plage de Saint-Pierre de Locmariaquer - Morbihan (via www.wonderfulbreizh.fr)

Moi la fille du sud, j’aime l’eau froide. Et c’est vraiment en Bretagne que je préfère me baigner.

Les gens prennent souvent ça pour une sorte de posture, genre elle fait un peu la maline avec ses histoires de trempettes réfrigérées, mais non, je vous assure, j’aime vraiment ça. Je ne suis pas contre un petit plongeon dans les caraïbes, hein, il ne faut pas exagérer, mais mes baignades bretonnes sont les plus chères à mon coeur.

J’aime les plages un peu désertes, quand il n’y a personne dans l’eau, ou si peu que ça en devient suspect.

J’aime tremper un orteil hésitant dans l’eau, me dire qu’elle est bien trop froide cette fois-ci, et puis finalement poser mon pied bien à plat au fond de l’eau, et avancer le second.

J’aime grignoter du terrain petit à petit, sentir le froid remonter le long de mes jambes, passer la taille, et réaliser que j’ai déjà bien plus chaud en bas du corps. Je prends toujours mon temps.

Le plus dur pour moi, c’est toujours le haut des bras. À chaque fois je me dis que je ne vais pas y arriver, que je vais en rester là, ok ? Et puis non, je passe toujours le cap. Je compte jusqu’à 3, et je me lance, tête la première.

plage de Saint-Pierre de Locmariaquer - Morbihan (via www.wonderfulbreizh.fr)

C’est ce moment que je préfère, quand ma tête va sous l’eau, je sens la fraîcheur sur mon visage, dans mes cheveux. Et instantanément, je n’ai plus froid ailleurs. Bizarre, non ?

J’aime barboter comme ça un certain temps, m’éloigner du rivage et sentir la température chuter encore un peu. Et revenir vers la grève en m’étonnant que l’eau me paraisse si chaude désormais.

J’hésite toujours à ressortir, surtout s’il fait frais et qu’il y a du vent sur la plage, car j’ai peur d’avoir froid, une fois dehors, sur ma serviette. Parce que j’ai beau dire, je suis une vraie frileuse. Sauf dans l’océan.

plage de Saint-Pierre de Locmariaquer - Morbihan (via www.wonderfulbreizh.fr)

Dimanche, on était le 2 octobre, et après une grosse soirée d’anniversaire, on n’a pas résisté à aller se rafraîchir les esprits au bord de la mer. Il faisait si beau. On a filé à Saint Pierre de Locmariaquer, vous vous rappelez, la plage avec les bunkers de cet hiver. C’est également ici qu’a eu lieu notre toute première baignade de l’année 2016. Le 12 avril dernier. La boucle est bouclée, car dimanche, c’était sans doute la dernière baignade bretonne de la saison…

Ça me manque déjà !

plage de Saint-Pierre de Locmariaquer - Morbihan (via www.wonderfulbreizh.fr)

plage de Saint-Pierre de Locmariaquer - Morbihan (via www.wonderfulbreizh.fr)

plage de Saint-Pierre de Locmariaquer - Morbihan (via www.wonderfulbreizh.fr)

Billet précédent
Billet suivant

14 Commentaires

  1. Incroyable : je crapahute dans le coin en ce moment : je m’y suis baigné dimanche vers 18 h !!!!!
    On était 4 dans l’eau !

    Et je me suis dis pareil : savourons ce bain, c’est sans doute le dernier de la saison 😉

  2. Brrrrrrrrr, votre merveilleux blog nous donne follement envie de retourner nous balader en Bretagne, mais hors saison, au printemps, pour être sûres que nous ne serons pas tentées d’entrer dans l’eau. Car nous sommes de VRAIES frileuses, éduquées depuis notre tendre enfance à des eaux plus clémentes…
    Mais c’est sûr, vos plages sont belles…

  3. le plages sont belles en ce début d’automne désertée et avec une si belle lumière ! et puis le soir j’ai la chance d’habiter à deux pas de la plage, pour pouvoir admirer les couchers de soleil qui ne sont jamais les memes, et faire de belles photos !
    l’eau est quand meme un peu froide pour moi !
    bonne journée

  4. C’est étrange mais plus j’avance en âge – quelle moche expression ! – et plus j’apprécie aussi les bains frais, alors que je suis une vraie frileuse. Mais la sensation de l’eau salée fraîche est tellement vivifiante.
    J’ai de plus en plus l’impression de me débarrasser de toutes les contraintes de la vie lorsque je rentre dans l’eau et je suis certaine même qu’elle est capable de soigner tous les maux ou presque 🙂
    Belle journée

  5. Tu es bien courageuse, je suis bien trop frileuse pour me baigner.
    Quoique Facebook m’a rappelé qu’il y a 3 ans, nous nous étions baignée au mois d’octobre aussi 🙂
    Bonne journée
    Chloé

  6. Tu aimerais les plages de Nouvelle-Zélande! Immenses, désertes, sauvages, avec une eau cristalline et glacée. Certaines sont dangereuses et on ne peut pas se baigner, mais il reste largement de quoi faire… J’y pense souvent lorsque je me sens trop engluée dans quotidien gris et pollué des villes européennes.

  7. Merci pour ce billet rafraîchissant et ces paysages si photogéniques ! J’ai grandi dans le sud, mais je passais tous mes étés chez mes grands-parents dans le Finistère et j’en ai gardé de merveilleux souvenirs de vacances et de bains de mer pris parfois même sous la pluie, quand il fait un peu frais à l’extérieur et que l’eau semble presque tiède. En revanche, au fil des ans je mets de + en + de temps avant d’entrer dans l’eau et ça me contrarie quelque peu… Mais une fois que j’y suis, j’adore nager le soir dans les derniers rayons du soleil, là où l’eau est la + chaude. Pour moi non +, il n’y a pas de vrai bain de mer sans mettre la tête sous l’eau, c’est la sensation que je préfère, ce moment où je me sens en pleine symbiose avec l’océan. Cette année j’ai pris mon dernier bain à Piriac-sur-mer le 23 septembre, mais j’aurais bien tenté de battre un record personnel dimanche ! Quant à ma baignade la + vivifiante, c’était à Ouessant il y a quelques années, j’avais bien mis 25 mn avant d’entrer ds l’eau, je ne pense pas renouveler l’expérience un jour car au large des côtes finistériennes, l’eau est vraiment froide, mais c’est un chouette souvenir d’une baignade entre amies, entre 2 balades à vélo…

  8. Je prends toujours mon temps aussi, je vais toujours là où il n’y a personne (ou presque). Et je compte jusqu’à… 30. 30 secondes pour prendre un peu d’eau du plat de la main et mouiller progressivement le haut de mon corps, rester énergique sur mes pieds et me répéter que je peux le faire. A 28 je sais que je vais devoir m’accroupir pour franchir la dernière étape, à 29 j’y suis totalement résolue, et à 30, je m’immerge, parce que c’est comme ça, je suis une grande fille. Parfois c’est plus difficile que d’autres jours, de faire la grande fille, parfois je fais de l’excès de zèle et je m’immerge à 27, pour faire genre.

  9. Sur la plage, quelqu’un qui regarde, qui hésite, met un pied à l eau et repart, indécis: comment une mer si belle peut-elle être si froide? Et la, une voix, un baigneur le hèle: allez viens, tu vas voir, une fois qu’on est dedans, elle est super bonne! Bienvenue en Bretagne!

  10. ah la mer en Bretagne
    je me souviens ma 1 ère baignade à Larmor Plage c était le 14 juillet 2011 l amie que je visitais m encourageais j avancais lentement
    faut dire que la baignade d d avant était en Martinique
    pour la frileuse que je suis
    il faisait beau mais l eau pas très chaude à mon gout
    depuis j ai récidivé à Belle ile en Mer et à Cancale
    pas de baignade à Saint Malo cette année ni à Conleau

  11. Superbe tes photos ! Par contre j’ai beau être bretonne, l’eau est vraiment froide ! Je me fait violence quand j’y vais, histoire de me dire : oui je me suis baigné en Bretagne ah ah !

Écrire un commentaire

Combien font : *