Cookie, notre cochon d'inde

Miniloup en rêvait depuis des années. Mais pour moi, c’était sans appel : je ne voulais pas d’un animal à la maison. Et puis…

Et puis, un jour, c’était en septembre, j’ai vu M. la fille de nos amis avec Roudoudou, son cochon d’Inde, dans les bras. Et je les ai trouvés TELLEMENT mignons. Tous les deux.

Alors l’idée a fait son chemin. Quand j’en ai parlé à MrChéri, il  été un peu surpris. Mais pas fou, il s’est engouffré direct dans la brèche. Me vantant les avantages d’un tel animal, surtout avec les enfants. Me racontant mille et une anecdotes vécues avec son cochon d’Inde de quand il était petit. Et que Miniloup allant avoir 10 ans, c’était peut-être le moment idéal pour le responsabiliser un peu, et lui offrir ce dont il rêvait depuis longtemps.

J’ai dit OK pour l’anniversaire de Miniloup. Mais le calendrier n’a pas joué en notre faveur, 4 jours après on partait en Chine, ce n’était pas vraiment le bon moment. Alors on a reporté à Noël, fournissant par là une précieuse idée de cadeau aux grands-parents.

Cookie a donc débarqué dans nos vies fin décembre. À l’animalerie, Miniloup a eu immédiatement le coup de foudre pour cette jolie cochon d’Inde au poil ras. C’était elle et pas une autre. Mais en fait, c’est toute la famille qui a très succombé à son charme, moi la première, même si j’étais cette fille qui ne voulait pas d’animal.

Il faut dire qu’elle est carrément craquante, non ?

Cookie, notre cochon d'inde

En tout cas, nous sommes tous gagas. Moi la première, j’avoue adorer sa compagnie dans la journée, je ne bosse plus vraiment toute seule désormais (je vous rassure, elle n’est quand même pas près de détrôner ma Marjoliemaman au titre de partner in crime préférée ^__^)

Elle trône dans le salon, nous papotons avec elle dès que nous passons à côté. C’est limite si on ne se bat pas pour lui donner des petits bouts de carotte, de pomme ou de banane, ses friandises préférées.

Elle est encore un peu craintive, se réfugiant dans sa cabane ou sous son petit pont en bois dès qu’on s’approche. Mais désormais elle ressort quasi illico son museau et si on patiente un peu, elle vient nous voir et frétille du museau. Régulièrement, elle pousse des petits cris pour attirer notre attention.

On commence tout juste à pouvoir la caresser, et le changement de sa cage tous les samedis matins est un moment sympa où on la laisse gambader en semi-liberté dans le salon.

Cookie fait désormais partie de la famille, et nous en sommes tous ravis. À tel point qu’on se demande si une deuxième comparse ne serait pas une bonne idée, pour ne pas que notre Cookie s’ennuie trop…

(non mais ça va trop loin cette histoire moi je dis !)

Cookie, notre cochon d'inde

 

Billet précédent
Billet suivant

16 Commentaires

  1. Chou cette rencontre animale !
    Renseigne toi sur la vie à deux pour les cochons d’Inde. Moi ça a été tragique… Ils se sont battus. Beaucoup. Genre du sang partout.

    • :dot: C’était 2 mâles ? J’ai lu que 2 femelles ensemble avaient plus de chance de s’entendre… (pas question d’adopter un mâle, on n’a pas très envie de se retrouver à la tête d’un véritable élevage 😆 )

      • Bienvenue à Cookie ! 🙂

        Pour avoir eu un petit élevage de cochons d’inde, tu n’auras aucun problème avec deux femelles.

        Deux petits mâles pourraient aussi très bien s’entendre à condition de ne pas avoir de femelle dans les parages mais ce n’est pas toujours le cas pour autant.

  2. Faut jamais dire jamais quoi 😉 Le fait qu’on aille dans la maison Yseult rêve d’un animal mais comme tu le sais c’est compliqué, du coup on attend quelques années et voir l’animal que l’on prendra. Mais le rat veut un chien et moi un chat alors on est bon pour pas en avoir haha!

  3. Bonsoir,
    Cela fait un petit moment que je vous suis et laisse rarement un commentaire mais je profite de cet article pour faire part de notre expérience avec les chons (diminutif de cochons d’inde ): actuellement nous en avons 5 dont 4 femelles et un mâle. Les 4 femelles vivent ensemble et cela se passe très bien. Les chons n’aiment pas vivre seuls et ont besoin de compagnie (chons ou humaine ). Nous aussi, ils sont dans le salon et on aime les voir évoluer ! ! Si vous voulez plus d’informations, n’hésitez pas à me poser des questions.
    Une dernière chose, merci pour tous vos articles qui sont toujours très intéressants

  4. Pareil chez nous, mais c’est un hamster qui est venu agrandir la famille et clairement on en est tous totalement gaga !! On s’attache à ces petites bêtes !!!

  5. Comme toi, il n’a pas été question d’avoir un animal à la maison, puis les enfants qui grandissent, et qui savent plus que quiconque obtenir ce qu’ils veulent, on a un chien à la maison (mes parents n’en revenaient pas !), un berger allemand en plus …

  6. Je ne voulais pas d’animaux, au départ…
    Et puis, nous avons eu un chat, qui m’a réconciliée avec la responsabilité d’un animal, puisque nous pouvions la faire garder pendant les vacances
    Et puis, les enfants grandissant, les circonstances ont fait que nous voulions une sécurité supplémentaire pour les enfants quand ils étaient amenés à être seuls à la maison, donc, une chienne malinois est venue agrandir la famille,
    Et puis à Noël avant-dernier, à la demande des mêmes enfants, 2 poissons sont venus compléter le tableau. Le chat les aime beaucoup, et attend de nous voir oublier de refermer le couvercle de l’aquarium…
    Et là, depuis 1 an, je réfléchis à l’installation d’un petit poulailler. Ca va finir par se faire, dès que j’aurai trouvé une solution pour les départs en vacances… Bref, à mon avis, ce cochon d’Inde, c’est le premier doigt dans un engrenage qui apporte finalement beaucoup de satisfactions 🙂

  7. Pour l’instant, la question des animaux à la maison ne se pose pas, mon fils n’a que 3 ans, mais je me doute bien qu’un jour il va réclamer. J’ai grandi en appart’, donc pour moi la seule option que nous ayons eue, c’était le cochon d’Inde/hamster (mes parents n’ont jamais voulu plus gros) et je trouve que c’est le bon compromis. En plus, c’est plus facile à faire garder quand on part en vacances qu’un chien ou qu’un chat. 🙂

  8. On a eu un cochon d’Inde à la maison quand on était ados avec mon frère, on l’adorait ! Il s’appelait Jules, il avait les poils longs et il était tout doux… cette bestiole avait d’ailleurs réconcilié ma mère avec les animaux qu’elle craignait énormément… (au final elle passait son temps à lui faire des câlins^^). Je me souviens que sa cage était toujours ouverte et il en sortait souvent pour dormir tout en bas du chariot à légumes. Parfois il gambadait dans la cuisine, il n’allait jamais très loin et n’a jamais rogné les fils électriques comme on le craignait !

    Bienvenue à Cookie, elle a une bouille adorable ! En plus les cochons d’Inde sont un excellent compromis quand on ne souhaite pas être trop contraints avec des animaux. Et je trouve ça chouette que tu aies accepté, ton loulou doit être tellement heureux !

  9. Pour faire plaisir aux enfants, nous avons adopté 2 cochons d’Inde femelles mi-novembre… mais elles étaient pleines… Aujourd’hui on élève 6 « bébés » et on a commencé le sevrage (d’ailleurs merci à tous les sites internet bien utiles pour combler nos lacunes en ce domaine). Mais voilà, nous allons devoir nous en séparer mais comme vous dîtes, on s’attache à ces petites bêtes. Alors si quelqu’un est intéressé par une adoption peut-être que vous pouvez contacter notre hôte et qu’elle fera suivre.

  10. Les photos sont hyper jolies!
    Ici, on a un chat de bientôt 9 ans 1/2. Je l’ai eu quand j’étais étudiante. Et on envisage d’avoir un chien, dans quelques années.
    J’ai toujours eu des chiens quand j’étais petite et du coup, ça me semble normal d’en avoir à la maison! Ce n’est pas trop d’entretien un cochon d’Inde? C’est ce qui me fais peur avec les animaux…

Écrire un commentaire

Combien font : *