Cela fait bientôt 13 ans, soit quelques mois après la naissance de Miniloup, que j’ai basculé dans le clan des protections périodiques dites « alternatives« … J’en avais d’ailleurs parlé ici dès 2006, pour celles qui s’en souviennent, mon billet « Moon… quoi ? » sur la cup est resté longtemps un des plus gros succès du blog. Je l’avais même republié l’année d’après, comme une piqûre de rappel.

Il faut dire qu’à l’époque, la cup était encore hyper confidentielle, on n’était vraiment pas nombreuses à l’utiliser, d’ailleurs on ne la trouvait qu’en ligne. Il a fallu attendre encore quelques années avant qu’elle n’apparaisse dans les rayons des magasins bio et des pharmacies. Oui, on peut le dire, je suis une sorte de dino de la cup ! ^__^

 

Ma 1ère alternative : la cup

Blague à part, j’ai utilisé la cup pendant des années et des années, mon premier exemplaire a vaillamment duré les 10 ans réglementaires avant d’être remplacé par une cup toute neuve. Quand je fais le calcul du nombre de tampons et de serviettes jetables que j’ai pu ainsi éviter en termes de déchets, j’avoue que ça me fiche un peu le tournis ! (et j’en suis un peu fière, aussi)

Les années passant, le besoin d’avoir recours à la cup s’est moins fait sentir. Mon flux est devenu beaucoup plus léger, et mes règles assez anarchiques, sans doute à cause de mon stérilet hormonal, et de mon âge. Il y a deux ans, j’ai décidé d’arrêter d’utiliser la cup (hors situations exceptionnelles comme les baignades par exemple), je trouvais ça trop contraignant. Hors de question pour autant de revenir aux bonnes vieilles serviettes hygiéniques jetables. Je les détestais déjà avant, je n’allais pas recommencer à en porter !

 

Et puis je suis passée aux serviettes lavables…

J’ai donc opté pour les serviettes lavables, dégotées sur Internet encore une fois. Si le système m’a plu, en revanche, j’ai pas mal tâtonné et fait quelques erreurs de débutantes. Tout d’abord, je les ai choisies blanches et en coton. Hahaha, la pire idée du siècle ! Parce que tu as beau les nettoyer correctement, tes serviettes blanches ne ressortent JAMAIS nickel de la machine et c’est franchement pas très ragoûtant… Ensuite le coton c’est bien gentil, mais ça maintient une certaine humidité qui n’est pas des plus agréables.

Bref, j’ai appris de mes erreurs, et quand ma fille m’a demandé de l’équiper à son tour de serviettes lavables (comme moi elle ne supportait plus l’odeur, ni le contact des serviettes jetables, et son essai cup s’est révélé être un total échec), on a investi dans la marque Bamboo Barn**, noires, en bambou et micro-polaire. Et là, tout de suite, c’était beaucoup mieux !! Niveau confort, c’est incomparable, on est au sec, et finies les odeurs cheloues des serviettes jetables chimiques. Niveau protection, rien à redire non plus, je n’ai jamais eu de fuites à déplorer.

 

Et enfin, les culottes menstruelles !

Ça faisait un petit moment que ça me titillait, cette histoires de culottes menstruelles, mais comme j’avais déjà ce qu’il me fallait en serviettes lavables, je repoussais toujours le moment d’en acheter. Et puis, coup sur coup, deux marques m’ont proposé de tester leurs produits : Fempo et Modibodi. Je ne me suis pas fait prier, et voilà comment depuis maintenant 3 mois je les ai intégrées avec succès à mon quotidien !

Chez Fempo, j’utilise le shorty* : il est bien emboîtant, super confortable. La matière est assez étonnante, à l’intérieur c’est du 100% coton ultra doux, et l’extérieur c’est du lycra très fin (c’est ce qui lui donne cet aspect un peu brillant sur la photo). La partie absorbante est en bambou, aux propriétés antibactériennes et anti-odeurs. Le tout est très fin, bien plus fin qu’une serviette hygiénique jetable ou lavable, et respirant, ça reste encore mieux en place, bref c’est super agréable à porter. Fempo est une marque française.

Chez Modibodi (marque australienne), je n’ai pas choisi le modèle, j’ai reçu la culotte classique*, bien emboîtante elle aussi, on dirait presque un shorty. En tout cas, c’est le même principe que le shorty Fempo, avec encore moins d’épaisseur ! L’extérieur est moins satiné, et j’aime bien l’élastique à la taille qui tient super bien en place. Pour celles qui trouveraient le look de ces culottes un peu « mémère » (on ne va pas se le cacher), Modibodi en propose des plus raffinés avec un peu de dentelle, et des couleurs différentes. Moi j’avoue que je m’en contretamponne (hahaha), mais cela peut être un critère de choix pour certaines, je le conçois aisément.

Quoi qu’il en soit, à part leur aspect esthétique, je serais bien en mal de départager ces deux marques : je les trouve aussi efficaces et confortables l’une que l’autre. Les culottes Modibodi sont moins chères (environ 22€) que les Fempo (32€ le shorty), mais viennent de plus loin… Je les utilise aussi bien lors de mes règles que quand je fais du sport, histoire d’éviter les petites fuites intempestives (malgré des rééducations régulières, j’ai un périnée en carton pâte), et ça a un peu changé ma vie, j’avoue !

♥︎

Passons maintenant aux différents aspects pratiques, si vous le voulez bien. J’ai reçu des tas de questions en story sur Instagram quand j’ai posté mes culottes (cette phrase est bizarre 😅), je vais essayer d’y répondre ci-dessous :

 

• Serviettes lavables, culottes menstruelles : le même entretien

La question qui revient souvent, c’est sur l’entretien des culottes. Pour ma part, je ne trouve pas ça contraignant du tout, je fais comme avec les serviettes lavables : je les rince tout simplement à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit claire, et ensuite je les mets à la machine avec le reste du linge (40°C – cycle normal). Je les passe même au sèche-linge, même si a priori ce n’est pas super recommandé, pour l’instant elles n’ont pas bougé.

Je les ai déjà utilisées en voyage, sans aucun souci. Je procède comme à la maison : je rince systématiquement après usage à l’eau froide dans ma chambre d’hôtel, parfois même je les lave à la main et je les laisse sécher pour le lendemain. Sinon je les stocke rincées mais encore humides dans un sac en plastique, et j’attends d’être de retour chez moi pour les mettre à la machine. Zéro prise de tête.

 

• En cas de flux important, est-ce que cela suffit ?

Je suis bien embêtée pour répondre à cette question, car comme je vous le disais en début d’article, j’ai un flux assez léger, et très anarchique. De plus, depuis 2 ans, je fais par moment – sans le vouloir – du flux instinctif. Je n’ai donc jamais eu de souci de fuites.

Sur les sites, il est indiqué qu’on peut porter les culottes jusqu’à 12h d’affilée. Moi c’est ce que je fais, sans souci ni de fuite, ni d’odeur, mais encore une fois, je ne sais pas comment ça se passe avec un flux plus important… est-ce qu’il faut se changer en cours de journée ? Dans ce cas, c’est sûr que c’est moins pratique, surtout quand on travaille à l’extérieur… À noter que des culottes pour flux importants sont désormais disponibles, à tester peut-être ?

 

• Combien en faut-il ?

Encore une question qui revient très souvent. Mais pour moi ce n’est pas forcément une question très importante. Ça dépend tellement de vos habitudes, de la durée et de l’intensité de vos cycles.  Pour ma part, je « tourne » avec 2 culottes, 7-8 serviettes lavables, et la cup en renfort en cas de besoin. Selon les cycles, mes règles durent entre 3 et… une dizaine de jours. J’ai l’habitude depuis toujours de « jongler » avec différentes solutions. Quand une n’est plus dispo, je passe à l’autre…

Et puis, il ne faut pas se leurrer, le prix d’achat de la culotte peut être un frein, tout comme celui des serviettes lavables. Il faut un moment pour les « rentabiliser ». Alors pourquoi ne pas commencer par une – ou deux – pour voir si dans un premier temps ça convient, et si c’est le cas, investir au fur et à mesure ?

♥︎

Voilà, je crois avoir fait à peu près le tour de la question… J’espère que ça vous a intéressé ! N’hésitez pas si vous avez des questions, et/ou envie de témoigner, les commentaires sont là pour ça, juste en dessous ! Je serai ravie d’y répondre !

 

* produits offerts
** lien affilié

Billet précédent
Billet suivant

45 Commentaires

  1. Je suis déjà passée aux serviettes lavables pour la maison, parce qu’elles sont quand même un peu épaisse, et surtout qu’elles bougent facilement. Impossible donc de rester confiante quand je suis au boulot. Je pense passer aux culottes menstruelles pour les journées de boulot. Tu n’es pas la première à en faire un retour super positif, ça motive, merci!

    • Je trouve aussi les serviettes plus épaisses. En revanche je n’ai pas eu de souci avec elles, elles restent bien en place… cela vient peut-être des culottes portées avec ? Moi ce sont des culottes de running Décathlon (les seules au monde qui ne me rentrent pas dans les fesses), et ça ne bouge pas 😉

      • Je sur-valide les culottes de running Décathlon, elles sont hyper confortables et vraiment pas chers!

      • J’utilise les serviettes lavables mais ça ne tient pas en place grrr ! donc bonjour les tâches sur le drap. Merci pour le conseil culotte, j’irai donc voir au plus vite à Decathlon ! 🙂 Merci.

  2. Merci Céline pour ce retour très intéressant. Ma fille aura 11 ans dans quelques mois, elle n’est pas encore réglée mais je réfléchis à toutes ces autres solutions. Est-ce que Mam’zelle a réussi à gérer serviettes lavables et collège ? Est-ce que ces serviettes sont stables ? Ne sont elles pas trop larges pour des culottes taille 12/14 ans ?

    • Mamzelle est passé aux serviettes lavables au lycée, l’année dernière, à sa demande, je ne peux donc pas trop te répondre… quant à la largeur ça me semble en effet un peu large et sans doute un peu épais pour son âge, mais c’est à tester !

  3. Merci Celine pour ce joli retour après utilisation. J ai deja déjà essayé les serviettes lavables mais ca bougeait tout le remps et je n’avais donc absolument pas confiance. La cup, je n imagine même pas. ..j utilise des protections jetables mais bio, c est deja ca. Mais les fempo me tentent beaucoup, je vois de plus en plus de témoignages positifs et je vais sans doute me laisser tenter!

    • Contente que mon article te soit utile, Sarah. Tu n’es pas la première à me parler de serviettes lavables qui bougent, j’avoue que je n’ai pas eu ce souci, mais comme je le disais plus haut, ça vient peut-être de la culotte utilisée avec ?

  4. J’en utilise depuis quelques mois, et je suis totalement conquise! Si ça peut répondre à tes questions, pour les flux très abondants, c’est largement suffisant pour la journée et surtout pour la nuit! J’en ai acheté 4 , une pour tester, et trois par la suite. Cela permet de tourner le temps du cycle (en alternant avec la cup et les serviettes lavables).
    J’ai pris le modèle avec la dentelle, et si ce n’est pas la culotte la plus jolie du monde elle est passe partout!

    • Ah, merci pour ton témoignage, je me doutais bien que ça le faisait pour la journée, c’est ce qui est écrit partout, mais venant d’une « vraie » personne, c’est encore mieux ! Je vais acheter 1 ou 2 culottes supplémentaires pour être tout à fait tranquille, du coup je vais tenter la dentelle 😉

  5. Merci pour cet article! J’étais partie pour m’acheter des Fempo, et puis je découvre Modibodi. Ma question est la suivante : est ce qu’il y a des nano-particules dans les Modibodi? Je suis allée sur leur site et c’est un peu moins clair au niveau de la composition que Fempo. L’une d’entre vous, qui utilise l’une ou l’autre marque peut m’éclairer ? Je ne sais pas quelle marque choisir du coup!

  6. Je te lis régulièrement mais je pense que c’est la première fois que je commente. Merci pour cet article hyper complet et super intéressant. Je suis moi aussi passé à la cup il y a un an et demi et je ne reviendrais en arrière pour rien au monde : j’ai toujours détesté les serviettes jetables et les tampons me fendaient le coeur à chaque fois que je jetais l’emballage + l’applicateur + le tampon lui même… Alors la cup, franchement, la révolution ! Merci d’avoir répondu aussi clairement au sujet des serviettes lavables, je me posais plein de questions sans avoir envie d’en savoir plus, tellement les jetables m’ont dégoutée dans mon adolescence.

  7. J’ai passé peu de temps avec des protections conventionnelles mais ça ne m’a jamais plu : les odeurs des serviettes sont horribles, les tampons en début ou en fin de cycle me « dessèchent » de l’intérieur. En résumé j’ai pas aimé.
    Et puis ma sœur m’a acheté une cup, j’avais 17 ans et pas encore eu de relations sexuelles. Evidemment, il faut un peu de temps pour la prendre en main et éviter les fuites mais j’ai réussi rapidement. Ensuite, c’est du bonheur, pas d’odeur, ni d’inconfort. J’oublie parfois de la vider alors que je suis sous la douche. J’essaye de convertir tout mon entourage féminin depuis!
    En revanche, les serviettes lavables ne me tentent pas mais les FEMPO pourquoi pas. Enfin pour le moment la question ne se pose pas tellement je suis ARCHI-FAN de ma cup!

    • La cup, quand on la maîtrise, c’est une vraie révolution ! Tout ce que tu décris au début de ton commentaire, je l’ai ressenti moi aussi pendant des années. Et la cup, ça change tout, comme tu le dis, parfois même on l’oublie ! Ma fille n’a pas réussi à passer le cap, peut-être que son modèle n’était pas le mieux adapté… affaire à suivre !

  8. Merci c est très intéressant et ça repond à pas mal de mes questions.
    As tu déjà fait un article sur le stérilet hormonal ? J ai des questions 🤔☺️

    • Non, pas d’articles car tout s’est passé plutôt bien les premières années, mais j’en ai écrits quelques uns sur mon tut premier, au cuivre, que je n’ai pas du tout supporté (hémorragies et règles durant 10 jours), tu dois pouvoir les retrouver en tapant « stérilet » dans la barre de recherche (ça remonte à 2007 !)

  9. voila un retour intéressant. j’envisageais justement d’en acheter.
    j’ai une cup, mais parfois ça ne suffit pas sur une journée entière de travail et la vider aux toilettes du boulot est assez accrobatique. J’aime donc cumuler avec des serviettes lavables pour être bien au sec.
    Et puis il y a les dernières jours de règles où je n’utilise que des serviettes lavables, mais je ne trouve pas que ce soit le plus agréable qui soit. Donc peut être que je vais me laisser tenter par un de ces culottes!

    • Tu me diras ce que tu en penses alors ! Je trouve les culottes plus confortables que les serviettes, mais leur coût d’achat n’est pas le même…

  10. Bonjour Céline. Merci pour cet article. Justement j’aimerais bien les tester ses culottes. Je vais pouvoir encore mieux me décider avec ton article complet. De plus ma fille de 12 ans a eu ses règles le mois dernier ! je dois penser à acheter de nouvelles serviettes… et des culottes qui tiennent bien.

  11. Merci pour cet article super intéressant !
    J’ai fait qq tentatives avec la cup mais mon gyneco a fini de me démotiver en me la déconseillant avec le port du stérilet. Grâce à ton retour d’expérience, je viens de me commander serviettes lavables et culottes périodiques, j’en aurais presque hâte de démarrer mon prochain cycle pour tester tout ça 😂

      • oui pour l’effet ventouse et le risque de déloger le DIU…aucun risque côté infection / choc toxique etc…mais comme il venait de me placer un nouveau DIU ce jour là et que j’avais eu bien mal (je ne comprends pas trop, c’est mon 3ème et la première fois ça avait été atroce, la seconde j’ai rien senti, la 3eme, pas une partie de plaisir) je me suis dit que je ne prendrait pas le risque d’avoir à en replacer un nouveau pour ce motif 😅

      • J’ai tenté la cup, et j’ai fait limite un malaise une fois mise en place. Après 2-3 tentatives, j’ai arrêté.
        Quelques mois plus tard, j’ai fait une fausse couche : j’étais tombée enceinte, mon DIU en cuivre s’était déplacé (ils avaient eu bien du mal à le localiser d’ailleurs). Je n’ai jamais vraiment su si c’était à cause de la cup, mais je ne re-tenterai pas l’expérience du coup.
        Par contre, je regarde les culottes suite à cet article… Avec mon flux méga abondant, je mets actuellement tampon+serviette les « gros jours » donc ça pourrait aider!

  12. Bonjour
    Enfin un avis éclairé et sans chichi…
    j’ai une question : ça m’a l’air bien taille basse pour les FEMPO est ce que c’est gênant?
    ah bah non une deuxieme : cela veut donc dire qu’une culotte mise le matin peut tenir la journée de travail ? ou quasiment ? et si besoin il ya un sac de transport?

    Merci

    • Ah non, les culottes ne sont pas du tout taille basse, c’est l’effet shorty sur la photo qui te donne peut-être cette impression. A priori oui, ça peut tenir la journée (c’est mon cas en tout cas) mais si tu veux être tout à fait tranquille, tu peux en prendre une de rechange, et en effet un petit sac étanche (en plastique par exemple) pour l’éventuel transport de la culotte usagée.

      • Merci pour ta réponse ! (désolée pour la mienne si tardive)
        je me demande si je me coudrais pas une sac de transport avec l’intérieur en coton enduit comme une trousse d’école tiens …

  13. Bonjour, merci pour cet article très intéressant. Je connais la cup mais ayant un flux peu abondant voire inexistant parfois, je n’ai pas voulu l’essayer. Par contre, je pense de plus en plus à me faire mes propres serviettes. Je me suis cousus des lingettes lavables pour me nettoyer le visage et ces serviettes font partie de la suite de mon changement de mode de consommation.
    Je ne connaissais pas les culottes mais c’est quelque chose d’envisageable.

    • Ah c’est top, ça, de se les coudre, je ne me suis pas penchée sur le sujet encore mais c’est une idée super intéressante. J’imagine que tu as trouvé les tutos / les patrons sur le net ?

  14. Humm… article très intéressant. Je suis une inconditionnelle de la cup, mais en voyages par exemple ce n’est pas le plus pratique, en déplacement… en festival n’en parlons pas ! Bref, il faut avoir un lavabo partout où l’on va aux toilettes…. et j’hésitais justement à investir dans des culottes de règles… je vais peut-être finalement sauter le pas ! Merci pour cet article très sympa 😉

  15. Merci Céline pour ce billet fort utile ! J’ai été conquise immédiatement par la cup quand je l’ai découverte il y a seulement 6 ans (dommage que je ne sois pas tombeé sur ton post sur la Mooncup avant, quel temps perdu 😢), mais j’ai eu beaucoup de mal à convaincre mes copines, beaucoup restent sceptiques, et visiblement cette solution ne convient pas à toutes. J’avoue que les serviettes lavables ne m’emballent pas, mais la culotte me semble être un bon compromis, je crois que je vais me laisser tenter tout en regrettant toutes les protections classiques utilisées depuis toutes ces décennies…

  16. Bonjour,
    Merci pour cet article qui répond à mes questions du moment !
    Bamboo barn je ne trouve pas d’info sur la marque, mais je trouve seulement les serviettes en vente sur Amazon. Tu en sais plus à leur sujet ?
    Merci !

  17. Bonjour,
    Alors moi, j’ai porté la mooncup pendant 10 ans (avec serviettes hygiéniques car j’ai des règles très abondantes)… Ensuite depuis que j’ai accouché, la cup ressort un peu donc serviettes hygiéniques lavables. Là je fais serviettes lavables+ culotte de règles. Pour les règles très abondantes, le truc qui me sauve depuis deux mois c’est la bourse pasteur, en teinture. J’en prends trente gouttes toutes les 30 minutes (maximum 5 fois d’affilée) et ça calme BEAUCOUP le flux, donc moins de fatigue et d’anémie… A bientôt !

Écrire un commentaire

Combien font : *