LaRochePosay_skinmasterclass_acne_07

Pour cette quatrième et dernière rencontre de l’année avec La Roche Posay, le sujet était donc l’acné. Si j’ai eu la chance d’être relativement épargnée lors de mon adolescence (et je touche du bois pour cela soit le cas aussi pour mes enfants), j’ai eu quelques vilains boutons bien plus tard, passé 35 ans, et je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas… J’étais donc très intéressée par le sujet !

Pour faire le tour de la question, voici le programme de cette dernière #SkinMasterClass La Roche-Posay : une table ronde sur le sujet animée par un consultant en dermatologie à qui nous avons pu poser toutes nos questions (et il y en avait un certain nombre !) suivie d’un atelier maquillage spécial imperfections. J’étais très heureuse de retrouver toute l’équipe, les copines blogueuses, mais aussi ma fidèle lectrice Amalia, qui a pu m’accompagner lors de cette journée parisienne.

Allez, je vous raconte tout ça en détail !

LaRochePosay_skinmasterclass_acne_02

LaRochePosay_skinmasterclass_acne_06

Petit focus sur l’acné 

Il existe essentiellement 2 formes d’acné : l’acné de l’adolescent(e), et l’acné de la femme adulte.

– L’acné de l’adolescent(e) : durant cette période, c’est un véritable déferlement hormonal qui s’opère chez l’adolescent. La sécrétion de testostérone, également présente chez les filles, augmente la production de sébum au niveau des glandes pilo-sébacées, engendrant la formation de comédons (les fameux points noirs), voire parfois même de kystes fermés. En cas de prolifération bactérienne, ils s’enflamment, donnant lieu à des pustules (boutons blancs) et à des papules (nodules inflammatoires).

Localisés le plus souvent sur le visage et le haut du dos, ces boutons d’acné peuvent aussi apparaître sur d’autres endroits du corps : sternum, fesses… partout là où les glandes pilo-sébacées sont présentes.

Ces différentes poussées d’acné se succèdent généralement entre 13 et 22 ans (parfois plus tôt en cas de puberté précoce, même vers 8-9 ans lors d’une petite poussée hormonale pré-pubertaire)

L’acné de la femme adulte : cela peut être un reste d’acné adolescente mal soignée, mais c’est souvent le reflet d’un dysfonctionnement hormonal, ou d’une contraception mal adaptée. Ces dernières années, il y a une véritable hausse de l’acné chez les femmes entre 35 et 40 ans due au stérilet Mirena par exemple. Attention au dosage de la pilule, également.

Les facteurs aggravants sont aussi bien connus : stress, tabac, alimentation enrichie en acides aminés, compléments alimentaires polyvitaminés (attention à la vitamine B12 notamment), mais aussi traitements médicaux aux corticoïdes

Attention, le soleil est un faux ami : il a un effet sébo-réducteur sur le moment lorsqu’on s’expose, mais son effet rebond est terrible, ce qui explique les poussées d’acné à la rentrée des vacances (ne pas en profiter pour faire des UV en cabine pour diminuer cet effet rebond : non seulement on déplace le problème, mais en plus c’est très mauvais pour la peau !)

Concernant l’alimentation, aucun lien n’a vraiment encore été trouvé, tant que celle-ci reste standard et correcte. Il faut surtout éviter les déséquilibres alimentaires sévères, de toute manière très mauvais pour la santé en général, mais halte aux idées reçues, ce n’est pas une tablette de chocolat ou quelques tranches de saucisson qui seront responsables d’une poussée fulgurante d’acné… (et ça c’est plutôt une bonne nouvelle !)

LaRochePosay_skinmasterclass_acne_08b

Acnéique un jour, acnéique toujours ?

Heureusement, non ! Avec des traitements et un suivi adapté, on peut en venir à bout, quel que soit l’âge… Il ne faut pas hésiter à consulter dès les premiers boutons.

Ensuite, il existe deux types de prise en charge thérapeutique :

Le traitement médical avec un médecin dermatologue : il peut être local (vitamine acide, péroxyde de benzoïne, anti-inflammatoires, antibiotiques locaux) ou général (supplémentation en zinc, antibiotiques, isotrétinoïne / roaccutane)
Les peeling, les curetages et le laser CO2 peuvent aussi diminuer les poussées d’acné ainsi que leurs séquelles en traitant également les cicatrices.

Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais sous-estimer l’impact psychologique très personnel que peut avoir l’acné, trouver un bon dermatologue avec qui le courant passe est primordial, ne pas hésiter à en changer si ce n’est pas le cas.

Les traitements dermocosmétiques :
L’hygiène est très importante pour éviter la prolifération bactérienne. Il est donc recommandé de se laver le visage au moins une fois par jour avec des bases lavantes adaptées (éviter le savon de Marseille qui assèche trop la peau). On en trouve très facilement dans le commerce, chez La Roche Posay on recommande la gamme nettoyante Effaclar par exemple.

L’hydratation ne doit pas non plus être négligée, il ne faut pas graisser encore plus une peau déjà grasse, mais utiliser des produits adaptés à ce type de peau. Et le plus important, c’est que ces produits soient non comédogènes. Effaclar, encore une fois, est particulièrement adaptée pour cela.

Le maquillage permet aussi de traiter et camoufler l’acné. Il a un effet psychologique important. Il faut bien évidemment éviter les produits très gras et peu sûrs et privilégier l’appellation non comédogène.

LaRochePosay_skinmasterclass_acne_03

LaRochePosay_skinmasterclass_acne_08

LaRochePosay_skinmasterclass_acne_05

À ne pas faire

Alors on oublie les remèdes de grand mère trop agressifs : non au dentifrice, au jus de citron, à l’alcool à 90°. Ils brûlent littéralement la peau, et laissent des cicatrices après !

On évite aussi de se tripoter les boutons, même si on l’a tous déjà fait ! Si vraiment on n’arrive pas à se retenir, que le bouton est vraiment moche et mûr à point (bon appétit), on se nettoie bien les mains avant, et on désinfecte après avec une lotion antiseptique (pas d’alcool qui nécrose les tissus !)

+ d’infos sur la page #stopOspots

LaRochePosay_skinmasterclass_acne_09

Place ensuite à l’atelier maquillage ! Nous avons bien évidemment utilisé des produits La Roche-Posay, tous conçus selon une Charte de Formulation Haute Tolérance avec des composants triés sur le volet et non comédogènes.

J’ai ainsi pu tester l’Effaclar Duo Unifiant qui existe en plusieurs teintes et qui hydrate autant qu’il unifie : un très bon produit ! J’ai ensuite appliqué la poudre compacte Tolériane Teint Minéral, un vrai coup de coeur que j’utilise chaque jour chez moi depuis. J’adore son fini mat et velouté, très subtil qui ne plâtre pas le visage !

Un petit peu de Mascara Respectissime Multi-Dimensions (que j’utilise également au quotidien depuis quelques mois, ce mascara – non waterproof – est parfait, il fait des cils de dingue !) et hop, voilà un petit ravalement de façade ni vu ni connu mais qui donne illico bonne mine !

Petit apparté qui n’a rien à voir avec l’acné, vous pouvez voir sur les photos le fabuleux (et je pèse mes mots) vernis Silicium rouge coquelicot qui est juste incroyable : j’ai appliqué 2 couches rapido, sans base ni top-coat, un peu à l’arrache… il est resté nickel 6 jours, super brillant et sans un éclat durant tout ce temps. Je n’en revenais pas. Je vous le recommande chaudement, sa couleur est magnifique, et sa tenue au top ! (Vous trouverez facilement tous ces produits en pharmacie et parapharmacies)

Voilà, pour cette année 2016, les #SkinMasterClass sont terminées, un très grand merci à La Roche-Posay pour sa confiance ! J’étais vraiment ravie de faire partie de ce programme très intéressant, j’ai pu découvrir les coulisses d’une belle marque, rencontrer une équipe vraiment passionnée, et en apprendre beaucoup sur la peau et ses petits soucis. Je me sens mieux armée pour faire face aux différents tracas dermatologiques, et j’espère que vous aussi après m’avoir lue. En tout cas, n’hésitez surtout pas à revenir vers moi si vous avez des questions, je reste en contact avec La Roche-Posay, ils se feront un plaisir de vous répondre !

Merci !

(en partenariat avec La Roche-Posay)

Enregistrer

Enregistrer

♥ Gribouillé par Céline / Shalima le 26 octobre 2016.
♥ lu 4 095 fois

Et aussi...

14 Commentaires

  1. Marimarinette dit :

    J’ai encore de l’acné, j’utilise effaclar déjà, elle est bien cette crème. Je vais essayer la version teintée !

  2. Solenn dit :

    Je vais aller faire un tour chez La roche Posay moi

  3. Marjoliemaman dit :

    Le vernis coquelicot = le meilleur du monde !

  4. Ce n’est pas une marque dont j’ai l’habitude, mais çà donne envie d’essayer 😉

  5. Célia dit :

    La Roche Posay c’est une valeur sûre pour ma part! J’ai beaucoup souffert d’acné pendant mon adolescence : crèmes antibio appliquées localement, antibio par voie orale et puis j’ai terminé par un roaccutane pendant 9 mois. 2 ans après j’ai refait un traitement par antibio parce que j’avais de belles poussées qui me complexaient. Maintenant, ça va bien, parfois j’au un gros bouton blanc mais c’est assez vite traité. En revanche, je n’ai pas une peau impeccable : il me reste des cicatrices. Mes produits préférés : Effaclar Duo+, Serozinc et le mascara Respectissime. D’une manière générale, j’utilise uniquement des produits de parapharmacie pour le soin de la peau et le maquillage!

  6. Mahaut Fromentin dit :

    Bonjour! Je suis une de vos fidèles lectrices et j’adore votre blog! J’aurais aimé savoir quand et comment appliquer la crème effaclar! J’ai 14 ans et l’acné est là! :-[ Merci pour tout ce que vous faites! Ne changez rien, c’est parfait!

  7. oliveira dit :

    Bonjour,

    J’utilise cette marque car j’ai une peau grasse et c’est parfait.
    Je ne connaissait pas le vernis, je crois que je vais l’essayer 🙂
    Par contre, ça ne fait pas longtemps j’ai eu une poussée d’acné (même si j’ai déjà 30 ans 🙁 ) et j’ai essayer le dentifrice et le glaçon et ça marche, j’ai été surpris!
    Merci pour cette article

  8. Amalia dit :

    J’adore la photo avec Marjo seule moment ou on ne disait pas de niaiseries a rire comme des baleines 😉 Merci pour ce moment Céline!

  9. Shalima dit :

    :dot: Avec plaisir, c’était chouette de partager ça avec toi… et d’enfin te rencontrer !

Laisser un commentaire

Les * indiquent les champs obligatoires.


Combien font : *