WBZH_lochmiam04

Dimanche, c’est avec un très grand plaisir que nous avons de nouveau participé à une rando gourmande. Vous vous en souvenez peut-être, je vous avais déjà parlé de ce concept en juin de l’année dernière avec la Pédigolfe d’Arradon.

On avait alors adoré notre soirée avec nos amis et les enfants : 12 kms de balade le long du golfe du Morbihan, entrecoupée de plusieurs haltes gourmandes. Pot d’accueil, puis huîtres, puis galette saucisse, et enfin pomme et far breton à l’arrivée.

Pour cette nouvelle rando gourmande, la Loch’Miam dans les Landes de Lanvaux, il y avait 3 parcours proposés : 6kms avec une activité nature pour les enfants, ainsi que 12 et 15 kms. Le menu était plus « terrien » qu’à Arradon avec du très bon pâté breton à la place des huîtres et un pain de campagne à grimper aux rideaux. Autre différence notable, j’ai filé un coup de main à l’équipe de bénévoles qui organisait la sortie.

Voilà comment je me suis retrouvée avec un tshirt technique orange fluo et mon amie Marlène à ouvrir la randonnée sur les 6 premiers kilomètres, en prenant bien soin de ne pas nous faire doubler par les premiers marcheurs, afin de prévenir chaque stand de l’arrivée prochaine des participants (peine perdue, un monsieur d’un certain âge nous a grillées dès la deuxième étape !). Et ensuite nous sommes parties sur notre stand, le dernier avant l’arrivée, celui des pommes.

WBZH_lochmiam01-2

WBZH_lochmiam07

WBZH_lochmiam03

Une fois sur place, le temps a filé à toute vitesse, et on a passé un super moment. On aidait les gens à traverser la route, et puis on les ravitaillait en pomme et eau. Un moment vraiment convivial, car les marcheurs arrivaient au compte-goutte et on avait le temps de discuter avec chacun… Il y a eu même quelques moments un peu cocasses où on a bien rigolé toutes les deux. Les gens étaient ravis de leur journée, c’était chouette de partager avec eux leurs impressions sur le parcours.

Une fois les derniers marcheurs passés, on a filé vers l’arrivée où nous attendait un bon dessert, ainsi que du pain et des gotchals (brioches typiques locales) cuites l’après-midi même au four à pain du village fraîchement restauré et remis en route pour l’occasion.

WBZH_lochmiam05

WBZH_lochmiam06

J’ai adoré vivre cette rando gourmande des deux côtés, en tant que marcheuse mais aussi comme bénévole. C’est vraiment sympa de rendre service car c’est comme partout, on manque toujours de volontaires pour aider (on était d’ailleurs en sous-effectif, mais c’était si bien organisé qu’il n’y a pas eu de couac). Au final, cela ne m’a pas pris beaucoup de temps, une soirée pour prendre connaissance de l’organisation et des besoins, puis la journée sur place. Je le referai avec plaisir.

En tout cas, quel que soit le rôle qu’on y joue, j’adore le concept de la randonnée gourmande, qui lie balade dans la nature et convivialité autour de bons produits locaux. C’est une super idée qui tend à se multiplier dans la région, et c’est une bonne chose, je trouve !

Et vous, vous connaissez les randonnées gourmandes ? Ça vous tente ?

Billet précédent
Billet suivant

15 Commentaires

  1. C’est vrai que c’est un principe très sympa ! L’office de tourisme d’Erdeven en organise 2 par an depuis quelques années. Une au printemps et une à l’automne, ça a toujours un grand succès 🙂
    En tout cas c’est super d’être bénévole, c’est tellement compliqué pour les organisateurs d’événements de faire sans…

  2. Envoie moi un message la prochaine fois j’avais vu ton article et puis j’ai oublié! Dommage ca m’aurait plu d’y participer

  3. Souvent vu… jamais participé.
    Mais déjà participé à l’organisation d’une rando.
    Je devais orienter les gens à un endroit un peu complexe entre des propriétés privées avec des animaux. Mais j’avoue que l’ambiance n’était pas très sympa : des marcheurs pressés par leur rythme, qui ne prennent pas le temps de discuter. J’avais trouvé ça bof.
    Sans doute que les marcheurs qui fréquentent les rando-gourmandes sont moins obsédés par leur chrono.
    En tout cas moi les randos c’est comme ça que je les aime : avec des pauses pour pique-niquer, ramasser des mûres ou des châtaignes, une sieste sous les arbres, un bain de mer au milieu…

  4. Ça a l’air bien sympa, je ne connaissais pas, enfin jusqu’à ton article l’année dernière. .. Cependant je doute que cela existe en région parisienne. Je vais me renseigner au cas où et embarquer ma famille mais j’ai peu d’espoir.
    Bonne journée

Écrire un commentaire

Combien font : *