Catégorie

Europe

Catégorie

Avant de finir l’année, voici enfin le récit de ces quelques jours passés en Finlande, à la fin de l’été dernier, suite à l’invitation de VisitFinland.

La Finlande est un pays que j’avais envie de visiter depuis longtemps, notamment en hiver, car pour moi la Finlande était dans mon esprit essentiellement liée à la Laponie, aux aurores boréales, aux grandes étendues enneigées, au cercle polaire… Évidemment, c’est un peu réducteur, comme j’ai pu le constater de mes propres yeux : la Finlande est aussi un pays magnifique en été !

Comme je vous le disais hier, notre week-end à Anvers était placé sous le signe de la gastronomie et de la gourmandise. Anvers est une ville portuaire très cosmopolite, et ce mélange des cultures se retrouve jusque dans l’assiette, nous avons pu goûter à tout un tas de saveurs et styles différents, c’était assez incroyable.

Alors attachez vos serviettes autour du cou, à vos papilles, prêts, partez !

Le mois dernier, j’ai passé un super week-end à Anvers en compagnie d’autres blogueurs / Instagramers et de l’office de tourisme des Flandres. C’était la première fois que je venais en Belgique, je ne connaissais ni la ville, ni le pays, pour moi c’était une vraie découverte. J’ai adoré mon séjour, on s’est régalé, et comme d’habitude j’ai pris une tonne de photos… Venez, je vous montre tout ça !

Le 19 août dernier, le jour du 15ème anniversaire de Mamzelle, nous avons passé la journée à Barcelone. Notre ami Olivier avait élaboré tout un planning hyper chargé, dont 2 petites heures sur les hauteurs de la ville, pour profiter du parc d’attraction de Tibidabo… 2 petites heures qui se sont finalement transformées en deux fois et demi plus long, tant nous avons adoré cet endroit !

En effet, petits comme grands, nous nous sommes éclatés dans les différentes attractions, un peu old school (le parc est centenaire !) mais toujours efficaces : l’arrivée en funiculaire ne manque pas de charme, la grand roue multicolore nous en a fait prendre plein la vue sur la ville en contrebas, la Talaia (sorte de grand balancier qui culmine à 50 mètres au dessus de la plateforme) nous a fichu un gentil vertige, les Korrigans ont adoré hurler de terreur dans les grandes balançoires, et les montagnes russes qui plongent vers la ville n’ont plus de secret pour nous, car nous les avons faites et refaites au moins 5 fois d’affilée !

Nous rentrons tout juste de nos deux semaines de vacances, un peu fatigués (et cabossées en ce qui concerne Mamzelle et moi !) mais ravies. La semaine dernière nous étions en Espagne, à Sitges pour quelques jours avec mon amie d’enfance – et marraine de Miniloup – son mari et ses deux adorables enfants. L’occasion pour nous de revenir en Catalogne 3 ans après nos vacances si réussies en camping. Enfin cette fois nous avons légèrement upgradé notre standing : l’appartement loué par nos amis était très chouette, immense et avec une belle vue sur la mer, c’était canon !

J’avais envie de finir ce petit carnet de voyage écossais par un retour à Édimbourg, avec notre magnifique dernier hôtel : The Prestonfield House Hotel.

Sans doute l’un des plus beaux dans lequel j’ai pu dormir. Une demeure écossaise incroyable, fourmillant de milles et un détails (le réceptionniste était en kilt, j’adore !). Rien que l’escalier et les couloirs menant aux chambres étaient foufous. Une bouteille de champagne, des chocolats et des petits gâteaux maison nous attendaient dans nos chambres (sublimes, tellement sublimes). Il y avait des paons dans le parc. Et le restaurant est une des meilleures tables d’Édimbourg, ce qui ne gâche rien ! Petite visite en images…

Après notre découverte d’Édimbourg, nous avons mis les voiles vers le Loch Lomond, à 1h30 de route…

Le Loch Lomond est le plus grand loch d’Écosse (le so famous Loch Ness étant quant à lui le plus profond) situé à 30 min au nord de Glasgow. En arrivant sur place, je dois dire que c’est un peu la grosse claque. Déjà parce que notre hôtel The Cameron House était incroyable avec son faux air de Downton Abbey…. et la vue sur le loch, comment dire ? (j’en perds mes mots, un peu…)