Ou comment j’ai fêté la St Blog à Paris – part two

Samedi matin 9h, le réveil sonne. Mais heu, où suis-je ? ah oui, chez Ashley ! J’ai dormi comme une masse, je n’ai entendu ni les pigeons, ni les voisins claquer les portes… par contre, il se murmure dans les milieux autorisés que j’ai mmmhmmmhté toute la nuit. Moi qui avais plutôt peur de pousser des hurlements nocturnes dont j’ai le secret, je ne m’attendais pas à ça. Toute honte bue, je réalise que l’avenir nous appartient puisqu’il est encore tôt. Et il fait beau. Une bonne douche et un thé que c’est le même que je bois dans la même tasse que j’ai chez moi (c’est incredibeul but complètement true) après, je suis prête à conquérir Paris pendant que ma chère hôtesse va chercher Isabella à la gare du lion. Ça tombe bien, il paraît qu’il y a un Gap non loin, pour y aller c’est trop fastoche, d’abord tu tournes à droite puis ensuite à gauche et après c’est tout près. OK. Ya pas plus simple, on est d’accord. Alors je tourne à droite, puis au bout de la rue, comme il y a vachement de soleil à droite, ben tel le tournesol désorienté, je tourne à droite. Et je marche, je marche. Je marche. Longtemps. Toujours pas de Gap à l’horizon. Je scrute le plan prêté par Ashley, en vain. Tout d’un coup je me retrouve devant un square que je reconnais vaguement pour y être allée pique-niquer il y a 2 ans (je n’ai peut-être pas le sens de l’orientation, mais j’ai bonne mémoire, moi, madame). Je ne suis donc pas complètement perdue, je suis juste à côté de chez ma Lutècewoman préférée !! Je lui passe un petit coup de fil, elle est dans la rue à 2 pas de moi, avec sa joyeuse famille. Après de chaleureuses embrassades, elle me confirme que le Gap est loin DERRIERE. Et elle me raccompagne chez Ashley, puisque de toute façon, il est maintenant trop tard pour aller dépenser mes sous.

Samedi fin de matinée, au café du coin, devant une tasse de thé bien fumante, je narre mes déboires piétonnesques à Ashley et Isabella qui se marrent, évidemment. Isabella en profite pour me préciser que ma punkette madonnesque de la veille, c’est une adepte de la Tektonik. Et moi qui croyais être une jeunette depuis que le serveur m’avait appelée « Mademoiselle »… Puis on repart, à grandes enjambées derrière Ashley qui fait des tous petits pas, elle, mais qui nous distance quand même. Heureusement, connaissant notre piètre sens de l’orientation, elle nous attend, histoire qu’on ne rate pas le métro.

Samedi midi, au beau milieu du trottoir devant le Talon Aiguille, il y a foule… enfin, il y a nous, les ponctuelles : Ashley, Isabella, C’est Alice, Londoncam, Françoise, Chrissie et moi. Histoire de ne pas bloquer la circulation, on finit par rentrer à l’intérieur, où le patron, fort prévoyant, nous a réservé tout le fond du restaurant. Les dernières participantes de la grande convention de la St Blog arrivent au compte-goutte : Alicia, la fille qui se prend pour la Fée Clochette, Ishkueu, Julie la P’tite Olive et Sofiso ! Les festivités peuvent alors commencer, à base de tapas généreusement arrosés de caïpirhinas et autres douceurs si peu alcoolisées. S’en suivent plus de 3 heures de rigolade et piapiatages déchaînés, personne, pas même la serveuse, n’aurait pu soupçonner que la plupart ne s’était jamais rencontré auparavant !

Mais même les meilleures choses ont une fin, après avoir (presque toutes, héhé) payé, on finit par libérer quitter le resto. J’avoue que je ne marche pas très droit, ce qui ne m’empêche pas de montrer mes bottes à tous les passants, et de vanter les mérites de la mooncup sur le quai du métro… hum… heureusement, je voyage incognito.

Samedi, en fin d’après-midi, après un petit thé revigorant chez Ashley, je récupère mon sac et me dirige de nouveau vers la gare, sans me tromper de sens cette fois-ci (le soleil est planqué derrière les immeubles). J’y retrouve ma Lutècewoman préférée et la plus petite de ses lutines pour un ultime thé vert et une ballade dans un haut lieu de hypeness classieux, l’abominable centre commercial Montparnasse. Et puis je reprends le tégévé, en 2nde classe, c’est moins la classe, mais je m’en fiche, je vais retrouver mes korrigans et mon MrChéri.

Et ça, c’est la cerise sur le gâteau après une escapade aussi réussie !!

(Un grand grand merci à Ashley la siouper GO pour cette journée de folie !)

*********

Bonus track : vous vous demandez certainement ce que c’est que ce petit bidule sous le titre, là :

Et bien, en grand, c’est ça :

caipirinhagi4
ça donne soif, non ?

Restaurant Le Talon Aiguille
8 avenue du Maine
75015 PARIS
01 45 44 39 41

23 Commentaires

  1. Je tiens à rassurer les gens: je sais faire autre chose que faire boire du thé et des caïpirinhas aux gens.
    En tous cas, tu reviens mmmmher chez moi quand tu veux.

  2. Eh ben dis donc ça à l’air d’avoir été chouette cette rencontre au sommet entre filles !!!

    Et pour les caïpirhinas …Hummmmm qu’est ce que c’est bon et frais et surtout … traitre !!!!
    😉 Hippsssssssssss !!!!
    Oh ben ça devait être du joli dans le train, tiens ? 😀

  3. :dot: Françoise, c’est noté ! 😉

    :dot: Fais gaffe Ashley, moi faut pas m’inviter. Je viens !

    :dot: Mlle Figolu, heureusement j’ai eu le temps de dégriser avant !

    :dot: C’est Alice, exact, avec les feuilles de menthe ça s’appelle un mojito 😛

  4. Ah Paris Paris Paris ! J’ai beau avoir grandi en banlieue (dans le 9-5 même), je suis quasi incapable de me repérer !

    En tout cas vi vi vi ça donne soif, z’en veuuuuuuuuux ! :mrgreen:

  5. Je rêve d’une rencontre entre blogeuses… En petit comité, comme ça, c’est drôlement sympa!
    Mais en attendant, ben grâce à toi, j’ai mis de nouvelles lectures dans mon netvibes!

  6. :dot: Millie-Stère, alors imagine quand on est née dans le 9-3, mais restée que quelques mois, et qu’on débarque de sa province !!! 😆

    :dot: Delphine, c’est vraiment sympa ! il n’y a rien qui se trame dans ton coin ?

    :dot: Camille, ouiiii, et t’inquiète, yaura du salidou !

    :dot: JS, ce jour-là la caïpi a mis quasiment tout le monde d’accord (mais yen avait assez pour toutes, ouf)

    :dot: Bienvenue la Poule Pondeuse ! j’ai rajouté l’adresse en bas du billet, merci de m’y avoir fait penser !

  7. Punaise j’ai habité 4 ans à 38 secondes à pied du 8 avenue du Maine et je n’y suis jamais allée…ou alors il n’existait pas, ah oui tiens ça c’est bien possible. Mais Paris a donc continué à vivre sans moi ???? o_O ;))

  8. :dot: Oui, Londoncam, est-ce que tu te rends compte ??? les jeunes d’aujourd’hui, c’est plus ce que c’était, j’te jure !!

    :dot: ManouG, heu, comment te dire ?? oui…

  9. ouais ben moi c’est TOUT PAREIL qu’Isabella (sauf que je n’ai pas encore craqué avec netvibes et que je vais consciencieusement voir chaque blog chaque jour) !

    en tt cas, comme je le disais trop contente de cet aprésm’ !

  10. :dot: Londoncam, hou, houuu 😉

    :dot: Isabella, j’ai trouvé un truc génial sur firefox pour chronométrer le temps qu’on passe à surfer… ben c’est assez effarant, en fait !!

    :dot: Annika, si tu as croisé un troupeau de fille bruyant, c’était nous !!

    :dot: Sofiso, vive Nation !

  11. Pingback: Du coquelicot, du macaron, et d’autres chichis de filles | Merci pour le chocolat

  12. Pingback: Spring swap et petits carnets | Shalima bricole - blog bricolage et cuisine

  13. Pingback: Spring swap et petits carnets | Merci pour le chocolat ! - blog féminin, blog de maman

Écrire un commentaire

Combien font : *