(Mammig, ça veut dire maman en breton…)

Je crois bien que je ne me suis jamais sentie aussi maman que ces derniers mois, à couver mon petit poussin aspirant médecin, tout en gardant un œil affûté sur mes deux derniers en pleine phase d’ado intensif… Comme si mes enfants avaient plus que jamais besoin de moi.

Alors évidemment, de l’énergie, il nous en faut à leur père et moi, de la patience aussi, mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, je crois que c’est la période de notre vie que je préfère. Je me sens tellement plus épanouie et sûre de moi en maman d’ado qu’en maman de tout petit… Je tâtonne beaucoup moins, et on communique beaucoup plus. Pourtant comme beaucoup (la grande majorité des gens ?), j’avais très peur de cette adolescence qu’on nous annonce toujours terrible !

Je vous en avais parlé dans ce billet, il y a deux ans, et depuis mon avis n’a pas changé, il s’est même renforcé. On a beau dire petits enfants petits problème, grands enfants, grands problèmes… Mais la vie avec un ou plusieurs ados ce n’est pas forcément une galère. Moi je trouve ça tellement riche, passionnant, et même joyeux, malgré les inévitables difficultés. Le seul truc c’est que ça passe quand beaucoup beaucoup trop vite !!

Mammig - maman d'ado - tshirt Kernow x Misst1guett

Mammig - maman d'ado - tshirt Kernow x Misst1guett

Mammig - maman d'ado - tshirt Kernow x Misst1guett
(Je porte un tshirt 100% breton Kernow x Misst1guett gentiment offert par la marque)

Et vous l’adolescence de vos enfants, ça vous fait peur ? Ça se passe bien ?

 

Billet précédent
Billet suivant

8 Commentaires

  1. On en a parlé justement il y a pas longtemps moi et mon mari, je lui disais que plus les enfants grandissent et gagnent en autonomie, moins on est sur eux et mieux tout se passe à la maison. On a un peu plus de temps rien que pour nous deux si avant c’était presque impossible, les temps passés avec les enfants gagnent en intensité, en échanges et en qualité. Notre fils est aux portes de l’adolescence mais le changement que nous voyons est pour l’instant positif. Moi, je pense que chaque changement a son lot de bonnes et moins bonnes choses mais que chaque période de la vie de nos enfants est enchanteur, pas toujours rose, mais enchanteur quand même ! Gros bisous.

    • Je pense comme toi, Soa, chaque moment de la vie est enchanteur, si j’ai parfois un brin de nostalgie sur certaines époques, je m’émerveille toujours de les voir grandir si bien ! Eh oui, on a plus de temps à 2, et ça c’est chouette aussi 🙂

  2. Je suis d’accord avec toi mais je me demande si les ados sont plus cools quand plus petits ils ont eu des bases de savoir vivre, ils ont appris à avoir du respect vis à vis des adultes, de leurs amis. Aujourd’hui on discute on s’épaule. Le plus dur peut-être est de trouver la bonne distance (pas facile pour ma part). Mais quand je vois ce qu’ils deviennent je me dis que nous avons fait le job même si il n’est pas fini. Bon courage pour l’attente des résultats du concours.

    • Pas toujours facile non plus pour moi cette histoire de bonne distance… je suis souvent un peu trop maman poule (et je ne peux m’empêcher de rigoler quand Titou fait l’andouille, ce qui a le don de mettre mon chéri en rogne 😆 ) Merci pour le concours !

  3. C’est sûr que ce n’est pas simple tous les jours, entre les velléités d’autonomie, l’agressivité, les emplois du temps super chargés, le droit au respect réclamé (mais pas forcément pour les parents, sur lesquels on peut passer sa mauvaise humeur, ils ont le dos large!), mais aussi les échanges plus riches, les découvertes mutuelles (musique, cinéma, idées politiques….),la complicité renforcée (regarder des séries ensemble, par exemple…)…Et plus de soucis pour les garder si on sort… Bref, oui, ce n’est pas une période facile, mais c’est quand même une chouette période ; en tout cas, nous avons la chance avec nos deux filles (bon, la petite rentre seulement dans l’adolescence, la grande en sort….) de pouvoir vivre ce laps de temps relativement bien. Ce n’est pas forcément pareil pour tout le monde, en fonction du vécu, du contexte, des caractères….Il suffit d’avoir un ado muet, par exemple… Ah, nous ce n’est pas le cas, définitivement.

    • Haha, ici non plus 😂 Dire qu’on stressait que Titou soit trop renfermé quand il était au collège… au lycée ça a bien bien changé !! Mais c’est quand mieux, je trouve 😉

Écrire un commentaire

Combien font : *