Au moment de commencer à écrire ce traditionnel petit billet dominical, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir vous raconter, tant la semaine qui vient de passer m’a semblé banale… C’est vrai ça, il y a eu une fin de convalescence grippale, la reprise de la danse avec mes 3 cours hebdomadaires, des articles à écrire pour mes clients, le blog, les coups de fil tous les soirs à Brest et le moral fluctuant de notre étudiante en PACES. La routine, quoi.

Et puis, au fur et à mesure, me sont revenus à l’esprit de chouettes moments qui changent un peu. Il y a eu un petit tour chez le coiffeur qui fait du bien, rien de révolutionnaire mais quand on sort d’une grippe, tout coup de frais est bon à prendre ! Il y a eu de nouveaux contrats signés et un projet de voyage qui s’annonce. Il y a eu une nouvelle séance de coaching avec mon amie Olivia qui m’a boostée comme jamais, après des mois à gérer ma transition de job, là on attaque le gros du sujet avec de belles prises de conscience et des planifications de projet, tout ce que j’aime.

Il y a eu des balades en plein vent qui remettent les idées en place, il y a eu une soirée bulles & papotages avec mon amie S. jusqu’à 1 heure du mat, il y a eu une raclette en très bonne compagnie. Alors je me suis dit que ma petite vie avait bien repris son cours, et ce que j’avais pris un peu rapidement pour de la routine, c’était surtout un retour à la normale, un flow apaisant que je savoure à sa juste valeur… j’aime bien ce début d’année 2019, et elle me le rend bien, je trouve.

Bonne semaine les amis !

Billet précédent
Billet suivant

14 Commentaires

  1. Que c’est bon de te revoir sur le blog. J’ai l’impression que le retour en freelance t’a boosté plus que jamais.
    Un choix pas facile j’imagine mais pour le plus grand plaisir de tes lectrices 😉

    • Oh merci Marine ça me fait super plaisir,s ! C’est vrai que ça m’a bien reboostée, cette coupure m’a fait prendre pas mal de recul vis à vis du blog / des réseaux, résultat le plaisir n’en est que décuplé 🙂

  2. Je sors actuellement aussi d’une semaine difficile (tu sais, quand on n’est ni vraiment malade, ni vraiment bien) et quelle joie de pouvoir manger sans me dire « hum, est-ce raisonnable ? », de pouvoir marcher sans avoir besoin de faire la sieste toutes les deux minutes.
    Bref, QUELLE JOIE ce nouveau début de semaine (et j’envisage aussi un passage chez le coiffeur).

Écrire un commentaire

Combien font : *