Comme beaucoup d’entre nous, j’ai toujours eu un rapport assez conflictuel avec mon poids, et ce depuis l’adolescence. Même si je n’ai jamais été en surpoids, j’ai commencé les régimes très tôt, et je me suis beaucoup pris la tête avec ma balance, à peu près à toutes les étapes de ma vie.

Là où ça a commencé à franchement déraper, c’est après la naissance de Miniloup, mon 3ème enfant. Un diabète gestationnel, une non-reprise du boulot, et ce que j’arrivais jusqu’alors à maîtriser à peu près a fini par m’échapper. Je vous en parlais dans ce billet, puis dans celui-ci où j’essayais de sortir de la spirale des régimes. Pour mieux retomber dedans quelques temps après, parce que vous savez ce que c’est, on a beau savoir que ça ne fonctionne jamais sur le long terme, qu’après la restriction vient fatalement le relâchement et le grand n’importe quoi, c’est souvent plus facile de plonger la tête la première dans un nouveau régime. Dans mon cas, il y a eu le régime à indice glycémique bas, et aussi Weight Watchers, 2 fois je crois, avec à chaque fois un peu de poids perdu, et plus de poids repris.

Depuis septembre, mon poids sur la balance s’est envolé. J’ai pris plus de kilos ces derniers mois qu’à aucun autre moment de ma vie. On a vérifié si ce n’était pas un problème de santé, hormonal ou autre, mais non, de ce côté-là tout va bien. Je mets plutôt ça sur le compte d’un changement de rythme, et puis l’âge aussi, mine de rien. J’aurais pu me dire qu’il me suffisait de refaire un n-ième régime, mais cette fois-ci j’en ai eu vraiment marre, et j’ai décidé d’être raisonnable. Terminés les régimes, les restrictions, les aliments interdits. Ce que je veux, c’est vraiment arrêter de me prendre la tête avec tout ça, et surtout stopper cette spirale infernale de l’inévitable yoyo.

Je connais le Dr Zermati depuis 2003, j’avais lu son livre Maigrir sans régime après la naissance de Titou. À l’époque ça avait été une vraie révélation, une prise de conscience comme jamais. Et ça avait tellement bien fonctionné ! J’avais fait la paix avec mon assiette, perdu tout mon poids de grossesse. Et puis il y a eu le diabète gestationnel et le congé parental, je ne vais pas vous re-raconter l’histoire, elle est longuement décrite dans les 2 billets cités au début de celui-ci. C’est Zermati et son site LineCoaching.com qui m’ont encore sauvé la mise et limité la casse après cette c*nnerie de régime Dukon.

Mais s’il y a bien une chose que j’ai apprise ces dernières années, c’est que savoir manger à sa vraie faim, en pleine conscience et sans restriction cognitive, reconnaître et respecter ses sensations alimentaires, c’est une mécanique fragile, qui se dérègle facilement. Ce que j’avais naïvement cru acquis pour la vie demande des réglages réguliers.

J’en étais là de mes réflexions, j’avais même ressorti mon vieux livre de 2003, quand petite synchronicité de la vie, le site LineCoaching m’a de nouveau contactée pour tester leur méthode avec un abonnement premium de trois mois sur leur plateforme et des entretiens téléphoniques avec un coach.

J’ai ainsi pu constater que depuis 2012, LineCoaching avait bien évolué. Si la méthode de base est la même, toujours fidèle aux préceptes des Dr Zermati et Apfeldorfer, la plateforme est plus claire, mieux fichue, moins « racoleuse » qu’il y a six ans (je me souviens que c’était un reproche qu’on lui avait fait à l’époque). La perte de poids n’est pas systématiquement mise en avant, et l’accès aux coachs (par messagerie ou téléphone) est vraiment facilitée.

Je me suis donc lancée à nouveau, sans objectif de perte de poids, juste pour retrouver mes sensations alimentaires, et manger sans me prendre la tête, avec mon estomac, à ma juste faim. Cela fait une dizaine de jours, j’ai passé la première étape du programme alimentaire et déjà pris conscience de petites choses (comme quoi on apprend sur soi à tous les âges). Mon entretien avec ma coach par téléphone m’a fait beaucoup de bien, et m’a permis de casser le côté « virtuel » de la plateforme en ligne. Ce n’est que le début du voyage mais il s’annonce plein de surprises, je pense, et avec à l’arrivée un peu de sérénité retrouvée, j’espère…

Je vous raconterai mon parcours régulièrement, en toute transparence, ça fait partie du deal avec LineCoaching.

J’ai également la possibilité de vous faire gagner 3 abonnements premium de 3 mois chacuns (valeur 135€) pour tester vous aussi cette méthode… Pour cela, il vous suffit de me laisser un commentaire ci-dessous, en m’expliquant un peu votre parcours, votre rapport au poids, aux régimes, et si vous êtes motivé(e)s par cette méthode. Alors si ça vous dit, vous avez jusqu’au mercredi 6 juin 2018 à 22h pour participer, je tirerai ensuite au sort les 3 gagnant(e)s.

Bonne chance à toutes et tous !

Edit: les 3 gagnantes sont :

Marion, Catherine et Charlye des Bois ! Bravo !
Je vous contacte par mail !

(abonnement offert par le site)

Billet précédent
Billet suivant

47 Commentaires

  1. Bonjour,
    Tout pareil, je vais de régime en lâchage, de perte en reprise… et que de culpabilité au passage!
    Je compense, je me rassure, je me réconforte avec la nourriture dès que les émotions me dépassent (souvent!).
    Bref, une nouvelle approche pourrait vraiment être salvatrice!
    J’ai déjà entendu parlé de celle-ci sans m’en sentir capable jusqu’à présent.
    Aujourd’hui qui sait?
    Merci en tous cas pour cet article.
    Bonne journée à tous!

    • Salut,

      Mais qu’est ce que je me retrouve dans ce billet!!!

      Un peu d’aide me redonnerai probablement le sourire.
      idem pris de poids inexpliqué ces derniers temps, c’est rageant!! pour le moment je commence à me faire a manger surtout le midi ou je mangeais beaucoup de plat indus, plus pratique pour le boulot!!

      je participe…

      merci

  2. Bonjour Céline,
    Effectivement le rapport au poids n’est pas facile… ici j’ai grandi avec une maman obsédée par son poids et qui m’a toujours fait des réflexions si je me resservait une assiette. Principe de l’adolescence… j’allais contre ce qu’elle voulait et mangeait pour l’embêter…
    J’ai testé plusieurs régimes: hyper protéiné… puis un suivi avec une diététicienne fort sympathique il y a 4-5 ans…. j’avais super bien perdu…. puis un bébé, un allaitement de 12 mois qui m’a permis de manger plus que de raison sans prendre un gramme… problème: j’ai gardé un bon coup de fourchette….
    À l’aube de l’été, c’est la déprime entre vêtements trop petits de l’été passé et tentations gourmandes diverses…
    Du coup, je testerai bien ton coaching pour retrouver ses sensations… 🍀🍀🍀
    Merci beaucoup et douce journée!

  3. Bonjour,
    Mon parcours est différent. Je n’ai jamais eu de problème de poids jusque mes 35 ans, j’étais même plutôt en dessous. Et puis, l’âge, 3° grossesse également, des kg se sont installés. Pas beaucoup 4/5 mais qui me suffisent à me sentir mal dans ma peau … Je n’ai jamais vraiment fait de régime, tout au plus WW.
    Mais aujourd’hui, je voudrais éliminer ces kg en plus avant qu’ils ne s’accrochent …
    Et surtout je voudrais aider ma fille. Elle a 12 ans, un corps qui se transforme et quelques rondeurs (pas de surpoids médicalement parlant) au milieu de copines plus fines les unes que les autres et elle, si jolie quand elle sourit, s’est battue avec une amie il y a 10 jours, parce que celle-ci la traitait de « grosse » depuis un moment.
    Je ne veux surtout pas la mettre au régime, surtout pas à son âge, mais j’aimerai lui apprendre, lui donner les outils pour apprendre à manger bien et en plein conscience, chose que je ne sais pas faire moi-même … Je voudrais justement l’aider à ne pas tomber dans la spirale des régimes où je vois ma sœur se débattre depuis des années (vous savez, le fameux « madame perdez 15 kg et on reparlera de vos problèmes pour avoir un bébé ») …
    En bref, je voudrais moi me sentir mieux et pouvoir apporter cette sérénité retrouvée autour de moi …
    Je pense que je vais commencer par m’offrir le livre et continuer en croisant les doigts pour gagner ce coaching 🙂
    Merci pour ce concours !

  4. Toujours la même histoire ces régimes. Depuis petite je suis ronde voire plus. G commence dans la vie avec la compensation alimentaire face à tous les chagrins, l’ennui ou le stress. Ça fait plusieurs mois que je me renseigne sur linecoaching. G lu le livre mais pas facile de suivre les conseils sans aide!! Alors oui je resterais bien la méthode. Finalement c’est simple comme concept : manger quand on a faim et ne pas manger quand on n’a pas faim. Y’a plus qu’à!!!

  5. Bon ben là, je n’ai pas d’autre choix que de participer! Je suis en surpoids depuis toujours et au régime depuis à peu près pareil :-/ Jusqu’ici, j’étais à la limite entre le BMI normal et surpoids (mais côté surpoids quand même) mais depuis 2 ans, c’est la dégringolade lente mais sûre dans un surpoids que je ne maitrise plus. Mon passif en régimes fait que je n’ai plus envie non plus de me lancer dans des privations quelconques. Je ne connais pas Zermati mais de tout ce que j’ai fait, WW est le seul régime qui marche sur moi. Seulement là, même compter me gave déjà… Bref, je pense qu’une méthode avec coach pourrait être pas mal pour mon cas désespéré et surtout me mettre le coup de pied aux fesses dont j’ai besoin. Mon problème est déjà tout analysé : des portions trop généreuses, un manque de discipline certain, un côté épicurien bien poussé et puis surtout une paresse face au sport sans pareil!
    Alors good luck à moi et merci Céline!

  6. Tout comme toi je vais de régime en lâchage. Je perds, je prends . Jamais en paix avec moi même ou mon assiette. L’âge se fait sentir aussi…

  7. Bonjour Céline
    Ton billet rejoint totalement mes préoccupations actuelles! Suite à un accident il y a un peu plus de deux ans j’ai un handicap partiel et me déplace avec une canne. Cet accident survenu au carrefour de la quarantaine modifie totalement la vie quotidienne et notamment mon activité physique. Moi qui marchais au moins une heure par jour … j’ai dû arrêter. Et forcément cet arrêt s’est accompagné d’une prise de poids. Alors soucieuse de ma santé et de mon bien être mais grande gourmande avant tout je recherche un coaching qui m’aide à concilier tout cela et m’accomapgne efficacement! Ta proposition de coaching en ligne serait idéale pour moi et je participe avec plaisir à ce concours ! Merci beaucoup!

  8. Holala Céline, Je suis hyper touchée par ton billet (et par les autres que j’ai été relire au passage)(je vais peut être aller relire ceux de Caro, qui sont vraiment hyper inspirants). Dingue ce que t’avais dit Genevièe à l’époque, ça me parle tellement, l’idée de devoir tenir, de ne pas avoir le droit de se planter…
    J’ai envie moi aussi de sortir de cette bataille, de faire la paix avec mon corps, mes envies, ne plus me battre… Il y a un énorme travail sur soi à faire, c’est sûr, mais le fait d’être accompagné par des personnes bienveillantes, ça ne peut qu’aider !
    Au delà du poids, il y a vraiment un enjeu autour du corps, accepter l’imperfection et surtout s’aimer !
    Comme toutes celles atteintes du syndrôme de la bonne élève, j’aimerais sortir de l’impression de faire tout bien comme on me le demande (ne pas manger ni trop gras, ni trop salé, ni trop sucré, des produits frais, etc.) et accueillir mes propres sensations, m’écouter, enfin !
    Bref, Zermati m’a toujours semblé une bonne façon d’aller vers là, sans ne penser qu’à ça (être obnubilé par la nourriture reste pour moi la meilleure façon de prendre du poids), et je n’ai jamais osé sauté le cap du coaching.
    Aujourd’hui, je me sens prête alors… voila, je participe !

    Merci pour tous tes posts, ton blog m’accompagne depuis 10 ans maintenant,à chaque fois j’aime retrouver ta bonne humeur et toutes tes autres humeurs !

  9. Bonjour,
    je me reconnais parfaitement dans ce « manger pour tenir » décrit dans un ancien billet. C’est je pense l’origine de ma (principale) prise de poids. Manger pour tenir, mais aussi grignoter pour compenser la fatigue ou les contrariétés du quotidien, couplé à l’arrêt du sport depuis 10 ans, font que je suis désormais officiellement en surpoids.
    J’ai mis longtemps à accepter ce fait; la semaine dernière j’ai poussé la porte du cabinet d’une diététicienne qui s’inspire a priori des méthodes du G.R.O.S. J’ai hésité à prendre un abonnement linecoaching, ce serait donc l’occasion d’essayer.
    Merci Céline et bon courage à toi !

  10. Oooooh oui que je suis intéressée !!! Alors, alors, après avoir été mince pendant des années j’ai pris du poids pendant mes années à la fac ! Au début de ma vie pro je me suis reprise en main : sport (je n’en faisais plus), alimentation plus équilibrée en cuisinant moi-même un maximum. Mais j’ai un métabolisme un peu particulier : chaque hiver je prends environ 5 kilos que je reperds l’été. Sauf que… Ce poids yoyo n’aide pas le corps à être au top de sa forme et il y a toujours un moment au printemps où je ne me supporte plus… J’aimerais vraiment avoir moins de variation de poids en rééquilibrant mon rapport à la nourriture sur l’année… Tu m’aides ? Parce que là cette année je baisse un peu les bras face au boulot à faire pour perdre ces 5 bons kilos et ne sais plus comment m’y prendre (sans régime bien sûr…) Merci pour ton article en tout cas !

  11. Chère Céline,

    Voilà plus de 10 ans que je lis ton blog, qui me donne l’impression de partager un bout de ta vie et de voir tes enfants grandir, ce qui est étrange puisqu’on ne s’est jamais rencontrée en vrai, et que je n’ai jamais interagi avec toi. 🙂

    Ce sujet de ton blog est une vraie synchronicité pour moi, qui ai vécu l’enfer de la boulimie et de l’anorexie, les affres de variation de poids de l’ordre de 30 kilos, sans avoir encore vécu de grossesse.

    Depuis 3 ans maintenant je suis en rémission comme on dit, après 20 ans de pure folie, plus d’épisode de boulimie vomitive, des aliments vrais, un plaisir à cuisiner, même si je n’arrive pas encore bien mâcher et que j’avale tout rond… Mon objectif est la pleine conscience alimentaire, mais aussi l’amour de mon corps et la vraie harmonie avec lui à qui j’en ai tant fait voir.
    Ce concours arrive au meilleur moment car j’ai demandé l’aide appropriée pour manger en conscience, dans la sérénité et l’amour de moi-même.

    Bravo pour ta démarche te merci d’avance,

    Vis une merveilleuse journée,

    Florence

  12. coucou
    oh mais oui je ne serais pas contre un nouveau coup de pouce pour reapprendre des bonnes choses!
    qu’elle femme n’a jamais été au regime?
    merci pour cette decouverte bises

  13. Bonjour,
    Alors là, je suis forcément intéressée… J’ai le livre déjà mais je n’arrive pas tous les jours à m’écouter, loin de là… Je n’ai pourtant jamais été en surpoids (et je ne le suis toujours pas) mais pourtant je suis loin d’être à l’aise dans mon corps et les kilos s’installent petit à petit. Je suis passée il y a quelques années par une phase de pseudo boulimie, que j’ai battue à coup de « régime » healthy et de sport intensif. J’ai perdu 10 kilos en 2014, que j’ai repris, petit à petit. Et ces derniers temps j’ai du faire face plusieurs fois à quelques commentaires « d’amis » qui me déstabilisent alors que j’étais si intimement persuadée (avec le mouvement bodypositive et compagnie) que j’étais aujourd’hui bien dans ma peau…
    Quand on me dit que franchement, tout ce que j’ai à faire c’est de perdre 5 kilos (mais c’est pas méchant hein, j’t’assure…), ou qu’on réagit par un « ah ça y’est tu t’es décidée à perdre un peu ? » quand j’aborde le sujet… Je ne sais plus quoi penser.
    Je crois vraiment que ce programme me conviendrais parfaitement, parce que je ne veux pas faire de régime, non non. Je veux juste enfin me sentir bien, et durablement, surtout !
    Alors pour une fois je participe à un concours (je ne gagne jamais) en espérant vraiment vraiment gagner… Je crois les doigts !
    Merci en tout cas pour ce chouette concours et bon programme à toi 🙂
    Clem

  14. Bonjour Céline, comme beaucoup je me retrouve dans ton récit, après une énième perte e poids « yo-yo », j’en ai marre et j’allais prendre 3 mois de weight wathcers ( même si la dernière fois , je n’ai pas réussi à m’y tenir…) pour revenir à un stade « normal » ou je serais mieux dans ma peau ( le problème chez moi vient de kilos émotionnels, donc plus de poids , moins de bien être donc plus de grignotages… un cercle vicieux…). Je tente donc ma chance car l’alliance psy-rééquilibrage alimentaire me va mieux qu’un régime ou certains aliments sont prescrits. On croise les doigts, bonne chance à toutes et merci pour ce concours qui tombe à pique !

  15. Je constate que je ne suis pas la seule à galérer avec un corps qui ne « me » ressemble pas… et une tête qui a du mal à être cohérente. Personnellement, ce qui m’est le plus difficile, c’est de ne manger que si j’ai faim. Les repas et grignotages rythment ma journée… alors que ça devrait pas être leur fonction. J’ai entendu parler de Zermati chez Caro. Je serais ravie de me lancer. Merci pour cette opportunité via le concours !

  16. Bonjour Céline
    Ton billet fait carrément du bien à lire. On se rend compte qu’on n’est pas seule et que d’autres personnes ont les mêmes préoccupations… les mêmes combats…
    La balance… l’objet maudit par excellence, elle peut nous mettre de bonne humeur ou carrément nous mettre le moral à 0 .
    Perso, j’ai été en « obésité morbide » comme les médecins disent ; j’ai réussi à sortir de cet état mais je suis encore en surpoids.
    Mon poids stagne et impossible de perdre plus 🙁
    L’idée d’un coaching qui m’aide au quotidien et m’accompagne efficacement me tente bien!
    Je vais déjà me procurer le livre car ton billet me redonne confiance.
    Je participe avec plaisir à ce concours ! Merci beaucoup!

  17. Bonjour Céline,
    Cette méthode a l’air vraiment super car on ne crève pas de faim… Moi je fais des gâteaux très souvent dans le cadre de mon blog et ma passion et j’ai dû mal à résister et à ne pas goûter…
    J’ai eu deux enfants en moins de 3 ans et j’ai beaucoup de mal à perdre mon ventre.
    Cette méthode pourrait beaucoup m’aider…Je croise les doigts!
    Elodie

  18. Bonjour Céline,
    Ton concours tombe à pic et je me lance. Je finis WW avec… 0 kilo en moins. Mais ce n’est pas de leur faute. Mon rapport avec la bouffe ? Affectif ! Je mange car je suis triste, je mange car je le mérite la journée a été dure, je mange car … Avec un descriptif pareil pas étonnant que je ne perde pas ! C’est même plutôt le contraire évidemment ! Je suis adepte du pas vu pas pris donc si je dois rendre des comptes à un coach ou même simplement lui parler ça peut être la soluation. Alors si ce concours peut être le coup de pied aux fesses qui me fasse réagir, on fonce. Merci 😉

  19. Depuis qu’une amis Blogueuse ma prêté sont livre sur la méthode Zermati , j’ais moi aussi décidé de ne plus faire de régime .
    J’ais beau faire du sport et un peu attention , mais entre l’âge et le rythme soutenu de mes journées , mes repas aurais bien besoin d’être rééquilibré .
    Du coup je ne serais pas contre un petit coup de main et je tente ma chance .
    Merci pour ce concours

  20. Ah génial, je connais Zermatt par Caroline mais jusque là, je ne m’étais jamais intéressée à la perte de poids. Sauf que là, j’en aurais bien besoin et impossible de faire un régime (j’ai la migraine dès que j’ai faim !!!). Tester le portail m’intéresserait bien.

  21. C’est drôle je me retrouve dans certains propos… En revanche jamais eu de soucis de poids, plutôt même toujours été trop « sèche » d’après le médecin. Mais j’ai toujours eu cette obsession de le rester.
    Puis depuis à peu près septembre idem, prise de poids inexpliquée. Alors même qu’aucun changements dans mon alimentation (du moins pas à cette période), reprise du sport après une grosse blessure. Mais j’ai pris quelques bons kilos, quasiment une dizaine… Côté santé pareil, rien après prise de sang. En attendant, je me sens mal, et pour le sport (escalade) quand on sait que le moindre kilo en plus se sent directement dans cette discipline… Impossible de retrouver mes sensations après cette fichue blessure de quasiment un an, et la confiance s’est envolée en même temps du coup.
    En lisant ton article et tout les commentaires je me rends compte à quel point le physique nous influence énormément !

  22. Bonjour
    Des régimes j’en ai fait plein … depuis l’adolescence… j’ai perdu repris des dizaines de fois …. pour ne plus réussir à perdre suite à ma première crise d’urticaire chronique ….(donc en plus du poids que j’ai pris .. beaucoup trop …. avec cette maladie et les traitements… je ressemble à elephant man/bibendum/quasimodo – au choix…)
    Idem j’avais tenté cette méthode mais l’urticaire est arrivée et je ne pouvais pas tout gérer…
    je gère mieux cette maladie maintenant et serais ravie de pouvoir retrouver mes sensations alimentaires, le plaisir de manger et surtout de ne pas culpabiliser ….

    alors je dis un grand oui à ta proposition 🙂

  23. Un peu comme toi, je n’ai jamais été en surpoids…Mon 1er régime est arrivé tard, vers mes 25 ans je dirais…Depuis, mon poids fait le yoyo…Pas facile de me réguler…Je suis encore dans des périodes de grand n’importe quoi et de restriction. Je serais donc curieuse de découvrir cette méthode, ayant déjà lu le livre de Zermati.

  24. Tiens, je le reconnais le livre et sa couverture. J’avais même eu l’édition d’avant.
    Les kilos des grossesses certes, mais le petit dernier à 6 ans. Il y a 2 ans , motivée, régime en pharmacie avec suivi  » gratuit » par une diététicienne. Bref des protéines en sachet. Et ça m’a même coûté très cher ces sachets. Mais ça paraissait plus équilibré car il y avait aussi des légumes. J’ai perdu 5 kilos. Retour à l’imc normal. Et puis 2 ans plus tard me voilà en surpoids avec 8 kilos de plus. Des envies de sucre. Je ne me supporte pas trop, comme tu dis ça boudine. Je ne parle pas de l’achat du maillot de bain pour cet été. Mais ces kilos ne m’empêcheront pas de me baigner. Je ressors ww le lundi pour mieux l’arrêter le mercredi. Alors je joue et je vais filer relire zermati. Ça me fera pas de mal. Tu fais des billets fleuve et bien moi c’est un commentaire fleuve.Sache que je te lis depuis longtemps et que tes billets sont toujours un plaisir à lire pour moi.

  25. Oh lala, chouette article !Je ne connaissais pas…..en plein changement et prise de conscience de mon côté ! J’essaye une méthode qui s’appelle manger vivant…..et qui est vraiment très chouette Mais j’accepterai de compléter avec ce que tu proposes !

    Merci
    Delphine

  26. Bonjour,
    Le poids, une longue histoire pour moi. Un régime à l’adolescence à base de sachets repas déshydratés; depuis je déteste la soupe à la tomate! Puis toujours quelques kg en trop. Et depuis l’allaitement de mon 2ème, beaucoup de kg accumulés que je n’arrive pas à perdre. Kilos émotionnels… Je connais cette méthode via le blog de Caro et via leur site que j’ai un peu parcouru. Cette méthode me paraît logique, intelligente car elle prend en compte l’ensemble de la personne et non un simple nombre de calories. Je m’engagerais avec plaisir dans cette démarche personnelle!

  27. Bonsoir ! Je connais zermati via des blogs et je l ai testé seule, c est super efficace génial et tout et tout … sauf que super fragile … j ai perdu 20kg et je suis en train de tt reprendre … 😢😢😢 impossible de me reconnecter à mes sensations … les soucis, la crainte d être mince (eh oui … 😒😒)… bref je lorgne du côté de linecoatching mais sans oser sauter le pas. Ce concours tombe à pic, merci !

  28. Le poids…. toute une histoire pour moi.. j’ai toujours été ronde, voire très ronde.`
    j’ai perdu du poids à l’adolescence en restant très en chair, puis avec l’arrivée des enfants, moins de temps pour faire du sport, la fatigue, une maladie de Chron qui se déclare.. et les kilos arrivent petit à petit, pour en arriver à ne plus se retrouver dans son image dans le miroir.
    Les régimes restrictifs ne sont pas pour moi, je ne m’en sens pas capable et en plus je cherche une solution sur le long terme qui ne me donne pas l’impression de me priver… bref, le linecoaching à gagner ici est je pense la solution qu’il me faudrait!
    je crois les doigts!
    merci pour ce concours!

  29. Bonjour Céline.
    Je me disais récemment « c’est dommage je vais bientôt avoir 40 ans et je n’ai jamais été contente de mon corps ».
    Pas de surpoids, juste des cuisses grassouillettes et un peu de ventre. Je fais du sport et j’alterne les périodes de relâchement alimentaire et les périodes restrictives. Je n’arrive pas à être constante et mesurée. Je m’affame le midi pour mieux craquer le soir.
    Je crois qu’un coaching m’aiderait beaucoup à avoir un rapport plus sain à l’alimentation…
    Merci pour ce concours !

  30. Bonjour ,

    Ça a l air d etre top comme méthode , et de moindre frustration.
    2 ans après la naissance de mon fils , je ne m en sors pas niveau poids … le plus dur La frustration …
    Cette méthode pourrait m aider à me réconcilier avec mon poids et. Avoir une alimentation sûrement plus saine.
    MErci beaucoup
    Manon

  31. 58 kilos à 18 ans sans régime puis … un 1er régime 55 kilos / 4 ans en école de commerce 72 kilos / rencontre mari et mariage 47 kilos / grossesse 60 et 64 kilos / re regime 51/52 kilos / écriture d’une thèse 65 kilos
    Bref des hauts / des bas, beaucoup de régimes différents, d’hypnothérapeute, réflexologie plantaire, acuponcture, nutritionniste, ….
    pour une stabilisation à ….58 kilos mais des hauts 60 et quelques bas 56/57
    Le hic le rapport à la nourriture : que manger sans être dans l’obsession !!!
    J’ai lu le livre il y a longtemps, je n’ai jamais trop cru comme toi Céline au plate forme virtuelle, dans WW c’est les réunion à mon avis qui permette de continuer à être motivée alors un entretien avec un coatch pourquoi pas mais j’attends de voir la suite, à distance … cela questionne …
    bref je participe et compte sur toi Céline pour tenir au courant de tes avancements
    c’était cela ton nouveau départ ?

  32. Bonjour Céline,

    Ton billet m’a beaucoup touchée, ainsi que tes deux anciens articles que je suis allée (re)lire. Manger pour tenir, je me reconnais tellement dans cette phrase…

    Mon parcours :
    – Petite fille rondouillette, je ne supporte par les moqueries des autres et je supplie ma mère de m’emmener voir une nutritionniste. J’ai alors huit ans… La nutritionniste m’impose un régime drastique, j’en pleure tous les jours, ma mère avec moi, mais NON, je veux tenir coûte que coûte pour ne plus qu’on me surnomme « la grosse » dans la cour de récré. En 1 an, je perds (difficilement) 1 pauvre petit kilo, mais surtout toute estime de moi ;
    – Adolescente, j’alterne les phases de boulimie aiguë et les périodes plus « normales ». A 14 ans, je m’habille déjà au rayon femme car je mets une taille 40.
    – A la suite d’une opération à 16 ans, je commence à perdre un peu de poids – c’est enfin ce qu’il me faut, je décide de perdre du poids POUR MOI cette fois, et personne d’autre…
    – Mais la machine s’emballe et je subis en plus du harcèlement au lycée. En 1 an, je passe de 63 kilos à 49 kilos…
    – Je maintiens ce poids on ne peut plus correct pendant plusieurs années, tout en me trouvant hideuse et grosse. A 20 ans, je pars en séjour Erasmus, je mange n’importe comment et reprends 7 kilos. A mon retour en France, je rencontre l’homme de ma vie, le père de mon fils, mais les mauvaises habitudes alimentaires se sont installées et je prends 15 kilos.
    – En 2015, je tombe enceinte. Je pèse alors 72 kilos. Je souffre d’hyperémèse et 1 mois après mon accouchement, je ne pèse plus que 62 kilos.
    – Aux 2 mois de mon fils, je reprends le travail et un rythme effréné : 3h30 de transport par jour + gestion de l’intendance domestique. Et puis harcèlement au travail et dépression post-partum. Je reprends en 5 mois 10 kilos, puis encore 5..

    Aujourd’hui, je pèse 75 kilos. Ma famille, mes amies, les professionnels de santé qui me suivent m’incitent à perdre du poids, ce que je n’arrive pas à faire. La nourriture est mon réconfort face au quotidien stressant (mon compagnon souffrant de dépression, j’ai repris la gestion de tout, je travaille de la maison donc la séparation vie pro/vie perso est compliquée pour moi) et malgré les différents régimes testés, WW étant le dernier en date, mon poids stagne voire augmente dans les périodes les plus compliquées.

    Alors voilà, tester une nouvelle méthode, pourquoi pas ? Je participe donc et serai curieuse de suivre ton parcours !

    Merci de m’avoir donné l’opportunité de mettre des mots sur mon parcours de poids en tout cas 🙂

  33. J’ai du commencer les régimes à 15-16 ans. J’ai toujours été une enfant potelée, plus grosse que la moyenne . Les régimes se sont succédés et à chaque fois plus de kilos repris que perdus. Quand je regarde en arrière et les photos d’avant j’étais belle et bien plus mince que maintenant….comme quoi. Et évidemment je m’en veux d’y avoir cru à chaque fois. On se sent nulle à chaque reprise de poids et on culpabilise de + en +. Je n’ai plus fait de régimes de peur de retomber dans cette spirale infernale et pourtant j’ai du poids à perdre. Donc pourquoi ne pas essayer de faire la paix avec ce corps et arriver enfin à pouvoir accepter d’être prise en photo!

  34. Comme nous somme toutes avec les mêmes problèmes. Les mêmes régimes que toi, les mêmes reprises de poids…
    La vérification hormonale car la balance ne bouge pas même après la privation de « tous mauvais aliments » , et vérification des piles de la balance…
    J’ai pris rendez-vous avec un nutritionniste et attend le rendez-vous avec impatience !
    Je suis hyper motivé et croise les doigts.
    Bon courage à toutes qui sont dans le même cas !

  35. Cette méthode me tente depuis bien longtemps et grâce à elle j’ espère retrouver un peu de sérénité avec mon corps et mon assiette. Tellement besoin de ça en ce moment

  36. J’ai moi aussi le livre du docteur Zermati, et j’envisage moi aussi de le relire car en effet, les préceptes qu’on s ‘est fixé peuvent facilement s’envoler, tout cela est très fragile et ce n’est pas la balance du docteur qui m’a douloureusement accueillie hier qui dira le contraire. Un coaching est peut-être ce qui me manque, sans culpabiliser : le seul nutritionniste que j’ai vu, j’avais 24 ans, m’a sorti : « ben vous arrêtez le sucre et le gras, et vous revenez me voir : vous allez maigrir, c’est simple. Je lui ai dit en plaisantant (à moitié) que j’aimerais pouvoir manger quelques papillotes à Noël (on était en décembre) et il m’a dit très sérieusement « oui, vous pouvez, vous grossirez, mais vous pouvez ». Ça m’’avait mis le moral à zéro, j’étais en larmes en pensant qu’en fait je ne pourrais plus jamais manger avec plaisir. J’ai laissé tombé, pas question de m’infliger ça. Après j’ai pris des médicaments dont on sait aujourd’hui combien ils étaient dangereux (deux différents), puis la vie a repris ses droits : stress du travail, maternités, stress de la vie, trop gourmande…Bref, je suis loin du 40 de l’époque où on me disait d’arrêter de manger….Pour autant, pas question de faire un régime. Alors un coaching, pourquoi pas si ça peut m’aider….Je participe au concours, et surtout je compte sur toi pour nous faire un retour d’expérience (en étapes, ce serait chouette) ?

  37. Merci Céline pour ce joli billet.
    J’ai déjà entendu parler de cette méthode et cela a l’air très intéressant !
    Mon rapport au poids est très compliqué depuis… toujours je crois.
    Enfant à qui l’on a toujours (trop) dit de faire attention.
    Complexée alors qu’elle n’aurait pas du.
    Adulte qui enchaine les régimes sans plus trop savoir quoi faire, quoi manger, quand, comment ?
    Qui perd beaucoup et qui reprend encore plus.
    Aujourd’hui, après deux enfants, le corps qui a changé, la fatigue et le quotidien, j’aimerais retrouver ces sensations dont tu parles et qui me semblent si loin…
    Je participe donc avec beaucoup de plaisir !

  38. Merci pour ce billet. je découvre ce livr que je ne connaissais pas. Pour ma part des années d’adolescence difficiles avec la consommation de bonbons en plus ou moins grande quantité tous les jours. Une manière de compenser.
    Puis j’ai stoppé les bonbons et fait attention. Je suis d’une nature gourmande alors j’aime me faire plaisir mais j’ai l’impression de prendre des calories rien qu’en regardant une patisserie.
    J’ai mis à distance tout cela, je fais en sorte de ne pas consommer de sucre et je me fais plaisir une fois par semaine ou quand je suis de sortie.
    Je fais en sorte de marcher une heure par jour mais ce n’est pas toujours évident. Je sens du mieux dans la régularité à tout point de vue : poids, corps plus ferme, mental.
    Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est la différence avec ce que je vois dans le miroir et ce que j’ai dans la tête.
    Je participe à ce concours en te remerciant.
    Bonne journée (oui c’est la journée à Las Vegas 😉 !

  39. Alors moi j’ai un rapport à mon corps très très compliqué et…douloureux . Je n ai’pas de pb de poids 47/48kg en ce moment pour 1m59. Mais j ai eu fait 60 kg en période de boulimie (ce qui ne n a pas empêché le père de mes filles de tomber amoureux de moi a cette période de poids ) et avant la boulimie. ..37 kg en période d anorexie (là personne n est tombé. ..amoureux de moi car sac d os🙁). Je suis en perpétuel contrôle de min poids et la nourriture m obsède. Je mange très très mal et de de fait je fait tres tres mal manger mon fils. Je ne mange pas en fait , je gobe. .. J avale . Un « repas « me prend 5 min montre en main et me coupe de moment sympa à passer à table avec mon fils. Je grignote je mange la nuit et je me réveille le matin super coupable et gonflée d avoir mangé puis recouchee. La je pense que je suis en début de ménopause et ça se complique aussi sur ce point là. J ai une image une estime de moi déplorable et cela m empêche d avoir des activités sympa avec mon garçon. Il rêve de se baigner avec sa maman mais je refuse de me mettre en maillot de bain a la piscine .. Et cela le peine et j ai mal de lui faire de la peine mais je n arrive pas a me détacher de cet éventuel regard (sans doute que les gens en fait se foutent bien pas mal de loi en maillot de bain !!!) que les gens pourraient poser sur moi . C est très compliqué et ça dure depuis mes 15 ans , j en ai 51 dans qq jours. .. Alors oui une aide ,une écoute me serait peut être bénéfique pour aborder sereinement cette 2nde période de ma vie . Amitiés

  40. De mon côté, je ne me souviens pas de m’être préoccupée de mon poids étant jeune. Je me sentais bien dans mes baskets, prête à conquérir le monde.
    Mes premiers souvenirs autour de mon poids remontent à mes études post-bac. Le stress, la vie hors de la maison, la découverte de la liberté m’en ont fait prendre un peu. Mais ça ajoutait à mes formes, j’étais folle amoureuse et je me sentais belle dans ses yeux, le reste était accessoire.
    Et puis j’ai continué à grossir, sans m’en rendre compte, sans que ce soit véritablement un problème… jusqu’à mes 30 ans. Je fête cette année-là le meilleur anniversaire de ma vie, entourée de tous mes proches et de mon futur mari. Une fois ce week-end de folie passé, je récolte les photos de tous et là, c’est le choc : je me trouve grosse (et moche) sur toutes les photos, j’ai envie de tout effacer. Je me vois comme je refusais de me voir depuis quelques années, en surpoids. Le choc est d’une violence extrême, mon mariage est prévu quelques mois plus tard et je suis désespérée à l’idée que l’expérience se reproduise.
    Alors je vais voir une nutritionniste et armée d’ube Volonté que je ne me soupçonnais pas, je perds les quelques kilos qui me plombent. Je ne suis pas mince mais je m’aime à nouveau. Et j’ai de magnifiques souvenirs de mon mariage !
    Puis je tombe enceinte de deux petits monstres qui ont 18 mois d’écart, je déménage à l’etranger, je reviens… et au bout de quelques années, je retrouve la silhouette maudite de mes 30 ans.
    J’en suis là aujourd’hui. Je sens que le moment est venu d’agir, pour aimer mon corps à nouveau. Mais je ne sais pas trop comment m’y prendre. Et l’âge aidant, j’ai besoin d’entreprendre cette démarche avec raison et bienveillance, en n’ayant pas de poids idéal en tête mais plutôt en cherchant des sensations apaisées.
    J’ai entendu parler par mes amies du Dr. Zermati et j’ai l’impression que cette approche pourrait me convenir.
    Merci beaucoup pour ce concours !

  41. Coucou à vous
    de mon côté je n’ai jamais testé de méthode ou suivi de programmes de ce type ! le poids je n’en faisais pas toute une histoire mais depuis quelques semaines je me suis pris en main en mode solo pour manger mieux et plus sain ! alors pourquoi pas tenter l’expérience de ce concept ! ça serait une grande première plutôt excitante je pense!! haha!! en tout cas merci à vous de partager votre expérience à ce sujet !
    bisou

  42. D’abord un grand merci pour ce post et ceux que j’ai pu relire grâce aux liens. Mon rapport à mon poids et à mon corps est compliqué depuis… toujours. Enfant un peu boulotte, ado un peu ronde, j’ai commencé les régimes et les reprises de poids plus ou moins rapides très tôt. À moi la culpabilité de ne pas y arriver… Et les difficultés à supporter le regard des autres et le mien. J’ai un sentiment de multiples occasions manquées (j’ai pris assez peu de poids pendant ma grossesse mais beaucoup à la reprise du travail après mon congé mat’, j’ai repris du poids par rapport à avant mon dernier WW…)
    Bref, aujourd’hui, je cherche l’apaisement, à me sentir mieux, sans objectif chiffré…

  43. Bonjour,
    Très bonne idée, ce concours. La méthode du Dr Zermati m’a toujours tentée, et je n’ai pas fait le pas. L’idée d’un coaching virtuel m’effrayait un peu mais le fait d’avoir une coach en ligne est assez séduisante. Je serais très contente de pouvoir tester cela ! Très bonne semaine !

  44. Merci pour tous vos témoignages, je suis très touchée par votre confiance ! J’aimerais vraiment faire gagner tout le monde ! Je reviens vite avec les résultats 🙂

  45. Merci! je n’en reviens pas d’avoir gagné… j’avais tenté ma chance sans y croire, et j’ai été très surprise en recevant le message me disant que j’avais gagné!!!!
    Je vais en profiter au mieux!

Écrire un commentaire

Combien font : *