Berlin - notre week-end en amoureux

J’ai eu la chance de gagner un week-end surprise pour deux l’année dernière à la soirée de lancement du site Waynabox en France. Le principe ? Tu boucles tes dates, tu t’inscris, et 48h avant le départ, tu découvres où tu pars pour 3 jours, vol d’avion et hôtel compris ! Il y a 12 destinations possibles, alors c’est vraiment la surprise. MrChéri avait très envie de découvrir Rome, quant à moi, c’est Berlin qui me faisait rêver…

Pourquoi Berlin ?

Parce qu’Allemand première langue dans les années 80, parce que la chute du Mur vécue en direct le 9 novembre 1989 devant ma télé, j’avais 14 ans et j’étais en larmes avec mes copines au bout du fil. On n’en revenait pas, et dire que l’année d’avant on était le long de la frontière est allemande avec notre prof de collège, on voyait les gardes de la RDA en haut des miradors.

Parce qu’il y a eu ce voyage de classe à Berlin annulé au lycée à cause de la guerre du Golfe et qui n’a jamais été reporté. Parce qu’on a du annuler aussi notre voyage entre amis qui devait nous ramener à Hambourg et nous faire découvrir Berlin l’année de nos 18 ans.

Deux rendez-vous ratés, mais toujours cette folle envie de découvrir la ville, cette ville. Alors je vous laisse imaginer mon saut de joie dans mon salon quand j’ai découvert notre destination !

On a confié nos Korrigans à nos amis (mille mercis à vous !), et vendredi soir on a quitté notre Bretagne direction Paris Charles de Gaulle… Samedi matin, on a embarqué sur un vol Joon, et 1h30 plus tard, on était à Berlin !

48 heures pour préparer son séjour, c’est un peu court, mais j’avais lu pas mal de choses chez Juliette et Caro, et Sophie / Larcenette qui connaît bien la ville m’avait donné plein de conseils sur Twitter. Vive les blogs, on ne le dira jamais assez ! On a aussi téléchargé l’appli Maps.me pour se repérer facilement même sans wifi / 3G, j’ai imprimé le plan des transports en commun, et zou !

Il faut savoir que Berlin est une ville très étendue, les distances peuvent être parfois assez grandes, mais la circulation est étonnamment très fluide, et on se repère très facilement… En sortant de l’aéroport Tegel, on a acheté une carte de transports pour la journée (7€), on a pris le bus puis le métro, et en 35 minutes on était à notre hôtel en plein centre, juste à côté du fameux Checkpoint Charlie.

Il était 13h30, on commençait à avoir sacrément faim, alors on s’est jeté sur le premier resto qui faisait des Currywurst (LA spécialité berlinoise). On est arrivé là un peu par hasard, mais c’était bon, et la terrasse chauffée et abritée était vraiment sympa. Comme dans nos souvenirs à Hambourg, les prix allemands sont toujours très accessibles, je crois qu’on en a eu pour 15€ à deux, bière pour monsieur et ginger ale pour moi compris !

Berlin Curry Wurst

➤ restaurant Monument – Hannah Arendt Straße, Berlin

Ensuite les choses sérieuses ont pu commencer.

Pour notre première journée à Berlin, nous avons décidé de plonger directement dans l’Histoire de la ville et de découvrir ses principaux monuments. Sur le chemin qui nous menait à la Porte de Brandebourg, nous avons fait une longue halte au Mémorial de l’Holocauste, appelé également Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe.

• Le Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe

Berlin - mémorial holocauste

Érigé en 2005 à la place d’un ancien no man’s land qui longeait le Mur, ce Mémorial est composé de 2711 blocs de bétons gris de toutes tailles, comme autant de stèles assemblées en damier. Il commençait à neiger quand nous sommes arrivés, rendant les lieux encore plus prenants et impressionnants…

Berlin - mémorial holocauste

Après avoir marché en silence au milieu des stèles, nous sommes descendus au sous-sol, où se trouve le centre d’information. L’accès, gratuit, se fait par petits groupes afin de ne pas surcharger les lieux.

Le silence qui y règne est particulièrement poignant, difficile de ne pas se laisser submerger par l’émotion. La première partie de l’exposition relate de façon très détaillée les faits, que l’on suit le long d’une frise historique : la montée du nazisme, la création des ghettos et l’organisation de la Shoah. La seconde partie réunit de nombreux témoignages des familles, avec des photos d’avant, des lettres envoyées, des témoignages, et ce que sont devenues les personnes. Cela rend encore plus tangibles ces millions de vies anéanties, impossible de se « cacher » derrière les chiffres que nous connaissons malheureusement tous. Dire que nous sommes ressortis bouleversés de ce mémorial est un euphémisme…

Difficile encore aujourd’hui pour moi de vous en parler, mais si vous allez un jour à Berlin, ce Mémorial est vraiment à visiter…

Berlin - mémorial holocauste

➤ Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe – Cora Berliner Straße 1, Berlin

 

• La porte de Brandebourg – Brandenburger Tor

Berlin - Porte de Brandebourg / Brandenburger Tor

C’est sous une neige de plus en plus drue que nous avons continué notre visite de la ville. Prochaine étape : la fameuse Porte de Brandebourg, le symbole de Berlin.

Je dois dire que j’ai été assez surprise par sa taille, je me l’imaginais immense. Est-ce due à sa faible largeur ? Elle m’a parue plus petite que l’Arc de Triomphe ! (après vérification, c’est le cas, elle est deux fois moins haute !)

Berlin - Porte de Brandebourg / Brandenburger Tor

Berlin - Porte de Brandebourg / Brandenburger Tor

Il faisait tellement froid que nous ne sommes pas restés très longtemps… on a remonté la grande avenue Unter den Linden (sous les tilleuls en version française), l’équivalent de nos Champs Élysées, en faisant quelques haltes à droite à gauche, notamment à la boutique Ampelmann, mon petit coup de cœur graphique berlinois.

Berlin - Der Ampelmann

Der Ampelmann, c’est ce petit bonhomme que l’on retrouve sur tous les feux de circulation de la ville au niveau des passages piétons. Créé en Allemagne de l’Est en 1961, c’est devenu un véritable symbole quand après la chute du Mur il a été question de les supprimer… Après moult pétitions, les Ampelmännchen ont été conservé, et même installés dans la partie occidentale de Berlin.

Au delà de son origine, j’ai craqué pour son design à la fois simple et moderne, je ne me suis pas lassée de le prendre en photo dès qu’on traversait une rue, et on a ramené quelques souvenirs aux enfants : un tshirt pour Miniloup, un magnet pour notre frigo, et même des bonbons !

Berlin - Der Ampelmann

Ampelmann shopUnter den Linden 35, Berlin (il y en a d’autres un peu partout dans la ville)

 

Unter den Linden faisant quasiment un kilomètre et demi, on a fini par grimper dans un bus qui nous a mené à notre étape suivante :

• Le Musée de la RDA – DDR Museum

Berlin - Musée RDA / DDR Museum

Repéré chez Juliette, et annoncé comme un incontournable sur la plupart de sites de la ville, c’était LE musée qu’on ne voulait pas louper. Bon, on n’a sans doute pas choisi le meilleur moment pour y aller, samedi en fin d’après-midi oblige, c’était blindé, mais mis à part ce détail, on a adoré cette visite.

La scénographie du musée est vraiment chouette, il y a plein d’infos et il est très visuel. Même pour des enfants il est top, car il regorge d’objets d’époque qui nous propulsent direct entre 1945 et 1989. C’est hyper accessible à tous. On y retrouve une ambiance très particulière, assez ludique par moment (merci les images de propagande avec des sourires ultra-brite, les défilés du 1er mai, la fameuse Trabie dont tout le monde rêvait, jusqu’à la reconstitution des plages naturistes dont étaient friands les Allemands de l’Est), mais avec toujours en contre-partie le retour à la réalité (la pénurie, les privilèges des dirigeants, les écoutes téléphoniques, la surveillance constante…).

Berlin - Musée RDA / DDR Museum

Berlin - Musée RDA / DDR Museum

Berlin - Musée RDA / DDR Museum

Berlin - Musée RDA / DDR Museum

Berlin - Musée RDA / DDR Museum

Une visite à ne pas rater, vraiment…

DDR Museum – quartier Mitte, Karl Liebknecht Straße, Berlin – 9,50€ l’entrée adulte.

 

Quand nous sommes ressortis de là, il faisait nuit noire et la neige avait cessé de tomber… Il était encore un peu tôt mais on était mort de faim, alors on a admiré la Fernsehturm (la tour télé) que l’on peut voir d’un peu partout dans la ville, et on a filé dans le quartier d’Oranianburger Straße pour trouver un bon petit restaurant.

Berlin by night

Ce ne sont pas les restaurants qui manquent dans ce quartier, on a finalement choisi un restaurant indien, Amrit, car cela faisait très longtemps que MrChéri n’avait pas mangé indien, et moi je gardais un très bon souvenir de celui dégusté à Londres en octobre dernier.

Berlin - restaurant indien Amrit

La déco était sympa, les lumières tamisées, mais on ne s’attendait pas à ce que cela soit si grand à l’intérieur. De plus les Allemands mangent très vite (ou alors les Français prennent bien leur temps ^__^), donc ça défilait un peu autour de nous, mais heureusement notre serveur était adorable et on a très bien mangé. J’ai pris un chicken biryani tellement copieux que j’en ai mangé à peine la moitié ! Côté tarif, c’est le restaurant qui nous a coûté le plus cher du séjour, mais 44€ pour deux un samedi soir avec cocktails en apéritif, cela reste très raisonnable, vous ne trouvez pas ?

Berlin - restaurant indien Amrit

➤ Amrit Restaurant – quartier Mitte, Oranianburger Straße 45, Berlin

On est ressorti de là le ventre tellement repu qu’on a décidé de rentrer à l’hôtel à pied. Ça faisait une sacrée trotte, mais j’en avais BESOIN ! On a longé l’immense Friedrichstraße sur un peu plus de 2 kilomètres, admirant les vitrines et les façades éclairées, c’était chouette. Et puis on a fait une petite halte à Checkpoint Charlie, qui n’était qu’à 200 mètres de notre hôtel.

 

• Checkpoint Charlie

Berlin - Checkpoint Charlie

J’avais lu chez Caro que c’était un peu le Disneyland de Berlin, car blindé de monde faisant la queue pour poser avec des figurants en uniforme. Heureusement, à 21h30, rien de tel, on était quasiment tout seuls. J’avoue que ça m’a fait quelque chose d’être là, de regarder les panneaux, les quelques photos d’époque exposées dans les vitrines autour… On était à Checkpoint Charlie les gars !!

Berlin - Checkpoint Charlie

Berlin - Checkpoint Charlie

Berlin - Checkpoint Charlie

On est ensuite rentrés à notre hôtel, on n’en pouvait plus de fatigue…

 

• GAT Point Charlie Hôtel

Berlin - hôtel GAT Checkpoint Charlie

Le GAT Point Charlie Hôtel, ça a été l’une des bonnes surprise du séjour. En effet, nous ne l’avons pas choisi, il nous a été attribué directement par Waynabox. Super bien placé, déco moderne, chambre spacieuse et confortable, salle de bains parfaite, on y a vraiment bien dormi.

Berlin - hôtel GAT Checkpoint Charlie

Berlin - hôtel GAT Checkpoint Charlie

Berlin - hôtel GAT Checkpoint Charlie

Berlin - hôtel GAT Checkpoint Charlie

GAT Point Charlie Hôtel – Mauerstraße 81-82, Berlin

 

Petit aperçu de notre circuit, jour 1 :

 

Voilà pour notre première, et déjà très intense, journée berlinoise. Je dois vous avouer qu’avant d’arriver, j’avais un peu peur d’être déçue. J’en rêvais depuis si longtemps, et je sais qu’avec Berlin, ça passe ou ça casse, la ville ne laisse pas indifférente. Moi qui suis une dingue d’architecture, je craignais un peu l’ambiance bloc soviétique et reconstruction d’après-guerre. Alors oui, la ville n’est pas très jolie, mais Berlin c’est vraiment autre chose. Il y a une ambiance, et une Histoire tellement dense et si présente encore que j’ai été prise aux tripes dès les premières heures…

Je vous raconte très vite la suite de notre séjour, sous le soleil, avec tout plein de couleur et une ambiance un peu plus légère, une autre facette de Berlin que j’ai également adorée !

 

Billet précédent
Billet suivant

14 Commentaires

  1. Mais ouiiii, Berlin, tellement de facettes différentes, c’est une vie tellement riche ! Après 2 visites il y a 10 et 12 ans, j’y suis installée depuis et j’en découvre encore chaque jour tellement la ville est en constante évolution. Ravie que votre séjour ait été couronné de succès ! 🙂

  2. Pour une fois que je connais l’hotel dans lequel la blogueuse est descendue, ça me fait tout drôle ! J’ai presque l’impression d’être aussi une élue 😉 La chambre ne m’a pas laissé un souvenir impérissable mais le petit déj était pas mal du tout. Et puis en mode touriste, c’est vrai que l’emplacement est top.
    Bref, c’est vrai que, Berlin est vraiment une ville à part. Comme tu dis, c’est une ambiance très particulière. Entre histoire et modernité. J’imagine mal qu’on puisse passer à côté….

    • Haha, tu m’as fait rire avec ton histoire d’être élue 😉 J’ai eu ce commentaire sur Instagram je crois, de quelqu’un qui effectivement n’avait pas du tout accroché avec Berlin, je peux le comprendre, tout dépend de ce qu’on y cherche et de ce qu’on en attend… c’est vraiment dommage pour elle.

  3. chouette ce we
    Berlin est dans mes viseurs mais pas encore eu l occas
    année dernière ai pas réussi à convancre mon acolyte d y alle
    rmais je ne désespère pas

  4. Hey😊

    Étonnamment ce n’est pas une ville qui m’attire mais lorsque tu parles de cette émotion que l’on ressent à Berlin, ça me fait penser à celle que j’ai ressenti lorsque j’ai fais mon voyage en Irlande,. De jolies lieux, bien que certains moins beaux ET cette tension cette émotion constante qui nous laisse penser à ce qui s’est passé entres les Irlandais et les Anglais ET qui reste encore très ancré dans les mémoires. Ne jamais dire à un Irlandais qu’il est Anglais, ça passe mal…🤯
    Je vois tout à fait ce que tu a sur pu ressentir vis à vis de Berlin ✔️

    Un beau voyage, de bons moments…

    Bises

    • Ce sont des lieux fortement chargés émotionnellement, j’avais ressenti ça également à Varsovie et à Cracovie, ça remue pas mal, mais c’est tellement riche !

  5. Je t’avais déjà dit que je rêve depuis longtemps de visiter Berlin… Ta première partie de récit me donne encore plus envie. En revanche, je pense que je vais attendre un peu car y emmener une petite fille de deux ans n’est pas forcément ce qu’il y a de plus approprié…. Ce qui me fait dire que j’aurais dû le faire avant ! Enfin, comme la Nouvelle-Zélande et l’Australie mais pour d’autres raisons 😉

    • C’est sûr que vous ne le vivrez pas de la même façon avec une petite de deux ans, mais je pense vraiment que tous les voyages sont faisables avec des enfants quels que soient leurs âges, il faut juste adapter certaines choses. Quoi qu’il en soit, je te souhaite de réaliser ton rêve au plus vite !

  6. j’aime aussi beaucoup Berlin, on y trouve encore des ambiances très différentes selon qu’on est à l’est ou à l’ouest … ta remarque sur l’absence de 3G m’a surprise … il n’y a plus de frais de roaming, enfin il me semble … c’est bien utile quand on voyage à l’étranger, où j’utilise beaucoup mon téléphone pour me guider, utiliser les applis pour les transports, etc …

    • Ça dépend des forfaits, celui de mon mari ne le permet pas par exemple, quant à moi, j’aime bien déconnecter aussi, surtout en week-end en amoureux. Je préfère avoir recours à mon téléphone en version connectée uniquement à certains moments 😉

  7. Je ne suis allée qu’une fois à Berlin, j’avais eu un coup de coeur absolument intégral – mais je crois que de manière générale, j’aime profondément l’Allemagne, malgré mes notes catastrophiques en allemand au lycée.
    J’ai terriblement envie d’y retourner. Le mémorial de l’Holocauste est impressionnant, on y restées pendant de longues minutes, en pleurs. Je crois avoir vu passer dans tes stories le Jüdisches Museum, ça avait été mon deuxième moment marquant.
    De manière plus légère, on avait dormi au Michelberger hôtel (parfait) et on avait passé le weekend à manger des petits dejeuner gargantuesques. C’était bien.

    • Je me souviens très bien de ton séjour avec Kriss et Séverine, votre hôtel m’avait fait rêver ! Je suis comme toi, j’adore l’Allemagne, j’ai aimé chacun de mes séjours dans le pays… Le Jüdisches Museum, ça a été une véritable claque, peut-être encore plus forte que le Mémorial, je ne suis pas près d’oublier ce que j’ai ressenti en marchant dans le Memory Void. J’en parlerai un peu plus en détails dans mon prochain article… Bisous Camille !

Écrire un commentaire

Combien font : *