Tag

boden

Browsing

J’en ai trois exemplaires à la maison… C’est bien simple, on a l’impression mes Korrigans n’ont jamais froid.

Titou, par exemple, ne tolère que les tshirts à manches courtes, et si ses sweats préférés ne sont pas dispo, il peut partir sans. Il remonte ses ourlets de jeans bien haut en les roulottant, et rentre ses chaussettes dans ses baskets, laissant ses chevilles en plein air. Brrrrr…

Tiens, un petit look pour le week-end prolongé qui s’annonce… Totalement raccord avec la saison, et totalement raccord avec mon envie de lâcher prise, de douceur, de chaleur, de nature…

Alors dans la série, c’est pas chic mais on s’en fiche, voici ma salopette en jeans et ma cape un peu folk. La salopette, c’est un vieux fantasme je crois, parce que c’est ma PREMIÈRE salopette depuis que j’ai passé l’âge de l’école primaire.

Dans mon sac, il n’y a plus grand chose, en fait.

Je ne sais pas si c’est parce que mes enfants ont grandi, ou si je me suis lassée de trimballer la moitié de ma maison avec moi, mais plus le temps passe, plus mon sac à mains se réduit réduit réduit.

Il y a bien eu mon grand panier en osier brodé qui m’a accompagné tout cet été (pour la dernière fois car il est désormais officiellement inutilisable), mais depuis la rentrée j’ai opté pour un sac à mains petit format. C’est bien la première fois, et pourtant il ne me manque rien !

Deux jours, 48 petites heures dans le Jura, en famille, pour récupérer nos Korrigans et fêter les 25 ans de la maison de mes beaux-parents.

Deux jours au soleil, et dans le calme, au milieu des vignes. Prendre le temps, profiter du jardin, lire, faire des jeux de société. Et entre deux siestes, aller se balader dans les vignes ou la forêt. Croiser un chamois, une fourmilière géante, des rapaces. Ils étaient doux, ces deux jours, et cela faisait tellement longtemps qu’on n’était pas venu ici. Une belle occasion aussi de revoir les frères et sœurs, les cousins.