skinmasterclass02_06

Oh comme le temps file vite… La 3ème SkinMasterClass avec La Roche-Posay arrive, et je ne vous ai toujours pas raconté la 2ème rencontre qui a eu lieu il y a quelques semaines déjà ! Et pourtant, il y en a des choses à dire sur cette seconde édition, elle était passionnante encore une fois, et riche de belles rencontres. Le sujet de notre table ronde : La peau sensible des bébés et des enfants.

Nous avons pu poser toutes nos questions à la consultante en pédiatrie qui animait cette session, et nous avons passé en revue un grand nombre de sujets : l’eczéma à tout âge, l’érythème fessiers et autres petits soucis de peau des plus jeunes, et enfin la protection solaire chez les enfants, vaste chantier de la plus grande importance à l’approche de l’été. Je vous raconte tout ça ?

skinmasterclass02_03

L’eczéma : l’eczéma est un inconfort sévère de la peau de plus en plus fréquent chez les jeunes enfants et qui survient de plus en plus tôt. L’eczéma est plus rouge qu’une peau sèche classique, il est disposé en plaques “à contours géographiques”, parfois luisantes. La peau est très réactive, avec des sensations de picotements, de démangeaisons, voire même de brûlures dans certains cas extrêmes. Cela peut commencer dès l’âge de 2 ou 3 mois sur les parties convexes du corps : les joues, les membres, le ventre, les oreilles, mais aussi les plis, et perdurer pendant des années.

Il existe plusieurs facteurs déclenchants :
facteurs génétiques si les parents ou les proches souffrent aussi d’eczéma ou de peau très sèche.
facteurs psychologiques dûs au stress ou à la peur, chez les enfants plus âgés.
facteurs climatiques : le soleil ou au contraire le froid peuvent être sources d’inconfort.
facteurs allergiques, en pleine expansion malheureusement : intolérance aux protéines de vache, allergie de contact aux tissus des vêtements, aux produits sur la peau, aux lessives et plus généralement allergies dues à notre environnement.

Les peaux des bébés étant extrêmement sensibles, il est conseillé de prendre des mesures de prévention :
– pas de bain tous les jours (surtout en région parisienne, ou toute autre région où l’eau est calcaire), 1 jour sur 2 c’est nettement suffisant.
– laver avec des produits très doux, sans savon, sans parfum, sans parabènes,
– bien rincer, bien sécher en tamponnant (mais sans frotter) en insistant sur les plis pour éviter la macération,
– privilégier les tissus naturels et respirants comme le coton, bio de préférence.

Il n’est pas forcément nécessaire de crémer systématiquement les bébés, c’est au cas par cas. Si besoin, il est préférable de nourrir la peau avec des émollients pour hydrater et non pas seulement graisser (Chez La Roche Posay par exemple on recommande le baume Lipikar AP+)

En cas d’eczéma sévère, lorsque les émollients ne suffisent plus, il faut consulter son médecin qui pourra prescrire des dermo-corticoïdes selon la zone à traiter pour stopper la poussée d’eczéma. Attention, le traitement doit toujours être dégressif, on ne l’arrête jamais du jour au lendemain. Il faut également éviter de traiter trop longtemps de trop grandes surfaces.

Le conseil à retenir, c’est qu’il ne faut jamais hésiter à consulter en cas d’eczéma, et à agir le plus rapidement possible. L’inconfort chez l’enfant est réel, et peut même être source de vraie souffrance.

L’eau thermale de La Roche Posay est unique et riche en silice et sélénium, elle est reconnue d’utilité publique dans le traitement des affections cutanées. La Roche-Posay propose sur place des cures thermales, de 3 semaines au minimum, prescrites par un médecin et prises en charge par la Sécurité Sociale, pour traiter et soulager les enfants atteints d’eczéma. Pensez-y !

skinmasterclass02_04

L’érythème fessier : je suis moins concernée, mais j’ai néanmoins appris et retenu certaines choses ! L’érythème fessier, ou dermite du siège, est une inflammation cutanée causée par le contact prolongé de la peau du bébé avec une couche souillée.

Pour l’éviter, la première chose à faire est de changer les couches souvent. Il faut aussi veiller à bien sécher les plis de la peau en tamponnant (sans frotter) et choisir des couches de qualité, car les allergies de contact existent.
Si la peau est intacte, il est inutile de crémer à chaque change.

Une piste à suivre, si l’érythème est persistant, ou revient très régulièrement, il faut se poser la question de la présence de champignons ou de levures dans le tube digestif. Ne pas hésiter à consulter un médecin qui prescrira un test anti-fongique, et le cas échéant un traitement adapté !

Les croûtes de lait : je me souviens que mes enfants en avaient beaucoup étant bébés, et c’était la croix et la bannière pour s’en débarrasser. La plupart du temps, ces croûtes sont totalement bénignes, juste inesthétiques, mais cela peut être aussi une atteinte infectieuse due à un champignon. Pour traiter les croûtes de lait, il faut adapter son hygiène (shampoing très doux) et hydrater le cuir chevelu, de préférence avec une huile végétale qui aidera à les décoller. Attention cependant, il vaut mieux éviter l’huile d’amande douce, et plus généralement les huiles de fruits à coque, déconseillées en raison de leur potentiel allergisant.

Après cette table ronde nous avons pu découvrir différents ateliers, dont celui autour du Brevet Solaire qui m’a particulièrement intéressée  :

skinmasterclass02_08

skinmasterclass02_01

skinmasterclass02_09

Le Brevet Solaire, qu’est-ce que c’est ? C’est un dispositif de sensibilisation des enfants à la protection solaire, pour comprendre le soleil et ses effets sur Terre et sur la peau. Ces ateliers périscolaires gratuits durent 2 heures et sont mis à la disposition des municipalités, des centres de loisirs et des enseignants qui le souhaitent.

À sa demande, l’établissement reçoit un DVD pédagogique sur le soleil ainsi qu’une boîte d’expérience « à la recherche des rayons cachés ». Les enfants quant à eux reçoivent des pochettes de cartes pédagogiques à collectionner et à échanger, « Les Chevaliers du Soleil », pour qu’ils s’approprient les règles de protection solaire par le jeu. Nous avons pu tester la boîte, et c’est assez bluffant.

Je trouve cette sensibilisation d’autant plus importante qu’ici, en Bretagne, on se méfie moins du soleil que dans le sud par exemple. Et pourtant le rayonnement solaire est tout aussi intense, même derrière les nuages, et les températures moins chaudes nous incitent à nous exposer aux heures les plus critiques. Je n’ai jamais eu autant de coups de soleil que depuis que je vis en Bretagne, et pourtant je me protège beaucoup, j’ai toujours un tube de crème solaire dans mon sac que je dégaine à la moindre occasion. Alerter et éduquer les enfants en ce sens est vraiment une bonne idée, je trouve !

skinmasterclass02_07

skinmasterclass02_10

Comme vous pouvez le constater, nous n’avons pas chômé durant cette seconde #SkinMasterClass ! Lors de la prochaine, nous allons visiter les laboratoires de La Roche-Posay, ce sera l’occasion de parler un peu plus la composition des produits de la marque. d’ailleurs, si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas, je les poserai sur place !

(en partenariat avec La Roche-Posay)

Retrouvez La Roche-Posay sur les réseaux sociaux :
Nouveau compte Twitter – Nouveau compte Instagram

 

Enregistrer

♥ Gribouillé par Céline / Shalima le 24 juin 2016.
♥ lu 3 353 fois

Et aussi...

10 Commentaires

  1. julie dit :

    j’aime bien votre blog , votre fraicheur, les récits de voyage… mais les articles sponsorisés ….d’une part je ne les lis pas et en plus j’ai l’impression d’être sur tf1 à 20h30 avec 30 min de pub…dommage !

    • Shalima dit :

      :dot: Chère Julie, tout comme rien ne vous oblige à regarder TF1 (pour ma part, je ne le fais jamais) rien ne vous oblige à venir sur mon blog et à lire mes billets sponsorisés ou en partenariat avec des marques. Comme je l’ai répété à maintes reprises, il y en a régulièrement, ils sont totalement assumés et signalés comme tels.

  2. Marjoliemaman dit :

    L’eczéma, c’est une vraie souffrance au quotidien. je m’en sors presque et c’est terminé pour mes enfants mais quelle galère !

  3. Jess dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces tranches de vie, et les découvertes produits parfois intéressantes.
    Concernant l’eczéma, mes 4 enfants en ont fait. Et à ma grande surprise, le dernier a développé 2X plus d’eczéma au contact du Lipikar. Après arrêt de cette crème, l’eczéma a quasi disparu, en dehors des plis….donc attention aussi aux crèmes émollientes!
    Parfois je me demande si les crèmes telles que le Dexeryl ne sont pas plus efficaces et moins dangereuses quoiqu’en disent Les Roche Posay et consorts…
    Bonne continuation!

    • Shalima dit :

      :dot: Je crois vraiment que c’est au cas par cas, Miniloup par exemple ne supportait pas le Dexeryl, et le Lipikar lui a fait beaucoup de bien cet hiver. Il faut malheureusement parfois tâtonner avant de trouver le bon produit. Je fais remonter ton commentaire à la marque en tout cas, merci !

  4. Amalia dit :

    Depuis la naissance du rat gondin je traque la meilleure creme solaire pour sa p’tite peau de porcelain, puis mon opération des bras est arrivé et la il a fallu faire gaffe, et bien Anthélios de la Roche Posay nous a sauvé. Je risque d’en changer, car ma fille est sous oxygene et ça contient un peu d’alcool a ce que j’ai lu donc ça risque de lui irriter la peau… Tu sais toi Céline si ça en contient (je suis nulle en lisage d’étiquette 😉 ) Merci merci!

    • Shalima dit :

      :dot: Coucou Amalia, je suis allée voir, en effet il y en a un peu (quand tu vois Alcohol Denat, c’est ça). A priori, là où il y en a le moins c’est dans le lait Anthelios Dermo-Pediatrics Lait Bébé SPF 50+, mais tu en as quand même un peu. Je demanderai aux labos pourquoi ils en mettent, en quelle quantité, et si cela est incompatible avec le traitement de ta fille, ok ?

      • Amalia dit :

        Oh oui merci si tu peux demander au labo car j’adore cette marque. En fait le prestataire d’oxygene nous dit qu’il faut éviter d’en mettre autour de la bouche (menton nez) pour éviter les irritations qui sont dures a partir par la suite et douloureuses. Mais il faut que je la protège aussi…

  5. Shalima dit :

    :dot: Alors Amalia, j’ai eu la réponse ! Cet alcool est nécessaire à l’incorporation de certains filtres solaires, et là c’est le cas pour cette gamme. Ils sont formulés avec la dose minimale, notamment dans le lait Dermo Pediatrics dont je te parlais ci-dessus, et il y en a si peu que d’après eux, ça ne devrait pas poser de problème de réaction avec l’oxygène. À tester, donc, mais avec attention !

Laisser un commentaire

Les * indiquent les champs obligatoires.


Combien font : *