les articles de la catégorie "famille story"

Processed with VSCOcam with f2 preset

Je suis à Toulouse chez mes parents pour deux petites journées, le temps de dire un dernier adieu à ma grande-tante. C’était un peu compliqué de descendre tous les cinq, alors j’ai pris l’avion seule à Nantes cet aprem, et en petit saut de puce, me voilà dans le vieux canapé en cuir défoncé de mes parents, loin de ma petite famille. Ma mère a fait de la harira et on a mangé des cornes de gazelle que mon père a ramené de Casablanca la semaine dernière. Avec mon Frangibus Barbus, on a gloussé pendant tout le repas. Là, on regarde d’un œil distrait un film en VO sur le câble. La seule chose qui a changé par rapport à il y a 20 ans, c’est que ce soir, j’ai un ordi sur les genoux et j’essaie de skyper chez moi…

Lire l'article.
bouillottestitch800

C’est l’histoire d’un petit garçon de onze ans pas toujours très à l’aise dans ses baskets. Un petit garçon au tempérament calme, observateur, hyper sensible. Un petit garçon qui ne trouve pas toujours sa place, notamment au collège, où ses débuts n’ont pas été faciles, où ça va mieux, mais c’est pas encore l’extase.

Un petit garçon qui connaît régulièrement le blues du dimanche soir. Et des autres jours. Qui peine à trouver le sommeil…

Lire l'article.
petitevoleuse801

Ma Mamzelle a beaucoup beaucoup grandi ces derniers mois, au point de presque rattraper sa chère petite maman. Et ça c’est un truc qu’elle attend avec impatience depuis des années, toute contente à l’idée de pouvoir chiper quelques affaires dans le placard maternel.

Du côté des chaussures je suis pour l’instant encore tranquille, son petit 36 flotte dans mon 37 fillette. Je pensais qu’il en serait encore de même pour ma garde-robe car nous avons encore une bonne taille de différence. Jusqu’à ce que l’autre jour je la croise en rentrant du collège : la miss portait mon manteau, mon foulard, mon tshirt… et même mon jean !

(le gilet ne compte pas, c’était aussi le mien, mais je le lui avais donné après qu’il ait un poil rétréci au lavage)
(quant aux sous-vêtements, j’ai préféré ne pas aller vérifier)

Ça m’a fait un drôle d’effet de tomber nez à nez avec mon mini-moi ainsi vêtu de mes propres fringues… Déjà qu’on ne cesse de répéter à quel point on se ressemble toutes les deux.

Lire l'article.
calendrieravent800

Le vent avait commencé à tourner l’an dernier, déjà… Notre traditionnel sapin en tissu, acheté un peu par hasard pour le premier Noël de Mamzelle et qui officiait sans relâche depuis l’an 2000, était resté au fond de son carton.

Cette année, j’avais bien envie de le ressortir, c’est vrai, moi je l’aime bien ce calendrier de l’avent un peu kitsch qui résiste si bien au temps qui passe. Mais la semaine dernière j’ai bricolé un calendrier éphémère pour mes copines de My Sweet Boutique, et quand les Korrigans l’ont vu, il leur a tellement plu qu’ils n’ont pas voulu que je le décroche. Miniloup a même plaidé en sa faveur en décrétant du haut de ses neuf ans que l’autre, l’ancien, il faisait quand même un peu trop bébé.

(mon cœur qui se brise en mille morceaux)

Lire l'article.
Processed with VSCOcam with f2 preset

On avait décidé de se faire un week-end vraiment cool, tous les cinq, en famille, pour se retrouver un peu. C’était un peu ambitieux, évidemment, surtout quand on connaît nos emplois du temps du samedi : danse le matin pour Mamzelle et Miniloup, danse l’aprem pour Mamzelle et moi (non, je ne bégaye pas, Mamzelle a bien danse le matin ET l’après-midi, trois cours à deux endroits différents). On a même réussi à caser deux rendez-vous chez le coiffeur, et puis le soir on est allé dîner chez des amis, c’était prévu depuis longtemps, et puis un dîner entre potes, ça rentre dans ma définition d’un week-end à la cool. Même si on rentre à deux heures du matin !

Lire l'article.
simoneetmamisa800

Moune était la demi-sœur de ma grand-mère paternelle, ma Mamisa dont je vous ai si souvent parlé par le passé. Née en 1925 à Rio de Janeiro, elle vivait au Maroc depuis de longues années.

Moune était un drôle de personnage, sa vie n’était pas à une contradiction près. Elle qui a toujours vécu dans les pays chauds n’aimait rien tant que la pluie…

Lire l'article.
cricrilegrigri800

Bonjour je vous présente CriCri. CriCri le grigri.

Cricri vient de Guadeloupe, nous l’avons offert à Miniloup pour sa fête. C’est une petite poupée vaudou en madras, trop mignonne avec ses yeux en coquillages et son sourire tout plein de dents. Mais le concept du vaudou faisait un peu flipper Miniloup, alors il a préféré décréter que c’était plutôt un porte-chance, un grigri, qui le protégerait…

Lire l'article.