Tag

je suis une femme d’intérieur

Browsing

Dans la famille « Je ne repasse jamais et j’en suis – presque – fier », je voudrais le père et la mère. Les enfants ne jouent pas, car ce sont les seuls qui utilisent notre vieux fer. Pour leurs créations en perles à repasser.

Vous voyez le niveau ?

Mais ça, les amis, c’était avant.

C’était avant que Calor ne m’envoie son super Acess Steam : une mini centrale vapeur portative, qui chauffe en deux temps trois mouvements, et qui permet de repasser à la vapeur sans planche à repasser…

Elles étaient un peu bizarres, ces vacances de février. Pas la première semaine où nous sommes allé skier, mais la seconde, oui, un peu.

Le grand air de la montagne nous a fait tellement de bien. On est rentré fatigués, mais de la bonne fatigue, celle qui te fait te coucher tôt, et bien dormir. Celle qui te fait faire de bonnes grasses mat’, et traîner en pyjama jusqu’à pas d’heures.

J’avais clairement annoncé la couleur d’ailleurs. J’avais dit, cette semaine, je bosse 25% et je glande 75%.

Depuis notre retour de vacances d’été, nous avons eu quelques galères domestiques : le chauffe-eau qui fuit dans le garage/buanderie, l’eau qui s’infiltre sous le lino, la dalle béton qui m’a jamais voulu sécher… Un des dégâts collatéraux de cette mésaventure, c’est que notre vieil aspirateur a fini par montrer de sacrés signes de faiblesse… Je crois qu’il n’a pas supporté d’être sur-utilisé dans des conditions un peu hardcore, il aspirait de moins en moins tout en faisant un boucan d’enfer. On était donc mûrs pour un nouvel appareil, sans sac de préférence !
(test produit sponsorisé)

Hier matin, j’étais invitée chez mon amie Zaz à ma première réunion Tupperware.

J’avais dit à Zaz : « ok, je viens, mais je te préviens, je n’achèterai rien. »

J’avais dit à MrChéri : « bon, j’y vais, mais t’inquiète, je n’achèterai rien. »

Autant vous dire que j’y allais sereine, sûre de moi, n’ayant pour autre objectif que de passer un bon moment et de faire plaisir à mon amie.

Attention, aujourd’hui billet hyper glamour ! Je vais vous parler ménage et nettoyeur vapeur !

En effet, ça faisait un petit bout de temps que j’avais envie de tester ce type d’appareil. Dans ma maison, il y a pas mal de carrelage au sol ainsi que dans notre salle de bains, et je trouvais que c’était une bonne alternative à la serpillère et aux produits ménagers, qui même bios, restent quand même assez agressifs.

J’ai donc reçu le nettoyeur vapeur Kärcher Steam Clean 5800, une vraie petite bête de course qui propulse de la vapeur d’eau à une température de 135°C et une pression de 4 bar, l’idéal pour nettoyer et désinfecter les surfaces dures de toute la maison (carrelage, baignoire, robinetterie mais aussi surfaces inox et baies vitrées)
(billet sponsorisé)

Depuis que je suis revenue à la maison pour travailler, j’ai vite repris mes marques. Réinvestir mon chouette bureau sous les toits n’a pas été difficile, bien au contraire. Mais les jours et les semaines passant, mon joli espace de travail s’est peu à peu transformé en… ça : un énorme b*rdel ! Ça va, ne dites rien, je sais ce que vous pensez… Ce n’est plus un bureau, mais un dépotoir. Il y en a partout : sur le bureau, sous le bureau, à côté du bureau. J’amasse, j’accumule, j’entasse, j’empile, j’empile, j’empile.

Ça faisait un petit bout de temps que je me disais qu’il fallait vraiment faire quelque chose, mais ce n’était jamais le bon moment. Et puis, hier, ça m’a pris. Ça faisait trois jours que j’étais redescendue travailler dans le salon avec mon portable parce que je ne supportais plus ce bazar. Et surtout, je cherchais un papier super important ans arriver à mettre la main dessus. Il me le fallait absolument pour le soir même, bref j’étais dans la panade. Alors j’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai attaqué le chantier.

Je me suis longtemps demandé le pourquoi du comment du « mois du Blanc » en début d’année… Et puis, les années passant, j’ai compris… Après l’effervescence et les excès des fêtes de fin d’année, on a finalement envie que d’une chose : se blottir sous la couette, et attendre que ça se passe, non ? En tout cas, en pleine digestion post Noël, c’est comme ça que je le ressens !

Vous me connaissez, en déco, j’ai un faible pour tout ce qui est lumière tamisée, et couleurs vives. J’avais testé l’année dernière deux produits Philips (le seau à champagne lumineux et les petites loupiotes de table) que j’avais adorés, cette fois-ci j’ai eu la chance de recevoir deux petites lampes multicolores aussi mignonnes que festives, les LivingColors Micro.