Tag

les vacances c’est fatigant

Browsing

Il s’en est passé des choses ces deux dernières semaines ! Il y a eu tout d’abord deux belles journées à la plage, Erdeven toujours, avec les copains, pour clôturer nos vacances. Ensuite on est retourné tranquillou à la maison, MrChéri est retourné au bureau, on a trié et rangé nos affaires, puis j’ai refait ma valise pour décoller vendredi pour le Québec !

Sandye et Karye sont mes plus anciennes amies d’enfance. On se connaît depuis mon arrivée à Toulouse, en 1982. Je vous laisse faire le calcul ? (oui, cela fait bien 35 ans !!)

On s’est rencontré en classe de primaire, je ne saurais dire avec laquelle j’étais, car ces (fausses) jumelles étaient séparées en classe, une année j’étais avec l’une, une année avec l’autre. À vrai dire, on n’était pas particulièrement copines à cette époque.

Tout a changé à notre entrée au collège : nous étions toutes les trois dans la classe allemand / espagnol 1ère langue, une petite classe de 24 élèves qui s’est suivie jusqu’à la fin de la troisième. Dès le premier trimestre, toutes les trois c’était à la vie, à la mort !

Lors de notre séjour en Corrèze avec Corrèze Tourisme et la Marjolie family, nous nous sommes beaucoup baladé, mais nous avons également fait beaucoup d’activités, en famille. Et ça, vous le savez, nos enfants ADORENT. Il n’y a rien de mieux pour satisfaire tout le monde que de mixer visites, balades et activités, résultat tout le monde en profite, et sans râler !

Ainsi, durant ces quatre jours intenses, nous avons visité les Jardins de Colette, fait de l’accrobranche chez Wizz’Titi, de la gabare sur la Dordogne, et du géocaching en pleine nature…

Venez, je vous raconte tout ça !

Fin mai, à l’occasion du long pont de l’ascension, nous avons passé quelques jours en Corrèze en famille tous les cinq, en compagnie de la Marjolie family. Jusqu’à ce petit séjour, je ne connaissais pas vraiment ce joli coin de France. Je l’avais pourtant souvent traversé enfant lorsque je me rendais chez mes cousines à Clermont-Ferrand depuis Toulouse, je gardais en mémoire cette route sinueuse qui n’en finissait pas, mais je n’y étais pas retournée depuis !

Cette invitation de l’Office de Tourisme de Corrèze tombait à point nommé, nous avons pu profiter du beau soleil, de pas mal de chaleur aussi, et des paysages magnifiques.