les articles de la catégorie "danse"

coursbaptistelecloarec800

Je suis très heureuse aujourd’hui de vous présenter ma dernière vidéo ! Tournée le mois dernier pour le danseur et professeur de danse Baptiste Le [...]

Lire l'article.
stagedanseclassique800

Ce week-end, c’était le tant attendu stage de danse classique donné par Aline Bellardi et Marc-Emmanuel Zanoli, danseurs à l’Opéra de Bordeaux. On s’était tellement régalées l’année dernière avec Mamzelle que je peux vous dire que l’impatience de recommencer était à son comble !

Surtout qu’il y avait une petite nouveauté cette année : Miniloup a voulu participer ! Il fait de la danse depuis trois ans, il est en première année de jazz et n’a jamais fait de danse classique, mais il était tellement enthousiaste à l’idée de se lancer que je n’ai pas hésité une seconde à l’inscrire. Et puis le cours des tout petits était donné par Marc-Emmanuel, je savais que ça allait bien se passer.

Lire l'article.
FFD2013_801

En décembre, juste avant les vacances, Mamzelle a participé au concours inter-régional de la Fédération Française de Danse (FFD) en jazz.

Cela faisait deux ans qu’elle n’avait pas participé à un concours, et elle aime bien l’exercice, alors elle s’est entraînée avec assiduité. La choré imposée n’était pas facile facile, mais rien d’insurmontable. Le jour J, elle était hyper motivée. Le trac, oui, mais rassurée de passer dans la même catégorie que six autres copines du conservatoire.

Son passage sur scène s’est plutôt bien déroulé, elle était souriante, appliquée. Quand elle nous a retrouvés après l’épreuve, elle avait encore le sourire, contente et confiante.

C’est à l’annonce des résultats quelques heures plus tard que cela s’est gâté.

Lire l'article.
davaidavai800

Je ne suis pas une grande fan de Hip Hop. J’aime bien à petite dose, mais les « battle » me lassent très vite. Les danseurs de Hip Hop m’impressionnent toujours, mais la performance physique juste pour la performance, je finis toujours par décrocher (cela me fait ça aussi avec la gym, le cirque, etc). Pour que je me laisse embarquer, il me faut une histoire, des émotions. Finalement je suis beaucoup plus touchée par la grâce d’un port de tête ou d’un simple mouvement de bras, que par 12000 pirouettes sur la tête suivies d’un saut grand écart à s’en toucher les oreilles…

Je ne savais donc pas trop à quoi m’attendre quand j’ai pris nos places pour le spectacle de Hip Hop « Davaï Davaï » au Centre Culturel de Sarzeau. Ça allait sûrement plaire à mes Korrigans, et puis nos profs du conservatoire nous avaient chaudement recommandé d’y aller. Une compagnie russe de St Petersbourg venue spécialement pour le mois de la Russie à Sarzeau, un chorégraphe français, pourquoi pas après tout ?

Lire l'article.
danse801

Mamzelle n’était pas très motivée pour aller à la danse hier après-midi.

Après une matinée de cours au collège, elle se voyait plutôt passer quelques heures sous la couette à lire le dernier Percy Jackson plutôt que d’aller user ses chaussons pendant trois heures au studio de danse. Quelle n’a pas été ma surprise, trois heures plus tard, quand au moment de prendre mon propre cours de classique, j’ai vu ma petite ballerine débouler dans la salle en tenue de petit rat. Pour une fille pas motivée, après un cours de jazz et un cours de classique, elle avait quand même envie d’enchaîner avec une quatrième heure de danse.

Lire l'article.
gala2013_800

Le jour du spectacle de danse fait partie des journées que je préfère…

J’aime préparer méticuleusement toutes nos affaires, repasser, étiqueter et ranger sur cintres nos costumes. J’aime vérifier que rien ne manque, ni maquillage, ni épingles à cheveux, ni laque.

J’aime arriver au théâtre vers en milieu de matinée, et avec quelques bénévoles commencer à préparer les coulisses. Positionner les portants, fixer au mur les noms des groupes, les panneaux silence à l’approche du plateau, la conduite du spectacle aux quatre coins des coulisses.

Lire l'article.
wasabivannes800

Notre folle semaine de danse a plutôt bien commencé. Mamzelle était sur scène du théâtre de Vannes lundi et mardi soir, avec ses copines du conservatoire de danse, et une foultitude d’autres élèves des conservatoires de musique, de chant, de théâtre, ainsi que des élèves de classes aménagées danse et musique.

Cente soixante artistes en herbe sur scène pendant deux heures, ça fait du monde, et pourtant, ça l’a fait, je dirais même que c’était réglé comme du papier à musique (hahaha).

Je ne suis évidemment pas la plus objective pour en parler, mais j’ai beaucoup aimé ce spectacle, que j’ai trouvé riche, vivant, et même sacrément émouvant. Je trouve que c’est une super idée de mêler ainsi toutes les disciplines de la scène… par moment les danseuses et les musiciens ont chanté, les chanteurs ont dansé, chaque art s’enrichissant des autres, créant un lien entre les différents tableaux, non vraiment c’était super. Et que dire du final en folie, un Get Lucky déjanté au clavier avec son pianiste coiffé d’un casque de moto, les cent soixante élèves venant d’un peu partout et faisant les fous sur scène, tellement fiers et heureux d’être là tous ensemble ? (bon, ok, j’avoue, j’ai lâché ma petite larmichette)

Lire l'article.