faire comprendre aux instits…
    ma « grande » est entrée au CP quelques jours avant son 5ème anniversaire en ayant sauté la moyenne section et ça se passe très bien avec ses camarades qui la connaissent presque tous depuis la maternelle… et elle entrera en 6ème en septembre quelques jours avant son 10ème anniversaire ;-) Autant cettte rentrée au collège me faisait peur il y a 5 ans, autant cette année je suis beaucoup plus sereine en la voyant évoluer avec les autres élèves et je la trouve plus mature que la plupart d’entre eux…
    donc une année à la fois, hein ? Suffit de voir les yeux de ses enfants briller à nouveau pour se dire que le choix n’est finalement pas le mauvais…

    :dot: T’as raison, une année à la fois ;-)

  28. Cathy dit :

    Personnellement je suis très réservée envers le fait de faire sauter une classe aux enfants, comme toi je pense que les problèmes arrivent non pas en primaire, mais au collège, voire au lycée
    nous venons d’ailleurs de le vivre avec des amis très proches dont le fils a sauté une classe en CP, et qui arrivé au niveau bac a pété une durite
    mais en même temps… , s’il est heureux et s’il en a envie, c’est peut-être une super opportunité pour lui, et il vivrait peut-être très mal que vous l’empêchiez de vivre çà
    donc tout va bien se passer !

    :dot: Oui, il en a très envie… c’est sans doute ça le plus important.

  29. ManouG. dit :

    Waouh, c’est…génialement flippant…ou flippalement génial…je sais pas :) )
    Je me mets à ta place, entre fierté et inquiétude, si ça arrivait à MissG. j’avoue que…beeen….je sais pas !
    En tout cas quelque soit la décision, c’est la bonne: c’est pesé, réfléchi, pas de pression donc au pire si ça marche pas, hein, ben c’est pas grave. Tu as connu ça petite alors vous ne lui ferez pas le coup de l’échec scolaire au premier A-. Vous avez raison de tenter, d’autant qu’il a l’air ravi le bonhomme alors si c’est « tout simplement » ça qu’il lui fallait ! (…ça coûte moins cher qu’une wiiiiiii ^^)

    :dot: Ah la wii… heureusement, personne ne pense à la réclamer ici !

  30. Poux dit :

    Une maîtresse qui se propose de lui faire carrément un cours particulier ? Ce sont les conditions idéales !

    :dot: Il est dans une classe GS-CE1, alors quand il aura ses exercices perso de CP, il sera du côté des CE1… le reste du temps, il jouera avec les GS. Top, non ? L’année prochaine, il intègrera sa nouvelle classe de CE1.

  31. Papylou dit :

    Quelques années sans inquiétudes, c’est sur. Mais après de la vigilance, et surtout qu’il ne perde pas ses motivations : c’est ce qui m’est arrivé après la période « facile »
    Mais j’étais un peu coincé comme gamin, et aussi immature. Comme ce n’est pas son cas…

    :dot: Bah, t’as sauté une classe toi aussi ?? mais je savais pas !

  32. Evilysangel dit :

    Tes questionnement sont plus que légitimes…Et, pour ajouter ma pierre à l’édifice, je raconterais juste mon expérience perso avec Fashion Ado…
    Très proche de lui, je l’ai suivi de près dès ses premières années d’école et sa facilité d’apprentissage, de mémorisation, d’analyse ( amplement reconnue par ses diffèrents instits…) ont fait de lui un « bon » élève… Très à l’aise en classe au point d’être qualifié de « bavard » il avait cependant un lèger retard de maturité… Ses facilités scolaires auraient pu lui faire « sauter » une classe mais sa sensibilité était un frein pour le corps enseignant à un « saut » de classe… Ce qui l’a « sauvé » de l’ennui qui s’installait malgré tout, c’est qu’il a fait toute sa scolarité de primaire dans des classes à double niveau…
    Jusqu’à être en classe de CE2 / CM2… De plus, étant né en Novembre, il y avait parfois 2 à 3 ans d’écart avec certains autres élèves… Ils résolvait quand même leurs exercices!
    Ses diffèrents instits le jugeant donc trop immature, il a ainsi poursuivit sa scolarité de primaire avec des passages à vide ( surtout en CM2!…) où il s’ennuyait énormément!…
    Ses instits m’assurant cependant que cette avance se « canaliserait » avec son entrée au Collège vu la diversité des matières enseignées…
    J’avais alors le temps de lui proposer d’autres activités de stimulations intellectuelles à la maison : lectures, mots croisés adaptés, incursions dans l’Histoire ( que j’adore et que je lui « racontait » à ma façon avec toujours des supports écrits ( livres, journaux…))
    De ce fait, son entrée en 6ème s’est faite comme une lettre à la poste!…
    Ses notes ont toujours été superbes ( jamais moins de 16 / 20 de moyenne générale depuis son 1er trimestre de 6 ème…) et sa 4ème se déroule tout aussi bien!
    Le seul bémol reste qu’il s’ennuie encore parfois à certains cours ( notament français et histoire ) et qu’il est définitivement catégorisé « enfant bavard »!!!
    Son 1er trimestre de 4ème s’est malheureusement soldé par une moyenne de math ( 11 / 20 ) qui ne lui ressemblait pas du tout… Après de longues discussions avec lui pour connaître le pourquoi du comment, on a pu comprendre qu’il manquait de « méthode » ce qui l’empêchait souvent de finir ses contrôles en classe… Ayant passé quelques temps à lui apprendre à acquérir cela, sa moyenne de math est maintenant de 15.5 / 20 pour le 2ème trimestre…
    Bref, tout ce long laïus ( je m’en excuse…) pour te dire que ce qui est le plus important dans tout cela c’est d’être à l’écoute des envies et des besoins d’apprendre de nos petits…Et je pense sincèrement que ton Petitout va être bien entouré pour appréhender tous ces changements et ces nouveautés… Ton enfant, tu le connais bien et tu sauras vite déceler s’il est bien ou pas dans ces nouveaux apprentissages…
    Plein de bonnes choses à venir donc…
    Quand à la « fréquentations » des grands poilus du Collège, j’avais aussi cette crainte avec mon fils…Mais quand j’en parle avec lui, il me réponds : « Bien sûr qu’il y a des grands qui fument dans les toilettes, et pas que des cigarettes même!… Mais c’est pas parce que je le sais que je vais en faire autant Maman!…J’suis pas dingue quand même moi! »…
    Ils sont plein de bon sens nos gamins…hihi… rassures toi va… ;-)
    Je te souhaite un très bon week-end Miss… Bisous…

  33. Prune dit :

    Coucou,
    que de questionnements, décision pas facile à prendre ! Tu as tout ce trimestre d’essai pour voir si ton bonhomme s’en tire bien. je parle surtout sur le plan émotionnel car le reste il apprendra de toute façon.
    Bon courage. Au moins son papa est là en ce moment pour discuter de tout ça et prendre le temps d’y réfléchir ! Comment va le genou de M. Chéri ?

  34. emanu124 dit :

    Mon dieu, mais tu es la mère d’Einstein !!
    Trèves de plaisanterie, je te comprends, c’est à la fois gratifiant et angoissant d’avoir un enfant « en avance »..
    Surtout que maturité intellectuelle ne va pas forcément de pair avec maturité émotionnelle..
    D’où un risque de déséquilibre, effectivement..
    Boh, fais-le passer en CP, tu verras bien par la suite.
    Et s’il se plante à un moment donné dans sa « carrière » scolaire, dans l’autre sens, ce n’est pas dramatique non plus..

  35. niana dit :

    Genial pour Petitou! On voit justement les enfants précoces en cours en ce moment (suis en sciences de l’éducation à la fac)! Ne t’inquiète pas les programmes sont fait pour une « moyenne » d’enfants, donc c’est normal que certains soient en avance ou en retard dans la compréhension des choses à apprendre. Donc je pense que tu n’as pas à t’inquiéter, tant que le bonhomme se sent bien dans ses baskets et qu’il est content d’aller à l’école…

  36. ashramaman dit :

    c’est un monde ça….. bah oui, pourquoi être inquiète?? ton fils est en avance, c’est que du bonheur!!! m’enfin quoi, s’il était en retard, je comprends, mais là…… il est tout jeune, il a envie d’avancer, et tu l’accompagnes très bien!! s’il est en difficulté plus tard, tu aviseras et tu sauras t’adapter! rien n’est jamais irrévocable!

    pour le moment, fais toi confiance, fais LUI confiance, et sabrez le champagne!
    un enfant qui n’a pas de problème, que demander de mieux?????

    (nan mais c’est vrai à la fin, au lieu de se réjouir du bonheur présent, faut-il penser à un éventuel problème futur?????)

  37. Pat dit :

    Ben dis donc ça a l’air simple de « sauter » une classe chez toi. Ici c’est beaucoup plus compliqué : il faut passer par la case pédiatre qui t’envoie à la case « test de précocité » chez un pédopsy (150 euros non remboursés) puis par les rdv qui se succèdent avec la psychologue scolaire, puis la directrice… Bref un véritable parcours du combattant….

    Mais bon c’est pour le bien des enfants non ???

    En tout cas, bon courage, et dans des classes multi-niveau il aura la possibilité de retourner avec les « petits » c’est cool…. Donc, no stress….

  38. Aubergine dit :

    Je n’ai pas lu les commentaires des autres, donc je ne sais pas si ce que je vais dire a déjà été dit (si jamais: pardon!). En fait, plutôt que précoce ou surdoué, aujourd’hui on préfère dire HP pour haut potentiel parce que si nos enfants – j’en ai un spécimen « in casa » – sont « plus », ils ne le sont pas forcément pour tout (ce que sous-entend légèrement le terme surdoué, non?). Le mien est plus intelligent – en général, ça va plus vite – certes, mais aussi plus sensible, plus brouillon, plus émotif, tu vois où je veux en venir? Et pas plus facile à élever, pour le coup ;) En fait, nous avons été avisés assez tôt dès l’entrée en école enfantine (5 ans pour lui, nous sommes en Suisse), mais socialement, il n’est pas en avance, il est normal, donc on a laissé couler. Et nous n’aurions pas dû. Parce que, maintenant, à bientôt 17 ans, il s’est tellement em… en classe (mais comme il est très sociable, contrairement à ce qu’on pense généralement des surdoués, on ne s’en était pas rendus compte) que, maintenant qu’il devrait produire un effort, il ne sait carrément pas comment on fait! Et il est en train de rater sa scolarité obligatoire: un comble, non? Bon, nous ne sommes, je l’avoue, pas plus inquiets que ça parce qu’il réseaute magnifiquement, il est super habile de ses mains et que ça devrait jouer (plus tard que pour d’autres, mais bon, les trajectoires rectilignes sont-elles forcément les meilleures?).
    Donc, j’en viens à ce que je voulais dire: je trouve que la solution « à la carte » est tip top en ordre (comme on dit chez nous :) ) et que c’est la meilleure. Bonne chance pour la suite.

  39. del4yo dit :

    J’ai lu tous les coms, ca fiche un peu la frousse…Et franchement il n’y a pas de quoi. Dyslexique et dyscalculique, j’ai quand meme saute une classe…Et saute 2 autres annees en rentrant avec 3 ans d’avance dans une grande ecole d’Art (200 personnes au concours, ils en ont pris 50, dont ma pomme, merciii)

    Au bilan franchement je suis contente d’etre passee par la assez vite pour faire ce qui m’interessait plus tot. Le manque de maturite? Je pense que pour certaines choses j’etais plus mure que d’autres plus tot, et pour d’autres a 120 ans je serais toujours une gamine. Je le vis tres bien, parceque j’ai appris tres jeune a ne pas souffrir du fait que j’etais un peu hors de la norme. Ca m’a appris la tolerance , et du coup a l’adolescence j’avais des copains plus interessants, vu que j’avais deja fait l’apprentissage de la difference.

    Le plus important c’est de ne jamais perdre le gout d’apprendre ( oui j’etudie toujours). Ca donne une vie riche, moins d’angoisses sur l’avenir. Et la oui, mieux vaut prendre le risque de la difficulte en faisant sauter une classe, plutot que de perdre le gout de l’effort, le plaisir d’apprendre.

    Il n’y a rien de pire qu’un enfant qui s’ennuie.

    Donc du coup, hurray pour Petitou, profite bien de ces annees d’ecole que je te souhaite riches et interessantes.

  40. Mogore dit :

    Je lis tout le temps, et je commente peu.
    Mon meilleur ami et moi-même avons « sauté » le CP, la même année, et sans que nos parents soient d’accord.

    Les 3 premiers jours, c’était un peu compliqué, il fallait écrire sur des grands carreaux, mais jusqu’en CM2, tout s’est bien passé.
    La rupture mater/primaire est rude pour tous, donc le fait de sauter une classe là n’est pas le pire à mon avis.

    Apr!s, durant les années collège et lycée, mon ami et moi avons eu des parcours différents :
    - j’ai essayé de sympathiser avec mes camarades de classe au détriment de mes notes
    - il a continué à se concentrer sur sa réussite scolaire, au détriment de la vie en société

    Chacun gère comme il peut/veut.

    Aujourd’hui, nous sommes tous les deux encore en contact, mais surtout, je dirais : épanouis.

  41. Lolotte dit :

    Merci!!!! quel réconfort de lire tous ces commentaires. je suis dans le même cas avec mon deuxième garçon en MS dans une classe de MS/GS. on vient de nous proposer de la faire passer au cp en septembre vu son avance. quelle angoisse…. et en même temps il en a très envie aussi. nous avons également accepté et nous allons essayer de l’accompagner de notre mieux.

  42. [...] ses devoirs, d’ailleurs elle jouait à la maîtresse non stop à la maison. Quant à Petitou, ses 3 mois de CP en solo et en accéléré quand il était en grande section l’avaient dispensé de devoirs. Une fois en CE1, nous ne [...]

  43. Mar1e dit :

    Je viens ici pour témoigner que le saut de classe peut être une bonne solution pour les enfants précoces.. mais pas pour tous ;) Mon ainé est précoce, il est entré au CE1 à 5 ans (et 1 mois), il déchiffrait à 3 ans et lisait la comtesse de Ségur à 4 ans et demi. Il est donc entré au collège à 9 ans (et 1 mois toujours) et est actuellement en 3ème à 12 ans. Il est en tête de classe, bien intégré, avec des copains, tout se passe bien.
    Par contre, pour administrer un forum sur les enfants précoces depuis de nombreuses années, je lis que tout n’est pas aussi simple pour tout le monde, parfois tout se passe mal, l’école met de la mauvaise volonté, l’enfant n’est pas heureux et se renferme, bref…
    Et ça fait plaisir de lire ton témoignage où tout semble se dérouler pour le mieux :)

Laisser un commentaire

Les * indiquent les champs obligatoires.



4 + 6 =