18 ans Titou

Cette année n’aura ressemblé en rien à ce que l’on avait prévu et imaginé. Il y a eu ce bac covid non passé mais validé avec une confortable mention bien, il y a eu cette année de césure aux États-Unis finalement annulée. Il a fallu trouver un logement à Nantes un peu à l’arrache en plein milieu de l’été, suivi d’une rentrée pas vraiment convaincue en école d’ingénieur début septembre.

Mais fidèle à toi-même, mon Titou, tu as su nous étonner et en quelques semaines à peine une nouvelle vie s’est créée. Des copains en veux-tu en voilà, une routine un peu chaotique mais qui semble t’épanouir, des cours plus ou moins en présentiel, des notes pas vraiment au beau fixe aux premiers DS. Et puis un nouveau confinement, que tu as passé loin de nous, avec tes potes. Tu as été cas contact et tu n’as pas toujours pris les bonnes décisions, l’hiver a été compliqué scolairement, mais tu as continué ton petit bonhomme de chemin. Et un troisième confinement, loin de nous encore une fois.

On te savait indépendant, on t’a découvert particulièrement sociable, entouré d’une belle bande de potes.
On a eu peur à un moment que tu décroches, mais tu es encore dans la course. Tout n’est pas gagné encore, tu continues régulièrement à nous faire de belles frayeurs (on ne reparlera pas de ce Parcours Sup de secours, je suis encore très en colère contre toi), mais tu y crois et c’est finalement le plus important. Tu t’accroches, tu t’investis, tu sembles avoir puisé une certaine motivation dans ta relation avec les autres…

Et voilà que tu viens de fêter tes 18 ans tant attendus, même si moi je n’ai rien vu venir. Un pas de plus vers cette indépendance que tu recherches tant (à toi la gestion en direct des Blablacar, pfiou, ça ça ne me manquera pas !). Si cela pouvait t’apporter un chouilla de maturité, ça serait vraiment parfait. Il semble en tout cas que tu sois bien dans tes baskets, plus que jamais en équilibre avec toi-même.

On a coutume de dire que tu t’en sortiras toujours dans la vie, et je te le souhaite, de tout cœur. Tu es sur le chemin, il est loin d’être tout tracé, mais promis, j’ai confiance.

Joyeux anniversaire mon chéri !

#20 - comme une bouffée d'oxygène
Couture - le hack du poncho de surf

12 Commentaires

  1. De tes jolies lignes pour lui dire combien tu l’aimes. C’est beau et fort.
    Courage à lui.

  2. C’est ça une maman, on a beau être en colère, on aime notre petit/e, on est fière de lui/ d’elle.
    Le photo est juste superbe, cette énergie dans le coucher de soleil, ça correspond tellement à la description de ce jeune adulte qui profite de la vie, des amis….bel anniversaire à lui !

    • Merci Marilune, cette photo je l’adore, elle date un peu, c’était il y a 2 ans dans la Manche au cours d’un séjour qu’on avait adoré… un joli souvenir qui colle parfaitement avec le sujet ! 🙂

    • Merci Odile, je les aime ces billets anniversaires, j’aime les relire au fil des ans, et voir l’évolution de mes enfants, c’est une petite tradition que je compte continuer encore un peu, même s’ils sont grands maintenant 😉

  3. Magnifique témoignage d’amour 18 ans déjà et déjà l’indépendance. Pas facile tous les jours pour nos grands ados pas facile nos plus pour les parents.
    Très belle journée à tous.
    Et encore bon anniversaire !

    • Non, ce n’est pas facile, ni pour eux ni pour nous, on n’est plus dans la fatigue des premières années, mais dans beaucoup d’inquiétudes (et la situation actuelle n’aide pas !). Merci Muriel !

  4. Qu’est-ce que ça doit être difficile d’entreprendre des études supérieures dans ce contexte !!! Si l’amitié-l’amour-la joie (la la la la) parviennent à ne serait-ce qu’un peu compenser tant mieux ! Have fun !

    • Oh oui, c’est vraiment pas un cadeau pour tous ces jeunes, je me demande souvent ce que ça va donner dans quelques années, ce qu’on en retiendra, comment la société va évoluer pour eux. On a perdu pas mal de nos repères, et les nouveaux sont encore trop flous… Je crois fort en leur capacité de résilience, leur énergie qui les fait s’adapter à toute vitesse, franchement c’est impressionnant !

  5. Bon anniversaire à lui, et savoir s’adapter est une grande qualité, mon fils n’a pas voulu faire d’études à mon grand regret. Mais il nous a prouvé qu’il était capable de réussir par son travail et son adaptabilité. Après avoir travaillé deux ans dans un magasin de matériel médical chez nous dans le nord, il s’est proposé pour s’occuper seul d’un nouveau magasin à Lyon. Ce qu’il fait depuis plus d’un an. Alors moi aussi j’ai été fachée, j’ai râlé, j’ai pleuré il faut bien l’avouer de peur qu’il galère dans la vie, mais non ça roule je croise les doigts pour que cela continue. Petit témoignage pour te rassurer.

    • Super témoignage, merci beaucoup ! La vie de parent n’est pas toujours un long fleuve tranquille, c’est clair, je suis contente que ton fils ait trouvé sa voie et qu’elle lui convienne ! J’espère que le mien finira par trouver aussi 🙂

Répondre à Muriel Annulez votre réponse

Combien font : *

Pin It