J’ai découvert le principe du Bullet Journal (appelé aussi Bujo pour les intimes) l’année dernière, et très rapidement je me suis lancée. Je suis ce type de personne qui a un vrai besoin d’organisation papier, et qui ne trouvait jamais l’agenda qui lui convenait à 100%. L’idée de me le bricoler moi-même m’est alors apparu comme LA solution à mes soucis d’organisation !

C’était en septembre 2016, la mode du Bujo battait alors son plein. J’ai ainsi pu trouver des tas d’articles, de vidéos, de boards d’inspiration sur Pinterest… J’avais alors écrit ce premier billet sur Wonderful Breizh, il résume plutôt bien ma démarche à l’époque, vous pouvez aller le lire si cela vous intéresse.

Quatre mois après, je faisais un petit bilan – très positif – de mon Bullet Journal et de son utilisation au quotidien. Effet de mode ou pas, finalement on s’en fiche un peu, l’important c’est que j’étais conquise par cette formule / méthode, appelez ça comme vous voulez, en tout cas, moi elle me convenait parfaitement !

Mon Bullet Journal m’a suivi sans faille jusqu’au mois de juin, après j’avoue que je l’ai un peu délaissé durant l’été. Il ne me restait plus beaucoup de pages, j’en avais moins l’utilité (mon calendrier customisé faisait largement l’affaire)

 

À la rentrée, quand s’est reposée la question de l’agenda, je n’ai pas hésité bien longtemps, j’ai opté de nouveau pour un Bullet Journal !

• Mon matériel •

J’ai repris un carnet A5 Leuchturm couleur émeraude cette fois-ci. J’adore son format et la qualité de son papier.

Comme l’année dernière j’ai hésité entre papier vierge ou pointillé, j’ai encore une fois opté pour le vierge… en me promettant d’essayer les pointillés la prochaine fois (j’ai beau avoir toujours une petite équerre dans ma trousse, les pointillés ça doit être quand même plus pratique et rapide pour mettre en page tout mon bazar).

Côté écriture, on ne change pas une équipe qui gagne, je reste fidèle à mes feutres noirs Faber-Castell pointe S et mes feutres Staedler de couleurs à pointe fine triplus qui me restent de l’année dernière et qui sont encore dans un état impeccable.

Je range tout ça dans une petite trousse en tissu, avec quelques crayons de couleur tout simples, et dans la pochette arrière de mon carnet, je range une petite équerre en plastique et ma petite règle pochoir en métal, complètement gadget, mais que j’adore…

Et c’est tout !

• Mon organisation au quotidien •

J’ai repris plus ou moins la structure de mon ancien Bujo.

Mon bullet journal commence par un grand planning annuel qui va de septembre à août. J’y note les principaux évènements et dates marquantes au fur et à mesure de l’année, il me permet de les repérer en un seul coup d’œil.

Ensuite, en début de chaque mois je crée sur une double page un planning mensuel, découpé en plusieurs zones : jour entier / matin / après-midi / soir. J’ai ainsi un peu plus de détails sur les jours à venir, et je vois tout sur un mois.

Enfin, je crée mon agenda à proprement parler, 2 jours par page (ou 3 avec le samedi et le dimanche sur une même moitié de page) où je note TOUT : ma to-do list, mes rendez-vous, les horaires, les rappels, et même la météo !

À la fin de chaque mois, je note les faits marquants, j’aime ce petit rappel facile à retrouver.

Je prends rarement beaucoup d’avance dans la création des plannings mensuels et agendas, je fais souvent ça à la fin du mois précédent. Cela ne me prend pas beaucoup de temps, une petite demi-heure peut-être ? Je ne considère pas ça comme une contrainte car c’est à chaque fois un moment que je prends pour moi et qui me détend. En ce qui me concerne, c’est le gros plus par rapport aux agendas que l’on achète tout prêts dans le commerce, ou encore les agendas électroniques.

Sinon, l’année dernière, j’ai beaucoup utilisé les trackers, mais pour l’instant je ne ressens pas le besoin d’en refaire… peut-être plus tard dans l’année ? C’est aussi ça qui est bien avec le Bullet, on ne crée des pages que selon l’utilité qu’on en a !

• Les pages en plus •

Parce qu’un bullet journal n’est pas un simple agenda (sinon il suffirait d’en acheter un plutôt que de s’embêter à le créer), il y a aussi la possibilité de créer des pages spécifiques au fur et à mesure de ses besoins.

En plus de la partie agenda, voici les pages que j’ai créées :
– planning annuel 2017 – 2018
– calendrier des vacances scolaires 2017 – 2018
– anniversaires famille et amis
– articles à écrire et idées d’articles à venir
– produits reçus
– livres lus
– séries en cours
– films vus (au cinéma, sur Netflix, ou en DVD)
– différentes wishlist (Noël, anniversaires, mode…)
– valise et matériel à emporter en blogtrip
– projets dans la maison, détaillés pièce par pièce
– liste de mes achats vêtements, sacs et chaussures

Et il y en aura sûrement d’autres que je créerai au fur et à mesure…

Je fais également des fiches pour mon boulot, reprenant les détails les plus importants de mes contrats, par client, pour tout avoir sous la main sans avoir besoin d’aller farfouiller dans mes mails.

Tout ce joyeux bazar est facilement retrouvé grâce à l’index en début de carnet, où je note l’intitulé de chaque page avec son numéro. C’est super pratique !

• La déco •

Vous avez sans doute déjà vu passer de magnifiques bujo sur Pinterest ou Instagram. De véritables œuvres d’art parfois. Ça donne envie, mais en même temps cela peut intimider et freiner l’envie de s’y mettre.

Personnellement, j’ai pris le parti de décorer simplement mon bullet journal, mais sans y passer non plus des heures. De toute manière, j’en serais bien incapable car je ne sais PAS dessiner. Alors je gribouille gentiment quand j’en ai envie, je mets des petits cadres autour de mes titres, je fais un peu de lettering, en dilettante, et je dessine des petites guirlandes si ça me chante. Et ça me plaît comme ça. Je connais des tas de personnes qui ont un bullet journal réduit au strict minimum, sans traits ni couleurs, avec des ratures, et si c’est qui leur convient, c’est très bien comme ça ! Ce serait dommage de se coller la pression avec un outil qui est sensé nous faciliter la vie, vous ne trouvez pas ?

♥︎ ♥︎ ♥︎ ♥︎ 

En guise de conclusion, je vous confirme qu’après un an d’utilisation, les possibilités du Bullet Journal sont toujours aussi nombreuses et variées. Il existe autant de versions différentes que de personnes qui l’utilisent, puisqu’il s’adapte aux besoins et attentes de chacun. L’investissement en temps dépend du degré de finition que vous souhaitez lui apporter, et au final, je ne saurais plus m’en passer, désormais j’ai tout sous la main, mon agenda, mes notes, mes listes…

Le plus beau dans cette histoire, c’est qu’il est très simple de s’en faire un, et de l’enrichir au fur et à mesure.

Alors, le bullet journal, ça vous tente ? Peut-être êtes-vous déjà convaincu ?

Billet précédent
Billet suivant

42 Commentaires

  1. Bonjour,

    J’avais déjà lu ce que vous aviez écrit sur votre bullet journal. L’idée de regrouper agenda et toutes les listes me parait vraiment intéressante. Mais comment on fait à la fin de l’année, faut-il recopier toutes les listes dans le nouveau bullet journal ??? De la paresse de ma part, vous croyez ? Mais nonnnn 🙂
    Jje trouve le look du votre très sympa : joliment agrémenté, tout en restant sobre. Si jamais je m’y mets un jour, aucun espoir que ça y ressemble. Ca risque plus de s’apparenter au torchon 🙁

    • Haha, mais même si c’est un torchon, tant que vous vous y retrouvez, c’est le principal 😉 Pour le nouveau bullet journal, on peut recopier, oui, en modifiant parfois des petits trucs, ou alors photocopier les pages et les coller ensuite. C’est ce que j’ai fait pour le calendrier 2017, pour les autres pages, j’ai recopié à la main.

  2. Convaincue depuis presque 1 an ! Au début je faisais pas mal de doodles mais avec les travaux dans la maison, je suis passée à une version plus minimaliste qui me convient très bien ! En vacances ou quand j’ai envie, je prends le temps de faire une jolie page pour une idée de collection…ça me détend !

  3. J’ai commencé l’année dernière aussi, au départ sur un carnet ligné, et puis j’ai découvert les carnets à points et maintenant je suis accro 🙂
    Le gros avantage c’est que ton carnet s’adapte à tes besoins. Cependant, le mien est moins joli que le tien <3

  4. Chouette article, très complet, je viens de me mettre au bullet journal et tes pages « anniversaire » et « valise » m’inspirent!

  5. J’en ai un aussi. beaucoup moins travaillé.
    Comme l’an passé, j’ai gardé mon agenda bureau et mon bullet journal pour ma vie perso : to do quotidiens, sport, rdv perso, notes d’asso…
    l’avantage c’est que j’en fais ce que je veux. j’ai déjà changé 3 fois de format hebdomadaire depuis le début de l’année. Et surtout toutes les notes sont dans le même carnet.

  6. Comme c’est bien fait et bien écrit, ca me donne envie de recommencer, mais j’ai tendance à écrire des « romans » car je note les petites histoires de mes journées et ça me prend bcp de place ! Il faut que je fasse autrement !
    Merci et bonne journée

  7. Punaise ! J’admire ton journal ! Je suis tellement, mais tellement, perfectionniste que je crois que cette pratique est impossible pour moi. Je criserais et recommencerais au moindre loupé… J’ose même pas tenter mais j’adore regarder ceux des autres et apprécier la rigueur !

    • Haha, c’est ce qui m’a le plus étonnée au départ, je pensais qu’en bonne perfectionniste j’allais criser à la moindre rature, mais en fait je n’en fais jamais… sans doute parce que je ne me colle pas la pression pour rentrer dans les cases, vu que les cases, c’est moi qui les fais ! 😆

  8. J’ai bien envie de m’y mettre mais pour le moment je fonctionne avec un semainier, et c’est pas mal. J’utilise aussi en ligne toggl.com pour faire du reporting sur mes différentes missions, me rendre compte combien de temps je passe sur chaque tâche, et ça m’a bien aidé dans mon organisation 🙂

    • C’est pas mal toggl, le seul souci pour moi c’est que je n’arrive pas à utiliser les trucs électroniques / en ligne sur le long terme, je laisse toujours tomber au bout d’un moment… Alors qu’avec le papier, ça va ! #oldschoolgirl 😉

  9. Coucou,
    Adepte ici aussi depuis un peu plus d’1 an, j’ai aussi un Lechtturm mais format A6 et version dots format que je trouve plus « sac à main compatible » j’y mélange allégrement pro et perso à ma guise par contre je n’ai jamais fait de trackers… je ne suis pas assez régulière pour remplir tous les jours.
    Super le nouveau visuel du blog, je l’ai découvert hier soir sur mon smartphone mais je crois que je n’ai pas réussi à poster le commentaire que j’avais écrit… je vais aller regarder… sur un malentendu…

    • Ah mince, j’espère que ça va fonctionner ! Dis-moi si tu as un souci pour poster depuis ton téléphone…
      Les trackers m’ont beaucoup aidée en début d’année, puis moins, et j’ai fini par ne plus en faire… car ce que je « trackais » a fini par devenir une habitude !

  10. Drôlement pratique ce journal !J’avais oublié cette méthode, c’est peut être ce qu’il me faudrait en fait pour ma non-organisation, alors que je me lance dans le monde joyeux des indépendants… Je vais cogiter sur l’idée ! 🙂

  11. Je suis une grande adepte du Bujo, le mien n’est absolument pas décoré, juste quelques touches de couleurs par ci par là mais je ne saurais plus m’en passer, j’ai vraiment trouvé l’agenda parfait pour moi !

  12. Magnifique ce Bujo! Je n’ai pas le courage de m’y mettre mais le tien a l’air parfait 🙂

  13. Génial,
    Je n’arrive pas à tenir un agenda plus de 2-3 mois, entre le recopiage de mon planning de boulot (horaires décalés, irréguliers et maintenant 2 lieux de travail… Plus les rdv perso, enfants, avec chéri…) alors je fini par photocopier les plannings et noter les rdv dessus : Du grand n’importe quoi !!! 😄
    Mais je ne pourrais pas faire un bullet: Trop perfectionniste, pas assez créative…
    En tout cas le tien est magnifique et sobre, j’adore ! Et autre chose à noter : Tu écris superbement bien !

    • Merci Aurélie ! J’ai toujours aimé écrire à la main, pas forcément des tartines et des tartines, mais c’est une chose qui me détend, ça doit jouer dans mon plaisir à tenir un bullet plutôt que d’utiliser une appli !

  14. Bonjour,

    Bravo ! J’adooooorree !

    Je ne me suis pas encore mise au Bullet car je pense que ça me prendrait trop de temps. Mais, j’utilise mon agenda comme un Bullet avec les pages de la fin dédiées aux films lus, livres lus, idées de sorties en famille, etc… et aussi les « to do list » (téléphoner à…, urgent, à faire dans la semaine,….) qui sont mises sous plastique. Ainsi, j’écris dessus avec un feutre Velleda et j’efface au fur et à mesure quand les choses à faire sont faites.

    Merci pour le partage de votre très joli Bullet.

  15. Bonjour ! L’année dernière, l’idée m’avait beaucoup plus quand tu avais présenté ton 1er bullet. J’ai donc acheté le même carnet que toi et je m’y suis mise …
    Je l’ai fait seulement pendant quelques semaines, car je ne savais pas comment gérer les rendez-vous à long terme (par exemple, pour un médecin que ma fille doit voir 3 à 4 fois par an, je dois prendre chaque rendez-vous 1 an à l’avance) … et je suis un peu trop maniaque, il n’était jamais aussi beau que ce que j’imaginais 😉
    Peut-être que le jour où j’aurai compris comment l’utiliser sur le long terme, je m’y remettrai, mais avec un carnet plus petit et léger pour l’avoir toujours dans mon sac car je trouve que le A5 Leuchturn prenait trop de place …
    En tout cas, ton bullet est magnifique !!

    • Merci Nelly ! C’est vrai que le long terme, quand il y a plein de choses à noter, n’est pas forcément facile à gérer. Dans mon métier, tout se fait à court ou moyen terme, du coup ça va, je note finalement peu de choses sur le calendrier annuel. Après je retranscris sur le planning mensuel quand il est créé… Mais je comprends que ça puisse ne pas être toujours aussi simple !

  16. Coucou Céline !
    C’est grâce à toi que je mettais lancée en février dernier, et c’est toujours aussi pratique. Je n’ai pas la même organisation que toi mais justement, c’est ça qui est super ! Et je compte bien continuer encore longtemps …
    Sauf que quand mon carnet Rhodia turquoise sera fini, je louche du côté de Moleskine et de ses superbes carnets HP façon Carte du Maraudeur …
    Bisous et bonne journée !

  17. Je commence aujourd’hui, je planche sur le plan général en ce moment même et je constate qu’il faut absolument faire des choix au risque d’en faire beaucoup beaucoup trop. Tout n’a pas vocation à être listé et/ou planifié, j’aime aussi laisser un peu de place a l’incertain ! Merci pour ce retour 🙂

  18. Je suis revenue au bujo cette année moi aussi. Je l’utilisais depuis à peu près 2 ans, et l’année dernière, j’ai tenté un retour à l’agenda car, j’ai souvent des choses à planifier à long terme et je trouvais que le bujo avait ses limites à ce point de vue. Mais c’est trop pratique un bujo, alors j’y reviens ! Et j’y glisse un petit calendrier dédié au long terme que je peux transposer d’un bujo à l’autre sans avoir à tout réécrire (oui, parce que je gribouille beaucoup et que je dois généralement racheter un ou deux carnets en cours d’année). Comme toi, je le décore au minimum, pour apporter la petite touche de couleur qui fait du bien, mais ce n’est pas une oeuvre d’art, je l’utilise surtout pour son côté super pratique. Bref, une ola pour le bujo !
    PS : c’est joli ce nouveau desing !

  19. J’ai découvert le principe l’année dernière, durant les grandes vacances. C’était un peu par hasard, en tombant sur une vidéo de Bulledop, qui présentait le sien. Et j’ai tout de suite accroché ! D’ailleurs j’en avais parlé à deux reprises sur le blog, si tu veux plus de détails sur ma façon de fonctionner.
    Mon premier, commencé en septembre 2016 se termine tout doucement et j’ai donc reçu mon futur bullet journal à commencer ensuite. Je compte toujours sur un Leuchtturm comme support et niveau feutres c’est assez simple.
    Comme toi, je suis ravie de ce carnet bujo car il me permet de me vider la tête et de ne plus avoir tout un tas de choses à penser en même temps. Je revis !

Écrire un commentaire

Combien font : *